LES NOUVELLES TRAJECTOIRES

ddjs82

23j7C1f

même la fin de l’entreprise dans sa forme actuelle, qui internalise la production

(Controverse 6) ;

-! Dans ce cadre, il a pu être proposé de développer des formes nouvelles de dialogue,

correspondant plus fidèlement aux relations d’interdépendance économique entre les

entreprises ;

-! D’autres appellent à lier davantage le dialogue social aux niveaux des territoires et des

bassins d’emploi ;

-! Pour d’autres, il est préférable d’opérer une refonte des branches professionnelles, afin

de mieux correspondre à la réalité des filières, quitte à multiplier les négociations

interbranches et/ou à réduire le nombre de branches. Plusieurs contributeurs ont en

effet décrit des rattachements de branches peu adaptés à la variété des professions du

domaine numérique.

“Dans un contexte général où la « chaîne de valeur » (notion qui désigne l’ensemble des

fonctions assumées pour produire et mettre sur le marché un bien ou un service) est

de plus en plus éclatée le long de filières internationalisées, aucune entreprise n’intègre

plus l’ensemble des étapes de la chaîne de production et de distribution. Il existe donc

aujourd’hui un enjeu majeur pour les négociateurs, qui doivent pouvoir accéder à une

information pertinente, comprendre l’ensemble du processus et dépasser le cadre

strictement juridique de l’entreprise. Se pose également la question du bon niveau de

la négociation pour qu’il soit en adéquation avec le niveau effectif de la décision.

En revanche, plaquer ces accords dans un paysage dont les piliers essentiels sont

l’accord de branche et l’accord d’entreprise peut être source de grande insécurité en

l’absence de toute articulation entre les différents accords. Si la restructuration des

branches aboutissait à une meilleure adéquation avec les logiques de filières, une

partie de la difficulté pourrait à terme disparaître. En tout état de cause, c’est un

domaine qui devrait pouvoir être ouvert à l’expérimentation et à l’initiative de branches

et d’entreprises volontaires, ceci sous le contrôle des pouvoirs publics et notamment

des ministères en charge de l’économie et du travail.”

Extrait du rapport de Jean-Denis Combrexelle

La négociation collective, le travail et l’emploi

“La disruption des chaînes de valeur provoque des liens d’interdépendances nouveaux.

Par exemple, on peut se dire que Google fait désormais pleinement partie du paysage

économique et donc social d’un salarié de l’industrie hôtelière. Le référencement

publicitaire amène 30% de mon chiffre d’affaire. Si le prix de ces services augmente,

il faut bien imputer la diminution des marges par ailleurs.”

extrait des contributions

“Quand on pense au dialogue social - numérique ou pas -, il faut garder en tête un

principe de base : la négociation doit être collective. Le numérique a renforcé

l’individualisation de la relation salariale : la qualité de travail d’un salarié moyen est

72

More magazines by this user
Similar magazines