Les travaux d'aménagements paysagers ainsi que la ... - Avion

ville.avion.fr

Les travaux d'aménagements paysagers ainsi que la ... - Avion

Le mensuel de votre quotidienAvril 2010Le journal d’informations de la Ville d’Avion24h/24 sur www.ville-avion.fr


SommaireRéunionsde quartierVie Locale45/15 Permanences des élusZAC de la Glissoire:l’incompréhension!Dossier 16/17Sport 18Clein d’œil 19Gens dici 20/21Expressionsdes groupes22/23M Jean-Marc TELLIERMaireMercredi de 9 h 00 à 11 h 30Sur Rendez-vousLe 4ème Mercredi du moisde 17h30 à19h30Sur Rendez vousSecrétariat du MaireM Jean LETOQUART1er adjoint chargé de l’enfance,de la parentalité et de la politiquede la ville.Sur rendez-vousMaison de l’Enfant03.21.14.76.50Mme Annabelle SKOWRONEK2ème adjointe chargéede l’action sociale,de la santé et des transports.Samedi de 9 h à 12 h 00.Sur rendez-vous CCAS.M. François PATYK3ème Adjoint chargéde l’enseignement.Mercredi sur rendez-vousService enseignementMme Renée CAPRON4ème adjointe chargéede la vie associative.Sur rendez-vous Maisondes Habitants03 21 72 25 21M. Alex GEST5ème Adjoint chargédu développement durable.Mardi de 9 h 00 à 12 h 00sur Rendez-vous en Mairie.Mme Martine VANDEVOORDE6ème adjointe chargéede la jeunesse etde la coopération internationale.Sur rendez vous- Service Jeunesse.M. Gérard JOLY7ème adjoint chargé des sports.Sur rendez-vous service des sports.Mme Rose-May SKIAVON8ème Ajointe chargée de la vie desquartiers et de la citoyenneté.3ème mercredi de chaque moissur rendez-vous de 9 h 00 à 11 h 00à la Mairie ouà la Maison des Habitants.M. Pierre CHERET9ème Adjoint chargé des affairesculturelles et du cadre de vie.Mardi de 10 h 00 à 12 h 00espace culturel – 2ème étage.M. Alain HOURIEZConseiller Municipal déléguéau 3ème Age.Jeudi de 9 h 30 à 12 h 00en Mairie.Mme Danielle TISONConseillère Déléguée aux fonctionsd’Officier d’Etat Civil.Vendredi de 10 h à 12 h 00en Mairie.Mme Christine BARANOWSKIConseillère déléguée à la sécuritéroutièreSamedi matinde 9 h 00 à 10 h 00Sur Rendez-vous.Mme Henriette ARTOISConseillère déléguée aux fêteset cérémoniesEn mairie sur Rendez-vous.Patrik BLEITRACHConseiller municipal déléguéaux travauxEn mairie sur Rendez-vous.Directeur de publicationJean-Marc TELLIERRédaction & ConceptionService Municipal de la CommunicationFabricationImprimerie MunicipaleTirageLe magazine Avion Notre Ville estimprimé à 7800 exemplairesRédaction :10, rue de la Bastille, 62210 AvionTél. : 03 21 78 62 30courriel : ci.avion@wanadoo.frVouz pouvez lirece magazineen version PDFsur www.ville-avion.fr


état civilEditoNaissancesCassoret Timoté, Bruhier Chelsea,Letombe Nolan, Sisiak Eléa, SzawelskiSacha, Lamour Julie, Dewailly-CorniereMorgan , LeroyKyllian, Boukdir Mohamed, CandeagoRita, Dautriche Lucas, GeraldesDurand Tyler, Helle Noah,Delacroix Julie, Aatar Brahim, DebeaussartMarie, Murez Timéo,Waxin Vinciane, Heuls Malvyna,El Jazouli Maïssene, Legrand Emy,Membot Mathys.MariagesChahri Saadiaet Attigui Saïd,Renard Delphineet Benoit Jonathan,Boucher Delphineet Catty Eric,Bounaaj M’Barkaet Karboub Mahmoud,Duvieuxbourg Fannyet Manessier Jonathan,Ettoury Assiaet Eherche Abdelkarim,Gras Marie-Thérèseet Krystek Nicolas.DécèsVermelle Louis, Guislain Lucien,Brodnik Jacques, Robert Georgette,Radzik Geneviève, Boutillier Régis,Gusella Sabrina, Vansimaey Christophe,Defurne Gérard, UraczGérard, Monpays Annick, FourmauxAnne-Marie, Herbaut Victor, BernardClaude, Cousin Claude, Bédu Flore,Karczewska Irene, Leroy Jacques,Szafraniak Irène, Larivière Jeanne,Bardouil YvetteLes beaux jours reviennent enfin après un hiver long et rigoureux.Le froid et la neige ont mis à mal l’ensemble de notre réseauroutier. Lors de l’examen de son budget 2010, le conseil municipala voté une rallonge financière conséquente pour parer au pluspressé. Mais bien sûr tout ne pourra être réparé en un clin d’œil.Les beaux jours revenus sont pour nous l’occasion de sortir unpeu plus et de mieux apprécier notre ville.Quelle chance pour les avionnais de pouvoir profiter de cet écrinde verdure du parc des Glissoires. Il nous est envié de partout etles gens viennent parfois de loin pour s’y promener et profiter unpeu de la fraîcheur de ses étangs.Le fleurissement est aussi pour nous un effort important et leservice cadre de vie travaille d’arrache pied pour embellir notrequotidien et donner des couleurs de printemps à notre ville.Cela rend d’autant plus insupportable les agissements d’unepoignée d’individus qui ne respectent rien, se permettent detransformer certaines rues en décharge à ciel ouvert, au méprisde leurs voisins et de notre bien être à tous.En 2010 nous renforçons le travail de nos équipes « ville propre».Nous allons dans le même temps prendre des mesures sévèrescontre ces quelques personnes qui n’ont pas compris que serespecter c’est d’abord respecter les autres. Ils sont ici prévenus.La semaine du développement durable a vu 300 élèves de nosécoles s’attaquer le temps d’un après midi au nettoyage ducavalier de l’Artésienne.Cet endroit pourrait être un lieu agréable de promenade mais cequ’ont ramassé nos enfants est particulièrement impressionnantet parfois dégoûtant. Chacun a, je crois, pris conscience qu’agirpour l’environnement et la planète cela dépend demande del’effort de chacun et le respect des autres.Que nos écoliers soient toutes ici remerciées. Cela mérite bien lacouverture de « Avion notre ville » de ce mois.Jean Marc TELLIERMaire d’AVIONVice Président de la CommunaupoleAvion Notre ville/3


Réunions de quartierL’aménagement de la place de Pinchonvalles au cœur desdiscussionsUne réunion publique d’information étaitorganisée dans le local du club des sanssoucis afin de présenter le projet dunouveau quartier du Ponterlant. Jean-Marc Tellier, maire de la ville, a conduitcette réunion avec à ses côtés M. Rivière,responsable du service eau et assainissementde la communauté d’agglomérationde Lens-Liévin et Laurent Delfaudde la société Adévia, en charge du projet.M.Delfaud a tout d’abord présenté leprogramme de constructions situé auPonterlant (à la sortie du quartier de larépublique). Cette opération est réaliséedans le cadre de l’ANRU (agence nationalepour la rénovation urbaine). Les travauxont débuté en mai 2009 pour une duréede 6 à 7 ans. Le premier magistrat dela ville a laissé la parole aux personnesprésentes qui ont tour à tour évoquéleurs problèmes d’inondations notammentà la cité des cosmonautes. M. Tellier arappelé qu’avec la construction du quartierdu Ponterlant, on avait pris en compteces problèmes. Des aménagements ontété réalisés afin de limiter les risquesd’inondations liés aux orages ou auxfortes pluies. Face aux inquiétudes desriverains, le maire de la ville a annoncéque des travaux de rénovation de laRue Lamendin devraient être engagésen 2011. Des questions ont égalementété soulevées sur le mauvais état duréseau d’eaux pluviales qui provoquebon nombre de désagréments pour leshabitants de la Rue Lamendin. M. Rivière,responsable du service eau et assainissementà la communauté d’agglomérationLens-Liévin a rappelé que ce réseauavait été construit il y a près de 30 ans.Aujourd’hui il serait envisageable dèsque possible de le rénover. Cette questionfera l’objet d’une étude. Jean-MarcTellier qui est aussi vice-président de lacommunauté d’agglomération a souhaitéque sur ce point précis un partenariatavec la CALL soit trouvé.Les travaux d’aménagements paysagers ainsi que la réorganisationdu stationnement ont été présentés aux locataires de la cité SFCIJean-Marc Tellier, maire d’Avion et lasociété ICF Nord-Est ont présenté auxrésidents de la cité SFCI, proche dustade Javary, le projet de travaux d’aménagementspaysagers du quartier etl’amélioration du stationnement. Cestravaux ont démarré début avril.Après les travaux de réhabilitation deslogements et des bâtiments de la citéSFCI, la dernière étape va résider àrendre les espaces extérieurs plus agréableset plus conviviaux. Ces travaux prévoientla construction d’un point d’accueilpour assurer une meilleure proximitéavec les locataires, la réfection des voirieset des trottoirs, la réorganisation desstationnements pour les véhicules et leréaménagement des espaces verts intégrantdes jeux pour les enfants. Aprèsla présentation du projet, les riverainsont pu poser toutes les questions auxresponsables d’ICF ainsi qu’au premiermagistrat de la ville.4/Avion Notre ville


Réunions de quartierBilan et perspectivedes actions menées pour HaïtiLes associations qui avaient pris part àla veillée de la solidarité et au marchéde la solidarité en faveur des victimesdu tremblement de terre à Haiti, se sontréunies au sous sol de la mairie. L’objectifétait de faire un bilan des actions quiavaient été entreprises et de déciderd’attribuer le reste des fonds collectésaux associations humanitaires.La mobilisation des associations a permisde collecter plus de 13 000 euros. 8000euros avait été déjà donnés. Il restait5020 euros à partager. A l’unanimité,les associations ont décidé de les répartiréquitablement entre le secours populaire,le CCFD Terre solidaire (comité catholiquecontre la faim et pour le développement)et le DASUD 62 (détachement d’aideaux secours d’urgence département 62).L’argent a servi et va servir à aider lapopulation haïtienne. Le secours populairea envoyé en urgence des tentes pourabriter les victimes. Il va aider à la reconstructiond’un orphelinat. 300 enfantsy séjournaient avant la catastrophe. Unecentaine sont morts après le tremblementde terre. Le CCFD a acheté des kits desurvie et a envoyé des équipes médicalesqui ont effectué sur place 200 consultationspar jour. L’association a également utilisél’argent pour nourrir des familles. Avec90 euros, on peut nourrir une familledurant un mois. Des aides ont été apportéesaux agriculteurs pour pouvoirréaliser des semences. Le DASUD 62,quant à lui, va s’investir auprès de deuxorphelinats pour les reconstruire et aiderà leur fonctionnement notamment enachetant de la nourriture et du matérielscolaire.L’amicale laïque vadésormais disposerd’un localL’amicale Laïque football s’est vu remettredes maillots des shorts etballons par la Conseil régional lorsd’une réception qui a eu lieu euDeauville. Le club joue en UFOLEP vabientôt disputer les demi finales dela coupe de France UFOLEP. Seulclub du Pas de Calais en liste, il a defortes chances de poursuivre l’aventurejusqu’en finale. Au cours decette réception, Jean-Marc Tellier aannoncé aux dirigeants et joueursdu club que la municipalité leur attribuaitun local puisque jusqu’à présentils n’en avaient pas. L’associationa tenu publiquement àremercier le maire d’Avion de cetteannonce qui va améliorer les conditionsde vie du club.Une chasse à l’œufqui a contenté près de 200 enfantsA l’occasion des festivités de Pâques,le parc urbain s’était mué en un terrainde jeu un peu particulier. En effet, lecentre culturel Fernand Léger et les associationsde quartier ont pris l’habitude,lors du dimanche pascale, de proposeren ce lieu la traditionnelle chasse à l’œuf,symbole de la joie des enfants lors dela fête de Pâques. Cette 14ème éditiona contenté près de 200 enfants, âgésde 1 à 8 ans. Sous la responsabilité desparents et des organisateurs, ils sontpartis, avec leur panier, à la recherchedes œufs en chocolat dispersés dansles recoins du parc. Les enfants ont étérépartis par classe d’âge. Plusieurs zonesavaient été délimitées. A l’issue de cettechasse qui a été fructueuse pour tous,une collation a été distribuée à chacun.Les rencontres del’emploi et de laformation du bassinde Lens –Liévin –Hénin – CarvinChercheurs d’emploi, vous souhaitezune information ou une aide pourvous préparer ou pour vous rendreaux rencontres de l’emploi ?Prenez contact avec M.Belmir Afid :03 21 75 25 91Les rencontres auront lieu les 6 maide 9h à 18h et 7 mai de 9h à 16h, àl’Espace François MITTERRAND, àHénin-Beaumont.Avion Notre ville/5


Vie LocaleUne semaine destinée àl’apprentissage des sciencesLes prochainessemaines scientifiquesDu lundi 26 avril 2010 auvendredi 30 avril 2010 : EcoleWALLON (classe de CE2/CM1 deMlle MATHIEU) sera accueillie àla maison de l’EnfantThème : le moulin d’Achicourt(visite prévue le lundi Matin aumoulin d’Achicourt)Du lundi 03 mai 2010 auvendredi 07 mai 2010 : EcoleMANDELA (classe de CE2 deMlle VAAST) sera accueillie à lamaison de l’EnfantThème : le PARC DE LAGLISSOIRE (étude de la biologieanimale et végétale avecintervention d’animateurs de lachaine des terrils)Du lundi 26 avril 2010 auvendredi 30 avril 2010 : EcoleCADRAS (classe de CE2 de MlleBUYSE) sera accueillie à lamaison de l’EnfantThème : le terril du 11/19 (visiteprévue le lundi Matin à la chainedes terrils du 11/19 de Loos enGohelle) et étude de la biologievégétale et animale, géologieUne classe de CE2 de l’école Desnos/Casanovaa participé à la semaine scientifiqueau centre culturel Fernand Léger.Le principe est simple : à partir d’unevisite effectuée au moulin d’Achicourt,les élèves et leur enseignant ont passétoute une semaine en dehors de leurécole pour apprendre et développerleur esprit scientifique.Mises en place depuis 1999, ce sont autotal 7 semaines scientifiques qui se déroulentsur l’année soit 161 enfants desdifférents quartiers de la ville qui ontl’occasion de goûter aux sciences avecun programme pédagogique riche enconnaissances et ludique. La municipalité,initiatrice de cette action, finance lestransports, les repas et les visites. Ellesouhaite offrir les meilleures conditionspour les élèves et les enseignants afinque leur apprentissage soit une réussite.Un moulin décortiqué soustous les anglesLieu unique d’expérimentation et d’exploration,une classe science organiséepermet de fabuleux apprentissagesmais également de consolider l’enseignementdispensé durant toute l’annéescolaire...La visite du moulin d’Achicourt a doncété le point de départ de cette semainescientifique. Avec leur institutrice, ils ontétudié le fonctionnement d’un moulin,abordé les notions d’énergies, d’engrenage,etc.. Ils ont également eu la possibilitéde réaliser des expériences etde construire un moulin en légo technique.Tous les travaux réalisés par lesscientifiques en herbe ont été regroupéssous forme d’un livret qui a été remis àchaque élève.Mieux connaître sa villeCette action vise tout particulièrementà donner une ambition à ces enfants enleur faisant quitter leurs quartiers versd’autres lieux de découverte. Pour lesenfants des écoles du centre ville, cetteaction leur permettra de venir découvrirle quartier de la République. Au coursde cette semaine, les élèves étudientégalement le paysage urbain de leurville. L’objectif est qu’ils arrivent à mieuxconnaître la ville où ils habitent.6/Avion Notre ville


Vie LocaleYolande Delcloy a soufflé ses cent bougiesYolande Delcloy a fêtéses cent ans à la MAPADde Lens où une réceptionétait organisée en présenceJean-Marc Tellier,maire d’Avion accompagnéd’Alain Houriez,conseiller délégué autroisième âge et de DanielleTison, officier d’EtatCivil. Mme Delcloy a habitélongtemps Avionavant d’entrer en 2006à la MAPAD de Lens.Née le 26 mars 1910 à Vred dans le Nord, Yolande Delcloy a connu une vie difficilemais aussi très enrichissante. Elle a gravement été blessée lors du bombardementdes installations ferroviaires SNCF d’Avion le 20 avril 1944, faisant 214 victimesen 25 minutes. Elle y a laissé sa jambe. Son mari Gaston Delcloy fut arrêté le 8septembre 1941 et emprisonné. En 1948, il sera déclaré disparu. En réalité, il estmort en Allemagne au camp de Sachsenhausen. En 1947, elle fait la connaissancede Miss Robin MacKown, écrivain américain qui souhaitait écrire un livre sur larésistance dans les mines. La famille Delcloy accepte, alors, de la loger. L’écrivaindevait rester trois mois à Avion. Elle y restera deux ans. Miss Robin permit l’achatde 300 livres, facilitant ainsi la création d’une bibliothèque qui n’existait pas àAvion.Entourée de ses filles, Raymonde et Elisiane, Yolande Delcloy était heureuse desouffler ses cent bougies. M. Tellier et les élus avionnais lui ont remis un superbebouquet de fleurs ainsi qu’une boîte de chocolats.Evénement exceptionnelLes époux Broza - Rabaszynska ontcélébré leurs noces de platine. Cela fait70 ans qu'Alfred et Anna sont mariés.Unis selon la formule « pour le meilleuret pour le pire » le 30 mars 1940, deleur union sont nés 3 enfants : 2 filleset un garçon. Ils ont six petits enfantset six arrières petites filles. La municipalitéa tenu par le biais du premier magistratde la ville a célébrer avec eux cet événementexceptionnel et leur a souhaitéde longues années de bonheur.50 ans de mariage pour les époux BayartMonsieur Gérard Bayart est né le 5 novembre1938 à Liévin. Il a effectué trenteet une années de fond au 7 et au 4d’Avion.Madame Josette Bayart née Poudroux,a vu le jour le 9 juillet 1941 à Avion.Un jour de ducasse, dans la chenille,leurs yeux se sont croisés. Et depuis cetour de manège, c’est le grand amour.De leur union sont nés trois enfantsDidier, Isabelle et Sylvain.Ils ont 5 petits enfants et un arrière petitfils.À l’occasion de leur 50 e anniversaire demariage, nous leur souhaitons nosmeilleurs vœux de bonheur et encorede nombreuses merveilleuses annéesensemble.Quand la lecturedevient touteune histoire…Un après-midi parents lecteurs a eu lieuau centre culturel Fernand Léger. Lesparents, qui donnent de leur temps dansles écoles maternelles et élémentaireset font des lectures d’histoires auxenfants, se sont retrouvés pour partagerleurs histoires et leurs coups de cœur.Les enfants ont besoin d’entendre,d’écouter de découvrir des sons et desimages pour s’éveiller, se développeret grandir. La lecture fait partie de leurapprentissage pour les aider à se représenterle monde et à se construireavec l’aide des livres.L’association "Lis avec Moi" sillonnedepuis 1989 la région du Nord-Pas-de-Calais pour lire des histoires à voix hauteaux enfants. L’association s’appuie surles bibliothèques et les équipes en placepour mener son action. Ensemble, ellesdéveloppent des réseaux de parentslecteurs qui interviennent dans les écolesavec le concours des enseignants pourapporter un peu de magie et de plaisirde lire aux enfants. Cette année, la villed’Avion a reçu des parents venus deNoyelles sous Lens, de Méricourt, deLiévin, d’Avion et une classe de 4èmeSEGPA du collège Langevin. L’objectifde ce moment convivial était de fairepartager des coups de cœurs aux lecturespour enfants. Chaque personne, de manièrespontanée, s’est avancée au centrede la scène pour exprimer aux autres lelivre ou l’histoire qu’il l’a émue, faitsourire ou qu’elle a tout simplement apprécié.Avion Notre ville/7


Vie LocaleAvion, ville propre300 enfants acteursde la protectionde l’environnementDans le cadre de la semaine nationaledu développement durable, la municipalitéa mis en place une journée desensibilisation avec les classes de CM1et CM2 de la commune (au total 300élèves). Les enfants ont été invités surla zone du cavalier du 7 afin de réaliserune opération de nettoyage du site.Ilsont été répartis en six groupes. On leura exposé les méfaits des déchargessauvages pour l’environnement etl’image de la commune. Les employésdu service cadre de vie leur ont distribuédes gants de protection, des sacs poubelleset les ont accompagnés sur lesite afin qu’ils puissent ramasser lesdéchets et les matériaux encombrants.Des parents se sont joints à cette initiative.L’objectif était d’interpeller laconscience des enfants sur la protectionde la nature. Didier Armand, responsabledu service cadre de vie, avait préparéune exposition sur la faune et laflore ainsi que l’histoire de la zone ducavalier du 7. Un film sur la biodiversitéa également été projeté. La municipalitéa souhaité miser sur l’information etl’éducation de ces jeunes citoyens maisaussi accompagner le travail des enseignants,qui en classe, abordent avecleurs élèves le sujet de l’environnementet du développement durable. M. Armanda rappelé que cette zone étaitun lieu de détente et de loisirs et nedevait pas être un site en proie aux déchargessauvages.Un nouveau système de tri sélectif au quartier de la républiqueDepuis quelques semaines,une partie des habitants duquartier de la République ont,pour la plupart, un nouveaufonctionnement de tri sélectif.En effet, le système de collecteen bacs roulants a été remplacépar des bornes enterréessur l’ensemble du quartier.Ces bornes sont constituéesd’une cuve enterrée de 3 m 3et d’une partie aérienne discrètemunie d’une trappe d’introductiondes déchets. Troistypes de bornes sont disposéscôte à côte pour recevoir lesemballages (bouteilles et flaconsplastiques, briques alimentaires,cartons, boîtes deconserve, canettes de boisson)et journaux, magazines, leverre (bouteilles et bocaux enverre) et les ordures ménagèresrésiduelles.Plus esthétiques et plus hygiéniques,elles permettent delimiter les odeurs et s’intègrentfacilement dans le paysageurbain. Chaque borne remplacejusqu’à 10 bacs de 500litres. Grâce à cette installationmoderne, ces bornes sont collectéesen journée, ce qui réduitles problèmes destationnement et de nuisancessonores.8/Avion Notre ville


Vie localeOuverture d’une boutique NuméricableNoces d’orDepuis début avril, une nouvelle enseignes’est installée dans notre commune.Numéricable, opérateur detélévision et fournisseur d'accès à Internetpar câble a ouvert une boutiquede proximité, 54 avenue Félix Cadrasqui devrait rendre service à bon nombred’Avionnais. En effet, avec l’ouverturede cette boutique en centre ville, plusbesoin de se déplacer à Lens lorsqu’ona un renseignement à demander ouun problème à résoudre. Le responsableet ses collaborateurs, tous avionnais,garantissent la rapidité du service.En plus de la partie commerciale (ventede contrats), ils assurent le serviceaprès vente. Si une personne rencontreun problème matériel, exemple le modem,celui-ci est changé immédiatement.Si la panne n’est pas matérielle,un technicien vient à domicile. Un rendez-vousest alors pris. Les avionnais,clients de Numéricable, vont gagnerdu temps et surtout bénéficier d’unservice rapide et efficace.Numericable54 avenue Félix CadrasTel : 03 66 07 19 00Ouvert du lundi au samedide 9h à 12h et de 14h à 19hLes époux Labrière-Legroux ont célébréleurs noces d’or dans la salle des mariagesde l’hôtel de ville. Louis et Jennyse sont rencontrés sur la piste de dansedu Gaity. Ils se sont mariés à Avion. Deleur union est né un garçon qui leur adonné une petite fille. En 1999, ils partentvivre à Ondres dans les Landes.Ils ont vécu 30 ans sur Avion, et ils onttenu absolument à fêter leurs nocesd’or dans cette ville qui est chère à leurcœur. À l’occasion de leur 50 e anniversairede mariage, nous leur souhaitonsnos meilleurs vœux de bonheur et encorede nombreuses merveilleuses annéesensemble.Une rencontre de danse au topUne rencontre de danse intercommunalea eu lieu aucentre culturel Fernand Léger.Pour la seconde annéeconsécutive, l’associationde danse avionnaise "lesTop girl" met en place cetévénement au quartier dela république. Réunissantsix groupes de danseusesde communes avoisinanteset trois de notre commune,cette rencontre amicale apour ambition de valoriserl’image de la ville au traversde cette discipline. Pour laprésidente des Top girl,Marie-Bernadette Alexandre,l’objectif est égalementde créer deséchanges voire des jumelagesentre les différentesassociations de danses. Ellesouhaite aussi montrer ledynamisme de la villequand l’association avionnaiseest amenée à se déplacerdans le départementet la région.Avion Notre ville/11


Vie LocaleLe combat des mineurs marocains pour faire valoir leurs droitsOn connaît souvent mal les conditionsscandaleuses dans lesquelles ont étérecrutés les mineurs marocains dans lesannées soixante. Les discriminationsdont ils sont victimes depuis le débutles ont conduits, en 1987 lors de la fermeturedes mines, à mener une grèvevictorieuse pour obtenir un plan socialvisant la reconversion des mineurs marocains.Plus de 20 ans après il est clairque pour la plupart des mineurs marocains,ce plan a été un échec. Et les difficultésse sont, pour eux, accumuléestant pour le droit au logement, à lasanté que pour le droit à la retraite.L’association des mineurs marocains issuede la lutte de 1987 mène à nouveaule combat contre les discriminations dontils sont victimes par rapport à leurs collèguesfrançais. Ils demandent que leurCérémonie Commémorativedes bombardements d’Avionsoit appliqué à nouveau le statut du mineur.Les engagements de charbonnagede France lors de la signature du plansocial n’ont pas été tenus. C’est pourquoiils ont occupé durant plusieurs jours lesiège de l’Agence Nationale pour la garantiedes Droits des Mineurs (ANGDM).La solidarité, tradition de la corporationminière, s’est immédiatement exprimée.Une délégation d’élus avionnais s’estrendue sur place pour leur exprimer leursoutien. Pour Jacques Robitail, ConseillerGénéral et Maire honoraire, « c’est devenueune habitude de soutenir les mineursmarocains en proie aux difficultésdepuis plus de 20 ans ». Un médiateura été désigné et 130 premiers dossiersdevraient être examinés. Dans l’attente,les mineurs marocains ont décidé desuspendre l’occupation jusqu’au 30 juin.Il est plus que temps que l’Etat rend justiceà ces hommes qui ont donné beaucouppour faire fonctionner l’économiede notre pays.Augmentationdu GAZLe gouvernement vient de déciderune nouvelle augmentation du prixdu gaz. Et comme à chaque fois onvoit ressortir les représentants desentreprises privées de distributiondu gaz qui au porte à porte vouspropose des tarifs imbattables parrapport à ceux de GDF.Nous ne serons que recommanderaux avionnais d’être particulièrementprudent, car après avoir profité dela réduction proposée (en général3 mois) votre facture risque fort d’exploseret vous ne pourrait pas revenirdans le secteur conventionné (GDFpour le gaz).En tout état de cause vous avez 8jours pour revenir sur votre signature.Pour tous renseignements vous pouvezcontacter l’écrivain public à laMaison des Habitants lors de sa permanencele jeudi de 9h à 12h.Dernièrement s’est déroulée la cérémonie Commémorative desbombardements d’Avion du 21 Avril 1944 au cimetière.Une gerbe a été déposée par Monsieur Jean Marc Tellier, maire, devant lastèle rendant hommage aux 251 victimes civiles des bombardements d’Avionpendant la seconde guerre mondiale.Maison des habitants Léandre LétoquartPlace de la République, 62210 AvionTél : 03 21 75 25 9112/Avion Notre ville


Vie localeDes séniors invités au cinéma FamiliaHommagePas de Calais Habitat en partenariatavec la municipalité a invité plus de 100personnes à la projection du film "la rafle",réalisé par Roselyne Bosch avecMélanie Laurent, Jean Reno et Gad Elmalehau cinéma le Familia.Les cinéphiles d’un jour, pour la plupartdes séniors, issus de la cité de la Républiqueet du Centre, ont répondu présentsà cette invitation. Les équipes deproximité ainsi que des membres duCARA étaient également conviés.Notons que cette manifestation avaitdéjà eut lieu pour la projection des films« la môme" et "bienvenue chez les ch’tis"les années précédentes et avait rencontréun vif succès.L’objectif de Pas de calais habitat estde mettre en place une projection intergénérationnelle pour l’an prochain.Nous avons appris avec tristesse le7 avril dernier le décès de ClaudeBERNARD. Jusqu’au bout elle auralutté avec courage contre la maladiequi vient de l’emporter. AncienneConseillère Municipale elle a longtempsoccupé des responsabilités importantesau sein des associationsde parents d’élèves et était aussiune militante active du Parti Communiste.La municipalité d’Avion présenteà sa famille et à ses proches ses plussincères condoléancesCinq avionnais entrent officiellementdans la communauté nationaleUne cérémonie officielle pour la remisede décret et de déclaration de naturalisations’est déroulée à la sous-préfecturede Lens. Plusieurs personnesvenues des communes de l’arrondissementde Lens, ont reçu leur titre denationalité française des mains d’IsabellePetonnet, sous-préfet de Lens.Assistaient à cette cérémonie, lesmaires ou représentants des communesdans lesquelles résident cespersonnes. Annabelle Skowronek,adjointe chargée de l’action sociale,de la santé et des transports a représentéla ville d’Avion. Cette cérémonievisait à accueillir de manière solennelleet chaleureuse dans la communauténationale, les personnes ayant acquisrécemment la nationalité française parnaturalisation ou réintégration. Aprèsla diffusion d’un petit film et le discoursdu sous-préfet de Lens, Mme Skowronekpour la commune d’Avion, a remisofficiellement aux avionnais lesdocuments marquant leur entrée dansla communauté française.Avion Notre ville/13


Vie localeles conséquences en terme d’emploi.400 créations d’emplois rayés d’un traitde plume en un après midi, on se demandevraiment dans quel monde viventceux qui ont pris cette décision.Avec les taux de chômage record quenous connaissons, la précarité affolantede notre jeunesse nous n’avons vraimentpas besoin de cela.Nous avons reçu ces derniers mois denombreux CV de personnes sans emploid’Avion mais aussi des communes alentourcomme Liévin ou Lens.Elles espéraient pouvoir être recrutéesdans le cadre de la création du site commercialde la Glissoire.J’avais rencontré personnellement lesresponsables de Pole Emploi et des formationsspécifiques devaient être misesen place et financées pour permettre àces personnes de répondre au mieuxen matière de qualification aux offresd’emplois.400 créationsd’emplois rayésd’un trait de plume “en un après midiIl y a aussi les conséquencesfinancières…Oui l’autre conséquence est aussi financière.L’agglomération a acheté à la villed’Avion pour 10 millions d’euros les terrainsde la ZAC puis les a revendus àImmochan qui a déjà versé 12 millionsd’euros sur les 16 millions total de l’opération.La CALL va être contrainte de rembourserl’intégralité de cette somme en plus desindemnités de compensation et de l’ensembledes frais déjà engagés par Immochan.Décidément la fameuse« taxe poubelle» n’est pasprête de baisser!C’est donc bien aubas mot, 25 millionsd’euros detrésorerie qu’engageau total laCALL pour épongerla décision du13 avril. L’échec du projet cela représenteaussi 55 millions d’euros d’investissementsprivés qui partent en fumée, avectout ce que cela implique pour les entreprisesde la région.On l’a vu lors du vote de la taxed’enlèvement des orduresménagères, il existe pour vous unvéritable problème defonctionnement à la CALL. Leshabitants ne vont-ils pas finir parpayer cher l’incohérence de certainsélus?De plus en plus d’élus de tous bords exprimentun raz le bol légitime sur le fonctionnementde la CALL.Pour moi ce n’est pas une simple questiond’hommes et dechangement detête mais bien unproblème gravequi touche à la démocratieet à l’objectifqui doit êtrele nôtre de défendreles intérêts dela population.”Cette décisionhonteuse de faire échouer le projet deZAC a été prise sans aucune concertationavec personne. J’ai moi-même apprisla volonté des élus socialistes de votercontre le matin de la commission. C’estquand même incroyable pour un projetauquel nous travaillions ensemble depuis3 ans.D’autant qu’ils n’en sont pas à leurcoup d’essai…Nous avons connu ça aussi en mars, aumoment du vote du budget de la CommunAupole.Les élus majoritaires ontréalisé un véritable coup de force enimposant à la dernière minute sansaucun débat un taux de 7,8 % au nouvelimpôt sur l’enlèvement des ordures ménagères.A l’automne cela va peser lourdementsur les ménages à commencerpar les plus modestes puisque cettetaxe pourra être répercutée sur lescharges locatives et sera donc au finalpayée par tous.Les maires sont confrontés chaque jouraux problèmes quotidiens de nos concitoyenset surtout à la difficulté grandissantede répondre à leurs besoinsurgents. C’est pour cela qu’avec mescollègues du Groupe communiste à laCALL je me suis opposé à ce nouvelimpôt en votant contre.Alors qu’elle avenir pour la ZACde la Glissoire?Les réactions dans la presse des mairesde Liévin et de Lens ne me rendent pasoptimiste.L’un parle de tertiaire, l’autre de tourismeet de loisirs, un autre d’excellence culturelle.C’est du grand n’importe quoiet il est clair qu’ils ont sabordé le projetImmochan sans avoir aucune solutionde remplacementSi la ville d’Avion n’a pas la compétenceéconomique, notre ambition reste aujourd’huiintacte pour cette zone en matièred’emploi et de développementdurable. Si nous ne sommes pas lesprincipaux décideurs nous ne laisseronspas faire n’importe quoi, et nous nemanquerons pas de prendre à témoinla population. Les avionnais doiventavoir leur mot à dire.LA REACTION DU GROUPE AUCHAN« Le groupe Auchan est très surpris etdéçu. Nous avons répondu à un appelà projet lancé par la CALL en 2007.Avec un cahier des charges que nousavons respecté concernant l'accessibilité,le développement durable… Il ya là, si la raison avancée est réelle,une interprétation du SCOT qui n'estpas la même que celle que nous avonsfaite. Le SCOT a été validé en 2008. Ily a eu des délibérations de la CALL, ily a eu modification du PLU. C'est, je lerappelle, un appel à projet lancé parla CALL. Les élus, les collectivités etnous-mêmes nous inscrivions dans unschéma qui est connu. Nous avons travailléavec le président, les services del'agglomération dans une totale concertation.Ce projet était connu de tous.Pour un investisseur privé qui s'engagedans un projet de plusieurs millionsd'euros, avec plusieurs centaines d'emploisà la clef, dans un secteur qui ena besoin, c'est un gâchis de temps etun gâchis pour le développement économique».(extrait de La Voix du Nord du 21 avril 2010)Avion Notre ville/15


DossierUn service qui se bougepour les jeunes de la communeHoraires:du lundi au vendredi de 9h00 à 12h00et de 14h00 à 18 h00 (Possibilité desorties à la journée)Restauration possible le midi à la demande,coût du repas 3,20 €Des ramassages ont lieu :Au garage municipal, à la MACIF, auFamilia, au Centre Culturel Fernand Léger,à la Mairie.Plusieurs activités sont mises en place:Camping, activités sportives, culturelleset manuelles, jeux collectifs, journée enparc d’attractions et à la mer seront proposéesdurant les vacances à tous lesjeunes avionnais ainsi que des ateliersDjembé, vidéo, danse, création artistique,etc…Le Service Municipal de laJeunesse (SMJ) a été crééen 1990. Il participe àl’animation des jeunesdans la ville, àl’information en leurdirection , à l’organisationd’activités multiples et deséjours vacances. Afin derépondre aux attentes etaux besoins d’unepopulation qui nedemande qu’à bouger ets’épanouir, le servicejeunesse proposeplusieurs services.Le centre d’animationjeunesse (CAJ)Le CAJ est d’abord un service permettantd’offrir aux adolescents de la communedes animations propices aux échanges,au partage et à la création de projets.Chacun étant auteur et acteur de ce quiest réalisé. Plusieurs objectifs sont développéstout au long de l’année: favoriserl’échange et le lien social, impliquer desjeunes à des projets communs, développerleur autonomie et encourager la prisede responsabilité, acquérir et entretenirla notion de respect et renforcer lesrelations intergénérationnelles. L’équipedu service jeunesse met en place toutau long de l’année des projets qui donnentlieu à l’épanouissement individuel etcollectif des adolescents fréquentant lastructure.En dehors des vacances scolaires, le CAJfonctionne à partir de trois lieux d’accueil:Le Centre Culturel « F. Léger » - Cité dela République Tél.: 03 21709358Le local l’Olivier de la paix – Cité desCheminots Tél.: 0321 435312En cours de construction cité de la CentraleAux horaires suivants:Mardi, Jeudi et vendredide 17 h00 à 20h00Mercredi et samedide 14h00 à 18h00Adhésion (tarifs):Avionnais: 7,50 €Non Avionnais: 15,00 €- participation de 1,00 à 16,00 €selon les activitésPendant les vacances scolaires, il fonctionneà partir de deux lieux d’accueil etpar tranche d’âge: les 13-15 ans et les16-17 ansTarifs petites vacances:Avionnais: 10,50 €semaine (activitéscomprises) Non Avionnais: 21,00 €semaine(activités comprises)Tarifs CAJ été: Avionnais:14,00 €semaine (activités comprises)Non avionnais: 28,00€semaine (activitéscomprises)Supplément pour le campingde 7,00 à 40,00 € selon la destinationLes centres de vacancesUn séjour ski est organisé en février pourune vingtaine d’adolescents âgés de 13à 17 ans et issus de différents quartiers.Ce séjour s’adresse essentiellement auxjeunes inscrits au CAJ à l’année.Les AteliersUn atelier musique est mis en place pourpermettre aux groupes locaux de pouvoirrépéter, il fonctionne en autonomie etselon un planning de répétitions. Unedemande écrite doit être adressée à laresponsable du Service jeunesse.L’informatique sans paniqueCet atelier encadré par un animateur etfonctionnant avec six ordinateurs a pourbut l’initiation à l’informatique et l’aideaux techniques de recherche d’emploipour les plus de 18 ans. Il a lieu tous lesvendredis de 14h00 à 17h00. Le localest situé à la maison des habitants. Renseignements:032179449016/Avion Notre ville


DossierLe Point Information JeunesseLe Point Information Jeunesse proposede multiples services afin d’aider lesjeunes dans leur démarche: recherched’emploi, aide au projet. Plusieursoutils sont mis à disposition: un téléphone,un photocopieur, une aide àla rédaction de CV et lettres de motivation.Trois postes informatiques pour lessaisies (rapports de stage, mémoire),avec branchement à internet (recherchesd’emploi, CAF, Assedic…)sont également mis à disposition.De la documentation à dispositionsur les métiers, les formations, lesloisirs, la santé, l’étranger via les classeursdu Centre Régional d’InformationJeunesse.Des offres d’emplois sont égalementaffichées et mises à jour régulièrement.Horaires:mardi de 9h00 à 12h00et de 14h00 à 17h00Mercredi de 9h00 à 12h00et de 14h00 à 17h00Jeudi de 9h00 à 12h00et de 14h00 à 17h00Vendredi fermé au public le matinouvert de 14h00 à 17h00Samedi de 9h00 à 12h00Adresse:Point Information JeunessePlace des droits de l’enfant62210 AvionTél.: 0321794479 postes 153Tarifs pour internet:Toutes recherches liées à l’emploisont gratuitesPour toutes autres recherches:1 heure ⇒ 1,10 €demi-heure ⇒ 0,60 €quart d’heure ⇒ 0,30 €19 jeunes restaurent le localde l’Olivier de la paixSouvenirs du séjourski en Savoieet de la Pologne…Le service jeunesse a convié les adolescentsainsi que leurs parents à une restitution duséjour au ski à Bellevaux en Savoie.En effet, 20 jeunes issus des locaux du CAJsont partis en février dernier en centre devacances dans cette station haut de gamme,au pied des pistes. Ils ont été encadrés parquatre personnes du service jeunesse. Aucours de cette soirée, un film a été projetéretraçant les meilleurs moments de ce séjour.Un bilan a été ensuite présenté aux parents.Cette réception s’est clôturée par la remiseà chaque jeune d’un DVD où il ont été gravésles photos et le film des vacances. MartineVandevoorde, adjointe à la jeunesse asouligné qu’elle restait attentive aux besoinsdes adolescents. « Cette soirée permetaussi de dialoguer et de recueillir les avisdes uns et des autres, note-elle. Notreobjectif est de sans cesse améliorer l’organisationdes séjours vacances. »Le centre d’animations jeunesse de la ville permet aux adolescents departiciper à différents ateliers qui, suivant leurs attentes leur permettent des’épanouir et de s’exprimer. L’atelier Graf en est le parfait exemple. Mis enplace depuis 6 ans, avec l’aide d’un spécialiste Mickaël Coppin dit coco, lesjeunes apprennent ou améliorent les techniques du graf . Le Graf est le nomdonné aux dessins ou inscriptions calligraphiées, peintes, ou tracées dediverses manières avec des bombes de peintures. En novembre dernier unprojet de fresque a vu le jour au local des cheminots « l’olivier de la paix ».19 jeunes ont travaillé sur la restauration extérieure de leur local. Avec l’aidedu groupe d’animateurs du service jeunesse et de leur intervenant, ils ontplanché sur des esquisses avant d’opter pour le thème de la jungle. Unesemaine de travail a été nécessaire pour élaborer cette grande fresque.Hugo, Aurore, Doriane, Cassandra, Nicolas, Vincent, Pascal, Billel, Youssef,Margaux, Charlotte, Hugo et Alicia peuvent être fiers du résultat qui a étésalué par M. Tellier, maire d’Avion. D’autres encouragements sont venus deshabitants du quartier des cheminots qui ont félicité les adolescents pour letravail réalisé. Cette dynamique a aussi permis à d’autres jeunes, qui étaientspectateurs des activités réalisées au sein de l’olivier de la paix, de deveniracteur en s’inscrivant au CAJ. Aujourd’hui ils sont une cinquantaine à fréquenterrégulièrement le local de la cité des cheminots.32 jeunes avionnais âgés de 12 à 15 ansont participé à un séjour en Pologne du 7au 18 février 2010.Encadrés par un adjoint, un directeur et uninterprète, ils n’ont pas vu la semaine passertant les activités étaient nombreuses.Une restitution du séjour devant les parentsa eu lieu au PIJ (point information jeunsse).Au programme, le visionnage d’un film retraçantles activités de la semaine : visitede Karpacz avec sa vieille église Wang encompagnie d’un groupe de polonais, piscineet promenade dans la vieille ville de Wroclaw,du ski, du ski et encore du ski, des rencontressportives avec les polonais, sorties entraîneau tiré par des chevaux...A l’issue de la projection, 32 DVD ont étéremis aux personnes présentes.Avion Notre ville/17


SportLe tennis club avionnais donnera prochainement ses premierscoups de raquettes sur son nouveau courshouse, un lieu d’accueil convivial pour lepublic. Ces réalisations vont améliorerla vie du club. Une école de tennis vavoir le jour le mercredi toute la journéeet des stages vont être organisés durantles vacances scolaires. Les licenciés vontaussi bénéficier de créneaux horairesmieux adaptés. Avant de récompenserl’ensemble des participants, ClaudeMeyer a tenu à remercier la municipalitépour l’aide matérielle apportée et lamise à disposition des salles de la commune.Le 15 e tournoi Daniel Toussay organisépar le tennis club avionnais s’est achevéle 4 avril dernier. Le président ClaudeMeyer a souligné plusieurs aspects positifssur le déroulement de ce tournoiet sur l’avenir du club. Il a tout d’abordrappelé l’attachement du club à M. DanielToussay qui a créé le TCA et qui enfut son président de 1984 à 1994, datede sa disparition.Cette 15 e édition était composée d’untournoi messieurs (30 inscrits) et d’unecompétition dames (15 engagées). Desévaluations de jeunes ont été égalementréalisées sur la base d’exercices notésqui ont donné lieu à un classement final.Claude Meyer a évoqué, au cours de laréception, qui a clôturé le tournoi, l’avenirdu club. En effet, dans quelques semaines,le TCA va bénéficier des travauxd’agrandissement de la salle Capron.Le cours extérieur a été couvert, desvestiaires ont été conçus ainsi qu’un clubRESULTATSTournoi messieurs :Quentin Courbois batMaxence Jelonkiewicz : 6/4,0/6,7/6Tournoi dames :Chantal Baecklandbat Isabelle Bisso : 6/4,3/6,6/3Chez les jeunes :Groupe 1 :1- Denis Rayer, 2- Mathias Avenée,3- Amandine FajnckuchenGroupe2 :1- Bastien Louchard, 2- CharlesKombrza, 3- James JolyGroupe 3 :1- Dylan Letombe, 2- MathieuCastel, 3- Roman Letombe20 équipes pour un tournoi de Pâques convivial au stade JavaryL’union sportivecheminots sectionfootball a organisé leweek-end de Pâquesun tournoi débutantset benjamins austade Javary. 10équipes étaientengagées danschaque catégorie. Leprésident FrancisBerche accompagnéde Gérard Joly,adjoint aux sports, aremis récompenses etchocolats àl’ensemble deséquipes.18/Avion Notre ville


Clin d’œilAvion d’hier et d’aujourd’huiEcole Aragon TrioletAvion Notre ville/19


20/Avion Notre ville


Gens d’iciL’association Création et Détente nous dévoile les secrets de son atelierLe bonheurne tient qu’à un fil !Depuis huit années, l’association création et détente,située dans l’enceinte du stade François-Blin, fait partieintégrante du tissu associatif avionnais. Dans l’intimitéd’un atelier composé exclusivement de femmes, Marie-Andrée Robitail, sa présidente, nous invite à faireconnaissance avec ses adhérentes. Ces damesapprécient la densité des activités et l’ouverture d’espritdont chacune fait preuve.L’adhésion à Création etDétente coûte 18 eurosà l’année. Pour en fairepartie, il suffit decontacter le06 73 41 68 79ou le 06 87 53 12 94.Les adhérentes seréunissent le jeudi aprèsmidi.L’associationavionnaise met àdisposition toutes lesfournitures nécessaires,le tissu et les bobines defil. La présence n’est pasobligatoire.Il y a des endroits comme cela où l’onse sentirait presque comme chez soi.Perdu au beau milieu des équipementssportifs de la rue Arthur Lamendin, lesiège de l’association Création et Détenterespire cette saveur familiale. Apeine la porte entr’ouverte que les 15adhérentes vous accueillent avec le sourireaux lèvres. En faisant le tour du propriétaire,on découvre tout le matérielnécessaire pour une pratique efficacede la couture, de la broderie, du tricot,de la peinture et des dessins… Les souvenirsdes plus belles réalisations tiennentégalement une place de choix dansl’atelier. Et plus surprenant encore, dansun coin de la pièce se situe une véritablemini-cuisine équipée. Ces dames s’enservent régulièrement pour prendre leurgoûter ou célébrer un événement.L’atelier émetdes ondes positivesCet échange sur le plan humain garantie« une ambiance sympathique et conviviale» selon Bernadette, Josiane et Mireille,les trois drôles de dames. Aentendre les adhérentes, l’associationavionnaise porte bien son nom. « On ytrouve un bien être de part l’atmosphèreagréable qui règne dans cette sallemais aussi parce que nous avons uneliberté complète d’action dans laquelleil existe, selon les capacités de chacune,une possibilité d’extension à toutes activitésmanuelles, crie en chœur Jocelyne,Claudine, Jeanine, Ginette et Michelle,les sœurs jumelles assise au centre duplan de travail. En face, Liliane, ladoyenne âgée de 79 ans, donne l’exemple.« Je ne fais pas de gâchis avec lerestant de la laine et les bouts de tissus ».Liliane choisit ses mots pour résumercet élan collectif: « Dans la nature, rienne se perd, mais rien ne se crée également».Créer l’enviechez la jeunesseL’opération séduction est destinée à laménagère de moins de 50 ans. « Onaimerait avoir parmi nous des femmesjeunes, assure Liliane. Elles nous apporteraienttellement de choses. Et puis,au fil du temps passé ensemble, desliens affectifs et d’amitié se créent ».L’invitation est donc lancée. Pour entretenirla flamme, les adhérentes se retrouventà raison d’une fois par semaine,le jeudi après-midi de 14h15 à 17 heures« Il nous arrive de travailler à plusieurssur le même objet, renchérit Liliane. Maisce n’est pas toujours évident de trouverun compromis. Si nous ne sommes pasd’accord, on réalise plusieurs modèles ».Les produits constamment renouveléssont ensuite destinés à être vendus aumarché de Noël où à l’occasion de diversecauses: le téléthon, solidarité pourHaïti… En guise de récompense, l’associationavionnaise solidifie cette cohésionde groupe lors des activitésextérieures. Des repas sont organisésrégulièrement avec les conjoints desadhérentes. Occasionnellement, cesfemmes partent également à la découvertedu patrimoine de notre régionavec en point d’orgue la visite des muséesde la Dentelle à Calais et celui dela Piscine à Roubaix.Avion Notre ville/21


Expressions des groupesGroupe SocialisteLA SANTÉN’EST PAS UN LUXE,C’EST UN DROITLe mois dernier nous dénoncionsdans ces colonnes le scandaledu régime de sécurité socialedans les mines. Aujourd’hui,force est de constater que notresystème de santé est en danger.Depuis 2002, à cause des mesuresdu gouvernement, le coûtde la santé a augmenté de 50%.La santé devient un luxe et présd’un tiers des français ne bénéficiantpas, faute de moyens,d’une couverture complémentaire,renoncent à se soigner.Depuis 2004 le forfait hospitaliera augmenté de plus de 55 %.Aujourd’hui, un malade devantêtre hospitalisé pendant deuxsemaines devra payer 340 €soit un tiers du SMIC.Les ménages déjà confrontés àune augmentation de 5 % desmutuelles au 1er janvier 2010,payent en moyenne et par an40 € de nouvelles taxes médicalesappelées franchises et ne parlonspas des nombreux médicamentsnotamment de première nécessitéqui sont déremboursés.Et dans le même temps, les réductionsd’effectifs et de fermeturesd’hôpitaux continuent,alors que les déficits de l’assurancemaladie continuent d’augmenter.La politique du gouvernementremet en cause notre systèmede santé qui était un des meilleursau monde. C’est une politiqueinjuste et inefficace, car tout enaugmentant le coût pour lesFrançais, elle laisse filer les déficits.François PATYKAdjoint à l’enseignementGroupe des SocialisteGroupe des VertsRESTAURER LA NATUREBien sūr la disparition d’une espèce de plante tous les 2 ans nousdésespère parce que ces pertes sont irréversibles… mais noussommes inquiets avant tout pour l’animal installé tout en haut dela chaîne alimentaire qui s’obstine à scier la branche sur laquelleil est assis. Dans la rupture des équilibres naturels, à travers ladisparition de milliers d’espèces vivantes, c’est l’Homme qui estmenacé. Le dérèglement climatique pourrait ravager nos conditionsde vies et les plus modestes d’entre nous seraient les premiersfrappés. Nous avons les moyens d’agir, pourquoi nous en priver?1/Divisons par 4 nos émissions de gaz à effet de serre:Logement, transport, agriculture, industrie… tous ces secteursd’activités permettent de lutter contre le réchauffement climatique.Freinons l’étalement urbain et offrons de vraies alternatives à lavoiture : vélos, TER, trams-trains, bus et automobiles pour lessituations les plus isolées. Sortons les marchandises de la routepour les mettre sur des trains et des péniches.2/Faisons avec la nature:Il faut cesser de faire contre la nature, pour faire avec. C’estpossible et ça peut rapporter gros. Les zones humides et les forětsproduisent gratuitement de l’eau et de l’air purs, entretiennentla fertilité des sols, atténuent les effets des tempêtes. 25 000personnes travaillent aujourd’hui dans la filière bois avec 8 % duterritoire boisé. C’est un puissant réservoir d’emplois.Alex GESTAdjoint au développement durableGroupe des VertsGroupe «Un nouveau souffle pour Avion» rassemblement Communiste et CitoyenJe tiens à remercier les Avionnaises et Avionnaisqui ont placé en tête la liste « L’Humain d’Abord »que conduisait mon ami Alain Bocquet, lors desélections régionales. Les forces de gauche se sontrassemblées lors du 2ème tour afin de faire barrageà la droite et à son extrême. Les citoyens denotre ville ont apprécié ce choix, plaçant la gaucheà plus de 66% sur Avion, un des meilleurs scoredans le Nord-Pas-de-Calais pour la gauche rassemblée.Ma réélection au poste de conseillèrerégionale me donne une responsabilité supplémentaire,comment dans cette région travailler unvrai projet politique qui répond aux aspirationsde nos populations. Au lendemain de ces électionsles femmes et les hommes politiques regrettentl’abstention massive, dans chacune de nos villes.Mais comment pourrait-il en être autrement ?Quand Nicolas Sarkozy et les partisans du oui àl’Europe du fric ont refusé notre choix majoritairecontre le traité constitutionnel européen en 2005.Depuis 20 ans nous assistons dans notre pays àune alternance qui ne change rien à nos vies.Et pourtant « changer la vie » reste notre ambitioncommune. A nous de nous rassembler pour changerle cours des choses.Cathy POLY-APOURCEAUConseillère Régionale, Conseillère Municipale« un nouveau souffle pour Avion »rassemblement Communiste et Citoyen22/Avion Notre ville


Groupe Communiste et RépublicainAVENIR DES RETRAITES :NE LES LAISSONS PASDECIDER A NOTRE PLACE !Il l’avait pourtant promis. Le présidentSarkozy s’était engagé à ouvrir un granddébat national sur l’avenir de nos retraites.Non il ne passerait pas en force.Nous sommes pourtant en mai et toutdoit être bouclé en septembre !Et en guise de débat on agite la peur,on entretient l’angoisse des salariés;ainsi on irait droit dans le mur et si l’onne fait rien il n’y aura plus de retraitésen… 2050!Cela n’a rien à voir avec les orientationspolitique ou économique choisies maisce serait juste une question de démographie!Trop de vieux et pas assez dejeunes!Ainsi le modèle de société que nous proposele Président de la République etses amis du patronat c’est la retraite à70 ans pour la plupart des salariés alorsque leurs enfants de 25 ans sont euxau chômage.Et il ose nous parler d’allongement del’espérance de vie de travailleurs quirestent en bonne santé même après60ans. Les milliers d’ouvriers victimesde l’amiante apprécieront. Des étudesprouvent cependant que trois maladiessur cinq passé le milieu de la cinquantainesont liées au travail.Et si le vrai problème n’était pas justedémographique mais bien au cœurmême de l’ensemble de ce qui ne vapas dans notre société: une nouvellerépartition des richesses produites.En effet celles-ci doivent elles servir l’intérêtgénéral ou être sans cesse accaparéespar le capital?La réponse à cette question est, on levoit, déterminante et nous n’avons aucundoute sur celle de Sarkozy.Pour notre part nous pensons que sanstaxation des revenus financiers il n’y apas de solutions aux problèmes sinontoujours plus de précarité et de misère,toujours moins de protection sociale, deretraites et de services publics.Ils aimeraient tant nous vendre le systèmeaméricain des fonds de pensionavec ces milliers de retraités abonnésaux soupes populaires ou le systèmeanglais où pour survivre les aînés sontobligés jusque 80 ans de cumuler pensionet petit boulot.Mais il se trouve qu’en France c’est unsystème de retraite par répartition quenous avons, basé sur la solidarité entregénération, entre actifs et retraités.C’est un acquis de la Libération à unmoment où des ministres communistessiégeaient au gouvernement et n’endéplaise à la présidente du MEDEF, lesfrançais y tiennent et y sont attachéscomme à la prunelle de leurs yeux.Alors bien sûr, la question du financementdes retraites se pose. Elle est d’ailleursintimement liée à celle du niveau despensions qu’il est urgent de relever pourredonner du pouvoir d’achat aux retraités.Pour cela toutes les solutions doiventêtre mises sur la table et pas seulementcelle du patronat.De nombreuses pistes existent.Il faut augmenter le nombre de cotisantsen menant une politique audacieuse enmatière d’emploi. Plutôt que de liquiderles services publics il faut les développeren donnant la priorité à l’éducation età la santé.Il faut cesser les exonérations de cotisationsaccordées aux entreprises quidepuis 40 ans ont coûté des centainesde milliards sans rien apporter en matièred’emploi. Ces exonérations serventaujourd’hui juste à tirer les salaires parle bas.Enfin poser la question de la répartitiondes richesses c’est forcément poser celledes revenus du capital qui de réformeen réforme se voit exonéré de tout.Au nom de quoi les dividendes des actionnairesne pourraient pas participerà la solidarité nationale comme nous lefaisons en cotisant sur nos salaires?Oui partir à 60 ans avec une retraitepleine sans augmenter ni la durée descotisations, ni leur montant c’est possible.C’est juste un choix de société, le choixdu type de société dans laquelle nousvoulons vivre.Personne ne sait ce que sera la sociétéen 2050, ni nous, ni le gouvernement.Les scénarios catastrophes et autresopérations de propagande n’ont d’autresobjectifs que de plier notre sociétéaux appétits de ceux qui s’accaparentles richesses.Comme nous l’avons fait lorsqu’ils ontvoulu nous imposer la Constitution Européenne,il faut ouvrir en grand le débatindispensable sur l’avenir des retraites.Ne les laissons pas décider à notre place!Annabelle SKOWRONEKPrésidente du groupeCommuniste et CitoyenAvion Notre ville/23

More magazines by this user
Similar magazines