Fenêtres sur Cours - SNUipp

snuipp.fr

Fenêtres sur Cours - SNUipp

( )( )fenêtressur . coursiufmSNUipp.FSUéditoDevenir professeur d'école ?Le métier attire toujoursautant. Environ 52 000candidats se sont présentés, pourquelques 10 000 postes auconcours externe : soit enmoyenne environ 1chance sur 5 d'être reçu !Un concours difficile donc,pour accéder à un métierexigeant... Exigeant à causede sa complexité, desattentes de lasociété enmatièred'éducation,des valeursque portel'école...Les 11 150 postes ouvertsau concours cetteannée sont loin d'être suffisants pourfaire face aux besoins des écoles : leSnuipp, premier syndicat desenseignants du premier degré,réclame une augmentation desrecrutements ! Présents à vos côtéstout au long de l'année pour vousinformer et vous défendre, nous vousproposons ce numéro « spécialconcours ». Il fait lepoint sur l'essentielpour vous aider àdécoder les textes, etvous livre quelquesconseils, trucs etastuces pour vouspréparer auxépreuves...Bon courage àtous !SPÉCIAL PE1


Nouveau concoursAN II : bilan…2007 sera la deuxième session aprèsla rénovation du concours. Aucunbilan officiel n'a été publié concernantcette rénovation. Mais les IUFMont maintenant un an de recul pourpréparer la session 2007.Troisième épreuve écriteDepuis l'an dernier, s'ajoute auxépreuves de maths et de français, unenouvelle épreuve écrite portant surHistoire & Géographie d’une part etSciences expérimentales & Technologied’autre part. Les candidats choisissentl'importance qu’ils souhaitent accorderà chacune de ces disciplines endéfinissant, au moment de leur inscriptionau concours, une composantemajeure (14 points sur 20) et unemineure (6 points sur 20).Point de vue de Michel Diskus, professeurde sciences : « Pour la mineure,il s'agit de bien assimiler les principeset connaissances de base des disciplinesconcernées. Par contre, lamajeure consiste en une analyse dedocument et séquence de classe decycle 3. Les compétences mises enoeuvre par les candidats sont essentiellementbasées sur l'analyse, la clairvoyance,la logique, la capacité à sesubstituer à l'élève, appréhender sesactivités pour les mettre en corrélationavec les objectifs visés et les évaluer.Mon conseil est de conserver un espritcritique, les documents soumis ne correspondentpas toujours à la démarcheattendue, et peuvent comporter deserreurs à ne pas laisser passer ! »L'épreuve orale de languevivante étrangère est maintenantobligatoireLes compétences évaluées sont la compréhensiond’un texte, la communicationet l'expression.Point de vue de Michèle Adamy, professeurd’anglais : « Les compétencesévaluées sont : la compréhension écriteet l'expression orale. Le candidat doits'exprimer de façon claire et développerune argumentation. Une bonnemaîtrise de la langue est attendue.Pour l'atteindre, il faut se remettre àniveau sur le plan linguistique, lire lapresse, écouter la radio, la télé, desenregistrements audio ou vidéo,cdroms..), s'entraîner à la prise deparole en continu, s'informer sur lesproblèmes d'actualités et la civilisationanglo-saxonne. Je rajouterais qu'il nefaut pas se contenter que des cours àl'IUFM mais travailler aussi de façonautonome, s'enregistrer de temps entemps pour évaluer les progrès , secorriger et même prendre meilleureconscience de ce que c'estqu'un exposé oral de 5minutes.»L’épreuve d'EPSLes candidats doivent choisirentre la danse et une course de 1500mètres. Cette séquence est complétéepar un entretien avec le jury. Un certificatmédical de non contre indicationdatant de moins de 4semaines est à fourniravant le début desépreuves.Point de vue : Claire Pontais,professeur d'EPS : «Comme il va falloir beaucoups'entraîner, mieuxvaut trouver du plaisirdans l'activité ! Si on a déjà 14au 1500 m en début d'année, autantprendre la course, mais il est possiblede prendre danse même sans en avoirjamais fait, parce le plus important estd' élaborer un projet expressif à partirde ses possibilités physiques, et doncchacun a une grande marge de progression.C'est vrai aussi pour les garçons!»ProgrammesDes programmes définissent le contenudes épreuves d’admissibilité et de lapremière partie de l’épreuve oraled’entretien. Ils recouvrent l’ensembledes notions permettant d’enseigner àl’école primaire. Vous pouvez les trouversur le site http://www.education.gouv.fr/SIAC/SIAC1.L’existencede programmes est une avancée défenduedepuis longtemps par le SNUipp,mais sont-ils bien adaptés ? Des interrogationsdemeurent sur les contenus.Spécial PE1Revue de détailsPré-requisADMISSIBILITÉEpreuve de françaisEpreuvede mathématiquesnouveauADMISSIONEpreuve orale d'entretienEpreuve orale deL.V.E.Epreuve d'EPSEpreuve facultativeAttestation de Formation aux Premiers Secours/ Natation : brevet 50 mètres3 épreuves écrites : français + maths + histoire-géographie et sciencesexpérimentales-technologie (Programmes nationaux pour les 4 champs disciplinaires)Coeff 3 pour maths (3 h) et français (4 h), 2 pour HG et sciences et techno (3 h)- synthèse de textes/8 - thème ayant trait à la grammaire/4- mise en situation d'enseignement d'une ou plusieurs notions abordée dansle dossier de la 1 ère partie./8 Coeff. 3 (4 h)- résolution de 3 ou 4 exercices/12 - 1 ou 2 questions complémentairessur la mise en oeuvre en situation d'enseignement d'une ou plusieursnotions/8 Coeff.3 (3 h)Epreuve écrite d'histoire et géographie + sciences expérimentales et technologie: Le candidat choisit un des champs disciplinaires en majeure et l'autreen mineureMajeure : 1ère partie : questions de connaissances - 2ème partie : propositionde pistes d'utilisation en cycle 3 à partir d'un ensemble de documentspédagogiques.Mineure : questions de connaissances Coeff. 2 (3 h)3 épreuves orales obligatoires et 1 facultativeEpreuve orale d'entretien : 1ère partie : exposé + entretien (prep 1 h, exposéde 10 minet entretien de 15 min), même modèle que 20052ème partie : exposé ou expression musicale à l'initiative du candidat dansun domaine qu'il choisit à l'inscription, arts visuels ou musique ou littératurede jeunesse+entretien (exposé 10min, entretien 15 min)Coeff. 4 / chaque partie entre pour moitié dans la note.Allemand, anglais, arabe, espagnol, italien ou portugais (sans programme)Coeff. 1 / prep 30 min, durée de l'épreuve 20min1ère partie : prestation physique (activité d'expression : danse “ tout style” ou course de 1500m)2ème partie : entretien avec un jury, portée didactique de la prestationCoeff. 1, prep 5 min, 10min d'exposé et 10min d'entretienChaque partie compte pour la moitié de la noteEpreuve orale au choix :1) Langue à extension régionale délimitée : entretien en langue régionaleavec le jury à partir d'un document sonore ou écrit2) Langues vivantes étrangères : épreuve constituée par l'épreuve orale d'admissionde langue du concours, le candidat choisit ici une autre langueCoeff.1 (seulement si note supérieure à 10)/ prep 30 min, entretien 20 minLe point de vue du SNUippAméliorer la formation estune préoccupationimportante pour le Snuipp.Nombre de propositionsont été élaborées au coursde ces dernières années, etparticipent d'un vasteprojet de transformationde l'école pour la réussitede tous : première prise defonction progressive,alternance,…Du côté du ministère, laformation n'a cessé d'êtrel'objet de diversesmodifications. Depuis la loiFillon (2003) qui prévoitl'intégration des IUFM auxuniversités, le Ministère achoisi de réformer parmorceaux : le concours en2005 (pour la session 2006),l'organisation des stages en2006 (pour la rentrée2007). Le SNUipp dénoncela précipitation danslaquelle ont été placés lesIUFM pour mettre enoeuvre ces réformes. Ildénonce également lemorcellement des décisionssans mise à plat desprincipes directeurs.Concernant le concours, leSNUipp demande qu'unbilan soit fait sur lesnouvelles épreuves et surleur préparation.À la veille de décisions surle futur cahier des chargesde la formation et despremières intégrationsd'IUFM aux universités,l'heure ne semble pas, auMinistère, à la réflexion oul'analyse des modificationsrécentes !3


4spécial PE1S’inscrireau concoursInscriptions au concours surhttp://www.education.gouv.fr/siac/siac1Première phase : l’inscription.Par internet du jeudi 14 septembre 2006 au mardi 24octobre 2006 avant 17 heures, heure de Paris. Tantque le numéro d'inscription n'est pas affiché à l'écran,celle-ci n'est pas enregistrée. Imprimez ou à défautnotez ce numéro.Seconde phase : confirmation de l'inscriptionPar internet du mardi 31 octobre 2006 au mardi 14novembre 2006 avant 17 heures, heure de Paris. En casde difficulté, contacter le rectorat auprès duquel on estinscrit. Inscription confirmée lorsque l'écran intitulé«confirmation d'inscription» s'affiche (imprimez-le).Attention :Au regard de problèmes rencontrés l’andernier lors de la confirmation d’inscription, le SNUipps’est adressé au ministère et a obtenu que les candidatspuissent bénéficier d’un délai d’une journéepour adresser leur demande par courrier en cas debug. Adressez alors cette confirmation obligatoirementpar voie postale et en recommandé simple auservice académique chargé de l'inscription au plus tardle mercredi 25 octobre 2006 pour la phase d’inscription,et le mercredi 15 novembre 2006 pour laphase de confirmation, le cachet de la poste faisantfoi.Dates des épreuves du CERPELes dates des épreuves d'admissibilité à la session 2007sont fixées pour toutes les académies :Jeudi 3 mai 2007 : Épreuve de français 13 h à 17 hVendredi 4 mai 2007 : Épreuve de mathématiques 8 h30 à 11 h 30Vendredi 4 mai 2007 : Épreuve d'histoire et géographieet de sciences et technologie 14 h 30 à 17 h30Épreuves d’admissionLeurs calendriers sont déterminés par chaque recteurd'académie.Où concourir ? Quelle académie choisir ?Le texte du 7 décembre 1994 stipule que les étudiantsà l’IUFM doivent s’inscrire et se présenter auprès du rectoratde l’académie siège de l’IUFM (rappelé dans le bulletinspécial n°6 du 13 juillet 2006).Les autres candidats peuvent s’inscrire dans l’académiede leur choix. Les inscriptions peuvent être multiplesmais compte tenu de la date unique un choix devra êtrefait. Au moment de leur inscription et en vue d’uneaffectation en cas de réussite, les candidats doiventclasser les départements de l’Académie par ordre depréférence.Attention : Depuis l'an dernier, les candidats au professoratdes écoles doivent justifier de deux attestations,au moment de leur inscription au concours(elles doivent être détenues au plus tard le 15novembre 2006, date de clôture des registres d'inscription):* Attestation de compétence en natation d’un parcoursd’au moins 50 mètres délivrée par une autoritépublique habilitée* Attestation de qualification en secourisme reconnuede niveau au moins égal à celui de l’attestation de formationaux premiers secours (AFPS)On peut trouver une liste des formations par départementssur le site :http://www.secourisme.info/secourismeInscriptions multiplesSous réserve de remplir les conditions requises, lescandidats peuvent s’inscrire, au titre d’une même session,au concours externe, au second concours interneet au troisième concours. Ils ont en outre la possibilitéde s’inscrire dans les académies intéressées, au concoursexterne spécial et au second concours interne spécial(langue régionale). Cependant, un choix doit être faitavant la passation des épreuves.Conditions d'inscriptionEtre titulaire d'une licence ou d'un diplôme validanttrois années d'études supérieures, sauf les mères etpères de famille de trois enfants et les sportifs de hautniveau, pour le concours externe et le second concoursinterne. Pour le 3° concours, justifier d'au moins 5 ansd'expérience professionnelle sous contrat de droit privé,sans condition de diplôme.Certificat médicalLe SNUipp a interpellé l'an dernier le ministère del'éducation nationale afin de simplifier la procédure defourniture des certificats médicaux. Cette année, lescandidats doivent fournir un certificat médical de noncontre indication ou de dispense. Ce certificat pourraêtre établi par le médecin de leur choix (sauf pour lescandidats en situation de handicap en cas de dispense).Dispense- Peuvent être dispensés de la prestation physique del’épreuve d’EPS :• les candidats en situation de handicap qui ne peuventla réaliser, y compris avec un aménagement d’épreuve,et qui auront présenté un certificat médical établi parun médecin agréé;• les candidates en état de grossesse ou en congé dematernité qui, bien que remplissant les conditionsd’aptitude physique exigées pour l’exercice des fonctionsde professeur des écoles, sont dans l’incapacitéd’effectuer la prestation physique.Les candidats ayant justifié, avant le début des épreuvesd’admission, de l’une des deux situations mentionnéesci-dessus, se voient attribuer par le président du juryune note correspondant à la moyenne des notes obtenuespar les candidats.• les candidats dispensés ne correspondant pas à cessituations doivent fournir un certificat médical et sevoient attribuer la note zéro non éliminatoire.Tous les candidats, dispensés ou non, doivent se présenterà l’entretien de l’épreuve d’EPS.Cas d'éliminationToute note égale ou inférieure à 5 sur 20 à l'une des troisépreuves d’admissibilité ou à la première épreuve d’admissionainsi qu’à l’une des épreuves de langue régionaledu concours externe spécial et du second concoursinterne spécial, est éliminatoire.La note “zéro” aux autres épreuves est également éliminatoire.Pour l’EPS, c’est la moyenne des deuxépreuves qui forme la note.


Spécial PE15Second concoursinterneDans quelques académies existeégalement un concours appelé secondconcours interne réservé aux agents(titulaires ou non) de la FonctionPublique ayant accompli au moins 3années de service. Pour la session 2007,231 postes sont ouverts au 2nd concoursinterne.Candidats en situationde handicapDes aménagements d'épreuves peuventêtre demandés lors de l'inscription par lescandidats dont la qualité de travailleurhandicapé est reconnue par la Commissiondes Droits et de l'Autonomie des personneshandicapées (ancienne COTOREP). Afin deconstituer leur dossier, les candidatsdoivent sans attendre s'adresser au serviceacadémique chargé de l'organisation duconcours.Depuis cette année 100 postesd'enseignants sont réservés aurecrutement par la voie contractuelle depersonnes handicapées, en conformitéavec la loi du 11 février 2005 « pourl'égalité des droits et des chances, laparticipation et la citoyenneté despersonnes handicapées ». "Les candidats,qui remplissent les mêmes conditions dediplôme que celles exigées pour lesconcours externes, sont recrutés à la suited'un entretien destiné à vérifier leurscompétences pédagogiques et lacompatibilité de leur handicap avecl'exercice du métier d'enseignant. Ilseffectuent leur année de PE2 et peuventêtre titularisés après validation.Concours 2007 : répartition des placesAcadémiesAix-MarseilleAmiensBesançonBordeauxCaenClermontCorseCréteilDijonGrenobleLilleLimogesLyonMontpellierNancy-Metz33741416541917516620128022738080587431289383concours externeconc. externe spécial3e concours16143211912825842451517536291920Le troisième concoursLe 3ème concours : c'est pour qui ?Ce concours s'adresse aux personnes justifiantde l'exercice d'une ou plusieurs activités professionnelles,sans condition de titre ou dediplôme. La durée de ces activités doit être de5 ans au moins, et doit avoir été accompliedans le cadre d'un contrat de droit privé. Lastructuration du concours diffère de celle duconcours externe pour l’épreuve d’oral professionnelDéroulement du concoursÉpreuve d’admissibilité• épreuve écrite de français (coef 3)• épreuve écrite de mathématiques (coef 3)• épreuve d’histoire/géographie, sciences expérimentaleset technologie (coef 2)9592e conc. interne2e CI spécial2NantesNiceOrléans-ToursParisPoitiersReimsRennesRouenStrasbourgToulouseVersaillesGuadeloupeMartiniqueGuyaneRéunionTotalAcadémies42926038025125120624030424833213681048011512610275concours externe204010141720226131210111483551051548552586323030231Épreuve d’admission• Exposé à partir d’un dossier fourni par lejury, dont le candidat dégage les idées essentielles.Les connaissances du candidat sur lesprogrammes seront évaluées lors de cetteépreuve, ainsi que son aptitude à se situer parrapport au métier de professeur des écoles(coef 4)• Épreuve de langue vivante (coef 1)• Épreuve d'EPS (coef 1)Une séquence d'activité physique choisie parle candidat parmi les deux suivantes :- 1500m chronométré- danse,puis, entretien avec le jury.La principale différence avec le concoursexterne est l'épreuve orale d'entretien, qui necomporte pas de seconde partie (musique, artsplastiques, littérature de jeunesse).Le 3ème concours offre 485 postes pour la session2007. Le décret indique que le nombre depostes à ce concours ne peut excéder 10% dunombre total de places au concours.2140conc. externe spécial3e concours2e conc. interne2e CI spécial+ 100 postes à pourvoir par voie contractuelle pour les personnes handicapées et bénéficiaires del’obligation d’emploi.Les deux concours spéciaux concernent des concours à caractéristiques «langues régionales»1410219


6spécial PE1Ce que le juryévaluePremière partieL'exposéLe jury évalue le candidat à partir desujets mettant en jeu ses connaissancessur :- l’histoire de l’école,- ses finalités,- son fonctionnement,- son environnement,- ses méthodes,avec une ouverture sur d’autres payseuropéens, ainsi que sur les obligations,les droits et les responsabilitésdu professeur des écoles.Les questions du juryElles doivent permettre au candidatde mettre en relation ses connaissanceset sa réflexion dans le domainede l’éducation (philosophie de l’éducation,approche psychologique etsociologique des processus d’apprentissages)et de démontrer sa capacitéà :- comprendre, analyser et synthétiserun document ;- réfléchir sur les approches didactiqueset pédagogiques de l’enseignement;- communiquer et exprimer uneréflexion construite et argumentée surles responsabilités des professeurs desécoles dans la transmission de valeurs,d’une culture, sur le rôle de l’écoledans la société ;- s’exprimer oralement et communiquer.Seconde partieCette partie permet d’évaluer lescapacités d’initiative et de mobilisationdu candidat dans un domaine plusparticulier :- domaine des arts visuels ou de lamusique- domaine de la littérature de jeunesseDu bon sensL'épreuve orale du concoursSe préparer à l'épreuve orale d'entretienUne fois les épreuves d'admissibilité passées,l'épreuve orale d'entretien se révèle être un momentclé du concours : son importance lui vaut uncoefficient 4, au regard des autres épreuvesd'admission qui n'affichent qu'un coefficient 1 et desépreuves d'admissibilité à coefficients 3, 3 et 2.Une épreuve en deux partiesLa première prend appui sur un dossier fourni par lejury et consiste en un exposé suivi d’un entretien.L’exposé porte sur l’étude du dossier en y dégageantles idées essentielles. L’entretien est censé permettreCe qu’ils en pensent !Des petits trucspour se rassurer«Il faut essayer d'être détendusans être trop centré sur lecontenu. Mais on a le sentimentde jouer sa vie et il y aénormément de choses à savoir.Alors chacun a des petits trucspour se rassurer. Travailler engroupe, discuter avec les autrespeut aider à évacuer la pression.Il faut aussi du temps pourengranger les connaissances,digérer ce qu'on apprend etcomprendre que le jury n'attendpas qu'« une » réponse maisaussi une réflexionpersonnelle ».Dorothée Nicod, PE2 (Morbihan)Se forger unebonne culture «éducative »« Lire de nombreux articles surl'actualité « éduc » (le Monde del'Education, Fenêtre surCours...), m'être intéressée auxnouvelles lois, aux discours« de vérifier, au travers de l’étude du dossier par lecandidat, ses connaissances relatives au programmede cette partie de l’épreuve ainsi que son aptitude àse situer par rapport au métier de professeur desécoles et à mettre en relation ses connaissances et saréflexion dans le domaine de l’éducation ».la seconde partie consiste en un exposé ou uneexpression musicale, suivi d’un entretien avec le juryportant sur l’un des domaines suivants, choisi aumoment de l’inscription : arts visuels enseignés àl’école primaire, musique (expression musicale), oulittérature de jeunesse.politiques m'a aidé pour l'oral.J'ai fait le choix de marquer monoriginalité en littératurejeunesse en optant pour duthéâtre : le jury a apprécié laprise de risque tout en medemandant de faire le lien avecce qui peut se faire en classe.Mes conseils : lire beaucoup, seforger une bonne culture... etvraiment bien connaître lesprogrammes et les documentsd'application !Emeline Lefebvre, PE2 (Nord)« Des connaissances sur le systèmeéducatif mais aussi du bon sens,des aptitudes à comprendre, raisonner,analyser, faire des liensentre la théorie et la réalité d’uneclasse, d’une école. Le but n'estpas de piéger le candidat mais decomprendre et voir ce qu’il y a derrièrecette personne. La premièrequestion que je me pose est : « verrais-jecette personne enseignerdevant une classe ? »Valérie Plyer, Directrice d’écoled’application à Montpellier,membre du jury au concours 2006Garder son calme et la tête froide« Ne pas oublier qu'il s'agit d'un recrutement : il faut chercher àmontrer qu'on est bien celui ou celle qui conviendra... pour cemétier d'humaniste accompli dans lequel il faut savoir s'adapter àde multiples situations (face aux élèves tous différents, auxparents, aux collègues...). Garder son calme et la tête froide, êtrebien clair dans ses idées, ne pas se contredire, mais savoirreconnaître que l'on a fait fausse route, s'exprimer clairement etintelligiblement pour montrer que s'il y avait 26 élèves devant soi,on se ferait comprendre ! »Michel Diskus, PIUMF , Strasbourg


L’utilisation de la liste complémentaireest en théorie exceptionnelle.Y être inscrit n’est pas unegarantie de recrutement. Elle estcensée pallier les désistements de laliste principale ou les postes vacantssur le terrain (disponibilité, congélongue durée…). Au fur et à mesuredes besoins et dans l’ordre de leurclassement, les candidats peuventêtre recrutés dans n’importe queldépartement de l’académie. Si vousêtes recruté(e), vous êtes directementaffecté(e) sur un poste vacant.L’année suivante, vous serez admisen 2 e année à l’IUFM dans le départementau titre duquel vous avezété recruté. Ceux qui ne sont pasSpécial PE1etListe principaleLorsque vous êtes admis(e) sur laliste principale, vous entrez enseconde année de formation professionnelleà l’IUFM (PE2) et vousavez le statut de fonctionnaire stagiaire.Vous êtes affecté(e) dans undes départements de l’académie enfonction de votre rang de classementau concours et de vos voeux.Certains, pour diverses raisons(maternité suivi d’un congé parental,disponibilité pour suivre unconjoint...) ne pourront pas rentrerimmédiatement en deuxièmeannée. Ils conservent cependant lebénéfice du concours et leur rang declassement.Attention, au delà de trois ans, lefonctionnaire stagiaire perd sonstatut ; il lui faut alors repasser leconcours...Liste complémentaireaprèsle concoursappelés avant la session suivanteperdent le bénéfice du concours.Le recrutement varie d’une Académieà une autre. Les modalitésont changé depuis 2003 : un ratioest appliqué selon le nombre deplaces dans chacun des concours(externe, 3ème concours et 2ndconcours interne). L’an dernier 1820enseignants ont été appelés sansformation. Même si ce nombre diminuefortement depuis 2001/2002,cette situation démontre un manquede prévision flagrant. Pour leSNUipp, ce mode de recrutementparallèle n’est pas satisfaisant,l’augmentation du nombre de placesau concours s’impose.MaternitéToute candidate enceinte ou en congé de maternité aumoment de son admission à l’IUFM ou sur la listecomplémentaire peut obtenir à sa demande :• soit un report de scolarité jusqu'à la rentrée de lapromotion suivante, éventuellement renouvelable une foiset accéder au statut de professeur des écoles stagiairelorsqu’elle entrera en formation ou prendra ses fonctions.• soit être nommée PE stagiaire et être placéesimultanément en congé de maternité avectraitement. Ensuite, elle prendra ses fonctionssoit à l'IUFM, soit sur le terrain.Transfertde scolaritéIl est possible d’effectuer la PE2 dans un autredépartement mais ce n’est pas un droit. Lademande est à faire auprès des InspectionsAcadémiques avec copie aux directeursd’IUFM. Les situations habituellement prisesen compte sont celles de rapprochements deconjoints (ou concubins ou pacsés) avec enfants. Si le transfert estaccordé, attention : le stagiaire sera, en fin de formation, titularisédans le département où il a été affecté à l’issue du concours et nonlà où il a effectué sa formation. Dans certains départements,existent des commissions dans lesquelles siègent des représentantsdu SNUipp.Informez-les de votre situation.Report d'affectationOn peut, dans certains cas, demander le report de son année de PE2à l'année suivante. Un report est en général accepté dans les cassuivants : force majeure (maladie...), congé de maternité, préavis àun employeur…7Années 98/99 99/2000 2000/01 01/02 02/03 03/04 04/05 05/06Recrutement 1325 4078 5963 6309 4814 3146 2326 1820Évolution des recrutements sur liste complémentaireStage filéDepuis cette rentrée, les PE2 ont la responsabilité d’une classe un jour parsemaine sous la forme d’un « stage filé ». Ces mesures ont été mises en placedans la précipitation, sans réflexion globale sur les besoins en formation liésà l’évolution du métier d’enseignant. Réussir à conduire la classe dès le débutde l’année, sans formation préalable, est une responsabilité éducative etpédagogique pour le stagiaire. Cela nécessite des moyens d’assurer l’accompagnementdes PE2. Le SNUipp observera avec attention le déroulementde ces stages et en présentera un bilan au cours de l’année afin de faire despropositions auprès du Ministère et des IUFM.« Pourquoi demandons-nousune entrée progressivedans le métier ? »Commencer en prenant le temps de s’organiser, de réfléchir à cequ’on fait, avec des moments pour approfondir, analyser sapratique et continuer de se former permettrait des débuts plussereins pour les enseignants comme pour les élèves.Le SNUipp propose que dès la première année d’exercice, lessortants d’IUFM bénéficient d'une entrée progressive dans lemétier qui alterne (par exemple sous la forme de deux mi-temps)compléments de formation et pratique de la classe.


Le SNUipp, la FSUFaisons connaissance !Le SNUippLe SNUipp (Syndicat National Unitaire desInstituteurs, Professeurs des écoles, etPEGC) est le premier syndicat représentantles enseignants du primaire. Il fait partiede la FSU. Il représente et défend lesenseignants, prend part aux débats desociété.Le SNUipp, attaché à la réussite de tousles élèves, mène le débat avec les enseignants,avec les chercheurs pour élaborerdes propositions de transformation del’école. Une transformation qui passenécessairement par une formation initialeet continue de qualité : développer le travailen équipe pour mieux répondre auxbesoins des enfants, favoriser les échangesde services et faire profiter aux élèves descompétences de chacun...La FSULa Fédération Syndicale Unitaire, créée en1993, regroupe une vingtaine de syndicatsdans les domaines de l’enseignement, l’éducation,la recherche, la culture, la formation,l’insertion. Etre une fédération,cela permet de rassembler tous les acteursdu système éducatif, et, parallèlement, detravailler de manière unitaire avec d’autressyndicats sur les questions de société.Elle est aujourd’hui, par le vote des personnels,la première organisation de laFonction Publique. Dans l’enseignement,ses syndicats sont majoritaires ( SNUipp,SNES, SNEP, SNESup...).Élections IUFM :c’est vous qui votez !Chaque année, en novembre, des électionsvous permettent de désigner vos représentantsdans les instances de l'IUFM.Devenir représentant des étudiants et desstagiaires au Conseil Scientifique et Pédagogique,ou au Conseil d'Administration,c'est défendre vos droits et exprimer lesbesoins en terme de formation. C’est enC,A par exemple, que se discutent lesconditions d’admission en PE1. Depuis plusieursannées nombreux sont ceux qui ontfait confiance au Snuipp !Si vous partagez nos ambitions pour laformation et souhaitez être candidat, prenezrapidement contact avec le Snuipp età la FSU.Mais la meilleure manièrede faire connaissance,c’est encore de se rencontreret d’en discuter !Qu’en pensez-vous ?C’est décidé,je me syndique !

More magazines by this user
Similar magazines