LES NOUVELLES TRAJECTOIRES

ddjs82

23j7C1f

Cet axe aborde deux sujets :

-! la recherche de nouveaux modèles de (re)distribution en complément de l’emploi

-! l’encouragement des activités porteuses de valeur sociale, hors de l’emploi dans ses

formes classiques

L’une des hypothèses récurrentes revenues dans les propos de certains

contributeurs consiste à affirmer que :

-! Le retour au plein emploi est une illusion : l’accélération de l’automatisation et le

chômage structurel élevé persistant en sont les principaux marqueurs ;

-! L’accroissement des inégalités est un phénomène structurel, dont l’augmentation du

nombre de travailleurs pauvres dans les pays à moindre chômage, le maintien voire

l’accroissement du travail informel et la stagnation des salaires (hors classes

supérieures) en sont les signes.

Un accroissement qui s’explique entre autres par des phénomènes liés au

numérique :

-! le taux de chômage élevé empêche l’emploi de jouer son rôle de redistributeur

de richesses (via les salaires et les prestations sociales) ;

-! les internautes contribuent à la création de valeur sur les plateformes grâce à

leurs activités (traces, clics, données…). S’ils reçoivent un service en échange de

cette création de valeur, les termes de l’échange sont contestables et contestés,

jugés inéquitables par beaucoup d’observateurs ;

-! l’archaïsme de la fiscalité internationale qui permet à une partie du secteur privé

d’échapper en grande partie à l’impôt, notamment à des entreprises du

numérique qui pratiquent l’optimisation fiscale avec une dextérité inégalée ; en

créant parfois en parallèle des fondations privées dédiées à des projets «

d’intérêt général » avec les fonds ainsi récupérés.

Partant de ces constats et hypothèses, plusieurs réponses peuvent être

envisagées :

-! Certains privilégient la voie d’une réforme fiscale, comme outil de reconquête de la

capacité d’action générale de la puissance publique, notamment au service de

nouvelles logiques redistributives.

-! D’autres, considérant que cette reconquête fiscale est soit une bataille perdue, soit

insuffisante pour faire face à la radicalité de la fin du modèle redistributif, proposent

d’explorer la voie d’un revenu de base, aussi appelé revenu universel, impôt négatif, ou

revenu de citoyenneté (avec des différences de taille entre ces approches). Ces

propositions visent à assurer un revenu minimal à chaque individu, quelle que soit sa

situation personnelle et sans condition. Ce revenu peut - et doit lorsque le montant

envisagé est relativement bas - être complété par des activités rémunérées. Seul le

revenu contributif diffère car il est pensé en complément d’un revenu de base et est

conditionné par l’implication de la personne dans des activités créatrices de valeur

sociale.

182

More magazines by this user
Similar magazines