LES NOUVELLES TRAJECTOIRES

ddjs82

23j7C1f

dans un monde fondamentalement incertain. Plutôt donc que de fixer un ensemble de

nouvelles certitudes, qui, à peine auraient-elles été articulées, seraient à remettre en

question, le Conseil a voulu dessiner, d’une main modeste mais ferme, les chemins

praticables dans un monde d’incertitudes.

Agir est nécessaire

Tout d’abord les mutations sont globales, interdépendantes et touchent l’ensemble des pays

: ne pas agir au niveau national ou européen reviendrait ainsi à laisser d’autres choisir pour

nous.

Ensuite, c’est précisément parce que nous ignorons ce qu’il va se passer qu’il est nécessaire

d’agir, d’anticiper, d’expérimenter, afin de préparer l’ensemble des possibles et de ne pas être

pris au dépourvu. Ainsi c’est précisément parce que les projections concernant la quantité de

destructions d’emplois par l’automatisation sont tout à fait incertaines et qu’elles divergent

très fortement qu’il n’est pas possible de se contenter du statu quo. C’est aujourd’hui qu’il

faut construire les modèles et les dispositifs visant à accompagner, à protéger et à inciter,

quelle que soit la situation. De la même manière les incertitudes liées au développement de

l’économie à la demande et de l’économie collaborative doivent être un moteur de l’action.

Sans que l’on sache l’ampleur que peuvent prendre ces types de fonctionnement - d’aucuns

allant jusqu’à prédire la fin du salariat - ils fonctionnent comme un test pour l’ensemble des

politiques publiques de l’emploi. Ils permettent en effet de repenser la capacité de ces

dernières à appréhender une diversité de modèles d’organisation des entreprises, de

protection des travailleurs, de (re)distribution, de régulation, de capacités d’innovation…

C’est enfin parce que les incertitudes ne sont pas à concevoir uniquement comme des risques,

mais comme un ensemble d’occasions à saisir, d’initiatives à développer, de nouvelles façons

de fonctionner collectivement et individuellement à inventer. A cet égard le “réalisme”

politique ou économique est souvent synonyme de courte vue ! En effet c’est en sortant de la

gestion à court terme, que ce soit dans l’entreprise ou dans l’administration publique, que

l’on pourra inventer de nouveaux modèles collectifs adaptables.

Pour guider l’action publique et privée dans les incertitudes, le Conseil national

du numérique estime qu’il est nécessaire de défendre un certain nombre

d’objectifs principaux :

Valoriser les parcours hybrides

Le modèle de la carrière à l’intérieur d’une seule et unique organisation semble de plus en

plus appartenir au passé. Toutefois l’imaginaire français de l’activité reste gouverné par la

règle des trois unités - temps, lieu, action - alors même que les parcours individuels se

diversifient, que les transitions se multiplient et que les profils s’hybrident. Cette hybridation

doit être valorisée, dans la mesure où c’est une des meilleures manières de construire un

modèle résilient, qui permette à chacun de changer d’activité, de renouveler l'appétence pour

son investissement professionnel, de développer de nouvelles compétences et de construire

son propre parcours.

De même l’approche par l’itération et par l’échec assumé comme source d’apprentissage, qui

est au cœur du fonctionnement des startups et des nouveaux schémas d’innovation, participe

à donner un nouveau souffle à la culture du travail.

9

More magazines by this user
Similar magazines