Saint-Grégoire, le Mensuel Février 2011

saint.gregoire.fr

Saint-Grégoire, le Mensuel Février 2011

Début des travauxsur la rue Général de GaulleDans Saint-Grégoire, le Mensuel de décembre 2010, le dossier« au cœur de » vous présentait les points d’étapes et principesd’aménagement du Plan Local de Déplacement. Aujourd’hui lespremiers travaux sont déjà engagés au niveau de ZA Nord et le longde la rue Général de Gaulle.Cette zone nécessite la mise en place d’un nouveau plan de circulation afind’améliorer les conditions de circulation très difficiles. Depuis mi-janvier destravaux de déviation et de renforcement des canalisations en eau potable, quialimentent Saint-Grégoire et les communes nord de Rennes ont lieu. Ils doiventpermettre de répondre aux nouvelles contraintes de capacités et de matériaux.Des travaux également nécessaires à la future extension du centre commercialLeclerc ainsi qu’à l’élargissement de la rue Général de Gaulle et la constructionde voie de bus en site propre.Du nouveauaux entrées des bâtimentsDepuis le début d’année, vous avez peut-êtreremarqué la présence d’un nouvel objet devantcertains bâtiments communaux. Difficile auxpremiers abords de comprendre son utilité,pourtant ce sont des cendriers.Installés pour le moment devant la mairie, le Centred’Animation de la Forge, la Médiathèque et la Maisondes Associations, ils ont pour objectif de limiter laprésence de mégots de cigarettes devant et auxalentours de ces bâtiments. Ils seront par la suiteinstallés à d’autres endroits. N’hésitez pas à vous enservir pour préserver le cadre de vie et l’environnement !Editoen actionsDepuis mars 2008, un grand nombre deréflexions ont été engagées sur la based’études lourdes, stratégiques et structurantespour notre commune, projet « cœur de ville »,problématique des « transports et déplacements», aménagement du site de Robinson.Autant de réflexions qui vont laisser place aucours de cette année 2011 à l’action et qui verrontleurs premières traductions concrètes :- l’amélioration de la desserte en transports encommun, la desserte de la zone Alphasis-Edoniaest actée avec Rennes Métropole avec un servicequi devrait être mis en place en septembre et quipermettra dans un premier temps une dessertedepuis Rennes.- La modernisation du Centre Leclerc va permettrede retraiter totalement les espaces publics dusecteur de l’axe Chesnay beauregard/ de Gaulle.Ainsi la 1 ère tranche du passage en site propre dela ligne de bus majeur n°8 va démarrer dans lessemaines à venir ce qui permettra d’améliorer laperformance des transports en commun tout enfluidifiant le trafic de véhicules et en sécurisantpiétons et vélos … enfin du moins après unepériode de travaux assez longue pendant laquellenous devrons faire preuve de patience !Au-delà de ces deux projets particuliers, nousengagerons cette année :- l’étude pour la réalisation d’une nouvelle entréede ville et d’un pont depuis Maison-Blanchevers la ZAC du Champ Daguet / Boulevard dela Ricoquais. Elle sera engagée dans les toutesprochaines semaines avec comme objectif uneréalisation finalisée en 2014 ;- les études opérationnelles de requalificationde la rue du général de Gaulle en vue depermettre le passage du bus en site propresont engagées par délégation de Rennesavec pour objectif de démarrer les travauxdès 2012.Une année 2011 sous les signes des travauxpour améliorer à terme les déplacementsdans notre commune!3


Tribune libreExpression de l’oppositionExpression de la majoritéCœur de ville : transparence et débat public ?Vous êtes nombreux à vous interroger et parfois mêmevous inquiéter sur ce qui se « cogite » sur le projetd’aménagement du cœur de ville. Des questions se posentdont il faut parler et débattre.En voici quelques unes :Quel périmètre du cœur de ville ?Il ne se résume pas à la Forge, mais intègre bien aussi lessecteurs de l’église, de la mairie, de la Poste, du ChampMarquet. Dans ce périmètre, il faut développer les espacespublics et favoriser les déplacements par mode « doux »(piétons, cyclistes).Comment réunir la Forge et le bourg historique ?La rue de la Duchesse Anne crée une rupture entre ces deuxsecteurs et la traverser n’est pas aisé, notamment pour lesenfants ou les personnes à mobilité réduite.Aujourd’hui elle reçoit un flot de circulation important,comme la rue du Général de Gaulle. Toute modificationde ces deux voiries suppose d’avoir au préalable réduitfortement le trafic de transit.Mais alors où faire passer les voitures ?Commencer par mettre en place les ouvrages decontournement.Le plus important : le nouveau pont sur le canal. Sans luiles habitants de la ZAC du Champ Daguet et de la Ricoquaiscontinueront à passer par le centre ville pour se rendre àRennes ou en revenir.Quel risque de trafic automobile accru dans d’autressecteurs?Apaiser la circulation automobile dans le cœur de ville nedoit pas conduire à accroitre le trafic sur les voiries deslotissements périphériques.Et bien d’autres questions ! Quelle évolution sur la Forge? Quel planning pour ces aménagements ?La réflexion et l’élaboration du projet sur le centre Ville ontété menées jusque-là au sein de la municipalité et dans lacommission extra-municipale « Cœur de Ville ».Il est temps maintenant d’informer tous les grégoriens etd’ouvrir plus largement le débat.Les élus de l’opposition sont à votre écoutehttp://ensemble-ambition-saintgregoire.frSaint-Grégoire, une vitalité économique soutenue92 nouvelles entreprises sont venues enrichir notretissu économique d’une densité exceptionnelle de 969entreprises majoritairement de services et de commercesmais qui compte également un tissu significatif d’artisans,d’entreprises du BTP et même d’industries.Depuis plus de 40 ans notre commune a connu un formidableessor économique.Il ne faut pas le nier, ce développement est en partie lié ànotre situation géographique mais elle est aussi et surtout lefruit d’une volonté politique portée par l’ensemble des mairesqui se sont succédés. Nous nous employons, à notre tour, àfaciliter l’implantation d’entreprises nouvelles mais aussi ledéveloppement des entreprises de notre commune. J’aurail’occasion d’y revenir.La vitalité du tissu économique de notre commune est en effetl’une de ses grandes caractéristiques et nous ne pouvons quenous réjouir non seulement des 8701 emplois de notre communemais aussi de la progression de plus de 8% des emplois offerts àSaint-Grégoire entre 2009 et 2010.L’entreprise est le lieu de la transformation de la richessehumaine en valeur ajoutée économique et sociale si nécessaireà notre Pays, notre agglomération et évidemment notrecommune. Sans les entrepreneurs qui prennent des risques,innovent, développent, investissent, l’entreprise ne serait pas! Mais l’entrepreneur est souvent seul. Le Club Entreprendre+ veut permettre d’offrir un lieu de partage et d’échangessur les différentes thématiques auxquelles sont confrontéesles entreprises de notre territoire. C’est pourquoi, dans cecadre, nous aurons à cœur d’échanger avec les entreprisesgrégoriennes sur les projets importants pour leurs activités(transport, infrastructures, développement durable,...).Enfin, paradoxe de cette e-société, dans un monde où lacirculation de l’information s’accroit de façon exponentielle,les « réseaux humains » n’ont jamais joué un rôle aussiimportant dans le développement des entreprises. Ce clubvise aussi à renforcer les liens économiques entre lesentreprises de notre commune pour renforcer le réseauet consolider chacun de ses membres… le tout dans laconvivialité.C’est donc avec engagement résolu que nous soutenonsEntreprendre + et invitons le plus grand nombred’entreprises grégoriennes à rejoindre ce club.4


«Bretagne région d’Europe»,le forum euro citoyencitoyenneDans le mensuel de janvier nous avons évoqué l’organisation par les JeunesEuropéens Rennes et la Maison de l’Europe – Europe Direct de Rennes, d’unforum euro citoyen le vendredi 11 février à Rennes, samedi 12 février à Saint-Grégoire, et dimanche 13 février à Betton. Des interventions sont égalementprévues dans les écoles grégoriennes les jeudi 3 et 10 février au Collège-Lycée Immaculée - Jean-Paul II et le jeudi 10 février à l’école Notre-Dame.Programme de la journée du samedi 12 févrierà Saint-GrégoireOuverture et Accueil> 10h au Centre d’Animation de la Forge> Entrée libreVillage Européen> 10h – 18h au Centre d’Animation de la Forge> Entrée libre- Stands des associations européennes et des comités de jumelages- Expositions : L’Europe, une histoire d’avenir et l’Europe s’engageen Bretagne et Amsterdam au fil de l’eau.- Animations ludiques : puzzle géant européen, quizz…Table Ronde « La Bretagne et l’Europe à grande vitesse »> 10h30 – 12h au Centre d’Animation de la Forge> Entrée libreCafé - débat : « Les lobbys dans la machine européenne »> 16h – 17h au Centre d’Animation de la Forge> Entrée libreThéâtre - Forum : « La construction européenne »> 17h – 17h30 au Centre d’Animation de la Forge> Entrée libreConcert et Clôture> 18h au Centre d’Animation de la Forge> Entrée libreTrois associations grégoriennes touchées de près par l’Europe,le Comité de Jumelage Saint-Grégoire Holywell, SolidaritéSaint-Grégoire- Orlat et le Comité de Jumelage allemandGrüss Gott participeront à cette journéeRetrouvez le programme complet des 3 jours surle www.saint-gregoire.frTable Ronde « L’Europe en Bretagne, la Bretagne en Europe »> 14h – 15h30 au Centre d’Animation de la Forge> Entrée libreExpéditeurLe maire à votre écouteÉcrivez au maire5


Haut Conseil au Handicap,présentation de l’URAPEILe travail du Haut Conseil consiste à réfléchir à toutes les formes de handicap et à prévoir les moyens nécessairespour accompagner au mieux les personnes touchées par une déficience quelle qu’elle soit. Le Haut Conseil auHandicap est par conséquent un relai entre ces personnes, les institutions et les professionnels.L’URAPEI de Bretagne (Union Régionaledes Associations de Parents et Amisde personnes handicapées mentales)travaille de concert avec le Haut Conseilpuisque son président, M. Laurent enest membre. Son rôle est de développerla compréhension de tous les aspectsdu handicap mental, se familiariseravec leur environnement, aujourd’huion compte en France 650 000 à 700 000personnes ayant un handicap mentalet chaque année, 6 000 à 8 500 enfantsnaissent avec un handicap mental (quin’est pas nécessairement héréditaire,mais peut être génétique, accidentel oucongénital) : « Pour n’oublier personne,il faut s’informer » souligne Évelyne Robin. L’URAPEI s’inscrit dans un mouvement d’aide et de défense des personneshandicapées. . Des antennes de l’UNAPEI sont implantées sur tout l’hexagone soit en unions, soit en associations telles lesADAPEI (Association Départementale des amis et parents de personnes handicapées). L’expression « handicap mental »qualifie à la fois une déficience intellectuelle, mais également les conséquences qu’elle entraine au quotidien. Les missionsde cette union sont simples : être à l’écoute des familles concernées, accompagner les personnes atteintes d’un handicapainsi que leurs proches, faire valoir leurs droits en les représentant et en défendant leurs intérêts. Pour les personnesatteintes d’une déficience intellectuelle, la problématique de l’accessibilité requiert la mise en place de tous les moyensnécessaires, techniques ou humains leur permettant de vivre leur quotidien de la meilleure façon possible : se repérerfacilement, se déplacer, accéder à la culture, aux soins… Pour cela il est nécessaire d’effectuer des aménagements adaptésà tout type de handicap.Hôtel de Ville de Saint-GrégoireM. le MaireBP 96 23235 762 Saint-Grégoire Cédex6


Un concours d’affiche pour la journée du respectRetour sur les voeux du maire...citoyenneEn juin 2010, le service Enfance Jeunesse et Sports a organiséune journée prévention à destination des jeunes de la commune.Un événement qui a été apprécié de tous, partenaires, jeunes etcommunauté éducative. Cette année il renouvelle l’expérience pourune journée du respect.Comme l’année dernière, des ateliers (sports, bien-être…) et des tablesrondes seront proposés aux élèves du Centre de Formation des Apprentiset de la Maison Familiale Horticole autour du respect, tout au long de lajournée. Les animateurs jeunesse travaillent actuellement avec les deuxcentres de formation sur le programme de la journée. En parallèle et afind’impliquer les jeunes dans cette démarche, ils organisent un concoursd’affiche. Tous les jeunes grégoriens sont invités à y participer seul ou àplusieurs pour proposer un visuel et un slogan sur le thème du respect,avec la contrainte d’utiliser une feuille A3 en format paysage. Ils ontjusqu’au mardi 29 mars pour déposer leur projet à l’accueil de la mairie, auPass’ âge ou dans l’un des deux centres de formation. Le ou les gagnantsdu concours verront leur projet sur les affiches de la journée du respectet auront la possibilité de le reproduire sur un mur de la commune sousforme de graff avec l’aide d’un professionnel. Ce dernier aura pour rôle deles initier et dans le même temps de faire prendre conscience aux jeunesdes autorisations à avoir avant de mettre en place un travail de « graff ».Plus d’information au 02 23 25 09 12.Pierre Breteau, Maire de Saint-Grégoire, a profité des vœux pourinviter l’ensemble du personnel communal. Après avoir présentéses meilleurs vœux pour 2011, cet événement a été l’occasion deremettre à deux agents les médailles du travail pour récompenserleurs nombreuses années de service dans la fonction publique.Pierrick Pautonnier a ainsi reçu la médaille d’argent pour ses 20années de service et Bruno Paquerreau la médaille d’or pour ses 35années.Le samedi 8 janvier, les nouveaux grégoriens,entourés des associations, et de l’ensembledes acteurs du monde éducatif privé et public(écoles maternelles et élémentaires, collèges,lycée et centres de formation) ont été conviéau Centre d’Animation de la Forge où le Mairea chaleureusement souhaité ses vœux aprèsavoir remercié chacun pour sa participation audynamisme de la commune.Vendredi 14 janvier, au tour des acteurs économiques de la communede recevoir les vœux du Maire. Cette cérémonie a également étél’occasion pour la présidente de l’association Entreprendre + de seprésenter et de dévoiler à l’ensemble des entreprises, les objectifs etles projets de l’association.7


Le service Solidarité et développement économique,vos démarchesDeux principales interlocutrices accompagnent les usagers dans leurs démarches et le suivi des dossiers quiconcernent l’emploi, les aides sociales et le logement. Une troisième personne accueille et gère les demandesquotidiennes du service. Quelles sont les démarches que vous pouvez effectuer auprès d’elles ?Aides aux famillesPour les familles grégoriennes qui en font la demande, le soutienaux familles regroupe trois types d’aides versées en fonction deleurs ressources, (quotient familial comme référence).- l’aide à la cantine pour l’école privée Notre Dame, et lesécoles publiques de rattachement. (Pour l’école Paul-EmileVictor l’aide est déjà incluse dans le tarif du repas en fonctiondu quotient familial ).- L’aide aux sports et à la culture pour les familles qui ont un ouplusieurs enfants qui pratiquent une activité périscolaire sur lacommune. Cette aide est versée en une fois pour une activitépar an et par enfant.- L’aide aux séjours versée dans le cadre des classesdécouvertes organisées par l’école jusqu’au CM2 et surjustificatif de présence au séjour.Instruction des dossiersde logement sociauxL’usager fait un seul dossier de demande de logement social valable pour les 37 communes de RennesMétropole. Une démarche simple permet donc aux usagers de faire des demandes de logements sociaux sur les 37communes de Rennes Métropole via un seul dossier. Ce dernier est à retirer à l’accueil du service aides sociales en mairieou à télécharger sur le www.rennes-metropole.fr. Une fois le dossier rempli et toutes les pièces justificatives fournies, il suffitde le déposer auprès du service qui enregistrera votre demande et votre choix de commune. Les délais d’attente sont variables, leservice conseille de ne pas réduire sa demande (type de logement, localisation, étages…). Les dossiers sont étudiés en fonctionde la composition familiale, des ressources, et des disponibilités dans le parc logement des communes. Votre demande sera àrenouveler chaque année afin de mettre ces informations à jour.La commune propose 287 logements familiaux sociaux sur son territoire. Au 31 décembre 2010,2262 demandes de logement ont été faites sur la commune dont 64 de grégoriens.Aides ponctuellesLe service des aides sociales se charge de délivrer des tickets services, permettant l’achat de produits alimentaires et d’hygiènes viaune démarche simple et discrète. Ils sont délivrés en collaboration avec l’assistante sociale qui sollicite le Centre Communal d’ActionSociale pour déclencher cette aide.En 2010, 32 personnes ont bénéficié des aides ponctuelles accordées selon les critères sociaux pour un montant de 2335 euros.8


Le Point Accueil Emploi etrelations entreprisesau cœur deLe PAE accompagne toutes personnes grégoriennesen recherche d’emploi, (inscrites ou non à Pôle Emploi),en poste ou en formation. Il met à votre dispositiondes outils de recherche tels que des ordinateurs avecaccès internet, un téléphone, l’annuaire des entreprisesgrégoriennes, de la documentation sur l’emploi et les offresd’emploi des entreprises grégoriennes et du bassin rennais…Le PAE assure un suivi personnalisé des usagers afin derépondre aux mieux aux demandes de chacun. Pour un premiercontact, les personnes en recherche d’emploi sont invitées àprendre rendez-vous pour un entretien personnalisé au 02 99 2342 54 ou pae@saint-gregoire.fr . A côté de ce suivi, des actionssont organisées, comme des ateliers de recherche d’emploi, ouencore le salon du recrutement, le Carrefour Emploi (vendredi25 mars), qui met en relation directe employeurs et personnesen recherche d’emploi. D’autre part, la mission locale tientune permanence chaque jeudi pour les jeunes de moinsde 26 ans. Le Point Accueil Emploi est un service deproximité qui complète les démarches auprès des autresorganismes de l’emploi.En parallèle des demandeurs d’emploi, le serviceapporte son soutien aux entreprises locales, dansleur développement, leur recrutement via le PAEet leurs nouvelles implantations.Le Point Accueil Emploi enquelques chiffres103 nouvelles personnes se sont inscrites au PAE en 2010.701 passages ont été enregistrés dans les locaux du PAE199 entretiens personnalisés ont été réalisés en 201049 entreprises ont déposé 116 offres, qui ont débouché sur 36 embauches via lePoint Accueil Emploi, et 48 offres d’emploi ont été déposées par 46 particuliers,permettant le placement par le PAE de 12 personnes.AU 31 décembre 2010, la commune enregistrait 7,79% de chômeurs.La gratuité sociale des transports sur le réseau STARPour disposer de la gratuité des transports (bus et métro), vous devez posséder la carte korrigo (carte à puce), délivrée par le STAR(12 rue du Pré Botté, à Rennes), et faire une demande auprès du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS). L’éligibilité du dossierse fait sous certains critères : ressources, composition familiale … et sur présentation d’un justificatif de domicile. La gratuitéest accordée pour une durée limitée et renouvelable en fonction de l’évolution de la situation du bénéficiaire. Ainsi l’usager peutvoyager gratuitement en bus et en métro sans restriction pendant la durée accordée.Au 2010, ce sont 297 cartes korrigo qui ont été chargées pour bénéficier gratuitement des transports en commun,pour des durées allant de un à douze mois selon les situations.Contact : Direction de la solidarité et du développement économiqueTel : 02 99 23 17 90 ou solidarité@saint-gregoire.fr9


Un point sur lesétudes en coursLe service cadre de vie,prospective et aménagementa lancé plusieurs études dansle seul but d’améliorer laqualité de vie des grégoriens.Le réaménagement du Centreville est imminent. Une étudeprécise sera lancée courantmars sur le secteur de la Poste.Saint-Grégoire aspire à plus dedynamisme et de modernitéen terme d’urbanisme. Plusécologique également, puisquel’avenue du Général de Gaulleva être repensée dans unedémarche de développementdurable avec la création decouloirs bus en site propre et devoies de déplacements dédiéesaux modes doux. Le quartier dela Cité des Jardins ne sera pasen reste, une étude paysagèreengagée est destinée à proposerune nouvelle architecture urbaineau quartier. Le site de Robinson,atout majeur de Saint-Grégoire enterme d’attractivité, va connaitrequelques transformations, àcommencer par la reconstructionde la roue du moulin, à l’étudeactuellement. Par ailleurs, afinde préserver le site dans saglobalité, une étude complète surla requalification des paysagessera conduite en direction deMaison Blanche. Des étudessont également en cours sur lesbâtiments communaux qui serontsoumis à certains changements.Par exemple, la rénovation tantà l’extérieur qu’à l’intérieur del’école Paul Emile Victor et dela restauration municipale, ouencore pour la future constructiond’un Centre socio-culturel quiprendra forme Place du ChampMarqué. Enfin, la mairie continueson travail sur l’agenda 21, cedocument servira de référenceen matière de développementdurable sur les projets de lacommune.au quotidienLa ville bénéficie, pour l’accueil des tout-petits de différentes offres de garde : laprésence de 49 assistantes maternelles, des structures d’accueil municipales etdes structures partenaires. En plus, de ses moyens de gardes, le service petiteenfance propose diverses animations à l’intention de ce très jeune public.Les structures municipalesLa structure multiaccueil des Jardins del’Ille et la microcrèche Coloriâge assurentl’accueil des jeunes enfants de 2 moisà 4 ans (non scolarisé). Les espacesdans chacune des deux structuressont aménagés pour favoriserl’éveil et le développement des toutpetits.Encadrés par deux équipes deprofessionnels qualifiées et motivées,les enfants s’enrichissent et acquièrentprogressivement leur autonomie dansla vie en collectivité autour d’un réel projetéducatif. La structure multiaccueil regroupe unaccueil régulier (crèche) et un accueil occasionnel(halte-garderie), permettant de répondre auxdemandes ponctuelles des familles. Elle reçoit 32 enfantsen équivalents temps plein sur une surface de 450m 2 avec un jardin, répartis en groupe selon les âges etles activités proposées. 10 petits équivalents temps plein sont accueillis à la microcrèche Coloriâge, dansun espace plus confiné et un petit jardin attenant, l’équipe assure également un accueil occasionnel.La proximité de la Résidence Bellevue offre la possibilité d’ouvrir un projet intergénérationnel entre lesdeux structures. Pour l’accueil régulier (contrat) contacter le service petite enfance au 02 99 23 19 23pour l’accueil occasionnel, qui vous permet de bénéficier ponctuellement d’heures de garde, contacterdirectement les structures : Structure multiaccueil au 02 99 23 60 65 et micro crèche au 02 23 25 19 70.Un conseil des parents se réuni une fois par semestre, afin que les parents, les équipes pédagogiqueset Liliane Vinet, adjointe déléguée à la Petite Enfance puissent échanger sur le fonctionnement, ladémarche pédagogique…Les structures partenairesGrâce à différentes conventions, la mairie dispose de 12 places dans d’autres structures. 6 placessont réservées aux grégoriens à la crèche partenariat Brind’ Ille du Centre Hospitalier Privé, 6 placesà la crèche Rennaise Fratellini et 4 places dans les crèches parentales Poupen et Fruit de la Passion.Rappelons que dans le cadre de crèches parentales, les parents doivent tenir des permanences.Renseignements auprès de service Petite Enfance au 02 99 23 19 23.Les animationsLe service Petite Enfance,de nombreuses possibilitésLe service Petite Enfance met en place des animations à destination des tout-petits telles que l’éveilmusical en partenariat avec Mélod’Ille, l’école de musique, une fois par mois. Des séances qui sontproposées aux assistantes maternelles et leurs enfants en garde ainsi qu’aux familles gardant leursenfants. Pour tout renseignement et inscription, contactez le service Petite Enfance au 02 99 23 19 23.La médiathèque accueille également un samedi par mois les tout-petits et leurs parents pour desséances d’éveil aux livres, n’hésitez pas à contacter la médiathèque au 02 99 68 93 62.Les assistantes maternelles49 assistantes maternelles exercent sur la commune, certaines sont regroupées autour de deuxassociations, l’association des assistantes maternelles d’Ille et Rance et l’association Rennaise desAssistantes maternelles. La liste complète avec leurs coordonnées est disponible auprès du servicePetite Enfance. Vous pouvez aussi joindre les deux associations au 02 99 68 77 43 pour l’associationassistantes maternelles d’Ille et Rance et au 02 99 23 49 74 pour l’association Rennaise desAssistantes maternelles.10


Les écarts de Saint-Grégoire, la dixième expositionde l’association Mémoire et Patrimoine de Saint-Grégoire.passionnéeMémoire et Patrimoine présente sa dixième exposition du 12 au 27 février. Venezarpenter le tour de votre commune, avec un géomètre de l’époque napoléonienneet découvrir les Écarts de Saint-Grégoire.Après avoir traité en 2004 de la naissance du premier lotissement communal, avoir recherché en2008 comment avait dû être créée la paroisse de Saint-Grégoire à l’époque carolingienne, Mémoireet Patrimoine vous emmène cette année découvrir l’arpentage de la commune tout au début duXIX siècle. Chaque commune possède plusieurs vieux trésors, les registres paroissiaux, les cahiersde doléances de 1789, mais aussi de magnifiques plans cadastraux dits napoléoniens datant de1818. Pourquoi a-t-on réalisé un cadastre parcellaire à Saint-Grégoire ? Pourquoi est-ce Napoléonqui va l’ordonner ? Comment à cette époque pouvait-on mesurer les distances et les surfaces desparcelles de terre ? Cette nouvelle exposition essaiera de répondre à toutes ces questions. Nousverrons également quelles modifications, les contours de Saint-Grégoire ont subi avec l’évolutionde la population de Rennes Métropole et la multiplication de la circulation. En quoi, pour deshabitants du XXI siècle, les rapports à l’histoire sont importants. Par ses expositions, Mémoire etPatrimoine veut apporter des éléments de découvertes et de réflexion à tous les visiteurs.Pratique : Du samedi 12 au dimanche 27 février : exposition de l’association Mémoire et Patrimoine « Les écarts de Saint-Grégoire » à l’Espace Claude Bessou, derrière la médiathèque.Retour sur Courir à Saint-GrégoireToutes les conditions étaient réunies pour assister à une superbe course : un temps idéal pour les coureurs, uneorganisation parfaite, une ambiance très conviviale. Cette année encore les joggeurs étaient au rendez-vous.Ce sont les scolaires qui, dès 9h, ont arpenté le parcours àpetites foulées, 273 jeunes chacun dans sa catégorie en fonctionde la tranche d’âge.10h pétante, vient le tour des 850 femmes inscrites, recordde participation pour la Grégorienne. La victoire revientà Nathalie Chevauchée qui en 27’53s a franchi la ligned’arrivée après 7,5km.Les hommes ont pu prendrele départ à 11h15 sur la Routedu Plaisir pour 10km. FabriceJaouen a sans surpriseremporté la course dans unchrono plus qu’honorable de30’59.11


L’association « Les enfants d’Ankasina » :un soutien pour les jeunes malgachesCréée en 2000, cette association a pour but de soutenir un Centre accueillant500 enfants orphelins ou déshérités de Tananarive, à Madagascar.Ce Centre leur offre une scolarité, un accès aux soins, unealimentation régulière…Afin de faire prospérer cet établissement, l’association n’a de cesse de rechercherdes dons dans toute la France, actuellement pas moins de 200 parrainssoutiennent leurs actions. Les événements de la ville de Saint-Grégoire leurpermettent chaque année de participer au Marché de Noël notammentpour récolter quelques fonds. Toutes ces actions menées au cours del’année vont servir, à construire un centre de formation professionnelleet inciter les Malgaches à poursuivre leurs études secondaires. Parailleurs, l’école dispose d’un centre aéré qui est mis à la disposition desélèves pendant les grandes vacances. Il est géré par des jeunes françaisqui, chaque année pendant un mois, partent et organisent des activités, cequi donne la possibilité aux enfants de rester dans l’enceinte du Centre etd’éviter le retour dans les bidonvilles. Cette année, six jeunes volontaires deSaint-Grégoire et des communes environnantes vivront cette expérience uniqueque l’association encourage vivement. Christine Guignard, secrétaire des Enfantsd’Ankasina explique : « une aide humanitaire peut être de différentes formes : unstage, une mission de quelques mois, un voyage, un don…. L’important c’est l’échange,que puis-je apporter pour eux et que peuvent-ils m’apprendre ? »La chorale Accord en Chœur :entre répétitions et mise en scèneTous les 2 ans, Accord en Chœur se produit au Centre d’Animation de la Forge pour un spectacle dechants. Cette année est consacrée à la préparation du spectacle de 2012 puisque depuis 2009 l’associationfait sa propre mise en scène (costumes, décors, déplacements sur des tableaux…).Aidés par une nouvelle chef de chœur, Mathilde Vincent, nos choristes ont du pain sur la planche. A raison de 2 h de répétitionpar semaine, tout le répertoire doit être appris par c (h) oeur, pas question d’avoir une partition. Un gros travail les attend ensuitesur l’interprétation des titres. La maîtrise du texte se fait jusque dans l’expression, l’objectif est de faire ressortir au mieuxune émotion. Leur répertoire est varié : chansons françaises actuelles, gospel, chants traditionnels. En plus des répétitionshebdomadaires, ils participent à la Fête de la musique et se produisent le temps d’un ou deux chants lors d’une soirée cabaretqu’ils organisent tous les 2 ans devant une salle comble. L’occasion d’inviter et de faire connaître différents groupes (jazz,chants du monde…). « Les adhérents de l’association sont majoritairement des grégoriens toujours en activité, la force decette association est la fidélité de ses adhérents et leur assiduité. Deux qualités remarquables et remarquées pendantleurs représentations » précises Anne-Marie Dégardin, présidente de l’association.12


Le Tennis club en transitionpassionnéeLe club de tennis grégorien a vu ses effectifs se stabiliser depuis plusieurs saisons, réunissant environ400 tennismen. La saturation des infrastructures et la présence du club de Patton ne lui permettaient pasd’évoluer comme il le souhaitait. Aujourd’hui les choses ont changé, le club de Patton a fermé ses portes etl’arrivée future du Pole Espoir Tennis sur la commune ouvre de nouvelles perspectives.Le bureau réfléchi à la mise en place d’un réel projet club. Un projet qui commence avec l’arrivéed’un troisième entraineur, venu du club de Patton, Laurent Elric, champion de France et brevetéd’état. De nombreux jeunes joueurs, talentueux, venus de Patton, ont avec lui franchi les portesdu club grégorien. « Ces événements récents enclenchent une dynamique pour notre club, àterme nous souhaitons faire évoluer le club et nos équipes vers l’un des meilleurs clubs encompétition » explique le président Jean-François Bourget. Cela commencera avec l’équipe duclub qui évolue en région pour lui faire atteindre l’élite régionale d’ici 5 ans. La compétition estl’un des axes de travail de l’association, le bureau ne met pas de côté le loisir et l’école de tennisqu’il espère voir évoluer en proposant davantage d’heures d’entrainement grâce aux nouveaux courtsdu Pôle Tennis. « Les deux prochaines saisons, seront des phases de transition, pendant lesquelles nousélaborons notre projet club » conclut le président.Pratique : prochain rendez-vous du club en mai et en juin pour le tournoi officiel régional sénior et le tournoi interne jeune.L’escrime grégorienne, une belle évolutionLa saison 2010-2011 a bien débuté pour le club d’escrime avec une augmentation de 30 % des licenciéspar rapport à 2009, on note une belle progression chez les jeunes particulièrement. L’association l’expliquepar les actions de visibilité qu’ils ont menées notamment en partenariat avec la mairie en participant auxévènements tels que Faire Play @ Saint-Grégoire ou le Forum des Associations.En effet, la démonstration devant un public est souvent plus parlant pourdéclencher l’envie de pratiquer ce sport. Chez les adultes, un cours s’estouvert le jeudi soir pour la pratique en loisirs, tandis que côté compétitiondeux escrimeuses sont devenues championne de Bretagne : Claire Bregeonen minime et Simone Richet en vétérans. Morgan Fraboulet, le maitre d’armesse focalise avec les plus petits sur la découverte de ce sport. Les jeunes sontinvités à se former en tant qu’arbitre et maitre d’armes pour renouveler levivier et leur permettre d’avoir une réaction plus saine lors des rencontres.Le club a néanmoins grâce aux aides financières de la mairie et à sa situationéconomique stable commencé à investir avec l’achat d’équipement électriquepour l’entrainement et ainsi développer la compétition. Côté animations, le club travail sur l’organisation de deux évènements enpartenariat avec le club de Betton. Le championnat de Bretagne benjamins et minimes le samedi 2 avril à la Ricoquais, où 120tireurs sont attendus et le chalenge de l’espoir le samedi 21 mai à Betton. « Ce chalenge a pour objectif de récolter des fonds pourla mucoviscidose en partenariat avec une association luttant contre cette maladie. Il sera ouvert à tous les escrimeurs et nousespérons renouveler tous les ans cette belle action » conclut, le président Olivier Poulet.Plus d’information sur www.parade-riposte.netS’éveiller et Sourire pour l’épanouissement des enfantsS’éveiller et Sourire, une association de solidarité et surtout d’accompagnement pour les parents et leursenfants autistes. Créer en 2006, l’objectif est tout simplement d’avoir un lieu d’échange entre les familles,partager ces expériences, mais c’est surtout l’épanouissement des enfants qui motive les 60 adhérents.En effet, en parallèle de leur vie en institution, l’association permet aux 17 enfants autistes de bénéficier une fois par semaine del’intervention d’une psychologue, plus personnalisée, qui travaille avec eux l’aspect éducatif, les notions scolaires basiques commelire et écrire, l’autonomie dans les gestes quotidiens (faire ses lacets, s’habiller…) en fonction des capacités de chacun et de leurévolution. Les activités ludiques et sportives sont tout aussi importantes, elles permettent de les stimuler, defaire découvrir des choses. L’association permet de mettre en relation les familles avec des associationset professeurs qui acceptent de recevoir des enfants autistes. C’est ainsi que certains pratiquent dujudo, du rugby ou de la musique pendant que d’autres font de l’équitation, du vélo ou encore du roller.« Il est difficile quand on a un enfant autiste de prendre conscience que son enfant peut faire deschoses, mais il ne faut pas douter de ses capacités. Ils nous montrent tous les jours, par le biaisde ces activités qu’ils y arrivent et c’est une grande satisfaction » explique Philippe Edeline,vice-président de l’association et parent d’enfant autiste. Les familles qui souhaitent échangeravec l’association sur leur situation sont invitées à les contacter ainsi que les associations etorganismes pouvant apporter une aide financière ou matérielle.Plus d’information sur http://sourireautisme.canalblog.com13


L’ensembleImmaculée/Jean-Paul IIouvre ses portesle samedi 5 févrierSamedi 5 février, de 13 h 30 à 17 h 30,l’ensemble scolaire Immaculée/JeanPaul II organise ses portes ouvertes.Un moment privilégié d’échangesaussi bien avec les élèves qu’avec lesprofesseurs pour les familles souhaitantinscrire leurs enfants danscet établissement.Collège et LycéeImmaculée - Jean-Paul 2Saint-Grégoiresamedi 5 février 2011de 13h30 à 17h30Collège & Lycée Immaculée Jean Paul 22, rue Antoine de Saint Exupéry - BP 96214 - 35762 Saint-Grégoire cedex(Bus 8 et 78)Tél : 02 99 23 41 00 - Fax : 02 99 23 19 73 - Email : secretariat@immaculeejeanpaul2.orgAfin de faciliter la visite, un mini clubpour les enfants en bas-âge est misà disposition des familles qui lesouhaitent. Par ailleurs, une visiteguidée est proposée par un collégienou un lycéen selon le parcoursexploré. Vous pourrez rencontrerles professeurs qui animeront cettejournée en fonction de la matièrequ’ils enseignent, ainsi le professeurd’espagnol vous exposera sonprogramme autour de quelquestapas… Outre la visite de l’établissement,ces portes ouvertes sontl’occasion de découvrir quelquesspécificités de l’Immaculée/JeanPaul II. Par exemple, pendant lesvacances de février et de Pâques,des stages de remise à niveau enFrançais, Maths et en langues sontpossibles. Les élèves de 2nd bénéficientd’outils méthodologiques afinde faciliter leur orientation (prisede note, gestion du stress). Les atelierset activités tels le cyber club,les interclasses football, les initiationsau théâtre… sont égalementtrès appréciées pour améliorer lacohésion de groupe et amener lesélèves à se responsabiliser au traversde projets.Pratique : Samedi 5 févrierPortes ouvertes du collège-lycéeImmaculée/Jean Paul IIde 13 h 30 à 17 h 30.Création graphique : Studio AlterEgo 06 59 41 83 57entre nousLe flamencos’invite à la Résidence BellevueEn partenariat avec la ville deSaint-Grégoire notamment du serviceVie Culturelle, la RésidenceBellevue propose une initiation àl’art du flamenco à ses résidents.Depuis vendredi 28 janvier, un professeurde flamenco anime des cours d’une heuresur la base du volontariat à la RésidenceBellevue. Cinq cours au total serontdonnés pour un groupe d’une dizaine depersonnes afin de les sensibiliser à cettedanse par le biais d’« Ateliers Mains ».L’intérêt étant d’explorer les formes etmouvements que la main emprunte,mais aussi de leur faire découvrird’autres sonorités que la traditionnellevalse. Cet atelier est un vecteur de compréhension à la signification du geste, comment la mainse met en mouvement en fonction de l’expression et le vécu de chacun ? « La résidence et seshabitants vont vivre sous le rythme de l’Espagne puisque ces cours permettront d’élargir sur desanimations dans ce sens » précise Corinne Rébillard, animatrice à la Résidence Bellevue.Pratique : Mercredi 23 février : spectacle « A la découverte de l’art flamenco » à 15 h auCentre d’Animation de la ForgeCollège Clotilde Vautierrécompensé par les trophéesde la ProductiqueLe 18 novembre dernier, 3 élèves de 3 e du collège Clotilde Vautier ont étérécompensés par les Trophées de la Productique pour leur travail réaliséen lien avec les lycéens de Joliot Curie ainsi que l’entreprise malouine Seifel,spécialisée dans la fabrication de pièces techniques à base de matière plastique.C’est ainsi qu’ils se sont vus remettre le prix du suivi collège.Les travaux réalisés correspondent à l’aboutissement d’un cycle scolaire. Leur projet consistait à adapterune presse afin de supprimer les troubles musculo-squelettiques liés à la répétition de mouvements.L’objectif pour ces collégiens était de leur faire découvrir le monde industriel grâce au partenariat avec lelycée Joliot Curie afin qu’ils puissent au terme de leur cycle choisir une orientation adaptée à leur projetprofessionnel. « Cette expérience vise à susciter l’intérêt des collégiens pour l’industrie et les sériestechnologiques » explique Louis Mercier, président du pôle productique Bretagne.Pratique : Mardi 8 février : portes ouvertes de 17 h 30 à 20h30.Des animations et expositions seront présentées par les enseignants et les élèves.14


Les mercredis contésMercredi 9 févrierSur le thème « Contes et histoires russes ».Séances à partir de 15h30, pour les enfants de 3/7 ansEntrée gratuite sur inscription à la médiathèqueA la découverte de l’art flamencoMercredi 23 février, à 15hau Centre d’Animation de la ForgeCompagnie Aspara flamencoEntrée libre, durée : 1hVariation dansée, un voyage à travers différents styles duflamenco du plus profond au plus festif. Une approche sensibleaux multiples visages en solo, duo ou trio…. Les danseusesfont virevolter volants colorés et éventails, claquer pieds etcastagnettes et vous entrainent dans la danse avec chaleur ettempérament !Portes ouvertesdes établissements scolaires• Collège-lycée Immaculée/Jean Paul II, samedi 5 février de13h30 à 17h30Pour toutes inscriptions au Collège ou au lycée vous pouveztéléphoner au 02 99 23 41 00 un rendez- vous sera proposéavec le Chef d’établissement.• Collège Clotilde Vautier, mardi 8 février de 17h30 à 20h30Les futurs parents d’élèves et toutes les personnes intéresséespar la vie du collège sont cordialement invités aux portesouvertes du collège Clotilde Vautier. Des animations et desexpositions seront présentées par les enseignants et les élèves.Exposition Mémoire etPatrimoinede Saint-GrégoireDu samedi 12 au dimanche 27 février,salle Claude Bessou derrière laMédiathèque.Mémoire et Patrimoine vous présente sa10e exposition sur les écarts de Saint-Grégoire, tous les jours sauf le lundi de9h à 12h et de 14h à 18h et le dimanchede 14h à 18h.Renseignements à laquem@wanadoo.frLes amis du Théâtre,le cousin d’AmériqueLes 11, 12, 18 et 19 mars à 20h30 et les 13 et 20 mars à 14h30au Centre d’Animation de la Forge.Une pièce de théâtre de Franck Didier en 2 actes.Forum euro citoyenSamedi 12 février à Saint-Grégoire.Organisé par les jeunes européensde Rennes et la Maison de l’Europe –Europe direct de Rennes.Plud d’information surwww.saint-gregoire.fret sur Saint-Grégoire, l’hebdo.Page détachable• Ecole Notre-DameLes familles souhaitant inscrire leur(s) enfant(s) à l’école Notre-Dame pour la rentée de Septembre 2011 peuvent prendrecontact dès à présent avec l’établissementau 02 99 68 97 84 ou par mail àeco35.notre-dame.st-gregoire@eco.ecobretagne.orget le site sur www.ecole-notredame-saintgregoire.com• Paul Emile VictorLes familles souhaitant inscrire leur(s) enfant(s) à l’écolePaul Emile Victor pour la rentrée de Septembre 2011 peuventprendre contact dés à présent avec l’établissement au 02 99 6897 88 ou par mail à ecole.0350483k@ac-rennes.fr* Médiathèque, heures d’ouvertures :Mardi : 14h-18hMercredi : 10h-12h /14h-18hJeudi : 15h30-18hVendredi : 15h30-19hSamedi : 10h-12h/14h-17hPour en savoir plus : 02 99 23 19 23www.saint-gregoire.fr

More magazines by this user
Similar magazines