Le marché de la mort - Crioc

crioc.be

Le marché de la mort - Crioc

Table des matières1. Objectifs2. Méthodologie3. Le souvenir des morts4. La fête de la Toussaint5. Les funérailles6. Conclusions2


Objectifs• Évaluer les attitudes et comportements des consommateurs par rapport au souvenir desmorts, à la Toussaint et aux obsèques.3


Méthodologie• 652 interviews quantitatives, réalisées par téléphone auprès de Belges âgés de 18 ans et +.• Field : Décembre 2010• Échantillon aléatoire stratifié redressé.• Les résultats ont fait l’objet des traitements statistiques adéquats (Student et loi normale).• La marge d’erreur maximale totale sur l’échantillon est de 3,9 %.• Seuls les résultats significatifs sont présentés. Toutefois, chaque donnée a été analysée enfonction de la localisation (Bruxelles, Flandre, Wallonie), du sexe, de l’âge, de la taille et de lacomposition du ménage, du groupe social et PRA ou non (principal responsable d’achat).4


Le souvenir des morts50%3%TropPas assezComme il fautSans opinion21%27%‣ Estimez-vous que dans la société actuelle, onentretient le souvenir des morts ?• Plus d’un consommateur sur quatre estimeque le souvenir des morts est entretenucomme il faut dans notre société actuelle.• Un consommateur sur cinq estime qu’il ne l’estpas assez.• Seulement 3% des consommateurs estimentque notre société entretient trop le souvenir dela mort.• La moitié des consommateurs n’exprime pasd’opinion à ce sujet.Base : Répondants5


Le souvenir des mortsFleurir la tombeEntretenir la tombe68%68%‣ Il existe plusieurs façons d’entretenir le souvenirdes morts. En ce qui vous concerne, pratiquezvous(ou pratiqueriez-vous) celles-ci?Aller se recueillir sur la tombeEvoquer le défunt au quotidienPorter le deuilPrières, messes ou cérémoniesDéposer des objets personnalisés sur latombeSe recueillir sur le lieu où sont lescendres54%44%26%25%22%18%• Pour entretenir le souvenir de leurs morts, lesconsommateurs fleurissent, entretiennent leur tombe etvont s’y recueillir.• 44% des consommateurs évoquent le défunt auquotidien.• Un quart d’entre eux porte le deuil et fait dire desprières, messes ou autres cérémonies civiles oureligieuses.• Environ un consommateur sur cinq dépose des objetspersonnalisés (plaque, croix, etc.) sur la tombe dudéfunt et se recueille à l’endroit où les cendres dudéfunt sont déposées, disséminées.Base : Répondants6


Le souvenir des mortsFleurir la tombeEvoquer le défunt au quotidien68%59%69%76%44%57%45%49%Entretenir la tombe68%54%64%71%Aller se recueillir sur la tombe54%51%55%61%Faire dire des prières, messes ou cérémonies25%34%29%27%Se recueillir sur le lieu où sont les cendres18%21%29%33%Porter le deuilDéposer des objets personnalisés sur la tombe26%18%28%27%22%14%17%18%2007 2008 2009 2010‣ Il existe plusieurs façons d’entretenir le souvenirdes morts. En ce qui vous concerne, pratiquezvous(ou pratiqueriez-vous) celles-ci?• De moins en moins de consommateursentretiennent le souvenir des défunts enposant ces actes: parler du défunt auquotidien, se recueillir à l’endroit où lescendres sont dispersées et faire dire desprières, messes ou cérémonies.• Par contre, entretenir et fleurir la tombe,déposer des objets personnalisés sur la tombeet porter le deuil sont des pratiques qui sontde plus en plus fréquentes.Base : Répondants7


Le souvenir des morts : différences par profil• Les consommateurs âgés entre 30 et 39 ans et les Bruxellois sont nettement moins nombreux que lamoyenne à entretenir le souvenir des morts.• Faire dire des prières, messes ou cérémonies et aller se recueillir sur la tombe du défunt est plusfréquent parmi les 65 ans et plus.• Les Néerlandophones ont plus tendance à évoquer leurs défunts au quotidien et à déposer des objetspersonnalisés sur la tombe que les Francophones.8


Toussaint : visite au cimetière‣ Vous êtes-vous rendu dans un cimetière à laToussaint ?49%OuiNon51%• En Belgique, la moitié des consommateurs se rend aucimetière au moment de la Toussaint.• La tradition d’honorer les morts est plus vivace chez lesconsommateurs âgés de plus de 50 ans (+17%) ainsique chez les ménages de 3 personnes (+18%), dansles petites localités flamandes (+14%) et dans lescommunes rurales wallonnes (+14%) et flamandes(+12%).• Les Bruxellois (-29%), les 18-29 ans (-22%), les 30-39ans (-28%) et les ménages de 5 personnes (-17%) sontmoins nombreux que la moyenne à se rendre aucimetière à la Toussaint.Base : répondants9


Toussaint : évolution de la fréquentation des cimetières‣ Vous êtes-vous rendu dans un cimetière à laToussaint ?52%55%59%46%51%• La fréquentation des cimetières à la Toussaint,qui était en augmentation entre 2005 et 2008,a baissé entre 2008 et 2009 pour ensuiteremonter en 2010.2005 2007 20082009 2010Base : répondants10


Toussaint : date de la visite au cimetière‣ A quelle date vous êtes-vous rendu aucimetière ?59%• Trois consommateurs sur cinq se rendent aucimetière le 1 er novembre pour honorer un(des) défunt(s).• Un consommateur sur sept s’y est rendu soit le31 octobre soit avant le 29 octobre.13%4%4%14%4%2%• Très peu de consommateurs déclarent s’yrendre après la Toussaint.avant le29 oct29 oct 30 oct 31 oct 1-nov 2-nov après le2 novBase : Ceux qui se rendent au cimetière11


Toussaint : évolution de l’achat de fleurs88%93%88% 87% 85%‣ Amenez-vous des fleurs à cette occasion pourhonorer un mort ? (2005-2010)• L’achat de fleurs à la Toussaint a légèrementdiminué entre 2007 et 2008 pour retrouverson niveau de 2005. Cette propension àacheter des fleurs est stable depuis 2008.2005 2007 20082009 2010Base : Ceux qui se rendent au cimetière13


Toussaint : achat de fleurs‣ Combien de tombes avez-vous fleuries?3,1• En moyenne, les consommateurs qui ontacheté des fleurs ont fleuri trois tombes à laToussaint. Par rapport à 2009, le nombre detombes fleuries a légèrement augmenté (de2,8 à 3,1 tombes).Nombre de tombes fleuriesBase : Ceux qui se rendent au cimetière et achètent des fleurs14


Toussaint : achat de fleurs‣ Combien avez-vous payé pour ces fleurs autotal?39,1 €• En moyenne, les consommateurs ont dépensé39,10€ pour fleurir les tombes de leur(s)défunt(s) à la Toussaint. Ce montant aaugmenté de huit euros par rapport à 2009.• Les Wallons ont payé 11,4€ en moins enmoyenne, soit 27,7€.Dépenses totalesBase : Ceux qui se rendent au cimetière et achètent des fleurs15


Toussaint : achat de fleurs3% 8%‣ Par rapport à la Toussaint de l’année passée,estimez-vous avoir acheté (plus/autant/moins)de fleurs cette année ?• Par rapport à la Toussaint de 2009, neufconsommateurs sur dix estiment avoir achetéautant de fleurs en 2010.• Moins d’un consommateur sur dix estime enavoir acheté plus qu’en 2009.90%plusautantmoinsBase : Ceux qui se rendent au cimetière et achètent des fleurs16


Funérailles : dispositions14%‣ Avez-vous déjà pris des dispositionsconcernant vos funérailles ?• Un consommateur sur sept déclare avoir déjàpris des dispositions concernant ses propresfunérailles. Ce taux est en légère diminutionentre 2009 et 2010 (de 16% à 14%).86%OuiNonBase : répondants17


Funérailles : dispositionsSouscrit une assurance fraisfunéraires, un plan obsèques62%‣ En prévision de vos funérailles, vous avez ...Décidé de faire une cérémoniereligieuseChoisi votre entreprise depompes funèbresChoisi le cimetière pour votreinhumationRédigé un testament38%35%34%33%• Les consommateurs qui ont déjà pris desdispositions en prévision de leurs funérailles,ont le plus fréquemment souscrit à uneassurance frais funéraires, un plan obsèqueset décidé s’ils souhaitaient une cérémoniereligieuse.• Un tiers d’entre eux a choisi l’entreprise depompes funèbres, le cimetière de l’inhumationet a rédigé un testament.Base : Ceux qui ont déjà pris des dispositions concernant leursfunérailles; plusieurs réponses possibles18


Funérailles : dispositionsFait une, des donationsfinancières et/ou matérielles23%‣ En prévision de vos funérailles, vous avez ...Décidé de faire une cérémoniecivileDécidé de faire un dond'organesChoisi les détails de lacérémonie (textes, musique,…)22%17%14%• Un peu moins d’un quart des consommateursa décidé de faire un ou des donations etdécidé s’ils souhaitaient une cérémonie civile.• Parmi les 14% de personnes qui ont déjà prisdes dispositions, moins d’un consommateursur cinq a décidé de faire un don d’organes,choisi les détails de la cérémonie et décidé deléguer son corps à la science.Décidé de léguer votre corps àla science7%Base : Ceux qui ont déjà pris des dispositions concernant leursfunérailles; plusieurs réponses possibles19


Funérailles : dispositionsSouscrit une assurance fraisfunéraires, un plan obsèquesDécidé de faire une cérémoniereligieuseChoisi votre entreprise de pompefunèbreChoisi le cimétière pour votreinhumationRédigé un testamentFait une, des donations financièreset/ou matériellesDécidé de faire une cérémonie civileDécidé de faire un don d'organesChoisi les détails de la cérémonie(textes, musique,...)Décidé de léguer votre corps à lascience5,3%4,9%4,8%4,6%3,2%3,1%2,4%2,0%1,0%8,7%‣ En prévision de vos funérailles, vous avez ...• Sur l’ensemble de la population, moins d’unepersonne sur dix a déjà souscrit une assurance fraisfunéraires. Cette décision est moins fréquente qu’en2009 (11,4%).• Seuls trois consommateurs sur cent ont décidé defaire une cérémonie au civil et réalisé des donationsfinancières et/ou matérielles. Et seuls cinq sur centont rédigé un testament et choisi leur cimetière ainsique leur pompe funèbre.• La décision de dons d’organes et/ou de legs ducorps demeure très faible : deux personnes sur cent.Base : Pourcentages reportés à la population totale20


Funérailles : dispositions‣ Avez-vous parlé des dispositions que vous avezprises concernant vos funérailles à votrefamille, entourage ?39%• Trois consommateurs sur cinq ayant déjà prisdes dispositions concernant leurs funéraillesen ont parlé à leur famille, leur entourage.61%OuiNonBase : Ceux qui ont déjà pris des dispositions concernant leursfunérailles21


Funérailles : incinération ou inhumation‣ Avez-vous décidé d’être ... ?36%27%inhuméincinérésans préférence37%• Quatre consommateurs sur dix préfèrent êtreinhumés dans un cimetière. Tandis qu’unconsommateur sur quatre préfère êtreincinéré. Un tiers des consommateursn’exprime pas de préférence à ce sujet.• La tendance en matière de funérailles s’estmodifiée entre 2009 et 2010. L’intérêt pourl’inhumation est en croissance au détriment del’incinération.Base : répondants22


Funérailles : incinérationConservées dans une urne chez unmembre de votre famille, entourage20%‣ Désirez-vous que vos cendres soient ...Dispersées sur une parcelle de terraindans un cimetièreDispersées dans la merDispersées sur un terrain qui vousappartientDispersées par le crématoriumConservées dans un columbarium12%11%8%7%4%• Plus d’un consommateur sur trois qui souhaite être incinérén’a pas de souhait spécifique concernant ses cendres.• Un consommateur sur cinq souhaite que ses cendres soientconservées dans une urne chez un proche.• 7% des consommateurs souhaitent que leurs cendres soientdispersées par le crématorium.• Un consommateur sur dix préfère que ses cendres soientdispersées sur une parcelle de terrain dans un cimetière,dans la mer et éventuellement que ses cendres soientdispersées sur un terrain qui lui appartient. Moins d’un survingt envisage une conservation dans un columbarium.Sans préférence38%Base : Ceux qui ont choisi d’être incinéré23


ConclusionsLe souvenir des morts• Les consommateurs demeurent ambivalents : si un consommateur sur quatre estime que le souvenir desmorts est bien entretenu dans notre société actuelle - pour ce faire, ils entretiennent, fleurissent latombe, vont s’y recueillir et évoquent leurs défunts au quotidien -, un cinquième des consommateursestime que le souvenir des morts n’est pas assez entretenu dans notre société.La Toussaint• En Belgique, une personne sur deux se rend au cimetière au moment de la Toussaint. La fréquentationdes cimetières a légèrement augmenté entre la Toussaint 2009 et 2010 (de 46% à 51%). La majoritéd’entre eux s’y rend le 1 er novembre et apporte des fleurs au cimetière pour honorer leur(s) défunt(s).• En moyenne, les consommateurs dépensent huit euros de plus qu’en 2009 pour l’achat de fleurs(39,1€) pour embellir 3 tombes.24


ConclusionsDispositions concernant ses funérailles• Un consommateur sur sept déclare avoir déjà pris des dispositions concernant ses propres funérailles etfait part de celles-ci à son entourage. Les dispositions les plus fréquentes concernent la souscriptiond’une assurance frais funéraires ou un plan obsèques, le choix du cimetière, de l’entreprise de pompesfunèbres, du type de cérémonie (religieuse ou civile) ainsi que la rédaction d’un testament.• Près de quatre consommateurs sur dix préfèrent être inhumés dans un cimetière et un peu plus d’unconsommateur sur quatre préfère être incinéré. Plus d’un tiers des consommateurs n’exprime pas depréférence à ce sujet. L’intérêt pour l’inhumation est en croissance cette année.25


Auteurs :Gaëlle Bamps, Marc VandercammenÉditeur Responsable :Marc VandercammenCRIOCBoulevard Paepsem, 20 – 1070 AnderlechtTél. 02/547.06.11 - Fax. 02/547.06.01www.crioc.beÉdition 2011D2011-2492-113©CRIOCPrix : 26 €Reproduction autorisée à des fins non-commerciales moyennant mention des sources26

More magazines by this user
Similar magazines