confort - Isover

isover.fr

confort - Isover

ÉDITOL’isolation évolue !Dans le neuf, l’isolation estentrée dans les normes. Elles’impose aussi en rénovation.On ne conçoit plus désormaisde rénover une maisonou un appartement sansl’isoler du froid et du bruit.Les économies d’énergiequi en résultent permettentaussi de dépenser moinsen se chauffant mieuxet d’améliorer le confortd’été sans recourir à la climatisation. Dans un milieubruyant, l’isolation accroît aussi le confort acoustique.Bien isoler sa maison, c’est également moins pollueret donc faire un beau geste pour l’environnement.C’est donner de la valeur à sa maison en obtenantune bonne note au diagnostic de performanceénergétique : c’est un bon investissement pourle jour de sa revente. Tous les styles de logementspeuvent aujourd’hui être isolés, de la maisond’architecte à l’appartement ancien, du pavillonà la maison de campagne. Confort & Rénovationd’Isover en fait ici la démonstration.Christian PesseyJournaliste expert de l’émission « Votre maison » sur RMCFondateur du site Maisonbrico.comconfort & rénovation 3


l’isolationSe repérer pourentreprendreles travauxUne rénovation réussie ne s’improvise pas.Tour d’horizon des différentes informations àconnaître avant de se lancer dans la rénovationde son logement.FINANCER SES TRAVAUXVoici la liste des principales aidesaux travaux d’économies d’énergie.Celles-ci évoluent en permanence,c’est pourquoi il est conseillé,dans tous les cas, de prendrerendez-vous dans l’un des EspacesInfo Énergie de votre région.• LE CRÉDIT D’IMPÔT« DÉVELOPPEMENT DURABLE »concerne les résidences principalesachevées depuis plus de 2 ans,lorsque les travaux sont réalisés parl’entreprise qui fournit les matériaux.Le montant des dépenses estplafonné à 8 000 € TTC pour unepersonne seule et 16 000 € TTC pourun couple, majorés de 400 € TTC parpersonne à charge. Le crédit d’impôts’applique aux travaux d’isolation destoitures, des murs et des sols, ainsiqu’au changement des menuiserieset à l’installation de certains équipementsperformants ou utilisant desénergies renouvelables. Plus d’informationssur www.impots.gouv.org.• L’ÉCO-PRÊT À TAUX ZÉRO estaccessible dans le cadre de travauxde rénovation énergétique.Ils doivent être réalisés par desprofessionnels dans la résidenceprincipale construite avant le1 er janvier 1990, dans les deux anssuivant l’obtention du prêt. Un seulprêt est accordé par logement.Ces prêts sont accordés par lesbanques pour financer des « bouquets» de travaux choisis parmiune liste. Les travaux concernentl’isolation des parois opaquesou vitrées et les équipementsde chauffage ou deproduction d’eau chaudesanitaire avec desniveaux de performanceminimum.Plus d’informationssur www.developpement-durable.gouv.fr etwww.infoenergie.org• L’ANAH, agence nationale del’habitat, distribue des aidesdestinées à lutter contre l’habitatindigne et à soutenir les propriétairesoccupants modestes, ainsi que lespropriétaires bailleurs lorsqu’ilsprivilégient les travaux de maîtrisede l’énergie tout en respectant unplafond de loyers (www.anah.fr).4 confort & rénovation


RÈGLES D’ORDE LA RÉNOVATIONUne bonne rénovationcommence parl’isolationVous envisagez de faire des travaux, profitezenpour isoler car vous ne pourrez plus le faireaprès. Une bonne isolation vous apporteraplus de confort en été comme en hiver, plusd’économies d’énergie et une meilleurevalorisation de votre bien immobilier à l’heureoù le DPE se généralise.Je m’informeIl est préférable de maîtriser le sujetde l’isolation avant de se lancer.Consultez les espaces info Énergie(Ademe), les sites Internet spécialisés www.toutsurlisolation.com, www.isover.fr et lesforums de bon niveau : forumconstruire.com,ciberbricoleur.com, futura-sciences.com…Je traite en prioritéla toiture et les mursDans une maison non isolée, plus de50 % de la chaleur s’échappe par la toitureet les murs. Il faut donc isoler en priorité latoiture, puis les murs (idéalement en mêmetemps que le changement des fenêtres) sansoublier de créer une ventilation.Isolation par l’intérieurou par l’extérieur ?En rénovation, il y a beaucoupde contraintes. Heureusement, il existeaussi plusieurs techniques d’isolation pourrépondre à tous les cas de figure. Si la façadeou la toiture doivent rester apparentes(réfection récente, typicité particulière,esthétique, zone classée…) l’isolation parl’intérieur est incontournable. À l’inverse,l’isolation par l’extérieur est une bonnesolution pour isoler lors de la réfection de lacouverture ou de la façade sans toucher auvolume intérieur.Je privilégie uneisolation performantePour que l’enveloppe du bâtimentsoit bien isolée prévoyez au minimum unerésistance thermique (R) de 6 en toiture,de 3 en murs ainsi qu’en sol. Assurez-vous queles isolants sont bien certifiés ACERMI. Uneenveloppe bien isolée ne coûte pas beaucoupplus cher et permet de faire des économiessur les équipements de chauffage, moinspuissants, et les consommations d’énergie.Je soigne l’étanchéitéà l’air du bâtimentUne bonne étanchéité à l’air, c’est-àdirel’absence de fuites d’air dans lesparois, est synonyme de confort, d’économiesd’énergie et d’absence de pathologies(condensations, moisissures). La performanced’étanchéité à l’air est obtenue par uneconception précise, d’une mise en œuvresoignée et par l’utilisation de membranesd’étanchéité à l’air en combles.Je n’oublie pasla ventilationTout bâtiment nécessite unrenouvellement d’air. Pour garantirdes consommations d’énergie faibles, cerenouvellement d’air doit être maîtrisé etadapté aux périodes d’utilisation du bâtiment.Plus le bâtiment sera isolé et étanche à l’air,mieux la ventilation mécanique contrôlée(VMC) fonctionnera. En rénovation, leplus simple est d’installer une VMC simpleflux hygroréglable avec un moteur basseconsommation. Il existe des caissons platset des gaines plates en PVC qui peuvent êtrefacilement intégrés dans les faux plafonds.Je pense àl’acoustiqueLe soin apporté au confort thermiquene doit pas faire oublier le traitement duconfort acoustique, d’autant plus que les deuxvont souvent de pair. Les laines minéralesconstituent en effet un excellent absorbantacoustique quand elles sont intégrées entredeux masses, comme des plaques de plâtreou des éléments de maçonnerie.Je choisis les bonnesentreprisesSi vous vous lancez dans de grandstravaux, vous avez intérêt à vous entourerd’un maître d’œuvre, qui peut être soit unarchitecte, soit une entreprise générale, soitune entreprise spécialisée en rénovationénergétique. Choisissez les corps d’étatsadaptés aux travaux que vous envisagez :pour une isolation par l’intérieur (murs,combles), demandez à un plâtrier-plaquiste.Pour une isolation par l’extérieur, faites appelà un couvreur (combles) et un façadier ou uncharpentier (façades). L’isolation des sols estgénéralement réalisée par un maçon ou unplombier (plancher chauffant). La VMC estinstallée par un plombier ou un électricien.Dans tous les cas, faites fonctionner lebouche à oreille et vérifiez les qualificationsdes entreprises.Je maîtrise monbudgetPrivilégiez l’isolation del’enveloppe qui a une durée de vie plus élevéeet ne nécessite aucun entretien. Faitesplusieurs devis pour comparer les prix, maisne privilégiez pas forcément le devis le moinscher sans avoir fait une comparaison détailléedes différentes offres. Une approche globaleet un plan de travaux bien conçu permettrontde maîtriser votre budget et d’arriver aumeilleur résultat.Plus d’informations surwww.isover.frconfort & rénovation 5


l’isolationBRÈVESPARLEZ-VOUSISOLATION ?Quand on envisage des travaux d’isolation, il est important de savoir dequoi on parle, ne serait-ce que pour échanger avec les professionnels.Six questions et leurs réponses pour vérifier vos connaissances enmatière d’isolation. Je veux réduire ma facture dechauffage, je commence par : Installer une pompe à chaleur Isoler ma maison Poser un thermostatd’ambiance Un kWhep, c’est… Le kWh que je consommeà la maison Le kWh produit pardes capteurs photovoltaïques Un kWh théoriquepour comparer les énergiesentre ellesvotre profil Un pont thermique, c’est… Une rupture dansla continuité de l’isolation Un système de liaisondes panneaux isolants Un point froid dans un mur Le pare-vapeur de l’isolantdoit être installé… Côté chaud,contre la plaque de plâtre Côté froid,contre le mur extérieur Peu importe, il ne sertqu’à protéger l’isolantréponses La laine minérale est… Un bon isolant thermiqueet acoustique Un bon isolant thermiquemais pas acoustique Un bon isolant acoustiquemais pas thermiqueEntre l’isolant etla couverture, on ménageune lame d’air pour… Évacuer la vapeur d’eauvenue des combles Mieux attraper les tuilesen cas de besoin Protéger l’isolant de la pluieCalculer vos pointsNombre de x 3 = ___ pointsNombre de x 2 = ___ pointsNombre de x 1 = ___ points Vous avez plus de 16 points…Vous maîtrisez le sujet. Choisir et discuteravec les professionnels est à votre portée. Vous avez entre 10 et 15 points…Vos connaissances en matière d’isolationméritent une petite mise à jour.Renseignez-vous avant de vous lancer. Vous avez moins de 10 points…L’isolation n’est visiblement pas votre tassede thé… Faites appel à un professionnelque vous choisirez en faisant fonctionnerle bouche à oreille.1. Toute rénovation commencepar l’isolation, notammentcelle de la toiture. Il estabsurde d’investir 10 000 €dans une pompe à chaleur si lamaison n’est pas isolée : pluspuissante, elle coûte plus cheret risque de ne pas fonctionnercorrectement.2. Voir page 7.3. Un pont thermique est unerupture dans la continuité del’isolation. Il faut l’éviter autantque faire se peut car il réduitl’efficacité de l’isolation.4. Le pare-vapeur est toujoursinstallé côté intérieur entrel’isolant et le parement intérieur.Lorsqu’il est indépendantde l’isolant, il peut assurerune bonne étanchéité à l’airet réduire les déperditionsd’énergie.5. La laine minérale est à la foisperformante du point de vuethermique et acoustique.Ce qui n’est pas le cas detous les isolants.6. En toiture, il est obligatoirede ménager une lame d’aird’au moins 20 mm entre l’isolantet la sous-face des liteauxafin d’assurer la ventilationde la charpente et d’éviter lesrisques de condensation (saufdans le cas d’un écran HPV +membrane d’étanchéité à l’air,cf. système Intégra Vario).6 confort & rénovation


BRÈVESPAR OÙS’ENFUITLA CHALEUR ?Dans une maison qui n’estpas isolée, c’est par les murset la toiture que s’échappele gros de la chaleur.C’est donc par l’isolationde ces parois que lestravaux d’économiesd’énergie doiventcommencer.www.toutsurlisolation.comC’EST QUOILa réglementation thermiqueet le diagnostic de performanceénergétique mentionnent lesconsommations des logements enkWhep (kilowatt/heure d’énergieprimaire).Murs20 à 25 %Pertesthermiques5 à 10 %Quelle est la différence avec le kWhconsommé à la maison?Le kWhep diffère du kWh électrique facturécar il tient compte de l’énergie nécessairepour la produire et la transporter. Parconvention, 1 kWh facturé par le fournisseurd’électricité correspond à 2,58 kWhep.Toiture25 à 30 %Air renouvelé15 à 20 %Sols 7 à 10 %Vitres10 à15 %L’ÉNERGIE PRIMAIRE ?Selon les pays et le mode de productionde l’électricité – nucléaire, thermiqueou hydraulique – ce coefficient varie.Conséquence :La consommation maximale de 50 kWhep/m 2 /an exigée par la RT 2012 est en réalitééquivalente à 50/2,58 = 19 kWh/m 2 d’énergiefacturée quand il s’agit de l’électricité.Pour les énergies fossiles (gaz et fioul), cecoefficient est égal à 1 comme celui du bois.Plus d’informations surwww.toutsurlisolation.comSource AdemeLESCERTIFICATSD’ÉCONOMIESD’ÉNERGIE,KESACO ?La loi Énergie de 2005 imposeaux vendeurs d’énergie (électricité,fioul, gaz, propane…) d’inciterleur client à entreprendre destravaux d’économies d’énergie ouà s’équiper de matériels économesen énergie. Si leurs objectifs sontchiffrés, libre à eux de choisir laméthode : prime pour l’acquisitiond’un équipement, aides auxtravaux, diagnostic gratuit…Selon les investissementseffectués, grâce à leurs actions,par les particuliers, les vendeursd’énergie reçoivent descertificats d’économies d’énergieou CEE (qu’ils peuvent revendre,s’ils ont fait plus que leurs objectifs,à d’autres vendeurs d’énergiequi, eux, n’auraient pas remplileurs propres obligations). C’estainsi que certaines enseignesde distribution alimentaireproposent, pour l’achat d’unechaudière à condensation, d’unepompe à chaleur (qu’elle ne vendpas)… des « primes énergie »à dépenser dans leurs rayons.Pensez à valoriser vos certificatslors de travaux d’économied’énergie. = 1 litre de fioul = 1 m 3 de gaz naturel= 0,8 kg de propane = 2 kg de bois = 3,88 kWh d’électricité = 1 litrede fioul = 1 m 3 de gaz naturel= 0,8 kg de propane = 2 kg de boisSource Ademeconfort & rénovation 7


BRÈVESl’isolationCOEFFICIENTSÀ CONNAÎTREAVANT D’ACHETERQui envisage destravaux d’isolationdoit connaître troiscoefficients.• LE (LAMBDA)caractérise laconductivité thermiqued’un matériau, c’està-diresa capacité àtransmettre la chaleur.Plus est faible,moins le matériau estconducteur, plus il estisolant. Pour info, le de la laine de verre estcompris entre 0,032 et0,040 W/(m.K).• LA RÉSISTANCETHERMIQUE R(m 2 .K/W) d’un isolantdépend de sa conductivité() et de sonépaisseur (e), selon laformule R = e/. Plusl’épaisseur est importanteet le faible, plusla résistance thermiquedu matériau est élevée.La résistance thermiqued’une paroi est lasomme des résistancesthermiques des matériauxqui la constituent: enduits, plaquede plâtre, parpaing,brique, isolant…• LE COEFFICIENT U,exprimé en W/m 2 .K,correspond aux déperditionsthermiquesd’une paroi. Plus il estfaible, plus elle estisolante.www.toutsurlisolation.comCHOISISSEZ VOTRE ISOLANTDans la gammeIsover, il existetrois grandesfamilles delaines minérales,différenciées parleur conductivitéthermique( ou lambda),donc par leurrésistancethermique àépaisseur égale : = 0,032, 0,035 ou0,040, soit R = 3,1,2,85 et 2,5 en100 mm d’épaisseur,ainsi que la gammeMultimax 30, R=3en 90 mm.Dans le cas del’isolation d’un murpar l’intérieur, afinde limiter l’épaisseurd’isolant, on choisirala laine minéraleaffichant le lambda leplus faible, soit la 32.Pour une isolationen sous-face detoiture (comblesaménagés), onsélectionneraune laine de verreavec un lambdaintermédiaire, soitla 35.Enfin, quandl’épaisseur d’isolantimporte peu commedans des comblesperdus, la 40est parfaite. Lesisolants sont misen œuvre dans dessystèmes adaptés àleur destination etrupteurs de pontsthermiques,comme lesystèmeOptimapour lesmurs.www.isover.frLA CONDUCTIVITÉ DES MATÉRIAUXConducteur W/(m.K) Pour R = 3 m 2 .K/WLaines0,030 àminérales 0,040Bois dur 0,230Brique standard 0,390Béton courant 1,750Granit 3,5008 confort & rénovation10 cm69 cm117 cm525 cm1 050 cmÀ LA RECHERCHE DUCONFORT THERMIQUESi la notion deconfort varieselon les saisons, lesindividus, le modeet le niveau de vie,elle s’appuie sur descritères physiquesobjectifs. Ainsi, latempérature quel’on ressent n’est pascelle de l’air ambiant,mais une moyenneentre celle-ci et latempérature desurface des paroisenvironnantes. Unedifférence de 2 °Centre l’air ambiantet les murs ou d’unpoint à un autred’une pièce, et l’inconfortest assuré.C’est pourquoi, il nesuffit pas que l’airsoit chaud pour avoirchaud ou frais poursentir la fraîcheur.Une température deparoi homogène estindispensable. D’oùla nécessité d’isolerpour se sentir bienété comme hiver.


BRÈVESPOUR NE PASSE TROMPEREn rénovation,concernantles épaisseursd’isolant, laréglementationa ses exigenceset le crédit d’impôtles siennes,quoique celadépende dela région, del’altitude…En constructionneuve, c’estencore différent.On fait commentalors ?LES COMBLESPERDUS OUAMÉNAGÉSAvant l’avènementdes bâtimentsbasse consommation(BBC), il étaitd’usage d’installerl’équivalent de 20 cmde laine de verre entoiture (R = 5). Labarre est désormaisplus haute : dans lesmaisons neuves,les résistances thermiquesen toitures’établissent entre 7et 10, soit 30 à 40 cmde laine minérale.En rénovation,il est raisonnableaujourd’hui de poserau moins R = 7, quece soit sous lesrampants de toiture(combles aménagés)ou sur le plancher(combles perdus).LES MURSQu’elle soit réaliséepar l’intérieur ou parl’extérieur, pour desparois donnant surl’extérieur ou sur deslocaux non chauffés,l’isolation des mursrequiert aujourd’huiune épaisseur de10 à 12 cm (R = 3 –3,54), voire 15 cm(R = 4) dans leszones froides.LES SOLSPrévoyez pour vosplanchers bas,qu’ils donnent surl’extérieur, sur unterre-plein ou sur unlocal non chauffé,une résistance de 3soit environ 10 cm depolystyrène.LE DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE,UN NOUVEAU SÉSAME ?Obligatoire lors d’une vente ou d’une location, le diagnostic deperformance énergétique (DPE) fournit des informations précieusessur les consommations d’énergie des habitations.À terme, le DPE sera un critèrede choix, au même titre que lasurface, le prix, le quartier, etc.Il aura alors atteint son objectif :inciter les propriétaires à réaliserdes travaux d’économies d’énergie.Le contenu du DPE, défini par laréglementation, comporte unedescription du logementet de ses équipementsde production dechaleur. Il indique laconsommation d’énergieeffective (sur la base desfactures) ou, à défaut,la consommation estimée(consommation conventionnelle)dans le cadre d’une utilisationstandardisée du logement. Il ne s’agitlà que d’une indication, car chaquefoyer a ses habitudes en matièrede chauffage. Les résultats du DPEsont matérialisés sur l’échelle desconsommations énergétiques, enÀ terme, leslogements malclassés pourraientsubir une décoteallant jusqu’à 15 %du prix de vente.fonction de quoi le logement estclassé, de A (c’est le niveau BBC) àG (logement non isolé). Des travauxsont ensuite préconisés, en vuede réduire les consommationsd’énergie constatées. Toutefois,si vous envisagez une rénovationd’envergure, une étude thermiquebeaucoup plus approfondie seranécessaire.confort & rénovation 9


VISITE PRIVÉEPETITE HISTOIRED’UN HÔTELPARTICULIER10 confort & rénovation


VISITE PRIVÉELA FICHELocalisation Quartier Fargeau à Paris,12 e arrondissement (75)Surface habitable 327 m 2Durée des travaux 12 moisCoût total des travaux HT 1 000 €/m 2 de surface habitablehors menuiseriesIsolant et Combles : système Intégrasystème posé Vario avec 2 couchesd’Isoconfort 32 (60 + 100 mm)Murs : système Optima avecGR 32 en 100 mmRésistances thermiques Combles : R = 4,95 m 2 .K/W ;Murs : R = 3,15 m 2 .K/WMenuiseries Complexes en double vitragepeu émissif sur mesure adaptéssur les fenêtres acier d’origineVentilation Températion Domestiqueet équipements T.Zen 4000 d’Aldès (ventilationdouble flux + système dechauffage + rafraîchissement+ production d’eau chaudesanitaire)Consommationénergie primaireBCGAPRÈSAvantGUne isolation thermique efficace associée à destechniques nouvelles prouvent qu’il est possiblede rénover une maison de caractère et de diviserpar 5 sa consommation énergétique. Le tour deforce est d’autant plus remarquable que l’immeubleest classé par la ville de Paris. Pour la petite histoire,il a été occupé pendant quelques années par lacélèbre artiste de music-hall, Joséphine Baker.TEXTE / JEAN-PIERRE DECROIX PHOTOS / VINCENT UETWILLERconfort & rénovation 11


VISITE PRIVÉEFRANÇOISPELLEGRINArchitecte DPLGDepuis quand concevez-vousdes constructions BBC ?J’ai fait mes études entreles deux premiers chocspétroliers. Il était évident pourmoi qu’il fallait se préoccuperdes économies d’énergie et dece que l’on appelle aujourd’huila construction bioclimatique.Rénover avec les critèresBBC, c’est plus difficilequ’en construction neuve ?Non ! La « maison deJoséphine » démontrebrillamment que l’onpeut faire de l’efficacitéénergétique dans unimmeuble classé. Étant donnéla nouvelle performanceénergétique du bâti, il estprobable que le chauffageélectrique rayonnant qui a étéinstallé ne serve pas souvent.Le coût de l’opération est-ilélevé ?Les travaux de rénovation ontcoûté 1 000 € HT/m 2 , horsmenuiseries. Ils ont permisde diminuer la consommationde chauffage de 92 % ensachant que les fenêtres enacier n’étaient pas encoreéquipées de leur doublevitrage acoustique à faibleémissivité !confort & rénovation 13


MAISON DES ANNÉES 70LA FICHELocalisation Cornas en ArdècheSurface habitable 90 m 2 avant,135 m 2 après travauxDurée des travaux 18 moisCoût total des travaux HT 125 000 eurosIsolant et Combles : laine à soufflersystème posé ComblissimoMurs : système Optima avec GR 32en 120 mm + ITE (XPS de 90 mm)Sols : isolation en sous-face deplancher avec GR 32 en 100 mmIsolation du terre-plein avecFloormate 200 SL-X en 70 mm(sous chape)Résistances thermiques Combles : R = 10 m².K/WMurs : R = 6 m².K/WSols : R = 3,15 m².K/W et 2,45 m².K/WMenuiseries Façades sud/est/ouest : doublevitrage 4/16/4 peu émissif argonFaçade nord : triple vitrageVentilation VMC simple flux hygro BÉquipements Chaudière gaz à condensationavec système de programmation+ eau chaude sanitaire (ECS)solaireConsommationénergie primaireÉmissions degaz à effet de serreBBCGCGAvant64 APRÈS525 AvantG13 APRÈS153 AvantGkWhep/m².ankgeqCO 2/m².an14 confort & rénovation


MAISON DES ANNÉES 70UNE RÉNOVATIONÉNERGÉTIQUEMAXIMALEAprès rénovation globale, cette maison a vu sa surfacehabitable augmenter de quelques dizaines de mètrescarrés et sa consommation d’énergie baisser demanière drastique. Le certificat NF MaisonRénovée et le label BBC Effinergie Rénovation validentla qualité des travaux et les performancesénergétiques.TEXTE / JEAN-PIERRE DECROIX PHOTOS / SERGE CHAPUISconfort or& rénovation on15


MAISON DES ANNÉES 70Une ventilationmécanique controléeassure une bonnequalité d’air etéconomisel’énergie.”Située au cœur d’un charmantvillage de l’Ardèche,une maison construite dansles années 1970 est typiquede son époque : un étaged’habitation sur un soussolsurélevé et une surface habitablede 90 m 2 seulement. Profiter d’une partiede ce rez-de-chaussée pour agrandiret assurer un meilleur confort auxhabitants en redistribuant les piècessur les deux niveaux était une évidence.C’était aussi pour les propriétaires l’occasionde valoriser leur patrimoine : esthétiquementpar le ravalement des façades etla réalisation d’une extension pour abriterun escalier extérieur ; énergétiquement enisolant cette maison dont seul le plancherdes combles perdus était recouvert de10 cm de laine de verre.UNE CONSOMMATIOND’ÉNERGIE DIVISÉE PAR 9La société Rénovert, choisie pour menerà bien la totalité des travaux et aménagements,a commencé par l’établissementdu DPE avant travaux. Avec une consommationd’énergie de 525 kWhep/m 2 .an),la maison se classe en « G » sur l’étiquetteénergie et sur l’émission de GES (153 kgeqCO 2/m 2 .an). Après travaux, elle se positionnerespectivement en classe « B »(64 kWhep/m 2 .an) et « C » (13 kg eqCO 2/m 2 .an), soit une consommation d’énergieet des émissions de GES divisées par 9 !Ces résultats ont été obtenus grâce à dessolutions simples mais efficaces, facilesà mettre en œuvre et au soin particulierapporté au traitement de l’étanchéité àl’air.LABELLISÉE BBCEFFINERGIELes travaux de rénovation ontété validés par un certificateurindépendant. Sa validation del’étude thermique, ses contrôleset les mesures d’étanchéité àl’air ont permis de labelliserla maison BBC EffinergieRénovation. Ce label vientconclure un projet mené dansles règles de l’art et apportela garantie finale portant à lafois sur le choix des solutionstechniques, et sur le savoir-faireet la qualité de mise en œuvre,essentiels dans un projet derénovation.www.isover.frwww.toutsurlisolation.com16 confort & rénovation


MAISON DES ANNÉES 70LE DOUBLAGEOPTIMA SUROSSATUREMÉTALLIQUEL’ossature métalliquese compose de lisseshautes et basses, fixéesdans le sol et le plafond,dans lesquelles sontinsérées des fourruresverticales. Des appuisintermédiaires, clipsédans une fourrurehorizontale fixée à mihauteur,maintiennentl’isolant et rigidifientl’ossature métallique.En matériau composite,ces appuis ne créentaucun pont thermiqueet permettentla continuité del’isolant. Des plaquesde plâtre vissées surl’ossature assurentla finition.Plus d’informations surwww.isolationthermique.frGR 32 ROULÉREVÊTU KRAFT.Idéal pour l’isolationdes murs avec lesystème Optima, GR 32roulé a une excellentetenue mécanique etun très bon rapportperformance/épaisseur.L’ISOLATION,DEDANS, DEHORSDans les combles, les 10 cm de laine minéraledéroulée sur le plancher sont enlevéset remplacés par 40 cm de laine minéraleComblissimo soufflée assurant unerésistance thermique très élevée (R = 10m 2 .K/W).Les murs en béton plein et parpaingscreux de l’étage et du sous-sol surélevéont été isolés par l’intérieur et par l’extérieur.Cette solution limite la perte desurface habitable, et permet à la fois derénover les façades et de les isoler touten minimisant les ponts thermiques.Recouverts d’un enduit, les panneaux depolystyrène expansé graphité de 9 cmd’épaisseur pour l’extérieur et, en laineminérale GR 32 de 10 cm d’épaisseurpour l’intérieur, permettent d’atteindreune résistance thermique exceptionnelle(R = 6 m 2 .K/W).LA CHASSE AUXDÉPERDITIONSTHERMIQUESOutre l’isolation par l’extérieur et par l’intérieur,une attention particulière a étéaccordée aux aménagements du soussolsurélevé afin de supprimer les pontsthermiques entre les pièces habitablescréées (2 chambres et 1 salle de bains) etles pièces non chauffées (garage et chaufferie).Un doublage avec la laine minéraleGR 32 sous ossature métallique Optima aété mis en œuvre sur les murs du garageet sous le plafond qui sépare ce dernier del’étage. Le terre-plein sur lequel repose lamaison est également un lieu de déperditionsthermiques. Après terrassement,des panneaux de polystyrène extrudéFloormate de 7 cm d’épaisseur ont étéposés dans les pièces avant de couler leschapes de béton constituant les supportsdes futurs revêtements de sol.confort & rénovation 17


MAISON DES ANNÉES 70COMBLESLes combles perdus decette maison ont été isolésavec l’isolant Comblissimo,soufflé à l’aide d’unemachine munie de deuxtuyaux (un pour aspirerla laine et un pour lasouffler dans le comble).Comblissimo permet decalfeutrer parfaitement lecomble et d’atteindre desrésistances thermiquesélevées (R=10m2.K/W) sansrapporter trop de poids surle plafond grâce à sa faiblemasse.> DES ÉCONOMIESUN BUDGET ATTÉNUÉLe coût total de la rénovation s’élève à 125 000 €,dont 50 000 € pour l’isolation. Les économies d’énergieréalisées, le crédit d’impôt de 8 600 € et le PTZde 30 000 € (en 2010, les deux avantages pouvaientêtre cumulés) obtenus par les propriétairesatténuent sensiblement la facture, sans oublier lavaleur supplémentaire donnée à leur maison.Plus d’informations surwww.isolationthermique.frDES LOCATAIRES HEUREUXMise en location, la maison est habitée depuis la fin destravaux par un couple avec trois enfants. Après plus d’uneannée de présence, ils témoignent. « Nous sommesvraiment très contents de cette location car la maisonest confortable et très agréable à vivre été commehiver. Seul le salon, très exposé au soleil, est un peusurchauffé certains après-midi. Des protections solairesvont régler ce problème. Côté économies d’énergie,au vu des dernières factures, la classe B du DPE(64 kWhep/m 2 /an) semble se confirmer. Par exemple,depuis le printemps, l’eau chaude sanitaire a été produiteexclusivement par les capteurs solaires. »18 confort & rénovation


soit une consommationd’énergie divisée par 9après travaux.MAISON DES ANNÉES 70DES MENUISERIES AU TOPComme il se doit, toutes les fenêtres ont étéremplacées par des modèles à double outriple vitrage pour renforcer l’efficacité del’isolation et améliorer l’étanchéité à l’air. Lesfenêtres PVC à double vitrage à Isolation ThermiqueRenforcée (ITR) apportent un confortressenti par les habitants : s’il fait 0 °C dehorset 20 °C dans la maison, il fait 17 °C à proximitéd’un double vitrage ITR (contre 2 °C pour unsimple vitrage et 11 °C pour un double vitrageclassique). Beaucoup plus performantes, maisplus onéreuses, les fenêtres à triple vitragen’équipent que les ouvertures de la façadeNord. Les portes ne sont pas oubliées. Cellede l’entrée et celle qui sépare les pièces habitablesdu garage sont isolantes.PAS D’ISOLATION SANSVENTILATIONAinsi rénovée, la maison est devenue complètementétanche à l’air. Un système de VMC(ventilation mécanique contrôlée) assure lerenouvellement de l’air et évacue les polluants(vapeur d’eau, COV, odeurs…). La VMChygroréglable adapte les débits aux besoinsd’air selon le taux d’humidité. Ce systèmeminimise ainsi la quantité d’air à chauffertout en garantissant une bonne qualitéde l’air pour les occupants. Le chauffagecentral a été remplacé par une chaudièregaz à condensation associée à des radiateursdiffusant une chaleur douce. Outre lachaudière qui permet d’économiser jusqu’à30 % de gaz, les radiateurs fournissent unechaleur régulière et homogène en réduisantles écarts de température entre sol et plafond! Un système de programmation et derégulation gère la consommation d’énergieoptimale.Pas de BBC sans énergie renouvelable !Cinq m 2 de capteurs solaires fournissentgratuitement 70 % des besoins en eauchaude sanitaire. Le ballon d’eau chaude de300 litres est associé à la chaudière qui prendla relève pendant les jours sans soleil. 1 000 €/m2, c’estle prix moyen qu’ilfaut compter pourune rénovationglobale.”confort & rénovation 19


APPARTEMENTQUAND L’ISOLATIONPERMET D’EN FINIRAVEC20 confort & rénovation1/ Le bruit est unevéritable nuisanceMême lorsqu’ils sont de grand standing,les immeubles des années 1970 ont undéfaut majeur : ils sont terriblementbruyants. Qu’il provienne de l’extérieurou des appartements voisins, le bruitest une vraie source d’inconfort. C’estpourquoi, lorsqu’ils décident de rénover,les propriétaires de ce bel appartementmettent l’isolation acoustique en hautde la liste de leurs exigences. Viennentensuite l’agencement et la déco, puisl’isolation thermique : car l’immeuble,en brique (nous sommes dans le nord),est trop « sophistiqué » du point de vuearchitectural pour pouvoir être isolé parl’extérieur, et l’isolation thermique sejustifie d’autant plus que le chauffage estindividuel (chaudière gaz).


APPARTEMENTAvec l’isolationacoustique,on n’entend ni lesvoisins ni les enfantset leur musique.Quel bonheur !”LE BRUITconfort & rénovation 21


ISOLATIONACOUSTIQUE MINCELe système OptimaSonic consiste à venirrapporter, sur unecloison ou un plafond,un isolant « Soniroll »de 28 mm et une plaquede plâtre vissée sur uneossature métallique.Il permet de créer unsystème masse-ressortmassetrès performanten moins de 5 cm quipeut être renforcé parune plaque acoustique(Placo ® Phonique).COMPRENDRELES TROIS LOIS DE L’ACOUSTIQUE La loi d’étanchéité : là où l’air passe, le bruit passe. La loi de masse : plus un matériau est lourd, plus ils’oppose à la transmission du bruit. À épaisseur égale,un mur en béton est donc plus isolant du point devue acoustique qu’un mur en brique creuse. La loi de masse-ressort-masse : deux massesséparées par un ressort – un matériau absorbantcomme la laine minérale G3 – assure une isolationacoustique très performante : le ressort amortit etdissipe les vibrations.Plus d’informations surwww.toutsurlisolation.com22 confort & rénovationwww.isolationthermique.fr2/ Isoler pourvivre au calmeNombreux sont ceux qui, habitantun immeuble collectif, rêvent dene plus entendre leurs voisins dudessus ! Ici, le rêve est devenu réalité: grâce à la belle hauteur sousplafond (3 m), on a pu réaliser unfaux plafond qui, habillé de plaquesde plâtre Placo® Phonique (Placo),cache 10 cm de laine minérale Isoconfort.L’épaisseur finale est de13 cm, mais le gain acoustique de20 dB ! De plus, le faux plafond faitoffice de gaine technique, danslaquelle circulent réseaux et boîtiersélectriques pour alimenter unesérie de spots d’éclairage. Le murmitoyen, lui, a été doublé avec lesystème Optima Sonic, choisi pour son


APPARTEMENTCRÉER UNE CLOISONACOUSTIQUEUne cloison assurant unaffaiblissement acoustique de50 dB (bruits aériens intérieurs)est réalisée avec une ossaturemétallique remplie avec unisolant (PAR Confort 45 mm) ethabillée d’une ou deux plaquesde Placo ® Phonique (Placo).LA FICHEépaisseur finale réduite (5 cm) afinde ne pas trop rogner sur la surfacehabitable. Il est adapté au doublagedes cloisons et plafonds, et ne poseaucun problème particulier quant àsa mise en œuvre.3/ Penseraux bruitsintérieursRénover, ce n’est pas seulement isoler,c’est aussi décorer, réaménager…Pour s’adapter au mode de vie de sesoccupants, et gagner en lumière et enespace, l’appartement a été réagencé(meilleure circulation de la lumière,suppression des couloirs…). Des cloisonsde distribution ont été supprimées,d’autres créées. Mais, afin d’éviterla transmission des bruits d’unepièce à l’autre, notamment entre lasalle à manger et les chambres, cesnouvelles cloisons sont habillées, surchaque face, de deux plaques Placo ®Phonique (Placo), offrant un affaiblissementacoustique de 50 dB.Côté thermique, les murs donnantsur l’extérieur ont été doublésavec de la laine minérale GR 32en 100 mm d’épaisseur (systèmeOptima). Pour finir, la chaudière,vétuste, a été remplacée par unmodèle à condensation, achevantde transformer cet appartement àl’origine froid, bruyant et difficileà chauffer en un lieu calme et auxnormes les plus exigeantes du pointde vue thermique et acoustique. TEXTE / MARIANNE TOURNIERLocalisation Appartement situé à LilleSurface habitable 165 m²Durée des travaux 7 moisCoût total des travaux HT 750 €/m²Isolant et Murs : système Optima avecsystème posé GR 32 en 100 mmPlafonds : Isoconfort 100+ 2 plaques Placo ® PhoniqueCloisons séparatives : OptimaSonic avec une plaque Placo ®PhoniqueRésistance thermique Murs : R = 3,15 m².K/WMenuiseries Fenêtres aluminiumavec double vitrageVentilation VMC simple flux existanteÉquipements Chaudière gaz individuelleà condensation pour lechauffage et l’eau chaudesanitaireConsommationénergie primaireÉmissions degaz à effet de serreBGCGCE102 APRÈSDF329 Avant23 APRÈS76 AvantkWhep/m².ankgeqCO 2/m².anconfort & rénovation 23


MAISON DES ANNÉES 80LA FICHELocalisation près de Rouenen NormandieSurface habitable 128 m²Durée des travaux 2 moisCoût total des travaux HT 50 000 eurosIsolant et Murs : système Optex avecsystème posé Isofaçade 32 R en 2 couches :100 mm derrière les chevrons+ 80mm entre les chevrons(largeur 565 mm)Résistance thermique Murs : R = 5,60 m².K/WMenuiseries Fenêtres avec double vitrageVentilation VMC simple flux Hygro BÉquipements Radiateurs électriques à inertie+ ballon d’eau chaude sanitaireConsommationénergie primaireÉmissions degaz à effet de serreDFBD177 APRÈS381 Avant8 APRÈS23 AvantkWhep/m².ankgeqCO 2/m².an24 confort & rénovation


MAISON DES ANNÉES 80ISOLATION PAR L’EXTÉRIEURUNE TRANSFORMATIONRÉUSSIESouhaitant homogénéiser le niveau de confort de sa maison et fairedes économies d’énergie, le propriétaire de cette maison a opté pourl’isolation des murs par l’extérieur. Une technique remise au goût du jourpour isoler et modifier l’esthétique d’une façade sans changer l’intérieur.TEXTE / JEAN-PIERRE DECROIX PHOTOS / JULIEN PANIEconfort & rénovation 25


MAISON DES ANNÉES 80En rénovation, l’ITE occasionne une surépaisseurdes murs de 15 cm minimum. Elle obligeà reprendre ou à modifier certains points de laconstruction : déplacement des volets battantsou remplacement par des volets roulants,reprise de toiture en rive latérale et/ou en rived’égout éventuellement (prolongement dudébord de toiture, déplacement de la gouttière). de façade ventiléefournie poséeL’autre point important en rénovation se situe auniveau des menuiseries. En France, celles-ci sontposées en tunnel (au milieu du tableau) ou en appliqueà l’intérieur. L’appui et le tableau de la fenêtre créentalors un pont thermique important. Pour l’éliminer, il estnécessaire d’araser les appuis de fenêtre avant mise enœuvre de l’ITE et de poursuivre l’isolation des murs surle retour des tableaux des menuiseries.Une ITE s’arrête à quelques centimètres du solselon la nature du bardage pour éviter sa dégradationpar le ruissellement ou le rejaillissementdes eaux de pluies. La pose de panneaux depolystyrène extrudé « Roofmate TGX » de 8 cmd’épaisseur (R = 2,75), surfacés ensuite avec unenduit, permet d’isoler le soubassement de lamaison et d’éliminer un pont thermique.26 confort & rénovationConstruite en 1979dans la région rouennaise,une maisons’est agrandie pourfaire de la place auxenfants. Deux extensions,bénéficiant d’une très bonneisolation, sont bâties de part etd’autre du corps principal pourcréer d’un côté, un garage surmontéd’une chambre et de l’autre,un spacieux salon et des chambres àl’étage. Une fois la maison transformée,le manque de confort dans lecorps principal était devenu criant :sensation de « paroi froide », courantsd’air chauds et froids dus à unmanque d’étanchéité des menuiseries.En décidant d’isoler par l’extérieurcette partie du bâtiment touten améliorant le système de chauffage,les occupants ont pu trouverle confort et le bien-êtrequ’ils recherchaienten réalisant des économiesd’énergieimportantes d’autantplus précieuses que lamaison est chauffée àl’électricité.UN COCON POURLES FAÇADESAvant d’entreprendre les travaux,le propriétaire était déjà convaincupar l’isolation thermique par l’extérieur(ITE) : travaux deux-en-un(isolation performante et rénovationdes façades), pas d’emprisesur le volume habitable… L’optionchoisie avec l’entreprise quia réalisé les travaux est la mise enœuvre d’une laine minérale « Isofaçade32 », fixée mécaniquementsur les murs. Un bardage rapportéest ensuite cloué sur une ossatureISOFAÇADE 32 RIsofaçade 32 R estrecouvert d’unvoile de verre pourle protéger desintempéries etrenforcer l’isolantautour des fixations.


MAISON DES ANNÉES 80DES TRAVAUXAUTOFINANCÉSD’un montant de 50 000 € TTC,les travaux d’isolation et de posedes menuiseries isolantes ont étéautofinancés par les propriétaires.Ils pouvaient pourtantbénéficier d’un prêt PTZ car lestravaux comportaient deux opérationsde rénovations énergétiques.Ils vont pouvoir toutefoisprofiter du crédit d’impôt !LUMINEUXET ECOLOGIQUEFica tem imusandunt venisnectis earum harumquamaccum re reperit,suntur, tem qui solore doluptaestfugiand aepeliquoditas a velendenet ametex etur? Quis sit landaesequatis mi, cuptam quidqui niamus xerovitas.confort & rénovation 27


MAISON DES ANNÉES 80La façade ventiléedonne unegrande libertéarchitecturale.”secondaire, assurant une lame d’airventilée.Les deux couches de laine minérale(100 + 80 mm) mise enœuvre apportent une résistancethermique R = 5,60, digne d’unemaison BBC. C’est le propriétairequi a choisi le bardage en mélèzecar la maison est située en bordurede la Forêt Domaniale Verteet, pour l’aspect chaleureux dubois mis en évidence par sontraitement, le thermo-huilage.Cette technique écologique quiconsiste à baigner le bois dansdes bains d’huile chaude de colzaou de lin lui apporte une trèsbonne tenue dans le temps, renforcesa stabilité dimensionnelleet le protège des effets de l’eauet de l’humidité.28 confort & rénovationL’ÉNERGIEÉCONOMISÉELe chauffage de la maison, toutélectrique, nettement moins cher àl’investissement, est assuré par desconvecteurs de la première génération.Qualifiés de « grille-pain », ilsrépartissent mal la chaleur avec deszones chaudes au plafond et froidesau niveau du sol. Ils sont remplacéspar des radiateurs électriques àinertie humide : un fluide caloporteur,réchauffé par une résistanceélectrique, circule dans le corps dechauffe. Le fluide assure une restitutionmaximale de la chaleur et assureun chauffage homogène par rayonnement.Un thermostat électronique,équipant chaque radiateur, permet deréguler la température dans chaquepièce au 1/10 e de degré près.Un poêle à bois est égalementinstallé pour atténuer la factured’électricité. Avec un feu continujusqu’à 10 heures et la restitutionde la chaleur par rayonnement etinertie, il permet de se dispenseren partie du chauffage électriquependant les week-ends.UNE INSTALLATIONDE PROFESSIONNELSLa pose d’une ITE nécessite uneprise en compte de tous les pointssinguliers. Mieux vaut s’adresserà une entreprise qui a de l’expérience.Plusieurs corps de métiersmettent en œuvre cette techniqued’isolation : charpentier, couvreur,façadier… Plus d’informations surwww.isover.fr


MAISON DES ANNÉES 80CONFORT AMÉLIORÉ,« Nous avons acheté cettemaison, il y a 20 ans. Nousl’avons améliorée au fur et à mesure enfonction de nos moyens et en grandepartie en autofinancement. Aprèsconstruction des deux extensions,installation d’une VMC simple fluxautoréglable et d’un poêle à bois, il y a4 ans, nous avons décidé d’améliorerle système de chauffage électrique,de changer les menuiseries (fenêtreset porte d’entrée) et d’opter pour uneisolation thermique par l’extérieur (ITE)du corps principal de la maison.FACTURE À LA BAISSEET MAISON VALORISÉECes travaux ontindéniablement amélioréle confort intérieur (suppressiondes parois froides, des infiltrations d’air,des courants d’air) et atténué notreconsommation d’énergie. L’ITE a permisde conserver la surface habitable, derénover et d’isoler les façades et lebardage en mélèze a valorisé la maison dupoint de vue esthétique. Dans un procheavenir, nous espérons diminuer encorenotre facture d’électricité en renforçantl’isolation des combles lorsque la toituredu corps principal sera remaniée. »En partie basse, à 20 cm au-dessus dusol, une planche traitée insecticide,fongicide et hydrofuge est fixée avecdes équerres pour protéger le bas desisolants contre les rejaillissements d’eau.Une première couche d’ « Isofaçade32 » est insérée et embrochéehorizontalement sur les équerres. Unepose verticale est également possible.Mais elle oblige à de nombreuses coupessi la hauteur du bâtiment est faible.Après perçage des murs au traversde l’isolant, des chevilles « étoiles »à frapper maintiennent l’isolant. Lesmontants de l’ossature bois sont ensuitevissés sur le flanc des équerres.Des équerres quisupporteront l’ossaturedu bardage sont fixéesavec un entraxe de60 cm en largeur et de135 cm en hauteur avecdes fixations adaptéesau support.Une deuxième couche d’ « Isofaçade 32 » est insérée entreles montants de l’ossature bois. Un écran pare-pluie est ensuiteagrafé ou cloué sur l’ossature bois.Les lames de bardage sont clouées avecdes pointes annelées ou crantées audroit des montants de l’ossature bois.confort & rénovation 29


MAISON À LA CAMPAGNELocalisation Ferme dans le Loir-et-Cher,à proximité de VendômeSurface habitable 260 m 2Durée des travaux 3,5 ansCoût total des travaux HT 1 750 €/m²Isolant et Combles : système Intégrasystème posé Vario avec 2 couchesd’Isoconfort 35 (80 + 240 mm)Murs : système Optima avecGR 32 en 100 mmSols : Eps.sol en 86 mm avecune chape bétonCloisons : carreaux de plâtreRésistances thermiques Combles : R = 9,10 m².K/WMurs : R = 3,15 m².K/WSols : R = 2,80 m².K/WMenuiseries Fenêtres aluminium avec doublevitrage 4/16/4 peu émissif argonVelux Tout ConfortVentilation VMC simple flux hygro BÉquipements Pompe à chaleur eau/eau(géothermie) pour le chauffageavec plancher chauffant etl’eau chaude sanitaireConsommationénergie primaireÉmissions degaz à effet de serreLA FICHEBBBGCG87 APRÈSG725 Avant6 APRÈS58 AvantFkWhep/m².ankgeqCO 2/m².an30 confort & rénovation


MAISON À LA CAMPAGNEUN CORPS DEFERME RÉNOVÉDE LA CAVE AUGRENIERNichée dans la vallée du Loir, une ferme duXVI e siècle, remaniée et agrandie au XVIII e , a repris vieaprès deux décennies d’inoccupation. Une premièretranche de travaux a transformé des bâtimentsattenants en salle de réception à louer avec sesannexes (cuisine, toilettes…). Les propriétaires ontensuite rénové le corps principal pour en faire leurdemeure principale lorsque l’âge de la retraite aurasonné.TEXTE / JEAN-PIERRE DECROIX PHOTOS / VINCENT UETTWILLERconfort & rénovation 31


MAISON À LA CAMPAGNEUne résistancethermiqueR = 9,10 contribuefortement auconfort d’été.”Trois ans plus tard, restauréede fond en comble, la fermeest devenue une habitationà la fois confortable etéconome en énergie, et n’arien perdu de son cachet.Ouverte sur la campagne environnante,elle offre de grands espaces, agréables àvivre été comme hiver.UNE MAÇONNERIEOUVERTEEn toute logique, les travaux ont commencépar consolider la maçonnerie composéede moellons pour les murs et de pierresde taille pour les tableaux des menuiseries.Non sans une inspection préalablesoigneuse, qui a révélé qu’elle était saine,solide, en bon état, sans remontées d’humidité.Après dégarnissage, nettoyage,les moellons sont jointoyés à pierre vue aumortier de chaux selon la tradition régionale.En plus de son esthétique et de sonaspect protecteur, ce jointoyage participeà l’étanchéité à l’air du bâtiment.Comme cette maison, tout en longueur,est relativement étroite et sombre, desgrandes baies sont percées sur la façadesud et équipées, comme toutes lesfenêtres existantes, de menuiseries enaluminium à rupture de pont thermiqueet double vitrage peu émissif. L’augmentationsignificative de la surface vitréeparticipe au confort intérieur : l’hiver,elle favorise les apports solaires, sourcesd’économies d’énergie, et apporte plus delumière naturelle, ce qui limite l’utilisationde l’éclairage électrique ; l’été, ces apportssolaires sont atténués côté sud, par undébord de toiture qui barre le rayonnementdirect du soleil au travers des baies.AU CHAUD, AU FRAISET AU CALMEAprès dépose de la couverture, la charpenteest consolidée et traitée contreles insectes xylophages et champignonslignivores. Des lucarnes construites dansle style régional et des fenêtres de toitsont posées pour éclairer les combles. Unécran de sous-toiture HPV, mis en placeavant de poser des tuiles plates, permetUNE LAINE MINÉRALETRÈS HAUTEPERFORMANCEL’isolation des lucarnes esttoujours délicate. Les joues (lescôtés) et le chapeau (la toiture),pour des questions d’esthétique,ne peuvent être isolés avecune forte épaisseur d’isolant.Le Multimax 30, un panneausemi-rigide de laine minéralede 45 ou 60 mm d’épaisseurpermet d’isoler efficacement leslucarnes (lambda 0,030 W/m.K,R = 1,50 ou 2). Une membraneVario assure l’étanchéité à l’air,particulièrement sensiblesur ce type d’ouvrage.Plus d’informations surwww.isover.fr32 confort & rénovation


de plaquer l’isolation intérieure contrece dernier et de gagner quelques centimètresen épaisseur. Mais les propriétairesne cherchent pas à laisser apparents lesbois de charpente, jugés trop « présents,envahissants et de nids à poussières ». Ilspréfèrent privilégier l’isolation thermique,acoustique et jouer sur l’inertie du bâtimentpour préserver une certaine « fraîcheur» estivale.Sous les rampants, deux couches de laineminérale G3 Isoconfort 35 (80 + 240 mm)affichent un R = 9,1, une isolation thermiquede très haut niveau avec pourconséquence directe un excellent confortacoustique : les futurs retraités ne veulentpas être dérangés par le bruit des soiréesqui vont se dérouler dans la salle deréception. L’atténuation sonore est aussiaméliorée par la pose de deux couchesde plaques de plâtre Placo® Phonique surl’isolation des rampants.L’été, la surchauffe des combles est limitéegrâce à cette isolation performante.D’autres facteurs contribuent au confortd’été : l’inertie du bâti (plaques de plâtreMAISON À LA CAMPAGNELa performanceacoustique desdoublages a étérenforcée par desplaques Placo ®Phonique.”phoniques, cloisons en carreaux de plâtre,plancher béton), la végétation environnanteet les stores extérieurs des fenêtresde toit. Les nuits d’été, la ventilation traversante(ouverture des fenêtres) rafraîchitles combles et évacue les caloriesemmagasinées en journée. La climatisationqui avait été envisagée à l’origine aainsi été abandonnée.L’ITI, UNE OBLIGATIONLe règlement d’urbanisme local imposantde conserver l’aspect des façades du bâtiancien, c’est une Isolation Thermique parl’Intérieur (ITI) qui a été mise en œuvre. Lesmurs étant sains, l’isolant a pu être posédirectement contre les pierres sans problème(cf. FAQ en page 44).C’est le système thermo-acoustique sousossature métallique Optima qui a été posé.100 mm de laine minérale GR 32 et desplaques de plâtre Placo® Phonique isolentles pièces du rez-de-chaussée et de l’étagethermiquement et des bruits extérieursémis par la salle de réception lorsqu’elleest louée. LE CONFORT D’ÉTÉ,UNE PRIORITÉIl est tout à fait possiblede bénéficier d’unetempérature intérieuretrès agréable l’été,sans avoir recoursà la climatisation.Pour y parvenir,plusieurs facteursde conception etde comportementdoivent être maîtrisés.La surventilationnocturne, c’est-à-direle fait de profiterde la fraîcheur dela nuit pour évacuerles caloriesemmagasinées le jour.L’occultation desouvrants (baies etfenêtres de toit) pardes stores extérieursou des débords de toitpour éviter que lachaleur n’entredirectement dans lamaison.Une très forte isolationdes combles, qui sontla paroi la plus exposéeaux rayons du soleil,avec un R > 8 m².K/W.Une importante masseaccumulatrice àl’intérieur des combles.Sur ce chantier, parexemple, plancherbéton, cloisons encarreaux de plâtre,double épaisseurde plaque Placo ®Phonique contribuentaussi au confort d’été.Plus d’informations surwww.toutsurlisolation.comconfort & rénovation 33


MAISON À LA CAMPAGNELES PROPRIÉTAIRES« Agriculteurs, nous avons acheté cette ferme il ya une vingtaine d’années pour l’exploiter et l’habiterlorsque nous serions en retraite. Comme nousn’étions pas pressés, les travaux se sont étalés dansle temps. Nous avons d’abord restauré des bâtimentset la cour intérieure pour créer une grandesalle de réception que nous avons mise en locationavant d’attaquer la rénovation du grand corps deferme pour le rendre habitable, agréable, confortableété comme hiver et adapté à des seniors. Nousavons même installé un ascenseur intérieur pouraller de la cave au 1 er étage. C’est un maître d’œuvrequi nous a guidés dans les différents types de travaux(isolation, chauffage, plomberie, menuiseries,électricité…) qui ont été confiés à des entreprisesqualifiées. Nous nous sommes personnellementinvestis dans le gros œuvre et particulièrementdans les enduits à pierre vue. Côté chauffage, nousavons opté pour une PAC géothermique qui assurela totalité de l’eau chaude sanitaire et le chauffagepar planchers chauffants basse température à tousles étages. Pendant les intersaisons, une belle cheminéeà foyer fermé nous procure un chauffaged’appoint et préserve le spectacle du feu avec sagrande porte vitrée. »ÉTANCHE MAIS VENTILÉEComme le bâti ancien est particulièrement sujet aux infiltrations d’air(fissures, joints dans la maçonnerie, fenêtres, toiture…), un soin particuliera été apporté à son étanchéité : pose de joints « Compriband » avantmise en place des menuiseries, installation d’une membrane Vario et deses accessoires (mastic, bandes adhésives, œillets…) sur les isolantsavant fixation des plaques de plâtre, calfeutrage des boîtiers et gainesélectriques des prises et interrupteurs. Cette étanchéité à l’air obtenuerend indispensable l’installation d’une VMC. Un système de VMC simpleflux hygroréglable a été privilégié. Il assure le renouvellement d’air selonle taux d’humidité intérieur. Contrairement à la VMC double flux, ilne préchauffe pas l’air entrant l’hiver, mais ne nécessite pas l’installationd’un double réseau de gaines, plus contraignant en rénovation.


RÉNOVATION DE TOITUREDES COMBLESBIEN COUVERTSProfitant de la nécessité de rénover la couverture de leur pavillon,M. et Mme Bienacel ont réalisé l’isolation par l’extérieur de la toitureet installé une fenêtre de toit. Ainsi, les combles ont été mis à l’abridu chaud, du froid et du bruit, tandis que le volume habitable estresté intact et la charpente apparente. Cerise sur le gâteau : uneéconomie de 20 % sur la facture de chauffage.Dans une maisonnon isolée, 30 %en moyenne de lachaleur s’échappepar la toiture. ”TEXTE / JEAN-PIERRE DECROIX PHOTOS / VINCENT UETTWILLERL’ÉTAT DES LIEUXLe pavillon, construit dans les années 1930,a été rénové au début des années 2000. Uneextension est alors construite pour augmenterla surface habitable, dont le niveaud’isolation correspond aux exigences de laréglementation thermique de l’époque (RT2000). Les murs du bâti ancien sont doublésde laine de verre et des fenêtres à doublevitrage peu émissif remplacent les anciennesmenuiseries.C’est en 2008 que la décision est prise d’isolerles combles de la maison. Le projet d’isolationpar l’extérieur est sans appel ! La surfacehabitable des combles n’excède pas 26 m 2 :une isolation intérieure performante va ladiminuer de façon conséquente et dissimulerles bois de charpente. Comme il est prévude changer les tuiles, qui ont l’âge de la maison,isoler et couvrir en même temps, c’estla solution !confort & rénovation 35


RÉNOVATION DE TOITURESYSTÈMEINTÉGRA RÉNOLe système IntégraRéno consiste àrapporter un isolantentre chevrons parl’extérieur lors dela réfection d’unecouverture. Cetisolant est protégécôté intérieur parla membraned’étanchéité à l’airhygro-régulanteVario Duplex et, côtéextérieur, par un écrande sous-toiture HPVposé directementà son contact.UNE FENÊTRE TOUT CONFORTLa pose d’une fenêtre de toit a été décidée car il n’est pas envisageable d’habiter descombles sans éclairage naturel et ouverture vers l’extérieur. Le modèle choisi, « ToutConfort » de Velux, possède de multiples qualités. Autonettoyant, le double vitrageapporte 35 % d’économies d’énergie en hiver (Uw 1,4 W/m 2 .K), atténue les bruitsd’impact de la pluie et les bruits extérieurs, arrête 77 % de la chaleur estivale et assurela protection des personnes avec un vitrage feuilleté. Une cellule photovoltaïquealimente le volet roulant extérieur et dispense de l’installation d’un câble électrique.Plus d’informations surwww.isolationthermique.fr36 confort & rénovation


RÉNOVATION DE TOITUREUNE BONNE SURPRISELa propriétaire de la maison témoigne.« L’isolation de la toiture par l’extérieurnous a apporté un meilleur confort en hiversans perdre un m 2 de surface habitable.À cela s’ajoutent une baisse du niveausonore extérieur importante et un créditd’impôt qui a permis de couvrir une partiedes dépenses (23 000 € TTC, fenêtre detoit comprise). En plus, il y a eu une bonnesurprise : nous payons notre facture de gazmensuellement, avec un rattrapage en find’année selon la consommation réelle. L’annéesuivant les travaux, GDF Suez nous aremboursé 250 €, sur une facture annuellede 1 300 €. Soit 20 % d’économie ! »UNE TOITURE QUI RESPIRELe système mis en œuvre « Intégra Réno »est idéal pour rapporter un isolant performantlorsqu’on doit refaire la couverture.Après enlèvement des tuiles existanteset de la volige, des contre-chevrons de40 x 100 mm sont fixés avec des équerressur le dessus du chevronnage d’origine pourrehausser la toiture de 10 cm et ménagerl’espace pour une épaisseur d’isolant conséquentede 180 mm (R = 5,10).La membrane « Vario Duplex » est dérouléesur les panneaux de particules constituant leplafond existant et le nouveau chevronnage.Cette membrane a un rôle protecteur dela charpente : l’hiver, elle bloque la vapeurd’eau à l’intérieur du comble et l’empêche demigrer dans l’isolant pour éviter les risquesde condensation, tandis que l’été elle laissela vapeur d’eau accumulée sous les tuilespénétrer dans la maison pour sécher leschevrons. Des panneaux de laine minérale« Isoconfort 35 » sont insérés entre leschevrons. Un écran de sous-toiture perméableà la vapeur d’eau (HPV) est agrafépour protéger l’isolant et les combles desinfiltrations d’eau ou de neige. Localisation Maison de ville,région parisienneSurface habitable 198 m 2Durée des travaux 2 moisCoût total des travaux HT 23 000 eurosIsolant et Combles : systèmesystème posé Intégra Réno avecIsoconfort 35 en180 mm,membrane Varioet écran de soustoitureIntégraRésistance thermique Combles :R = 5,10 m².K/WMenuiseries Velux Tout Confort etfenêtres double vitrageVentilation VMC simple fluxhygro BÉquipements Chaudièregaz individuelle àcondensation pourle chauffage et l’eauchaude sanitaireConsommationénergie primaireÉmissions degaz à effet de serreLA FICHECDDE132 APRÈS165 AvantkWhep/m².an30 APRÈS37 AvantkgeqCO 2/m².anconfort & rénovation 37


QUEL SYSTÈME ISOLANT CHOISIR ?ISOLATIONDES COMBLES AMÉNAGÉSPAR L’INTÉRIEURSYSTÈME ISOCONFORT+VARIOPAR L’EXTÉRIEURSYSTÈME INTÉGRA RÉNOÉcran IntégraIsoconfort 35Isoconfort 35Membrane Vario DuplexIsoconfort 35MembraneVario DuplexSuspente Intégra 2Plaque Placo® PhoniqueDANSQUELS CASL’UTILISER ?> Isolation par l’intérieur d’une charpentebois en deux couches croisées (entre etsous chevrons).> Si écran de sous-toiture HPV : l’isolantentre chevrons peut être posé à soncontact.> Autres cas : laisser une lame d’air ventiléede 2 cm entre la face supérieure de l’isolantet les liteaux (4 cm pour une toiture zinc).> Isolation par l’extérieur d’un comble dansle cas d’une réfection de la couvertureentre les chevrons existants.> Possibilité de rapporter des contrechevronspour augmenter l’épaisseurd’isolant.AVANTAGES> Performances d’isolation thermique,acoustique et d’étanchéité à l’air très élevées.> Très forte amélioration du confortdans les combles été comme hiver.> Très forte amélioration du confort thermiquedans les combles, été comme hiver,et du confort acoustique.> Pas de modification de l’espace habitableni de la décoration intérieure.PERFORMANCESDESCRIPTIONConfort Optimal> Entre chevronsIsoconfort 35de 60 mm> Sous chevronsIsoconfort 35 Kraftde 160 mm> Système d’étanchéitéà l’air Vario Duplex> PlaquePlaco ® PhoniqueConfort Maximal> Entre chevronsIsoconfort 35de 60 mm> Sous chevronsIsoconfort 35 Kraftde 240 mm> Système d’étanchéitéà l’air Vario Duplex> PlaquesPlaco ® PhoniqueConfort Optimal Confort Maximal> Isoconfort 35de 200 mmentre chevrons> Système d’étanchéitéà l’air Vario Duplex> Écran de sous-toitureHPV> Isoconfort 35de 240 mmentre chevrons> Système d’étanchéitéà l’air Vario Duplex> Écran de sous-toitureHPVCONFORTTHERMIQUECONFORTACOUSTIQUEDOUBLAGECRÉDIT D’IMPÔT/ÉCO-PTZ38 confort & rénovation20 fois moinsd’énergie consommée*R = 6,25> S’isoler du bruit,de la pluie etdu trafic routier> R A= +30 dB**26 fois moinsd’énergie consommée*R = 8,55> S’isoler du bruit,de la pluie, des traficsroutier et aérien> R A= +33 dB**19 cm 27 cmOui/ouiOui/oui18 fois moinsd’énergie consommée*R = 5,7> S’isoler du bruitde la pluie etdu trafic routier> R A= +30 dB**14 cm (avec chevronexistant de 80 mm)21 fois moinsd’énergie consommée*R = 6,85> S’isoler du bruitde la pluie, des traficsroutier et aérien> R A= +33 dB**Oui/oui Oui/oui18 cm (avec chevronexistant de 80 mm)


QUEL SYSTÈME ISOLANT CHOISIR ?ISOLATIONDES COMBLES PERDUSPour plusd’informationssur la mise en œuvre,rendez-vous sur le sitewww.isolationthermique.frLAINE À DÉROULERSUR PLANCHER PLATLAINE À SOUFFLERENTRE SOLIVESÉcran IntégraIBRMembrane StopvapComblissimoMembrane StopvapDANSQUELS CASL’UTILISER ?> Isolation d’un comble perdu sur unplancher plat (bois, béton, terre cuite)qui sera condamné.> Possibilité de rapporter un plancher boispar le dessus pour stockage avec mise enœuvre d’un pare-vapeur de type Stopvapentre le plancher et l’isolant.> Isolation des combles difficiles d’accèsentre solives ou entre fermettes surplancher sain et en bon état.> Mise en œuvre par soufflage mécanique(machine à turbine ou à carde avectuyaux).AVANTAGES> Isolation économique et durable.> Rapidité de mise en œuvre.> Calfeutrement parfait.> Isolant léger, doux et sans poussières.> Rapidité de mise en œuvre.PERFORMANCESESDESCRIPTIONConfort Optimal Confort Maximal> Systèmed’étanchéitéà l’air Stopvap> IBR de 240 mm> Systèmed’étanchéitéà l’air Stopvap> IBR de 300 mmConfort Optimal> Systèmed’étanchéitéà l’air Stopvap> Comblissimode 275 mmConfort Maximal> Systèmed’étanchéitéà l’air Stopvap> Comblissimode 345 mmCONFORTTHERMIQUECONFORTACOUSTIQUEDOUBLAGECRÉDIT D’IMPÔT/ÉCO-PTZ14 fois moinsd’énergie consommée*R = 6> S’isoler du bruitde la pluie etdu trafic routier> R A= +33 dB**17 fois moinsd’énergie consommée*R = 7,524 cm 30 cm> S’isoler du bruitde la pluie etdu trafic routier> R A= +34 dB**Oui/oui Oui/oui14 fois moinsd’énergie consommée*R = 6> S’isoler du bruitde la pluie etdu trafic routier> R A= +33 dB**17 fois moinsd’énergie consommée*R = 7,5> S’isoler du bruitde la pluie etdu trafic routier> R A= +34 dB**28 cm 35 cmOui/ouiOui/oui* qu’un comble sans isolation ; calcul selon la méthode RT 2005. R = résistance thermique exprimée en m².K/W.** RA = gain d’affaiblissement acoustique. Valeur obtenue avec le logiciel AcouSTIFF sous toiture en tuiles mécaniques en terre cuite.confort & rénovation 39


QUEL SYSTÈME ISOLANT CHOISIR ?ISOLATIONDES MURSPAR L’INTÉRIEUR :SYSTÈME OPTIMAPAR L’EXTÉRIEUR :SYSTÈME OPTEXÉquerrePlaque Placo® PhoniqueChevron boisGR 32 roulé revêtu KraftAppui Optima 2Isofaçade 32RBardageDANSQUELS CASL’UTILISER ?AVANTAGESPERFORMANCESESDESCRIPTIONCONFORTTHERMIQUECONFORTACOUSTIQUEDOUBLAGECRÉDIT D’IMPÔT/ÉCO-PTZ> Isolation de tous types de murs(secs et sains) par l’intérieur.> Forte amélioration des performances thermiqueset acoustiques.> Système adapté aux murs de grande hauteur(jusqu’à 13 m).> Passage des gaines électriques entre l’isolantet le parement.Confort Optimal Confort Maximal> GR 32 roulé revêtuKraft de 100 mm> Appuis Optima 2> Plaque Placo ®Phonique5,5 fois moinsd’énergie consommée*R = 3,15> S’isoler d’une rueà trafic très dense> R A= +24 dB**> GR 32 roulé revêtuKraft de 140 mm> Appuis Optima 2> Plaque Placo ®Phonique7,5 fois moinsd’énergie consommée*R = 4,3513 cm 17 cm> S’isoler d’une rueà trafic très dense> R A= +24 dB**Oui/oui Oui/oui> Isolation et modification architecturaled’une façade avec une finition bardageventilé.> Bonnes performances thermiques et acoustiques.> Liberté architecturale et grand choixde parements.> Pas de modification de l’espace habitableet de la décoration intérieure.Confort Optimal> Isofaçade 32Rde 100 mm derrièreles chevrons> Équerres Optexet chevron bois> Bardage ventilé5 fois moinsd’énergie consommée*R = 3,1> S’isoler d’une rueà trafic très dense> R A= +13 dB**Confort Maximal> 1 re couche derrièrechevrons : Isofaçade32R de 100 mm> 2 e couche entrechevrons : Isofaçade32R de 80 mm> Équerres Optexet chevron bois> Bardage ventilé7,5 fois moinsd’énergie consommée*R = 5,6> S’isoler d’une rueà trafic très dense> R A= +16 dB**17 cm 22 cmOui/ouiOui/oui40 confort & rénovation* qu’un mur parpaing enduit sans isolation ; calcul selon la méthode RT 2005. R = résistance thermique exprimée en m².K/W.** R A= gain d’affaiblissement acoustique. Valeur obtenue avec le logiciel AcouSTIFF sur parpaing creux 20 cm sans tenir compte destransmissions latérales.


QUEL SYSTÈME ISOLANT CHOISIR ?ISOLATIONDES CLOISONSPour plusd’informationssur la mise en œuvre,rendez-vous sur le sitewww.isolationthermique.frCRÉATION DE CLOISONSDE DISTRIBUTIONRENFORCEMENT ACOUSTIQUESYSTÈME OPTIMA SONICPAR ConfortMontant métalliquePlaque Placo® PhoniqueAppui Optima SonicPlaque Placo®PhoniqueSonirollRail métalliqueDANSQUELS CASL’UTILISER ?> Création d’une cloison de distributionacoustique entre deux pièces.> Augmentation de la performanceacoustique d’une cloison ou d’un plafondexistant en moins de 5 cm.AVANTAGES> Meilleur affaiblissement acoustiqueen 7 cm d’épaisseur.> Solution sèche et légère.> Meilleure performance acoustique du marchéen 5 cm.> Système sec, adaptable sur tout type de paroi.PERFORMANCESDESCRIPTIONCONFORTTHERMIQUECONFORTACOUSTIQUEDOUBLAGECRÉDIT D’IMPÔT/ÉCO-PTZConfort Optimal> PAR Confortde 45 mm> Montant Stil ® M48> Rail Stil ® R48> 1 plaquePlaco ® PhoniqueBA13 par parementNon calculé(mise en œuvreentre deux pièceschauffées)> Isoler deux piècesnuit> R A= +42 dB*Confort Maximal> PAR Confortde 45 mm> Montant Stil ® M48> Rail Stil ® R48> 2 plaquesPlaco ® PhoniqueBA13 par parementNon calculé(mise en œuvreentre deux pièceschauffées)> Isoler une pièce nuitd’une pièce jour> R A= +50 dB*7 cm 10 cmNon/nonNon/nonConfort Optimal Confort Maximal> Soniroll 28 mm> Appui Optima Sonic> Plaque Placoplatre ®BA13Non calculé(mise en œuvreentre deux pièceschauffées ou surparoi déjà isolée)> Isoler deux piècesnuit> R A= +17 dB**5 cm 5 cm> Soniroll 28 mm> Appui Optima Sonic> Plaque Placo ®Phonique BA13Non calculé(mise en œuvreentre deux pièceschauffées ou surparoi déjà isolée)> Isoler une piècenuit d’une piècejour> R A= +20 dB**Non/non Non/non* R A = indice d’affaiblissement acoustique de la cloison. Valeur obtenue avec le logiciel AcouSTIFF.** R A= gain d’affaiblissement acoustique. Valeur obtenue avec le logiciel AcouSTIFF sur brique de 10 cm sans tenir compte des transmissions latérale.confort & rénovation 41


QUEL SYSTÈME ISOLANT CHOISIR ?ISOLATIONDES SOLSSOUS UNE CHAPPESOUS UN PLANCHERGR 32 roulérevêtu KraftChapeCavalier Stil®Eps.sol plusPlaque Placomarine®DANSQUELS CASL’UTILISER ?> Isolation thermique d’un plancher bassur terre-plein ou sur vide sanitaire.> Possibilité d’isoler un plancherpar le dessous (garage, cave, passagetraversant…).AVANTAGES> Produits compatibles avec les installationsde chauffages au sol.> Amélioration du confort thermique.> Isolation thermique et acoustiqueperformante.> Pas de modification de l’espace habitableet de la décoration intérieure.PERFORMANCESESDESCRIPTIONConfort Optimal Confort Maximal> Eps.sol Plusde 70 mm> Chape béton> Eps.sol Plusde 93 mm> Chape bétonConfort Optimal> GR 32 roulé revêtuKraft de 100 mm> Cavalier Stil ®F 530 dB> PlaquePlacomarine ®Confort Maximal> GR 32 roulé revêtuKraft de 140 mm> Cavalier Stil ®F 530 dB> PlaquePlacomarine ®CONFORTTHERMIQUECONFORTACOUSTIQUEDOUBLAGECRÉDIT D’IMPÔT/ÉCO-PTZ5,5 fois moinsd’énergie consommée*R = 2,25La performanceacoustique neprésente pas d’intérêtdans ce cas (plancherbas)6,5 fois moinsd’énergie consommée*R = 313 cm 14 cmNon/non Oui/nonLa performanceacoustique neprésente pas d’intérêtdans ce cas (plancherbas)7,5 fois moinsd’énergie consommée*R = 3,15La performanceacoustique neprésente pas d’intérêtdans ce cas (plancherbas)13 cm 17 cmOui/non10 fois moinsd’énergie consommée*R = 4,35La performanceacoustique neprésente pas d’intérêtdans ce cas (plancherbas)Oui/non* qu’un plancher hourdis béton sans isolation ; calcul selon la méthode RT 2005. R = résistance thermique exprimée en m².K/W.42 confort & rénovation


QUEL SYSTÈME ISOLANT CHOISIR ?ISOLATIONDES PLAFONDSPour plusd’informationssur la mise en œuvre,rendez-vous sur le sitewww.isolationthermique.frSOUS UN PLANCHER BOISSOUS UN PLANCHER BÉTONIsoconfort 35Soniroll ouMonospace 35Plaque Placo®PhoniquePlaque Placo®PhoniqueDANSQUELS CASL’UTILISER ?> Isolation acoustique sous un plancherbois pour se protéger des bruits venantdu dessus.> Isolation acoustique sous un plancherbéton pour se protéger des bruits venantdu dessus.AVANTAGES> Isolation acoustique performante aux bruitsaériens et bruits d’impact.> Restructuration de l’espace et possibilitéd’intégrer des points lumineux.> Isolation acoustique performante aux bruitsaériens et bruits d’impact avec une épaisseurlimitée.> Restructuration de l’espace.PERFORMANCESESDESCRIPTIONConfort Optimal Confort Maximal> Isoconfort 35de 100 mm> Montant Stil ® M90> Rail Stil ® R90> Plaque Placo ®Phonique BA13> Isoconfort 35de 100 mm> Montant Stil ® M90> Rail Stil ® R90> 2 Plaques Placo ®Phonique BA13Confort Optimal> Soniroll de 28 mm> Appui OptimaSonic> Plaque Placo ®PhoniqueConfort Maximal> Isoconfort 35de 100 mm> Cavalier Stil ®F 530 dB> 2 plaques Placo ®PhoniqueCONFORTTHERMIQUENon calculé (miseen œuvre entre deuxpièces chauffées)Non calculé (miseen œuvre entre deuxpièces chauffées)Non calculé (miseen œuvre entre deuxpièces chauffées)Non calculé (miseen œuvre entre deuxpièces chauffées)CONFORTACOUSTIQUEDOUBLAGECRÉDIT D’IMPÔT/ÉCO-PTZ> Isoler une pièce de > Isoler une pièce denuit d’une salle de jeu nuit d’une salle de jeu> R A= +26 dB* > R A= +32 dB*13 cm 14 cmNon/non Non/non> Isoler deux piècesnuit> R A= +12 dB*> Isoler une pièce nuitd’une pièce jourbruyante> R A= +20 dB*5 cm 13 cmNon/nonNon/non* R A= gain d’affaiblissement acoustique. Valeur obtenue avec le logiciel AcouSTIFF sur plancher bois et béton.confort & rénovation 43


SAVOIR ET COMPRENDRE QUESTIONSRÉPONSESLes réponses aux questions les pluscourantes pour ne pas se tromper avantd’entreprendre vos travaux de rénovation.Plus de réponses et dedétails sur www.toutsurlisolation.com Une lame d’air est-ellenécessaire entre l’isolant et le murà isoler ? Dans quels cas cette lamed’air est-elle indispensable ?Dans la plupart des cas, l’isolant peut êtreposé au contact du mur. Une lame d’airentre le mur et l’isolant est nécessairelorsque les murs sont poreux (pierre tendre,pisé, torchis…) ou selon leur situationgéographique et climatique (expositionau vent et à la pluie, front de mer…).Plus de détails surwww.toutsurlisolation.com Peut-on rajouter un isolant surun doublage existant en mur ?La solution la plus efficace consiste à démonter ledoublage existant, ce qui permet de vérifier et de réparersi besoin le mur support, puis de poser un nouveausystème d’isolation qui sera beaucoup plus performant,pour une épaisseur quasiment identique.Néanmoins, si le mur est exempt d’humidité, il est aussipossible de rajouter un doublage isolant sur le doublageexistant, en fonction de sa nature, en ajoutant unpare-vapeur pour éviter tout risque de condensation àl’intérieur de la paroi. Quel type d’isolation prévoir enmur dans une cave semi-enterréeque l’on souhaite aménager ?Quelles précautions ?L’isolation des pièces enterrées ne représentepas de difficulté si le mur est sec. Il estpréférable de poser le système isolantavec un vide de construction de 2 à 4 cmaménagé par des tasseaux bois. La pièceisolée doit impérativement être ventiléecorrectement avec une VMC.44 confort & rénovation Comment choisir sa laineminérale pour une isolationdes murs parmi toutes lesréférences disponibles ?Les isolants en laine minérale utilisésdans le système Optima doivent êtresemi-rigides (caractéristique préciséedans le certificat ACERMI des isolants)et satisfaire au test vis-à-vis del’absorption d’eau.Les laines minérales présentant lemeilleur rapport épaisseur/performancesont celles qui ont le lambda leplus faible : = 0,032 W/m.K (GR 32ou Isoconfort 32) ou même 0,030(Multimax 30).À moins de mettre en œuvre unsystème complet d’étanchéité à l’airet à la vapeur d’eau (obligatoire pourles murs à ossature bois par exemple),il est fortement recommandé dechoisir des produits isolants revêtusd’un surfaçage kraft pour limiter lestransferts de vapeur d’eau dans la paroi.Plus de détails surwww.toutsurlisolation.com


Peut-on isolerpar l’extérieur unmur déjà isolépar l’intérieur ?Quellesprécautions ?Faut-il poser unpare-vapeur surle mur avantd’isoler ?Il est tout à fait possiblede compléter parl’extérieur l’isolationd’un mur déjà isolé parl’intérieur. Comme pourtous travaux d’isolation,il faut au préalables’assurer que la ventilationfonctionne correctementet qu’il n’y a pas deproblème préexistantde condensation.Le fait de rajouter unecouche d’isolant parl’extérieur, quelle quesoit sa nature et cellede l’enduit existant,n’augmente pas les risquesde condensation dans laparoi. Il n’y a donc pasbesoin d’intervenir surl’isolation intérieure. Comment isoler par l’intérieur un murancien en terre, en mâchefer, en pisé,en torchis ? Faut-il ou non poser un parevapeur? Faut-il laisser une lame d’air entrel’isolant et le mur ?Les murs anciens ont un comportement hydrique qui diffèredes parois homogènes constituées en matériaux moins poreuxcomme le béton. Il convient de contribuer au maintien de cetéquilibre.Quand on souhaite réaliser une isolation, il est donc impératifde créer un vide pour permettre au mur initial de conserver sonéquilibre et de pouvoir sécher. Poser l’isolation avec un systèmesur ossature Optima avec une lame d’air de l’ordre de 4 cm.Une membrane d’étanchéité à l’air pare-vapeur est obligatoiredans ce cas. Le choix de l’entreprise et la vérification de saqualification professionnelle sont essentiels compte tenu de laspécificité des ouvrages très anciens.Plus de détails surwww.toutsurlisolation.comSAVOIR ET COMPRENDREPlus de détails surwww.toutsurlisolation.com Que peut-on faire pour empêcherl’invasion des combles par les rongeurs ?Quelle solution lorsque la ventilation descombles est faite par le bas de la toiture ?Les laines minérales n’attirent pas les rongeurs,mais n’ont pas non plus d’action répulsive.Les règles de l’art préconisent que toute ouverture,section de ventilation haute et basse, chatière… soitprotégée par du grillage de maille 1 mm x 1 mm aumaximum.confort & rénovation 45


SAVOIR ET COMPRENDRE Faut-il obligatoirementun pare-vapeur, puisqu’il existeune ventilation entre la laineet la couverture ?Les règles de l’art (CPT 3560)prévoient la mise en œuvresystématique d’une membraned’étanchéité à l’air pare-vapeur avecun Sd ≥ 18 m ainsi que la pose d’unécran de sous-toiture HPV, en cas deréfection de la couverture. Il convientd’être vigilant à ce que le Sd de lamembrane soit toujours supérieurà celui de l’écran de sous-toiture.Cette membrane remplit deux rôles :elle améliore l’étanchéité à l’airet limite la diffusion de la vapeurd’eau dans les parois des combles. Comment rajouterun complément d’isolationen rampants dans un combledéjà isolé ?Lorsqu’un isolant a déjà été posé entre leschevrons, il n’est pas nécessaire de l’ôter.On peut rapporter un système d’isolationperformant en prévoyant la mise enplace d’une membrane pare-vapeurcôté intérieur. Cette membrane devraêtre posée avec les adhésifs et masticsassociés pour garantir la performance del’ensemble de la paroi à l’étanchéité à l’airet à la vapeur d’eau dans le temps.Plus de détails surwww.toutsurlisolation.com La secondecouche de laineminérale a étéposée avec lepapier Kraft côtétoiture. Faut-iltout changer ?S’il n’y a pas eu depose d’adhésifpour jointoyer les lés d’isolant entre eux, le risquede pathologie est faible. Cependant, par mesurede précaution et si c’est réalisable, il est souhaitablede perforer (depuis l’intérieur) à l’aide d’une longueaiguille le pare-vapeur côté extérieur tous les50 à 60 cm. Lors de la réfection de la toiture,pensez à demander au couvreur de créer des fentesde 10 cm dans le Kraft en plusieurs endroitsde la surface. Faut-ilposer unemembraneentre l’isolantet un habillagelambris ?Les règles de l’art(CPT 3560) précisentque le lambris neconstitue pas une paroiétanche à l’air et àla vapeur d’eau, ce quirend impératif la posed’une membranepare-vapeur etd’étanchéité à l’airSd ≥ 18 m entre l’isolantet le lambris.46 confort & rénovation


SAVOIR ET COMPRENDRE Comment faire quand la toiture ne comporte pas d’écran de soustoiture? Peut-on, malgré tout, en fixer un sous les chevrons ou entre leschevrons ?Le seul moyen d’installer un écran de sous-toiture est de passer par l’extérieur, lors de laréfection de la couverture. Il faut y penser à ce moment-là et il est préférable de choisir etd’installer un écran dit HPV Sd ≤ 0,09 m (hautement perméable à la vapeur d’eau) qui protègele comble de l’eau de ruissellement en cas de défaillance de la couverture tout en laissants’évacuer la vapeur d’eau venant de l’intérieur.Il est bien sûr possible d’isoler une toiture qui n’a pas d’écran de sous-toiture, en laissant unelame d’air de 2 cm minimum entre la face supérieure de l’isolant et la sous-face des liteaux(épaisseur de l’isolant = hauteur des chevrons moins 2 cm).Plus de détails surwww.toutsurlisolation.com Comment isolerpar le dessous un plancher boisdonnant sur une cave ?On isole cetteparoi horizontalecomme si c’étaitun plafondsuspendu à laseule différence,si la cave n’est paschauffée, que lepare-vapeur(Sd ≥ 18 m) doitse trouver côté chaud, entre le plancher boiset l’isolant. La pose de ce pare-vapeur doit êtreparticulièrement soignée et réalisée avec lesadhésifs et mastics associés pour assurer desliaisons étanches. Peut-on sepasser de pare-vapeuravec les isolants« bio-sourcés » ?Aucun isolant ne peut garantirla limitation de la vapeur dansune paroi. Tous les isolantsdoivent donc être mis enœuvre avec un pare-vapeurindépendant quand cela estnécessaire (combles, paroisà ossature bois ou métal…),pour limiter les risques decondensation et améliorerla performance d’étanchéitéà l’air du bâtiment. Peut-on isoler sans perdre de place ?Habiter un bâtiment dont les parois ne sont pas isolées réduitla surface réelle utile habitable. En effet, les parois froidesrayonnent vers l’intérieur et l’on constate souvent qu’un espacetampon est créé le long de ces parois pour se protéger del’inconfort. À l’inverse, isoler permet d’utiliser l’intégralitéde la surface des pièces et parfois même d’enlever lesradiateurs (dans les bâtiments BBC) et donc, en fait,ne diminue pas la surface utilisable.confort & rénovation 47


Une bonne rénovation commencetoujours par l’isolation.Certains l’oublient, mais une bonne isolation, c’est l’assurance de gagneren confort été comme hiver, de faire jusqu’à 80% d’économie d’énergieet de valoriser votre bien immobilier.Plus d’informations sur www.isover.frwww.toutsurlisolation.com / www.isolationthermique.fr

More magazines by this user
Similar magazines