rapport d'activité 2012 - Epadesa

epadesa.fr

rapport d'activité 2012 - Epadesa

apport d’activité2012


03 Manifeste04 LE PROJET URBAIN en un coup d’œil06 Les enjeux du TERRITOIRE10 L’AVANCÉE DES OPÉRATIONS EN 201214 L’EPADESA, acteur de la transformationdu territoireEPADESA – Septembre 2013.Direction de la communication et de la documentation de l’Epadesa – Conception : – Photos : AWP —Carlos Ayesta – Carole Barriquand-Treuille – Guillaume Beguin – Crochon-Brullmann + Associés – Philippe Guignard– Foster and Partners – Marc Mimran Architecte – Nexity – Pixium – Jean-Pierre Porcher – Impression : Fabrègue.www.epadesa.fr


ManifesteAgir dans la concertation et dansle respect des critères les plus exigeantsde la transparence et du développementdurable : telle est la ligne de conduited’un aménageur d’aujourd’hui. Telle estla ligne que s’est fixée l’Epadesa.La transparence est clé :l’Epadesa est le premierétablissement publicd’aménagement à avoirobtenu la certificationde ses comptes par uncommissaire aux comptes.L’action, parce que notre objectif est de donner vie à des projets urbains répondantaux besoins des hommes et des femmes qui vivent et travaillent sur le territoire et, aprèsles avoir étudiés, accompagnés et choisis en phase amont, de les voir sortir de terre dansles meilleurs délais et aux meilleures conditions. La qualité de ses actions, l’Epadesa la doità son travail constructif avec les collectivités, à sa collaboration avec les services de proximitéde l’État, à la qualité de sa gouvernance et au travail collaboratif mené avec toutes les partiesprenantes du territoire. Elle la doit aussi à ses équipes qui s’engagent au quotidien,de manière stratégique et pragmatique, pour des projets structurants.La concertation, parce que nous sommes convaincus que c’est en plaçantau cœur des projets les usages des habitants, des salariés et des visiteurs du territoire,que nous pourrons construire une ville plus pratique, plus humaine, en phase avecles attentes de chacun. Ne jamais interrompre le dialogue avec les habitants et les salariés,savoir bénéficier de leurs expertises, informer sur ce qui se fait : tels sont nos engagementspour que cela fonctionne.Le développement durable et la transparence, parce que ces deux dimensionsL’Epadesa développe dessolutions innovantespour donner àLa Défense Seine Archeun temps d’avance etproposer à tous unemeilleure qualité de vie.sont inscrites dans les gènes de l’Epadesa. Pourchaque projet, chaque chantier, l’Epadesa et sespartenaires développent de nouvelles idées afind’offrir aux usagers de La Défense Seine Archeune meilleure qualité de vie, un plus grand bienêtre,et de donner au territoire un temps d’avance :géothermie, biodiversité, algues purificatrices d’air,agriculture urbaine, nouvelles solutions en matièrede circulation douce… Quant à la transparence,elle passe, bien sûr, par l’information et la concertation constante avec les riverains, maisaussi par une gestion rigoureuse de ses comptes ; ceux de 2012 ayant été certifiéspar un commissaire aux comptes, et ce, sans réserve.03


Le projet urbain en un coup d’Œil4 millionsDE MÈTRES CARRÉSSurface totale de bureaux que compte La Défense Seine Arche.VIA VERDE //Le projet d’immeuble Via Verde, programmede 14 600 m² sur 7 étages certifié HQE(passeport niveau Excellent), est livréen avril (promoteur : BNP Paribas RealEstate / investisseur : MACSF / architecte :Jean‐Michel Wilmotte). Il reçoit unePyramide d’argent puis de vermeil dela Fédération des Promoteurs Immobiliersen mai. Il devient le siège de l’Epadesa.PASSERELLE DES BOUVETS //La passerelle des Bouvets, reliant la futuretour Basalte et le quartier Valmy, est livréeen mai (maître d’ouvrage : Epadesa /maître d’œuvre : Marc Mimram Architecte).CŒUR DE QUARTIER ET GARENANTERRE-UNIVERSITÉ //Le parvis et le viaduc Anatole-Francesont achevés (maître d’ouvrage : Epadesa /maître d’œuvre : TGT / Y Ingénierie).L’immeuble Logis Transport est démolien juin.Le chantier de la couverture du RER Aest lancé en septembre (maître d’ouvrage :Epadesa / maître d’œuvre : NGE).Le chantier du bâtiment voyageurs de lagare de Nanterre-Université est lancé enoctobre (maître d’œuvre : AREP / maîtred’ouvrage : RATP).L’acte de vente du lot 2 est signé endécembre (investisseur: Altaréa-Cogédim /promoteur : Eiffage Immobilier / architecte :Jean-Paul Viguier et Associés).ÉCO-QUARTIER HOCHE //La première pierre du programmede logements Villarboréa est poséeen janvier (opérateur : Nexity).20terrassesprolongeant l’axe historique.4communesCourbevoie, La Garenne-Colombes, Nanterre et Puteaux.GRAND PARIS //L’Epadesa signe la charte d’attractivitédu Grand Paris en janvier.162 000MÈTRES CARRÉSde bureaux commercialisésà La Défense.04


1 erquartier d’affaireseuropéen5 500logementsseront livrés jusqu’en 2019.TERRASSES DE NANTERRE //L’Epadesa retient l’atelier ZündelCristea et Bouygues Immobilier pourla construction d’un bâtiment à énergiepositive qui accueillera 140 logements,un équipement public municipal etun centre d’affaires sur la Terrasse 9.La promesse de vente est signéele 31 juillet.La résidence Pesaro, conçue parles architectes X’TU et développéepar Logipostel et Toit & Joie, est livréeen septembre.TRINITY //La promesse de vente de cette opérationneuve de bureaux (52 000 m 2 ), commerces etservices est signée en mars, et le permis deconstruire délivré en juin (maître d’ouvrage :Unibail-Rodamco / architecte : CunoBrullmann Jean-Luc Crochon + Associés).TOURS HERMITAGE PLAZA //Le permis de construire du programmeHermitage Plaza, comprenant deuxtours de 320 mètres, est délivré en mars(investisseur : Hermitage / architecte :Forster + Partners).ROSE BOIELDIEU //La consultation des promoteurs etdes architectes sur le projet de la Roseest lancée en juillet.L’étude urbaine avec l’agence Richezdémarre en septembre. La concertationavec les habitants est lancéeen novembre.564hectaresPérimètre de l’Opérationd’Intérêt National (OIN)de La Défense Seine Arche.JARDINS DE L’ARCHE //L’avant-projet des espaces publics estvalidé (maître d’œuvre : AWP Ginger).La promesse de vente du programmede logements Arche Horizon est signéeen janvier (investisseur: Les NouveauxConstructeurs / architecte : FMA).L’Arena Nanterre-La Défense estlabellisée Grand Paris le 7 février. Sonpermis de construire est délivré en mars.Sa promesse de vente est signée le 4 mai(investisseur: Racing Arena - OvaltoInvestissement / architecte : AtelierChristian de Portzamparc).La promesse de vente de l’hôtel Valmyest signée en septembre (investisseur:Unibail-Rodamco / architecte : RIADHarchitecture).Le concours architecturalde la Promenade de l’Arche est lancéà l’automne (opérateur: Nexity).05


LES ENJEUX du TERRITOIRELieu de vie et territoire stratégique duGrand Paris, La Défense Seine Arche est unpôle d’attractivité majeur, en France comme àl’international. Pour que cette attractivité perdureet croisse encore dans les années à venir,l’Epadesa a décidé de relever six grands défis.Répondre auxbesoins en matièrede logementsPour renforcer l’attractivité du territoire de La DéfenseSeine Arche et contribuer à l’accroissement de l’offrede logements, l’Epadesa développe de nombreuxprogrammes résidentiels. Si 1 000 logements ont déjàété livrés sur l’ensemble de l’OIN depuis 2008, 2 000sont actuellement en chantier et autant sont à l’étudeou en projet. La Défense accueillera pour la premièrefois depuis trente ans plusieurs programmes résidentiels(Promenade de l’Arche, tours Hermitage Plaza). à pluslong terme, le secteur des Groues, l’une des premièresréserves foncières de la petite couronne, offre un potentielpouvant atteindre 10 000 logements ; des logements auxtypologies variées (logements libres, encadrés et sociaux)afin de répondre aux besoins de tous les publics. Comptetenu de la proximité de l’Université Paris Ouest NanterreLa Défense et de la parfaite desserte en transports de Pariset des autres pôles universitaires, une réflexion portantsur les logements étudiants est également engagée.Cinq résidences sont d’ores et déjà prévues. Par ailleurs,l’Epadesa devra, à l’avenir, savoir tirer profit du potentiel delogements issus de la transformation d’anciennes surfacesde bureaux à La Défense. Cette idée audacieuse sembleaujourd’hui faire de plus en plus sens : elle intéresse eneffet les investisseurs, et pourrait participer à la lutte contrela pénurie de logements. La plupart de ces logementsprennent place dans des quartiers qui proposent unelarge palette d’usages et de services : commerces, hôtels,équipements publics et pôles de loisirs, créant ainside véritables lieux de vie.Concevoir desouvrages etdes quartiersqui vivront pendantplusieurs décennies,au service desmilliers d’habitantset de salariésdu territoire,nécessite de fairedu développementdurable une priorité.La question dela performanceénergétique,environnementale,sociale et économiquede La Défense SeineArche est donc aucœur des réflexionsconduites parl’Epadesa.06


Faire du territoireun laboratoired’innovationsPoursuivreles effortsen matièrede développementdurableL’exemplarité de l’action de l’aménageur se manifesteà tous les stades de son intervention – de la définitiondes programmes à la conception, aux phases deréalisation –, ce qui implique, notamment, de prendreen compte et d’intégrer les nouveaux usages. Et l’Epadesane saurait prétendre à l’exemplarité sans être porteurd’innovations. Innovations techniques, bien sûr, surchacun des chantiers, qui présentent souvent des travauxcomplexes à réaliser. Innovations technologiques, ensuite,avec un projet de système de gestion et d’exploitationdes immeubles (plate-forme partagée par les occupants etle bailleur). Innovations dans l’approche « développementdurable », avec une réflexion lancée autour de laproblématique de « l’énergie grise » – comment faire pourconsommer moins d’énergie lors de la construction denouveaux bâtiments ? –, et du traitement des eaux usées.Avant-gardisme culturel, enfin, qui permettrait par exemplede faire des Groues un lieu attrayant de créativité pour lesartistes et le grand public.Concevoir des ouvrages et des quartiers qui vivrontpendant plusieurs décennies, au service des milliersd’habitants et de salariés du territoire, nécessitede faire du développement durable une priorité.La question du bien-être et de la qualité de viede chacun des usagers, mais aussi de la performanceénergétique, environnementale, sociale et économiquede La Défense Seine Arche est donc au cœur desréflexions conduites par l’Epadesa. Cet engagements’applique à tous les aspects de l’aménagement urbain,en amont des projets jusqu’à leur livraison et au-delà :prise en compte de critères environnementaux strictsdans les cahiers des charges, chantiers à faiblesnuisances, création d’éco-quartiers, souci de la mixitésociale, soutien à l’innovation et réflexion autour dulancement d’un incubateur d’entreprises innovantes…Autant de preuves d’un engagement concret pourun projet durable.07


LES ENJEUX du TERRITOIRERelier les hommesgrâce aux espacespublicsLa conception des espaces publicsa fortement évolué au coursdes dernières années. Aujourd’hui,la réflexion d’aménagement doit nonseulement porter sur les projets debâtiments en eux-mêmes, mais aussisur l’ensemble de la compositionde leur quartier, voire à l’échelled’un territoire plus large. Depuisl’origine, il s’agit de l’un des éléments majeurs de l’action de l’Epadesa.Les espaces publics participent à la meilleure intégration des quartiers,relient les différentes parties du territoire et facilitent les circulationsdouces. Ils participent aussi au « mieux vivre ensemble » et au tissagedu lien social en offrant de nouveaux espaces que les habitantss’approprient d’autant plus facilement qu’ils ont pu participer en amontau processus de concertation.Conforterl’hyperconnectivitéde La DéfenseSeine ArcheL’un des défis majeurs de l’Epadesa consisteà conforter sa desserte en s’appuyantsur ses connexions historiques avecles grands axes routiers et les transportspublics d’Île-de-France. En effet, chaquejour, 450 000 personnes transitent parle pôle Cœur transport de La Défense ;chaque année, 63,5 millions de personnesfréquentent le centre commercial desQuatre-Temps et le Cnit ; 85 % des salariésde La Défense accèdent à leur lieu de travailgrâce aux transports publics.La Défense, en tant que moteurpour L’ÉCONOMIE FRANÇAISE,IMPULSE le développementd’autres territoiresfranciliens qui lui sont liés,grâce à ses transports et àses activités. Objectif : ATTIRERÀ LA FOIS les grands groupeset les PME au sein d’un vasteéco-système qui favorisela croissance économiquede la région et de tout le pays.08


Au travers de la redevance pour création debureaux, les projets de l’Epadesa financent àhauteur de plus de 300 millions d’euros le budgetde la Région consacré à ces enjeux.L’hyperconnectivité, La Défense la doit aussià ses réseaux. La 4G est disponible à La Défensedepuis le printemps dernier et tous les bureaux,sans exception, bénéficient de la fibre optique.Son réseau électrique compte par ailleurs parmiles plus sécurisés de France.Pour faire face au défi de son développement,plusieurs projets majeurs de modernisationde son réseau de desserte en transportsen commun sont à l’étude, en cours de réalisationou viennent de s’achever : la ligne 1 du métroest désormais entièrement automatique ;les rames du RER A seront entièrementrenouvelées et à deux niveaux d’ici à 2017 ;des travaux sont en cours pour transformerla gare Nanterre‐Université (livraison en 2015)et moderniser la ligne Saint-Lazare-La Défense.Sont également actés : le prolongementdu RER E-Eole (prévu pour 2020) et la miseen service de la ligne 15 du nouveau Grand ParisExpress (à Nanterre en 2025, à La Défenseen 2027). Par ailleurs, La Défense, en tant quemoteur pour l’économie française, impulsele développement d’autres territoires franciliensqui lui sont liés grâce à ses transports et à sesactivités, en particulier à l’est de la métropoleet dans le Mantois. Objectif : attirer à la foisles grandes entreprises et les PME au sein d’unvaste éco-système qui favorise la croissanceéconomique de la région et de tout le pays.Informer etcommuniquerpour fairerayonnerle territoireL’une des priorités établies par l’Epadesa consisteà garantir transparence et pédagogie à ses riverainsau quotidien. Cette communication de proximité,essentielle, répond à quatre enjeux : recueillir l’expertised’usage, notamment grâce aux réunions de concertation ;expliquer les objectifs et les orientations de chaqueprojet ; tenir compte des besoins et des attentes desriverains ; enfin, continuer d’écouter et d’informer toutau long de la phase d’exécution pour lutter contre lesnuisances. Des comités de suivi de chantier sont ainsirégulièrement organisés avec les maîtres d’ouvrageintervenant sur le territoire. Pour preuve : en 2012,l’Epadesa a distribué près de 100 000 documentset plaquettes d’information sur les projets en coursou à venir et a mené plus de 80 réunions d’informationet ateliers de concertation.09


L’AVANCÉE DES OPÉRATIONS EN 2012La mise en œuvre d’un projeturbain ambitieux, durable etcohérent passe par l’applicationd’une méthode d’aménagementdu territoire innovante.La création d’un cadre urbain de qualitéest la priorité de l’action de l’Epadesaen tant qu’aménageur. Cette exigences’illustre à travers la requalificationdes espaces publics et le traitementdes infrastructures. Objectifs : remodelerle territoire pour qu’il réponde auxbesoins de tous ses usagers et recréerde nouvelles liaisons entre les différentesparties du territoire, comme avec lesTerrasses de Nanterre ou la requalificationdu boulevard Circulaire de La Défense.Pour ce faire, le territoire de La DéfenseSeine Arche ne peut être appréhendédans les seules limites du périmètrede l’Opération d’Intérêt National, maisbien au-delà, à l’échelle de la métropoledu Grand Paris. La définition du projetstratégique et opérationnel de l’Epadesaimplique donc de poser un regardd’ensemble sur le territoire et de définirune vraie stratégie urbaine.Pour cela, l’Epadesa conduit, en amont,des études urbaines de grandeenvergure permettant d’appréhenderles projets à venir à l’échelle localeet métropolitaine. Cette approche globale,déclinée par quartiers, repose égalementsur une plus grande coordination entreles acteurs concernés, qu’ils soientpublics ou privés, et sur un travailde concertation et de communicationpermanentes avec les usagers etles habitants du territoire.Jardins de l’ArcheSur un site d’une surface de 8 hectares, l’objectif des Jardins de l’Archeest de créer un pôle actif, vivant, animé le jour et le soir, la semaine maisaussi le week-end, grâce à une offre mêlant hôtellerie, habitations, commerces,loisirs et culture. Son animation tirera parti de la construction de l’ArenaNanterre-La Défense, stade multifonctionnel pouvant accueillir jusqu’à40 000 spectateurs. Reliant les premières Terrasses de Seine Archeet l’Arena à la dalle de La Défense, l’axe des jardins sera traité commeun parvis élargi et continu. D’une largeur d’environ quarante mètres,il permettra de rattraper les différences de nivellement du site.Les cheminements piétons, séparés des flux de voitures, sont actuellementétudiés tant dans leur paysage que dans leur confort et leur sécurité.Rose BoieldieuCe projet novateur autour d’un jardin suspendu transforme, plutôt que dedémolir, une infrastructure urbaine complexe en quartier de ville apaisé, unifié etouvert aux piétons : requalification du boulevard Circulaire en boulevard urbain ;désaffectation de l’anneau routier et réhabilitation en espace public ; créationd’un parc homogène de 5 hectares à partir d’espaces verts existants ; connexionpiétonne à la dalle de La Défense, aux transports en commun, au centre-villeet au quartier Boieldieu par le biais d’un « corridor vert » ; réaménagement ducarrefour de l’avenue du Général-de-Gaulle en parvis de plain-pied (avec stationde bus à haut niveau de services pouvant se transformer en ligne de tramway) ;construction de trois îlots à usage de bureaux et d’habitations, de commerceset d’équipements publics.10


Des mesures de coordinationentre les différents acteurssont mises en œuvre afin depermettre un bon déroulementdes travaux. Ces mesuressont nécessaires du fait de laconcentration géographiquedes opérations et de laconcomitance des chantiers.Il existe trois types de chantiers surle territoire de La Défense SeineArche : ceux pilotés par l’Epadesa,ceux pilotés par les propriétairesd’immeubles et ceux conduits pard’autres grands maîtres d’ouvrage(Defacto, RATP, SNCF…). Il existeaussi trois façons de construiresur le territoire : sur un terrain « nu »(tour Majunga) ou créé sur desinfrastructures existantes (immeubleBasalte), par démolition/reconstruction(tours D2, Carpe Diem),ou par restructuration/rénovation(tours First, CB21, Eqho). Mais, quelque soit le type de chantier et lesacteurs impliqués, depuis la pose dela première pierre jusqu’à la livraison,les étapes sont nombreuses etdurent souvent plusieurs années.Il est donc nécessaire de fixer desrègles communes pour mener à bienles projets dans leur ensemble touten réduisant les nuisances vis-à-visdes riverains. C’est dans ce cadreque l’Epadesa assure non seulementla coordination opérationnelle deschantiers, mais aussi leur coordinationstratégique, en organisantrégulièrement des comités de suivides chantiers qui pilotent lesopérations des maîtres d’ouvrage,des exploitants et des collectivitésterritoriales et en faisant appel à deshabitants observateurs de chantiers.Cette coordination passe égalementpar la mise en place de cahiers descharges pour des chantiers à faiblesnuisances qui permettent de limiterles nuisances sonores, les vibrations,les émissions de poussière, etc.Objectifs : garantir les conditionsde circulation et assurer une bonnelogistique des chantiers tout enrespectant les conditions d’exploitationdu quartier d’affaires pour l’ensembledes habitants et des salariés.Carpe DiemEn complément de saqualité architecturaleet environnementale,Carpe Diem affirme un partipris urbain soucieux des’ouvrir sur la ville. Letraitement de ses abordsoffre la possibilité de relier,par le biais d’un escaliermonumental, l’Esplanade deLa Défense au boulevardCirculaire. Distinguée d’unePierre d’or en février, elle faitl’objet d’une forte démarchede qualité environnementale.Elle a obtenu la certificationHQE associée à un labelTHPE et la certification« Leed Platinum », ce qui faitd’elle la première tour debureaux à atteindre ce niveauen France.MajungaLe parti pris concernant sesespaces publics permet deconnecter la tour Majunga àl’Esplanade de La Défenseainsi qu’au nouveau jardinsitué en contrebas, et defaciliter les déplacementspiétons : réalisation d’un parcde 2 000 m² ; création dedeux nouveaux ascenseurspublics ; réaménagementde la place de la Pyramideentre Île-de-France, Opus 12et Ariane ; remplacementdes deux escalators reliantla place de la Pyramideà l’entrepont Villon ;remplacement du mobilierurbain. Elle est la premièretour neuve de bureaux IGHen Europe certifiée HQE, BBCet BREEAM « Excellent ».Cœur de Quartier ETGARE NANTERRE-UNIVERSITÉL’objectif est de faire de ce site unexemple de la production urbainede demain en créant une centralitéautour de la nouvelle gare Nanterre-Université. Il s’agit d’un ensemblemixte de 120 000 m² répartisen logements (accession libre etlogements sociaux), résidencesétudiantes, résidence de tourisme,bureaux, surfaces commerciales et parkings. L’enjeu du projet urbainautour de la nouvelle gare multimodale Nanterre-Université est decréer un lieu de vie et d’animation avec la réalisation d’un parvis, d’unviaduc (équipements en rez-de-chaussée) et du nouveau bâtimentvoyageurs situé au-dessus des voies ferrées.ÉCO-QUARTIER HocheIl s’agit de faire de ce territoirede 4 hectares un quartierexemplaire : diversité de logements(640 logements labellisés BBC),offre commerciale de proximité,équipements (chaufferie biomasse,chapelle, centre social), économied’énergie, gestion des eaux pluvialeset des déchets, qualité paysagère,priorité aux modes de déplacementdoux et variété des espaces publics.Ces derniers favoriseront les rencontres entre les habitants : place,allées urbaines, espace de jeux, parc urbain et espaces privésde qualité (cœur d’îlots paysagers, jardins potagers partagéssur certaines toitures).11


L’AVANCÉE DES OPÉRATIONS EN 2012Retrouvez l’actualité des projetssur www.epadesa.frBords de SeineNANTERRELancement de plusieursétudes pour l’implantation d’un pôled’éco-activités, d’une plate-formede logistique urbaine et pourla faisabilité de logements.Éco-quartier HocheVillarboréa, les lots 3.1 (Nexity-Apollonia/Hamonic + Masson) et 3.2(Nexity-Apollonia/Castro-Denissof-Casi-SOA) ; Coopérative Le Grand Portail, lot 2.2b(Périclès Développement/Pascal Chombardde Lauwe et Fabien Brissaud) ; ParcSymbiose (Philia/Combarel-Marrec).Espaces publics (maître d’ouvrage :Epadesa/maître d’œuvre : Gautier +Conquet, Arcadis et Atelier LD).Commercialisation achevée.Villarboréa, signature des actes de ventedu lot 3.3 en juin (Nexity-Apollonia/Castro-Denissof-Casi) et 2.3b en décembre (Nexity-Apollonia/SOA). Lots 2.2a-2.3a, signaturedes actes de vente en mai (ICF La Sablière/Agence Colboc + Franzen & Associés).Villarboréa, lot 2.1 (Nexity/Éric LapierreExpérience).Rouget de LisleEspaces publics (maîtred’ouvrage : Epadesa/maître d’œuvre :Lucie Jeanneau et Jean ClaudeLaisné-agence E.A.U. Architecture).Anatole FranceValidation du projet « CampusAuvence » d’école informatique Ingésup.Livraison du parking provisoirepermettant le démarrage de laconstruction de l’opération Les VoilesBlanches (Domaxis/Emmanuel Colboc).Maître d’ouvrage : Epadesa/maîtred’œuvre : TGT et associés-Y Ingénierie.Terrasses DE NANTERRETerrasses 10 à 12 et Via Verde,espaces publics ; rampe monumentaleentre la cité des Provinces françaises etles Terrasses (maître d’ouvrage : Epadesa/urbanistes et maîtres d’œuvre : TGT etassociés-Y Ingénierie).Îlot 9, choix de l’équipe BouyguesImmobilier/Atelier Zündel Cristea etsignature de la promesse de vente en juin.Résidence Pesaro (Toit et Joie-Logispostel/X’Tu).Via Verde (BNP Paribas Real Estate/Jean-Michel Wilmotte). Le bâtiment obtientune Pyramide d’argent puis de vermeilet devient le siège de l’Epadesa.GARE NANTERRE-universitéCENTRE ADMINISTRATIFCroissantAchèvement de laconcertation et validationdu projet urbain (maîtred’ouvrage : Epadesa/urbaniste : TVK).GARE NANTERRE-PRÉFECTUREVALMYBasalte (Société Générale-Nexity/Ateliers 234-Jean Mas).Espaces publics et passerelledes Bouvets (maître d’ouvrage :Epadesa/maître d’œuvre : MarcMimram architecte – D’ici là –Pixelum).Rose BoieldieuDémarrage de l’étude urbaineavec l’agence Richez.Concertation avec les habitants puis lancementde la consultation de promoteurs-architectes.VILLONMajunga (Unibail-Rodamco/Jean-Paul Viguier et Associés).Espaces publics (maître d’ouvrage :Epadesa/maître d’œuvre : Artelia-Arpentere).NANTERREMichelet-GallieniLancement d’une étude defaisabilité urbaine avec l’AtelierChristian de Portzamparc.Athena (Allianz-Socagemo-Nexity/Agence Bridot Willerva).12


LégendeAvancée des études et des consultations Avancée du chantier Promesses et actes de vente LivraisonsGrouesÉtude de faisabilité sur le maintiendes activités économiques.Validation du projet urbain du quartierde gare de la Folie-Les Groues (agenceObras) intégrant une gare Eole et une garedu Grand Paris (partenaires: SGP, RFF,Conseil Général des Hauts-de-Seine, Villede Nanterre, Epadesa).Lancement de la mise à jour du plan guide.Cœur de quartier et gareNanterre-UniversitéDémolition de l’immeuble Logis-Transports ; couverture du RER A. gareNanterre-Université, bâtiment voyageurs(maîtres d’ouvrage : RATP, RFF, SNCF,Epadesa/maître d’œuvre : Ginger-Ingerop-Arep ; financement : État, Région Île-de-France, Conseil Général des Hauts-de-Seine, RATP, Epadesa).Cœur de Quartier, phase 1-lot 2 :signature de l’acte de vente en décembre(Altaréa-Cogédim-Eiffage Immobilier/Jean-Paul Viguier et Associés).Parvis et viaduc Anatole France(maître d’ouvrage : Epadesa/maîtred’œuvre : TGT et associés-Y Ingénierie).Jardins de l’ArcheEspaces publics, validation del’avant-projet (maître d’ouvrage : Epadesa/maître d’œuvre : AWP Ginger), travauxpréparatoires (maître d’ouvrage : Epadesa/maître d’œuvre : Egis).Lancement du concours architectural dela Promenade de l’Arche (Nexity/LouisPaillard/AWP).Arena Nanterre-La Défense,délivrance du permis de construire enmars ; libération des emprises et créationd’une voie de chantier ; signature de lapromesse de vente en mai (Racing Arena-Ovalto Investissement/Atelier Christiande Portzamparc).Arche Horizon, signature de lapromesse de vente en janvier (NouveauxConstructeurs/FMA), hôtel Valmy,signature de la promesse de vente enseptembre (Unibail-Rodamco/RIADHarchitecture).LA GARENNE-COLOMBESGRANDE ARCHE DE LA DÉFENSECOURBEVOIECorolles – Reflets – IrisCoupole-REGNAULTTunnels piétons, signature d’unepromesse de vente en mars (maîtred’ouvrage : Epadesa/maître d’œuvre : OMC).Centre commercial Coupole, signatured’un protocole avec FIB en novembre.Plusieurs accords conclus avec les propriétaires des tours Eqho, Blancheet Prisma pour leur réhabilitation lourde.Air2 (Carlyle-Bouygues Immobilier/Arquitectonica), travaux préparatoires.Carpe Diem (SCI Carpe Diem-Aviva et Crédit Agricole Assurances/RobertStern-SRA), D2 (Sogecap-Bouygues Immobilier-Sogeprom/AnthonyBéchu et Tom Sheehan), Eqho (Icade/Hubert et Roy Architectes), hôtelMélia Paris-La Défense (Vinci Immobilier développement hôtelier/Vasconi),tour Blanche (Groupe Perella Weinberg Partners-Altarea-Cogedim/SilvioPetraccone) : en chantier.Espaces publics Carpe Diem (maître d’ouvrage : Epadesa/urbaniste :Artelia-Richez et associés).Espaces publics, réalisation d’un ouvrage de génie civil en vue de la créationd’un espace public desservant les tours D2, Air2 et Manhattan ; poursuite del’aménagement de la place Corolles (maître d’ouvrage : Epadesa/urbaniste :Artelia-Richez et associés).Parking Reflets, démarrage des travaux de modernisation en mars ; ouverturede la sortie sur la rue Médiane (maître d’ouvrage : Epadesa/maître d’œuvre :BTM Ingénierie-Sud Architectes).PUTEAUXModernisation des tunnels routiersTunnels routiers de La Défense : Plan directeur élaboré avec les acteursconcernés, sous le contrôle de la Préfecture, des Commissions Nationaleet Départementale de Sécurité et du Centre d’Études des Tunnels ; étuded’ingénierie de comportement au feu des structures (maître d’ouvrage :Epadesa/maître d’œuvre : Egis tunnels-Efectis France).Élaboration d’un nouveau règlement de circulation dans les tunnels routiersayant fait l’objet de plus de 40 réunions de concertation.SaisonsÉtudes sur la modernisation des voies couvertes, des voies del’Ancre et des Blanchisseurs et des parcs de stationnement (maîtred’ouvrage : Epadesa/maître d’œuvre : Ingerop).Tours Hermitage Plaza (Hermitage/Foster + Partners),obtention par le groupe Hermitage du permis de construire enmars ; étude de faisabilité sur l’ouvrage de la couverture de la RD 7(maître d’ouvrage : Epadesa/maître d’œuvre : Artelia).Études généralesDéfense Nord, rendu des études urbaines prospectives d’AUC ; signatured’une convention de groupement de commande avec la Communautéd’Agglomération Seine Défense et Defacto afin de choisir un urbaniste enchef, garant de la cohérence du projet urbain ; lancement de 3 accords-cadresattribués en 2013 pour la conception des espaces publics des quartiersSaisons (Architecture Studio/Artelia), Carpeaux (Richez et associés/Ingerop) etCorolles-Reflets-Iris (Urbanica/Artelia).Réflexion prospective pour le développement d’une offre de logistique urbaine.13


L’Epadesa, acteur de la transformation du territoireL’Epadesa est un établissement publicd’aménagement de l’état créé en 2010par la fusion de l’EPAD et de l’EPASAet chargé de procéder à toute opérationde nature à favoriser l’aménagement,le renouvellement urbain, le développementéconomique et social ainsi quele développement durable du territoirede La Défense Seine Arche.L’Opération d’Intérêt National (OIN) de La Défense SeineArche représente un territoire de 564 hectares réparti surles communes de Courbevoie, La Garenne-Colombes,Nanterre et Puteaux. L’Epadesa ne reçoit aucunesubvention publique ni financement d’état et s’autofinancegrâce à la vente des droits à construire.Placé sous la tutelle des ministères de l’Intérieur,de l’économie et des Finances et de l’Écologie,du Développement durable et de l’Énergie, l’Epadesa estnotamment habilité, pour son compte ou, dans le cadrede conventions, pour celui de l’état, des collectivitésterritoriales ou de leurs établissements publics, à :réaliser des opérations d’aménagement et d’équipement ;acquérir, au besoin par voie d’expropriation,des immeubles bâtis ou non bâtis ;céder, conformément aux dispositions de l’article L. 21-1du code de l’expropriation pour cause d’utilité publique,des immeubles acquis par voie d’expropriation ;exercer le droit de préemption dans les conditionsprévues par le code de l’urbanisme ;procéder à la réalisation des études et travauxnécessaires à l’accomplissement de sa mission ;acquérir des participations dans des sociétés,groupements ou organismes dont l’objet concourtdirectement à la réalisation de ses missions, selonles modalités définies au deuxième alinéa de l’article122 du décret.Au total, d’ici à 2020, ce sont 2,5 milliards d’eurosd’investissements que l’Epadesa réalise sur son périmètred’intervention. Une fois sa mission terminée, l’Epadesarétrocède la gestion des espaces publics à la Villede Nanterre (pour Seine Arche) et à Defacto(pour La Défense).L’établissement veille à la mise en conformité desopérations menées sur l’OIN, avec le Code de l’urbanisme,le Schéma directeur de la Région Île-de-France ainsiqu’avec l’ensemble des documents locaux d’urbanismeétablis par les municipalités compétentes : Plans Locauxd’Urbanisme, Schémas de Cohérence Territoriale,Plan Local de l’Habitat… Son conseil d’administration,présidé par un élu, est constitué en majorité dereprésentants des collectivités territoriales concernées,de six représentants de l’état et d’une personnalité qualifiéenommée par le Premier ministre.Les missions du conseil d’administration sont :le vote de l’état prévisionnel des recettes et des dépenses ;l’autorisation de la conclusion des conventions passéesavec l’état, les collectivités et les établissements publics ;l’arrêt des comptes ;l’approbation des programmes pluriannuels, des opérationsà entreprendre et de leurs modalités de financement.14


Composition du conseild’administration en 2012PrésidentJoëlle Ceccaldi-RaynaudAdministrateurs d’étatStanislas Bourron, représentant le ministrechargé des Collectivités territorialesPhilippe Belaval, représentant le ministrechargé de l’Architecture, jusqu’au 26 juin 2012,remplacé par Bertrand-Pierre Galey à compterdu 28 novembre 2012Laurent Machureau, représentant le ministrechargé du BudgetJean-Marc Michel, 1 er vice-président,représentant le ministre chargé de l’UrbanismeJean-Louis Rouquette, 4 e vice-président,représentant le ministre de l’ÉconomieJean-Claude Ruysschaert, 6 e vice-président,représentant le ministre chargé des TransportsPersonnalité qualifiéeJean-Yves Durance, 8 e vice-président,désigné par le Premier ministreAdministrateursdes collectivités localesJoëlle Ceccaldi-Raynaud, représentantla Ville de PuteauxPatrick Devedjian, 9 e vice-président,représentant le Département des Hauts-de-SeineLaurent El Ghozi, représentant la Villede NanterreAurore Gillmann, 7 e vice-président,représentant la Région Île-de-FrancePatrick Jarry, 2 e vice-président,représentant la Ville de NanterrePhilippe Juvin, 5 e vice-président, représentantla Ville de La Garenne-ColombesJacques Kossowski, 3 e vice-président,représentant la Ville de CourbevoiePierre Mansat, représentant la Ville de ParisJean Sarkozy, représentant le Départementdes Hauts-de-SeineCHOISIT APRÈSCONSULTATIONLES ENTREPRISESFAIT RÉALISERLES TRAVAUX D’AMÉNAGEMENTDES ESPACES PUBLICSET DES VOIRIESRÉTROCÈDECONSEIL D’ADMINISTRATIONÉtat, Ville de Courbevoie, Ville de La Garenne-Colombes, Ville deNanterre, Ville de Puteaux, Conseil Général des Hauts-de-Seine,Conseil Régional d’Ile-de-France, Ville de ParisDÉFINISSENT ENSEMBLELES PROJETSD’AMÉNAGEMENTAGENCECOMPTABLERespecteles codes desmarchés publicset les règles dela comptabilitépubliqueLES ESPACES PUBLICSET LES VOIRIES• À DEFACTO POUR LA DÉFENSE• À LA VILLE DE NANTERRE• À LA VILLE DE LAGARENNE-COLOMBES• Conçoit les projetsd’aménagement (et/ou derenouvellement urbain,de développement économiqueet social, de développementdurable) du territoire enconcertation avec lescollectivités, les habitants,les associations, les salariés…• Acquiert les terrainsCONTRÔLE LE RESPECT DES PRINCIPES D’AMÉNAGEMENT,LA QUALITÉ ARCHITECTURALE ET ENVIRONNEMENTALEAMÉNAGE, VIABILISEET COMMERCIALISELES TERRAINSOPÉRATEURS IMMOBILIERS(privés, bailleurs sociaux,office public d’HLM)LES ENTREPRISESLES TRAVAUXIMPULSENTLES ORIENTATIONSPOLITIQUESCOORDONNEOUPARTICIPE ÀDES OPÉRATIONSPARTENARIALESNouvelle gareNanterre-UniversitéParc du Chemin de l’ÎleDémolition des viaducsAccueil des grandesinfrastructures de transportferroviairesCHOISISSENTRÉALISENT15


Immeuble Via Verde55, place Nelson Mandela92024 Nanterre CedexTél. : 01 41 45 58 00Fax : 01 41 45 59 00www.epadesa.fr


apport financier 2012Des comptes certifiés sans réserve,dès la première annéeLors de sa séance du 18 juin 2013, les commissairesaux comptes du Groupe Mazars ont certifié sansaucune réserve les comptes 2012 de l’Epadesa.Ces commissaires aux comptes, qui certifient plusde 40 établissements publics d’État, ont soulignéle caractère exceptionnel de l’obtention, parun établissement public, d’une certification sans réservedès le premier exercice soumis à certification et sans« certification à blanc » préalable. Elle atteste la régularitéet la sincérité des comptes de l’établissement, ainsique sa transparence vis-à-vis de ses administrateurset la qualité du contrôle interne. Cette certificationest l’aboutissement d’une démarche volontairede l’établissement initiée fin 2010, à la suite de la fusionde l’Epad et de l’Epasa, qui a mobilisé l’ensemblede ses équipes durant ces dernières années.Un résultat comptable stableet positif pour la troisième annéeconsécutiveDepuis sa création, en 2010, l’Epadesa a toujoursdégagé un résultat net comptable positif. L’exercice 2012confirme cette tendance avec un excédent net comptablede 4,151 M€, reposant pour l’essentiel sur des produitsd’exploitation s’établissant à plus de 158,779 M€.Cette stabilité de la situation financière de l’établissementrepose sur un modèle économique original, mis enplace en 1958, qui a prouvé sa solidité : un aménageurd’État, au sein duquel les collectivités territorialessont majoritaires. Les perspectives financièresde l’établissement à court terme, comme à moyenet long terme, démontrent la durabilité de ce modèle.Compte de résultatCharges, en millions d’euros 2010 2011 2012Charges d’exploitation 134,714 404,690 157,863Charges financières 0,000 0,022 0,106Charges exceptionnelles 9,573 2,072 2,106BÉNÉFICE 16,321 3,545 4,151TOTAL 160,609 410,330 164,225Produits, en millions d’euros 2010 2011 2012Produits d’exploitation 143,869 356,956 158,779Produits financiers 1,951 0,805 0,305Produits exceptionnels 3,829 52,569 5,142PERTE 10,961 – –TOTAL 160,609 410,330 164,225


apport financier 2012BILANActif, en millions d’euros 2010 2011 2012Actif immobilisé 20,872 9,769 4,090Actif circulant 255,158 322,623 304,875dont stocks 57,940 147,810 179,238dont créances clients 61,855 96,017 68,453dont disponibilités 135,363 78,796 57,184TOTAL 276,029 332,392 308,965Passif, en millions d’euros 2010 2011 2012Passif à long terme 245,223 307,179 241,983dont capitaux propres – 43,338 – 92,013 – 87,862dont provisions pour risques et charges 32,078 184,074 91,897dont pour travaux restant à réaliser 157,105 124,553 155,155dont pour remise en état (Defacto) 98,401 89,743 80,983dont autres provisions 0,978 0,821 1,810Passif circulant (dettes d’exploitation) 30,806 25,213 66,982TOTAL 276,029 332,392 308,965Un établissement qui transformele territoireL’action de l’établissement sur le territoire est à l’imagedu nombre de grues : en constante augmentation.Pour la quatrième année consécutive, les dépenses del’établissement en termes de travaux d’aménagement sonten croissance pour atteindre 47,521 M€ en 2012, contre21,114 M€ quatre ans plus tôt, signe que l’activité dedéveloppement – tant sur le secteur de La Défense quesur celui de Seine Arche – se traduit concrètement sur leterritoire et prépare la livraison de quartiers entiers.Après des années 2010 et 2011 record en matièrede commercialisation (respectivement 194 030 m² et101 800 m² vendus, et 352 600 m² et 193 300 m²promis), l’année 2012 se traduit par une respirationdans le rythme de commercialisation (33 646 m² venduset 135 800 m² promis). La fin de l’année 2012 s’esttoutefois traduite par un net regain d’activité en matière dedéveloppement, laissant augurer le lancement rapide deplusieurs grands projets d’aménagement sur les différentescommunes composant le territoire. Une activité soutenuepour les années à venir est donc à prévoir dans l’attente dulancement des opérations de développement majeures queconstitueront les Groues, les Bords de Seine et le Circulairesud pour de premières livraisons à échéance 2018-2020.ACTES ET PROMESSES DE VENTE400 000300 000200 000100 0000En m 2 2009 2010 2011 2012Actes de ventePromesses de venteImmeuble Via Verde – 55, place Nelson Mandela – 92024 Nanterre Cedex – Tél. : 01 41 45 58 00 – Fax : 01 41 45 59 00www.epadesa.fr

More magazines by this user
Similar magazines