LES NOUVELLES TRAJECTOIRES

ddjs82

23j7C1f

Saisine et groupe de travail

Le Conseil a été saisi en décembre 2014 par le Ministère du Travail, de l’Emploi, de la

Formation professionnelle et du Dialogue social pour formuler ses propositions sur trois

problématiques principales :

-! quels nouveaux métiers, quelles nouvelles compétences et comment conduire la

transformation numérique des entreprises ?

-! quelles sont les pratiques numériques des services publics de l’emploi dans le

monde ?

-! comment l’automatisation et la numérisation des activités agissent-elles sur le travail

et ses conditions ?

Le groupe de travail, piloté par Nathalie Andrieux, est composé de Benoît Thieulin, Président,

Christine Balagué et Valérie Peugeot, Vice-présidentes, Michel Briand, Nathalie Bloch-Pujo,

Virginia Cruz, Pascal Daloz, Francis Jutand, Daniel Kaplan, Laurence Le Ny, Bernard

Stiegler, Marc Tessier, Brigitte Vallée, membres du Conseil, Yann Bonnet, Secrétaire général,

Somalina Pa, Rapporteur général, Mathilde Bras, Judith Herzog et François Levin,

rapporteurs 1 . Ce groupe a initié ses travaux au mois de juin 2015, à l’issue de la concertation

nationale sur le numérique.

Méthodologie

Dès le départ, l’angle des travaux a été complexe à définir. Lors de la concertation nationale,

plusieurs consultations ont abordé les questions d’emploi, de dialogue social, de régulation

de l’économie collaborative, de transformation du modèle social. Le rapport Ambition

numérique comprend d’ailleurs quelques pistes sur lesquelles le groupe de travail a voulu se

baser pour construire ce présent rapport.

Pris isolément, le trio travail-emploi-numérique renvoie rapidement à une multiplicité

d’échelles - de l’individu à l’organisation du monde - à une infinie littérature, à une diversité

de disciplines et d’expertises, et à une actualité foisonnante d’idées, de débats, de postures,

et de rapports. Le débat est donc difficile à cerner en stabilité : comment éviter un nième

rapport ? Comment se positionner en complémentarité des récents travaux ? Quel niveau de

profondeur devons-nous adopter ? Très vite, nous avons oscillé entre une forme de

résignation, consistant à dire que nous n’avions aucune solution à apporter, et une

détermination à tout de même éclairer le débat, à notre manière.

1 Nous remercions également Julia Borel et Gaston Bricout, qui lors de leur stage au CNNum, ont

largement contribué à nos travaux.

4

More magazines by this user
Similar magazines