Vox Romana IX - Lycée français de Singapour

lfs.edu.sg

Vox Romana IX - Lycée français de Singapour

La sculpture grecquepar les latinistes de 2 ndesL’art de la statuaire grecque est, entre tous, leplus remarquable. Même si nous n’avons conservéqu’une partie de la production antique, il nous restenéanmoins des œuvres exceptionnelles qui exprimentl’idéal grec de la beauté plastique. La plupart dessculptures qui nous restent sont en pierre, le plus souvent en marbre blanc,mais les Grecs utilisaient très fréquemment le bronze, la techniquechryséléphantine (incrustations d'or et ivoire), mais aussi l'argile et le bois.Satyre, copie d’un original de Praxitèle,domaine public.Aurige de Delphes, -V ème , créditblogspot.Progressivement, après la périodearchaïque, les formes des statues évoluent versune représentation humaine de plus en plusréaliste qui atteint son apogée à l’époque de lastatuaire classique à Athènes (V ème - IV ème sièclesav. J.C.) où les sculpteurs privilégient l’expressiondu mouvement et la précision du détailanatomique dans la recherche d’un idéal debeauté et de proportions. Les deux grands nomsdu classicisme grec sont les sculpteurs Phidias(Φειδίας) (- 490 - 430) et Praxitèle (Πραξιτέλης)(vers - 400 - 326). Le savant romain Varron écritainsi : « Praxiteles qui propter artificiumegregium nemini paulum modo humanioriignotus » (« Grâce à l'excellence de son talent, Praxitèle n'est inconnu d'aucunhomme un tant soit peu cultivé ».)Groupe du Laocoon, œuvre des Rhodiens Agésandre, Athénodore et Polydore,II ème ou I er siècle av. J.-C., domaine public.

More magazines by this user
Similar magazines