La mobilisation des jeunes dans la solidarité internationale ... - Crid

crid.asso.fr

La mobilisation des jeunes dans la solidarité internationale ... - Crid

La mobilisation des jeunes dans la solidarité internationaleDossier pédagogiqueModule de l’Université d’Eté du CRID – 6 au 8 juillet 2006Organisateurs du module :- Etudiants et développement, www.etudiantsetdeveloppement.org- Accueil Paysan, www.accueil-paysan.com- Afric Impact, www.afric-impact.org- Animafac, www.animafac.net- CCFD, www.ccfd.asso.fr- IPAM, www.reseau-ipam.org- ISF, www.isf-france.org- Maison des Citoyens du Monde de Nantes, http://citoyens.du.monde.free.fr- Max Havelaar France, www.maxhavelaarfrance.org- Peuples solidaires, www.peuples-solidaires.org- Ritimo, www.ritimo.org- Starting Block, www.starting-block.orgPrésentation du module :A l’origine de ce module, un constat : les organisations de jeunes ou travaillant avec un publicjeune sur l’accompagnement de projets de solidarité internationale et d’éducation audéveloppement ont des approches, des expériences, des visions parfois différentes del’engagement des jeunes.Afin de mutualiser et capitaliser au mieux les expériences et les outils de chacun, ce modulepropose de réfléchir sur les motivations, les formes et les finalités de l’engagement des jeunesdans la solidarité internationale.


Les pratiques des jeunes en matière de mobilisation en faveur de la solidaritéinternationale et les caractéristiques de leurs projetsJeudi 6 juillet9h - 12h30Objectifs :Dresser un panorama relativement exhaustif et réfléchir aux pratiques des jeunes et auxcaractéristiques de leurs projets.Déroulement :9h – 9h30 : Accueil des participants. Introduction et présentation du module par Etudiants etdéveloppement.9h30 – 11h10 : Jeu « Simul’Actif : Partir pour être solidaire ? » animé par Willy Lavastre,membre coordinateur des activités de la fédération Afric’Impact, et Augustin Westphald’Etudiants et développement.- Constitution de 8 groupes d’environ 8 à 12 personnes à partir de l’ensemble desparticipants.- Une carte « Projet » et une fiche d’analyse (cf. annexes) sont distribuées à chaquegroupeChaque groupe travaille ensuite à l’analyse des caractéristiques du projet qui lui est proposé.L’animation des groupes est assurée par membres des associations organisatrices.- Etude du mode d’action (chantiers à l’étranger, missions terrain pour le compted’une association étudiante/d’une ONG/d’une association locale, actions localesde proximité, actions d’EAD en milieu scolaire, sensibilisation des pairs…),- Etude de la durabilité de l’action (action ponctuelle, action sur plusieurs années…)- Réflexion sur les objectifs et finalités du projet, et par conséquent sur lesmotivations de ceux qui le portent.- Profil des porteurs du projet. Un profil est proposé sur la carte « Projet » :correspond il aux expériences des différents participants au groupe de travail ?- Les différents modes de financement possibles.- Les suites pouvant être envisagées à l’issue du projet.- Les besoins et demandes spécifiques qui découlent en termes d’accompagnementde projet.11h15 – 12h30 : Restitution et synthèse en plénière


Chaque groupe de travail est invité, à tour de rôle, à présenter brièvement (environ 5 minutes)les caractéristiques du type de projet sur lequel il a travaillé.Au fur et à mesure des restitutions, un rapporteur désigné au préalable est chargé de remplirun tableau de synthèse (cf. annexes).Les participants au module sont ensuite invités par l’animateur à débattre des différentescaractéristiques retenues pour chaque type d’action et chaque profil de jeune porteur deprojet. Chacun est également appelé à compléter le tableau de synthèse en proposant desmodalités d’actions qui auraient été omises.Le panorama ainsi obtenu est réutilisé le lendemain, dans le cadre de la seconde partie dumodule.Animation :La matinée est animée par Willy Lavastre, Coordinateur de la Fédération Afric’Impact, etAugustin Westphal, d’Etudiants et développementLes groupes de travail sont animés par des membres des associations organisatrices.


L’accompagnement et les ressources proposées par les structures quiinterviennent auprès/pour les jeunesVendredi 7 juillet9h 30 – 12 h30Objectifs :Exposer les différents types de ressources et d’accompagnement qui sont proposés par lesstructures intervenant auprès/pour les jeunes, puis réfléchir à leurs pertinences, leurs limites,leur évolutions…Déroulement :9h30 – 10h : Présentation par la Maison des Citoyens du Monde d’un panorama statistique duMinistère de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative sur les initiatives des jeunes dansla solidarité internationale (qui sont ces jeunes ? d’où viennent-ils ? quelle est la nature de leursprojets ?). Cette présentation permettra de rappeler les travaux effectués la veille, etd’apporter de nouveaux éléments.10h – 11h00 : Présentation des dispositifs publics d’aide aux jeunes (JSI VVVSI, Défi Jeunes…), et des actions et/ou outils d’accompagnement proposés par les différentes structuresimpliquées dans le module.11h00 – 11h45 : Travail en sous groupe de 8 à 12 personnes sur les synergies possibles entredifférents types d’accompagnement et les nouveaux outils à développer. L’animation estassurée dans chaque sous groupe par un ou plusieurs membres des associations organisatrices.Les questions à poser :- Quelle est la pertinence et quelles sont les difficultés de «l’accompagnement » telqu’il est proposé par les structures aujourd’hui ?Quelle adéquation entre l’accompagnement proposé et les formes de mobilisationdes jeunes (cf. panorama établi la veille) ? Comment s’assure-t-on de la qualité desprojets tout en évitant de freiner les initiatives des jeunes ?11h45 – 12h30 : Restitution en plénière des travaux de chaque sous groupe.Une synthèse globale est effectuée afin de dégager :- les synergies possibles entre différents types d’accompagnements, et les structuresqui les proposent- les initiatives à encourager et développer,- de nouveaux types d’accompagnements possiblesElaboration de 5 propositions pour améliorer l’existant.Animation :La matinée est animée par Agnès Check, de la Maison des Citoyens du Monde de Nantes,et Marie Ange Ponsard du CCFD.Les groupes de travail sont animés par un ou plusieurs membres des associationsorganisatrices.


La question de la capitalisation et de la poursuite de l’engagement des jeunesdans la solidarité internationaleSamedi 8 juillet 9h 30 – 12 h 30Objectifs : Proposer des solutions pour capitaliser l’engagement des jeunes dans la solidaritéinternationale, après les avoir accompagnés dans leurs différents projets.Déroulement :9h30 – 10h30 : Six témoignages montrant diverses poursuites de l’engagement.Ex : bénévolat dans une structure associative, choix professionnel particulier, adhésion à unréseau d’échanges sur les questions de solidarité internationale (anciens d’une école ou d’unestructure associative), adhésion à un parti politique dans le but de promouvoir la solidaritéinternationale, création d’entreprise socialement responsable …Chacun des intervenants insiste sur sa conception de l’engagement, les éléments déclencheursde son engagement et les raisons qui ont motivé son choix d’action.10h30- 11h15 : Travail en sous groupes sur les modalités de poursuite de l’engagement.Quels sont les besoins des associations « seniors » ? Ces besoins correspondent-ils auxaspirations des jeunes ? Peut on inciter à poursuivre l’engagement ?11h15-11h45 : Restitution des groupes de travail11h45 – 12 h : Evaluation du module12h – 12h30 : Bilan de la matinée et conclusion par Etudiants et développementAnimation :La matinée est animée par Pierre Marie Cellier de Peuples Solidaires, et Augustin Westphal,d’Etudiants et développement.Les groupes de travail sont animés par un ou plusieurs membres des associationsorganisatrices.


Annexes1. Cartes « Projet » proposées pour le Jeu « Partir pour Etre Solidaire ? »“Faire venir pour être solidaire !”Descriptif : Organisation d’une tournée en Région Rhône-Alpes de trois jeunes animateurs béninois (deuxgarçons et une fille d’une vingtaine d’année) entreautre spécialisés en théâtre-forum, en percussionset en fabrication de jouet à base de récupérationMise en place de séries d’animations éducativesscolaires comme extra-scolaires autour des activitésdéveloppées par ces trois artistes-artisansObjectif : Valoriser des techniques d’animationsdifférentesde celles employées ici, en France : les jeuxcoopératifs, les contes et les proverbes, le théâtreforum,les pratiques de fabrication et de percussionLutter contre les clichés d’une Afrique apathique etd’Africains qui seraient fainéants et dans l’attentedu bon vouloir de gens de bonne volonté du NordPermettre aux trois jeunes Béninois de contribuerau financement de l’atelier associatif d’artistes etd’artisans de Cotonou dont ils sont issusDire que la Solidarité Internationale, c’est aussi iciProfil : Groupe de lycéens encadrés et motivés par unenseignant d’Economie d’un lycée agricole, quimène ce type d’action chaque année depuis 8 ansDate : Mois de décembre 2006 (plus préparation avant)Financement : Conseil Régional et Conseils Généraux,mairies,participation de l’établissement agricole et des écolesprimaires qui accueilleront ces jeunes artisans,recettes à venir d’autres prestations des artisansSuites : Financement des activités de l’association localeTravaux préliminaires pour la prochaine tournée“Roues du monde”.Descriptif : Faire un tour du monde en tandem, avectransporten avion d'un continent à l'autreLogement chez l'habitant ou sous tente moyennantun défraiement ou nonCollecte de contes au moyen d'un magnéto hautetechnologie et prises régulières de notes ponctuellementtransmises à un parent par InternetReportages photographiques sur certaines ethniesrencontrées durant le voyage (en numérique)Objectif : Découvrir d'autres horizons, rencontrer d'autrespeuples et cultures, partager d’autres valeursProfiter de la “route” comme lieu unique d’échangePromouvoir des valeurs écologiques par l'usage etla promotion du vélo comme moyen de transportCollecter de nombreux contes et légendes dans lebut d’éditer un recueil ou une série de livresProfil : Jeune couple de 27 ans, employés tout deux dansle marketing au sein de deux grandes entreprises,prenant une grosse année sabbatique. Lui est plutôtsportif, elle est plutôt conteuse.Date : Voyage de 16 mois : d’avril 2006 à août 2007Financement t : Défi jeunes, sponsoring par les deuxentreprises où travaillent les jeunes, économiespersonnelles pour environ 10 % du plan de financementtotalSuites : Projet d'éditer un (ou des) livre(s) au retourCréation d’expositions photographiquesCommunication dans la presse localeInterventions dans des écoles“Des touristes, pas des bêtes !”Descriptif : Séjour itinérant en tourisme solidaire enprofitantdes structures locales de tourisme alternatif (à lasuite d’un travail sur leur localisation ouest-africaine)Trajet en voiture achetée d’occasion et retapée :traversée de l’Espagne, du Maroc et de la Mauritanie.Puis déplacement au Sénégal, au Mali et auBurkina Faso (et don de la voiture à Ouaga.)Objectif : Effectuer un séjour en touriste intelligent, c’est àdire ... au plus proche des populations locales (àcontrario des Clubs Méd., du tourisme de masse ...)Réaliser un séjour en touriste utile, c’est à dire ...contribuant à répondre aux besoins locaux (principedes campements casamançais, par exemple, pourlesquels une part des locations est versée au village)S’immerger pleinement dans les réalités vécuespar les gens rencontrés durant le séjour (par desparticipations aux activités quotidiennes locales :travaux des champs, événements festifs, ...)Profil : Trinômes de jeunes étudiants d’environ 23 ans enSciences Humaines et SocialesDate : Entre juillet et septembre 2006 avec départ envoitured’occasion et retour en avion de OuagadougouFinancement : Economies personnelles (étudessurveillées plusdivers autres petits travaux) et participation desparents (car réussite aux examens de Master 2 !)Suites : Autre séjour du même type en Inde ou plus loinen Asie (mais sans la voiture !)Réutilisation de cette expérience pour deux d’entreeux dans leurs futurs travaux de thèses“Anim’Vietnam”Descriptif : Séjour d'un mois dans une zone reculée duVietnam,mais bien connue de l'animatrice encadrantePetits spectacles basés sur le mime, joué dansun orphelinat, une école et un villageDeux interventions au préalable dans une classed’école élémentaire en France : expression sur lesreprésentations puis sensibilisation sur le VietnamEt au Vietnam, expression autour des représentationspuis sensibilisation d’enfants sur la FranceCollecte de matériel scolaire auprès des enfants :matériel personnel neuf comme usagé ; plus livreset crayons obtenus auprès d'une entreprise localeLes jeunes s’initient au vietnamien depuis la rentrée,grâce à un habitant vietnamien de leur communeObjectif : Rencontre de la population locale, notammentparle biais du théâtre et de petites saynètesSensibilisation des enfants français aux réalitésvietnamiennes et vice-versaSolidarité par l’apport de matériel scolaire et autreProfil : Sept garçons et filles de 18 à 19 ans participant àl'activité théâtre de la M.J.C. depuis quatre ans etencadrés par son animatrice Jeunesse passionnéepar le Vietnam ; les jeunes participent aussi depuisdeux ans à des festivals de théâtre en EuropeDate : Durant tout le mois de juillet 2006Financement t : Série d’opérations depuis 2 ans (paquetscadeaux, buvettes, …) pour 50%, paiement du billet parles jeunes (jobs), subvention municipale, F.D.A.I.J.Suites : Retour aux Français - Soirée diapos M.J.C. /Ecole


“Volontaire à Quibdo”Descriptif : Chloé souhaite faire profiter de sescompétencesd’animatrice (elle a le B.A.F.D.) et d’organisatricedes associations d’aide à l’enfance de ColombieA l’issue de nombreux contacts électroniques surInternet, elle est entrée en relation avec une petiteassociation colombienne basée à QuibdoIl s’agit d’animer bénévolement des groupes d’enfantsaprès l’école ou en congés en échange dugîte et du couvert fournis par l’association localeObjectif : Acquisition d’une expérience en matière desolidarité internationale et connaissance du terrain dansun but de valorisation d’un parcours professionnelRecherche d'une expérience personnelle, dansl’idée de se tester et savoir si elle veut vraimenttravailler dans ce domaine plus tardProfil : Chloé a 20 ans, vient de terminer une année deprépa et souhaite acquérir de l'expérience en S.I. avantd'entamer une formation spécialisée, pourtravailler ensuite pour des O.N.G. à l'étrangerDate : De mai à août 2006 (10 semaines d'activités et 2semaines de tourisme)Financement : Apport personnel de 1500 € (jobshivernaux) et sollicitation d’une bourse communale de 500€(dispositif d'aide à l'initiative des jeunes)Suites : Prise de recul par Chloé sur ce que travailler dansla solidarité veut dire, et sur ses choix pour l'avenir.Présentation dès lors d’un profil quasi-professionnelpour une formation spécialisée, et entrée facilitéedans ce secteur du monde du travail“Chantier solidaire à Dapaong”Descriptif : Participation à la peinture et l’aménagementd’uneécole nord togolaise avant la rentrée scolaireAccompagnement du convoyage du matériel nécessaire(pot de peinture, étagère, banc, bureau, ...)Nuitées en dortoirs de cinq dans des Tata Somba(cases-forteresses traditionnelles au nord du Togo)Journée de travail de 5 h. suivies d’excursions oud’activités d’échanges avec les villageoisFête traditionnelle en leur honneur pour leur arrivéeObjectif : Vivre une expérience personnelle forte :participer à un chantier, c'est ainsi vivre en groupependant deux à trois semaines.Se mettre au service d'un projet : travailler parfoisdurement en échange du gîte et du couvert. Onapprend beaucoup sur soi, et on a l'occasion dedécouvrir des personnes d'origines diversesProfil : Groupe international de 10 jeunes, de 18 à 22 ansde tout niveau et tout horizon Inscrits auprès d’uneassociation organisatrice, les jeunes sont réunis une foisavant leur départ Ils sont encadrés par un animateurfrançais et accueillis par une O.N.G. locale qui gère leprojetDate : Durant tout le mois de juillet 2006Financement : Frais d’inscription indivuels : 200 € +SubventionsSuites : Si les travaux ne sont pas finis, un autre groupede jeunes volontaires les reprendra au mois d'aoûtTemps de restitution (acquis ?) et de partage (dephotos, ...) est prévu pour les Français du groupe« Auto-stop sur les routes d’Europe pourpromouvoir les OMD ! »Descriptif : EURIZONS 2006, tournée européenne pour lasolidarité internationale : 50 jeunes Européens partentpendant 3 semaines sur les routes d’Europe en auto-stoppour promouvoir auprès d’un public itinérant (airesd’autoroutes, stations-service, péages, voyageurs,conducteurs et passagers) mais aussi local (habitants,associations et personnalités locales des villes-étapes), lesObjectifs du Millénaire pour le Développement, annoncésen 2000 par les Nations Unies.Objectif : Mobiliser de jeunes européens de différentspays autour des questions d’intégration européenne et desolidarité internationale, leur donner une force d’actioncomme partie intégrante de la société civile européennepouvant agir avec d’autres acteurs engagés pour lasolidarité internationale ; mener des actions ponctuellesd’éducation au développement auprès de publics variés etnon acquis d’avance.Profil : Associations étudiantes de solidaritéinternationale, associations européennes de solidaritéinternationale, réseaux d’ONG de solidarité internationale(notamment une association tête de réseau regroupantdes associations étudiantes françaises)Date : Du 22 Août au 8 Septembre 2006Financement Ministère des Affaires Etrangères, ASAGermanySuites : Restitution du voyage itinérant par le biais d’unsite Internet, d’une expo photo et de documents sonorescollectés au fil du voyage. Mise en réseau desassociations européennes. Mise en place d’autres projetscommuns.« Protégez la nature ! »Descriptif :Interventions en milieu scolaire poursensibiliser les enfants à la préservation del’environnement: Un groupe de 4 étudiants conçoivent,avec l’ancienne institutrice de l’un d’entre eux, unprogramme de 5 séances de témoignages à destinationdes classes de CP, CE1, CE2, CM1 et CM2. Les jeunesont effectué un séjour de 3 mois dans une réservenaturelle en Afrique du Sud pour le compte d’une ONGlocale de protection de la nature ; ils souhaitent partagerleur expérience avec les élèves.Objectif : Sensibiliser des élèves de classes primaires à lanécessité de préserver le patrimoine naturel de la terre(faune et flore) et être attentif à la dégradation del’environnement. Initier les élèves au tri sélectif, à larécupération d’objets et au recyclage de matériaux.Profil : Groupe de 4 étudiants en géographie etsciences de l’environnement, constitués en association(« Un geste pour la nature »).Date :Année scolaire 2006 (entre octobre et avril).Financement : Le séjour à l’étranger a été financé enpartie par les économies personnelles (à hauteur de 30%).Le reste provenait de fonds collectés par le biais d’actionsponctuelles diverses et variées (paquets cadeaux dans lessupermarchés, ventes de crêpes, etc…)Suites : Les étudiants porteurs du projet ont l’intentiond’impliquer les élèves en leur demandant de concevoir desobjets « écolos » fabriqués à partir de matériaux naturelsbruts ou récupérés/recyclés. Les objets en question serontexposés à l’occasion de la fête de fin d’année dans lecadre d’un atelier « nature ».


2. Fiche d’analyse – Jeu « Partir pour Etre Solidaire ? »Type de projetDurabilitéObjectifs et finalitésProfils des porteurs de projetMotivationsFinancementsSuites/capitalisations possiblesBesoins et demandes d’accompagnement3. Tableau de synthèse – Panorama des pratiques des jeunes et caractéristiques de leursprojetsTypedeprojet1Typedeprojet2Typedeprojet3Durabilité Objectifs/finalités Profils Motivations Financements SuitesPossiblesBesoins etdemandesd’accompagnement


4. Bibliographie indicative :Sites web :- Centre Nord-Sud du Conseil de l’Europe / Programmes / Education à la citoyennetémondiale : http://www.coe.int/T/F/Centre_Nord-Sud/- Educasol, www.educasol.orgEtudes et ouvrages :- L’engagement des jeunes dans la solidarité internationale, 271 pages. Publication del’INJEP n° 68- L’engagement des jeunes dans la Solidarité internationale, Léo Lagrange SolidaritéInternationale, mai 2004- Etude « Les associations étudiantes de Solidarité Internationale », Etudiants etDéveloppement, Véronique Picard, juin 2000 :http://www.etudiantsetdeveloppement.org/ED/article.php3?id_article=236- THION Denis (sous la direction de), Volontaires pour l’étranger, Éditions de l’atelier /Éditions ouvrières, 2004- Pour un volontariat d’avenir, Regards croisés sur le volontariat de solidaritéinternationale, La Documentation française, Paris, 2001- Guide du volontariat de solidarité Internationale, Clong-Volontariat, 2001- Le volontaire de solidarité internationale, un parcours de citoyenneté, Clong-Volontariat, février 2004- Volontariat à moyen et long terme : pratiques, réalités et perspectives dans lesassociations de travail volontaire regroupées dans Cotravaux / Principal VéroniqueBUSSON. - Paris : Coordination pour le travail volontaire des jeunes, 1997. - 139 p.- Les métiers de l’humanitaire, ONISEP, Parcours, Construire son avenir, Novembre 2002- Solidarité internationale, répertoire des acteurs 2004, Commission CoopérationDéveloppement- Guide pratique, Solidarité Nord-SUD, pour une aide réfléchie et efficace, Région Îlede France, Mars 2003- Partir pour être solidaire ?, RITIMO, Mai 2002- Guide « Un visa pour le voyage », CCFD :http://www.ccfd.asso.fr/ewb_pages/o/outil_535.php- Guide du volontaire de retour, Clong-Volontariat, 2001


- Réalisation de rencontres internationales de jeunes. L’Association loi 1901 : modèle ouéchange ? / Principal Philippe GUILLAUME ; Collaborateur Stéphane PERRIER, MonicaCOSAC, SZCZEPANIK WOJTEK, Kathy SCHROEDER. - Paris : Service CivilInternational ; SCI, 10/1997. - 52 p.- Contribution (La) des chantiers de jeunes bénévoles internationaux en matière dedéveloppement local. Mémoire DEFA / Thierry ROOS. - ROOS, Thierry, 1997. - 80 p.+ Annexes.- Apports (Les) des chantiers de jeunes bénévoles : socialisation et citoyenneté -Développement local et aménagement du territoire. / Jean BOURRIEAU. - Marly-le-Roi : INJEP / COTRAVAUX, 1997. - 262 p. : Illustration. - (Document de l’INJEP , n°32)- Des jeunes militants aux responsables associatifs : "A nous de parler". - JEUNESSE AUPLEIN AIR/PJ 2, 1999, n° 377, novembre. - p. 15-31.- Jeunes militants, cap sur les pratiques. - POUR, 2000, n° 166, juin. - 149 p- Jeunes souhaitant s’engager pour le développement ou l’humanitaire : quelle réponsedes centres de documentation tiers-monde ?(Compte rendu de la rencontre desaccueillants, Paris, le 29/11/1997) / RESEAU D’INFORMATION TIERS MONDE ;RITIMO. - Réseau d’information tiers monde, 02/1998. - 45 p. - (Convention FNDVA).- Eduquer au développement et à la solidarité internationale : Pour une citoyennetéouverte sur le monde, Plate-forme éducation au développement en Alsace,STRASBOURG, CEFODE, CRDP ALSACE, 2000, 151 p.- Pour une éducation au développement et à la solidarité internationale, Guidepédagogique. Académie de Besançon/ CERCOOP/ RECIDEV / RITIMO, Avril 2002- L’éducation au développement durable, in Cahiers Pédagogiques, n°405, Juin 2002.Dossier pp.9-49

More magazines by this user
Similar magazines