Un corps inattendu - FRAC Auvergne

frac.auvergne.fr

Un corps inattendu - FRAC Auvergne

Jean-Michel BasquiatPiano Lesson (for chiara)Coll. particulière,GenèvePhoto. : ADAGP, The Estateof Jean-Michel Basquiat, NewYork, 2010Un corps inattenduCarte blanche à Jean-Louis PratDu 2 avril au 26 juin 2011FRAC Auvergne6 rue du Terrail - 63000 Clermont-Ferrand04 73 90 5000 - contact@fracauvergne.comwww.fracauvergne.comExposition du 2 avril au 26 juin 2011Du mardi au samedi de 14 h à 18 h - dimanche de 14 h à 17 hTarif : 3 €Enfants de moins de 10 ans : entrée libreLe service pédagogique du FRAC Auvergne propose un programmed’activités varié avec visites et ateliers pour les scolaires ainsi qu’enpériode de vacances scolaires. (sur inscription au 04 73 90 5000)Willem de Kooning,Grand torse1974Coll. Musée FriederBurda, Baden-BadenPhoto. : Musée Frieder BurdaYves KleinPortrait relief d’Arman,(PR 1) - 1962Coll. particulièrePhoto. : droits réservésSi la vocation du FRAC Auvergne est de prendre en comptela création la plus actuelle, l’engagement permanent de notreinstitution en matière d’éducation doit inscrire nos actions dansle cadre d’une histoire de l’art faite d’héritages multiples. C’estla raison pour laquelle nous avons souhaité offrir à l’Auvergneune exposition qui, exceptionnellement, présente des œuvreshistoriques aux côtés d’artistes vivants.Réunir ces œuvres est une véritable gageure que seule unepersonnalité au parcours remarquable comme Jean-Louis Pratpouvait tenir. Auvergnat, Jean-Louis Prat a dirigé durant trente-cinqans la prestigieuse Fondation Maeght de Saint-Paul où il a conçuet organisé des expositions qui, de Miró à Bacon en passant parGiacometti, Braque, Dubuffet, Rauschenberg et bien d’autres,resteront des références. Depuis des années, les fondations etmusées de renom font appel à lui pour concevoir de grandesrétrospectives, je songe entre autres aux plus récentes – JoanMiró au Musée Frieder Burda de Baden-Baden, Nicolas de Staëlà la Fondation Pierre Gianada à Martigny en 2010 – et à celle qu’ilconsacrera à Marc Chagall à la Fondation Thyssen de Madrid en2012.Yan Pei-Ming - Homme invisible - 2000 - Coll. FRAC AuvergnePhoto. : Ludovic Combes, FRAC AuvergneJ’ai la chance d’avoir pu admirer bon nombre de ces expositionset d’avoir pu partager avec Jean-Louis Prat sa passion pour lesartistes. Lorsque je lui ai proposé d’imaginer une exposition pourl’Auvergne, il a immédiatement accepté et s’est attaché à réunir,avec quelques pièces de la collection du FRAC Auvergne, lesœuvres d’artistes qui lui sont chers autour des questions liées à lareprésentation du corps depuis la seconde moitié du XX ème siècle.C’est un grand honneur pour le FRAC Auvergne de pouvoir accueillirAntoni Tapiès - Vision première - 2001 - Coll. Fondation PierreGianadda, Martigny, Suisse - Photo. : droits réservésSam Szafran - Gisant - 1968Coll. particulièrePhoto. : droits réservésen ses murs uneexposition d’un telniveau, réunissantles œuvres d’artistesessentiels provenantde grandes collectionspubliques et privéeseuropéennes dont ilfaut saluer la grandegénérosité. C’estun privilège pour leFRAC Auvergne, pourson équipe et pourmoi-même de pouvoirpartager l’expérience,l’enthousiasme et lesavoir-faire de Jean-Louis Prat.Henri ChibretPrésident du FRACAuvergneErnest Pignon-ErnestEtude pour Marie de l’incarnation(W15888) - 2008Coll. particulière - Courtesy GalerieLelong, ParisPhoto. : droits réservésVladimir Velickovic - Blessure - 1999Coll. particulièrePhoto. : André MorainFrançois Rouan - Tête Membrillo - 1998-2007Coll. de l’artiste - Photo. : Jim PurcellValerio AdamiGreat northern hotel1970Coll. particulièrePhoto. : Michel Nguyen


Georg Baselitz - Lesende Mutter - 1998Coll. Frieder Burda, Baden-BadenPhoto. : Musée Frieder BurdaMartial Raysse - Le jeune garçon - 1983Coll. FRAC AuvergnePhoto. : Ludovic Combes, FRAC AuvergneAdamiAlechinskyBaconBaselitzBasquiatChagallCombasDubuffetFreudGiacomettiKleinde KooningLaurensLeroyLindnerMiróMoorePei-MingPicassoPignon-ErnestPlensaRaysseRebeyrolleRichierRouanSauraStaëlSzafranTapiesUbacVelickovicPablo Picasso - Femme assise - 1962Coll. particulière - Photo. : droits réservésUn corps inattenduJean-Louis Prat - Commissaire de l’exposition« La fascination pour le corps et sa représentation ont toujourshanté les artistes de toutes époques. Durant les siècles passés,le corps a été étudié, disséqué, dessiné, peint ou sculpté dansdes formes idéalisées.Au début du XX ème siècle, l’artiste apprend à exprimer d’autresvérités. Il apprend une vie nouvelle, indépendante, la femmes’émancipe ; tous deux vont conquérir de nouvelles libertés.Une juxtaposition de connaissances, des rapports simplifiés,l’accès à des cultures inconnues, des moyens de communicationdiversifiés modifient les codes de cette nouvelle société quis’accapare la modernité. Les mouvements revendicatifs du débutdu XX ème siècle, l’ignominie de la Première Guerre Mondiale,voient naître la réhabilitation d’une pensée sans fard.L’artiste acquiert un nouveau statut. Il crée sa voie, crie sa vie, seul.La passion domine la raison d’où, à l’avenir, de nombreuses maisfinalement fertiles incompréhensions.Après la seconde guerre mondiale, aux contours des années 50la représentation du corps va se trouver libérée, mise en scèned’autres manières, parée d’autres atours par des artistes, peintresou sculpteurs, en quête d’une nouvelle liberté.Un sentiment neuf surgit.Une manière d’être, devivre, de penser, voit lejour, en dehors des écoleset des mouvements. Lesquestionnements de lapensée permettent des’attaquer à un corpssacralisé pour lui donnerd’autres valeurs symboliques.Les certitudes sontébranlées, et transparaîtalors dans la représentation« d’un corps inattendu »les fragilités de la vie maisaussi celles de l’âme. Lescréateurs de ce tempstissent ainsi de nouvellesprésences. Ils ouvrent desvoies insoupçonnées forteset généreuses, et livrent,sans complexe, la possibilitéd’exprimer un corps parfoismalmené qui va retrouverune autre grandeur, uneautre beauté, pour une autrevérité. Ces artistes livrentun ton et s’ils ne font jamaisde confessions ils livrenttout au moins de réellesconfidences. Dès lors lecorps peut s’afficher sanscomplexe ; il ne s’affubled’aucun oripeau. L’artiste,Joan MiróL’oiseau au plumage rougeâtreannonce l’apparition de la femmeéblouissante de beauté1972Coll. particulièrePhoto. : Jaqueline HydeMarc Chagall - Nu mauve - 1967Coll. particulièrePhoto. : ADAGP, Parisconscient d’avoir retrouvé lapossibilité d’exprimer ce qu’il estréellement, traduit sa grandeur,tout comme son extrême etdouloureuse fragilité. Il tissede nouvelles présences, faitesautant de distance physique quemétaphysique. Le corps renoueavec le sens des origines. Ilpeut se montrer désormais sansgêne, sans mystère, mais dansl’étonnement. Pour le plaisirextrême de le contempler enfin,dans sa vérité, dérangeante etbelle, toujours inattendue. »Alberto GiacomettiLotar 1 - 1964Coll. particulièrePhoto. : droits réservésFrancis BaconTête (Homme en bleu)1961 - Coll. particulièrePhoto. : droits réservésHenri Laurens - La nuit - 1951-1967 - D’après un plâtre de 1951Coll. Centre Pompidou/Musée National d’Art ModernePhoto : ADAGP, Collection Centre Pompidou, Dist. RMN / Adam RzepkaPierre AlechinskyAlice grandit1961Coll. particulièrePhoto. : droits réservésCréé en 1985 à l’initiative du Conseil Régional Auvergne et duMinistère de la Culture, le FRAC Auvergne (Fonds Régional d’ArtContemporain) s’est fixé trois objectifs majeurs. Le premier consisteà fonder une collection d’œuvres d’art représentative de la créationartistique de ces 50 dernières années. Actuellement riche de prèsde 400 œuvres, cette collection s’oriente essentiellement autour del’image.La seconde mission du FRAC Auvergne est une mission de diffusionde cette collection au travers d’expositions et de prêts d’œuvres enFrance et à l’étranger. Enfin, il s’agit aussi d’aider le public à mieuxappréhender la création de notre époque par la mise en place denombreuses actions de sensibilisation à l’art contemporain.Programmation du FRAC AuvergneJusqu’au 12 juin 2011Musée Anne-de-Beaujeu à MoulinsUne simple question de temps. Dialogue entre les collectionsdu FRAC Auvergne et du musée Anne-de-BeaujeuDarren Almond - Michel Aubry - Eric Baudelaire - Marc BauerMarc Geneix - Pierre Gonnord - Paolo Grassino - EmmanuelLagarrigue - Yan Pei-Ming - James Rielly - Yvan SalomoneDu 27 mai au 10 juillet 2011Fonds d’Art Moderne et Contemporain - Espace Boris Vianà Montluçon. Jean-Louis AroldoNicolas de Staël - Figure accoudée - 1953-1954 - Coll. particulièrePhoto. : droits réservés

More magazines by this user
Similar magazines