LES NOUVELLES TRAJECTOIRES

ddjs82

23j7C1f

L’évolution de la structure des métiers et des entreprises alimente

une polarisation du marché du travail!

La numérisation de l’économie impacte directement la structure et le contenu des métiers.

Depuis 1990, la tendance observée est celle du déclin des professions intermédiaires et de la

progression des métiers les moins qualifiés d’un côté et les plus qualifiés de l’autre (voir

schéma ci-dessous).

29

Au sein même des métiers, les compétences et qualifications exigées évoluent, du fait des

nouveaux outils et modèles économiques : un(e) responsable communication doit désormais

maîtriser les règles du community management ; un(e) agent administratif doit pouvoir aider

les usagers à effectuer des démarches en ligne, et à traiter leurs demandes ; un(e)

commerçant(e) peut diversifier sa clientèle en proposant des options de vente en ligne, etc.

La modification des chaînes de valeur du fait de la révolution numérique entraîne

nécessairement une réorganisation des métiers au sein des organisations et accentue

l’augmentation de la demande pour certaines professions très qualifiées : data scientists,

community managers, CDO, programmeurs, intégrateurs, créatifs, etc. La question de la

durabilité de ces besoins est elle-même sujette à controverse. Dans le “secteur numérique” en

tant que tel, des métiers moins exigeants en qualification se multiplient. Il s’agit des métiers

de services et de logistique liés aux activités en ligne, a priori non substituables par un robot

ou venant en complément de l’action du robot.

L’augmentation de formes alternatives d’activité alimente une précarisation de l’emploi!

29

Voir dossier de presse sur les nouvelles opportunités économiques : http://proxypubminefi.diffusion.finances.gouv.fr/pub/document/18/20030.pdf

39

More magazines by this user
Similar magazines