LES NOUVELLES TRAJECTOIRES

ddjs82

23j7C1f

création d’une nouvelle forme d’association, avec un régime associé de protection

contre les accaparements ou “abus de biens communs” ;

-! Pour Michel Bauwens, ces mécanismes doivent permettre le développement d’une

véritable alternative au système du salariat, et plus largement au capitalisme,

par le développement d’une “véritable contre-économie éthique et coopérative”, qui

n’est pas focalisée sur l’accumulation du capital et l’externalisation des coûts sociaux

et environnementaux, mais sur un marché essentiellement basé sur la réciprocité 27 . La

multiplication des communs mènerait alors - selon lui - à une accumulation de

ressources communes qui permettrait une production indépendante du champ de la

rationalité économique, où l’on peut assurer sa subsistance à travers la contribution,

sous condition du développement d’une infrastructure appuyée par des mécanismes

de rétribution, par exemple des licences d’utilisation, mais aussi des monnaies

alternatives - voire des solutions technologiques comme la blockchain. D’autres

auteurs ont d’avantage articulé la question de la rémunération des contributeurs aux

communs avec la création d’un revenu de base ou contributif (voir controverse 7, Fautil

décorréler revenus et travail ?).

27 Sauver le monde - vers une économie post-capitaliste avec le peer-to-peer. Michel Bauwens.

36

More magazines by this user
Similar magazines