Prise en charge de l'arrêt cardiorespiratoire - Les Jeudis de l'Europe

lesjeudisdeleurope.org

Prise en charge de l'arrêt cardiorespiratoire - Les Jeudis de l'Europe

PEC de l’ ARRET CARDIO-RESPIRATOIREDr Jean BOUTARIN – FFCDr Laurent FRANCOIS – CESUForum Médical Lyonnais - 28/09/2013


Pourquoi une campagnesur l’arrêt cardio-respiratoire1 - Il est très fréquent : 40 000 des 50 000 M Subitespar Fibrillation Ventriculaire, Asystolie , Dissociation2 - Il entraine le décès dans 95% des cas en France( 100 000 infarctus myocarde : survie 90 a 95%)3 - Il peut survenir en tous lieux , parfois médiatisé4 - Il entraine une réaction inadaptée de l’entourage


Où se passe l’arrêt cardiaque?75-80 %10 %1-2 % 1-2 %5 %DOMICILEVOIEPUBLIQUETRAVAILSPORT LIEUX PUBLICS(Gares, Commerces,...)4


Situation actuelle en France50 000 morts subites par an :3/4 surviennent à domicile - 3/4 devant témoin Le témoin met reconnaître l’arrêt cardiaque4-6minappeler les secours d’urgenceLa moitié des témoins ne fait plus rien après avoirappelé les secoursLe délai d’intervention des secours 5 à 30 minutes3 à 10 % de survie à un arrêt cardiaque5


IL FAUT DONC SE MOBILISER VITE et BIEN pris en charge, le taux desurvie est > à 90 % a l’Hôpital (personnel,matériel)En dehors , le taux est de 10 à 30 %1 - si le témoin est formé2 - si la chaine des secours est efficaceCar notre organisme, secouru, a lesmoyens de survivre à l’arrêt cardiaque(quelques minutes)6


Le réservoir d’oxygène


Intervenir rapidement 1 - pour mobiliser les globules rouges> massage cardiaque 2 - pour défibriller le cœur et restaurerune contraction cardiaque efficace> usage du défibrillateur8


Efficacité du massage cardiaque10


Time is life11


« Il ne sert à rien de caqueter enchaire, si la main ne besogne »Ambroise ParéFormons nous !et formons notre entourage

More magazines by this user
Similar magazines