Fenêtres sur cours - SNUipp

snuipp.fr

Fenêtres sur cours - SNUipp

ActuExactementtrois quarts des collégiensarrivent en 4 ème sans avoirredoublé. Le nombre d'élèves ayantredoublé, encore élevé,a diminué de 11% en 10ans.SEGPA3ème4ème5ème6ème3%1%73%21%2%DEVENIR DES ELEVES7 ANSAPRESLEURENTREEAUCPFilles78 %Mèreou Pèrepossédantle bac88 %Mère sansdiplôme50 %Père sansdiplôme57 %Ensemble73 %Enfantsde cadres90 %Garçons69 %Enfantsd'ouvriers63 %L'école peine à réduire lesinégalités sociales :seulement 47% des enfantsd'inactifs ne redoublent pasavant la quatrième, contre93% des collégiens dont lepère est cadre ou enseignant.Et pourtant, ces écartstraduisent un resserrementdes disparités sociales deréussite par rapport à ce quipouvait être observé dans ladécennie précédente : en1995, 35% des enfantsd'inactifs arrivaient en 4esans redoubler.Situation scolaire des élèves, 7 ans Taux d'accès en 4ème sans redoublement (élèves entrés au CP en 1997)après leur entrée au CP (en 1997) Source : Repères et références statistiques – édition 2006OZPUN MANIFESTEPOUR LES ZEP“Retrouver le sens de l’éducationprioritaire », tel est le but des 10propositions avancées par les enseignantsde l'Observatoire deszones prioritaires (OZP) dans un manifestepublié le 9 décembre*. Un brin provocatricecette formule, mise en exergue, « Donnerle meilleur est plus important que donnerplus », montre d’emblée l’importance accordéepar l’association au fonctionnementet à la formation des enseignants de ZEP.Ainsi dans « les zones où il n’y a pas deprojet local adapté, inter degrés et partenarial,la réduction des effectifs par classen’entraîne pas à elle seule de progrès décisif». De même dans ces endroits, « leséquipes ont plus besoin de temps et d’accompagnementque de primes compensantla pénibilité du travail ».Pour l’OZP, l’éducation prioritaire se définitd’abord par son ambition pédagogique. Lapriorité est donc de garantir la présence despersonnels capables d’innover et de généraliserles pratiques pédagogiques qui ontréussi «pour que les besoins spécifiques detous les élèves soient mieux pris en compte».Ainsi l’effort doit essentiellement seporter sur « la formation continue conçuecomme un accompagnement et un échangede pratiques » et par du « temps pour laconcertation et l’accompagnement ».Une direction à prendre, qui demande de véritablesmoyens, et qui permettrait aux ZEP,d’être, selon l’OZP, ce laboratoire où se préparentles réformes de l’éducation.Philippe HermantL'ANDEV VISEL'OBJECTIFMIXITE SOCIALELa mixité sociale passe avanttout par « une politique de diversificationde l'habitataudacieuse »selon l'enquêtemenée parl'ANDEV (associationnationaledes directeursde l'éducation desvilles) et présentée lors de soncongrès annuel consacré à«l'école au cœur des politiquesde la ville». En outre, les directeursde l'éducation interrogésreconnaissent l'utilité de la sectorisationscolaire pour lutternotamment contre la ségrégationscolaire et fondent « leurespoir sur le terrain à partir desprojets d'école ou de quartier ».Reste que, si pour ces derniers,la rénovation urbaine nécessited'être associée à une politiquede réussite éducative, celle-ci seheurte actuellement au désengagementfinancier de l'état.5

More magazines by this user
Similar magazines