Views
2 years ago

PARTIR

160817-programme_des_rvh_2016

2 ÉDITORIAUX © Amélie

2 ÉDITORIAUX © Amélie Debray QUE PARFOIS L’ENVIE DE PARTIR EST FORTE ! L’envie de s’évader vers des horizons plus souriants est par moments bien légitime face à un monde si troublant, au terrorisme barbare, à une Europe qui semble se déliter, aux extrémistes religieux qui tentent d’imposer à l’humanité leurs visions du monde issues d’esprits dérangés, face au retour en force des nationalistes flanqués de leurs idées simplistes et de leur univers rétréci. De fait, le besoin d’histoire ne s’est jamais autant fait sentir, cette histoire qui permet de mieux comprendre, de relativiser, de replacer dans le contexte de la longue durée. L’histoire qui invite à réaliser que finalement il n’y a pas grand chose de neuf « PARTIR »… Nous avons choisi le plus court des titres, cette année. Un verbe seulement, mais imposant au regard, aussitôt, sa richesse. La douceur du rêve s’y mêle au plus cruel des arrachements vers l’exil, les espérances heureuses au plus brutal des émigrations qu’infligent les drames collectifs. Avec, quelque part, entre le pire et le meilleur, tout l’éventail des voyages multiformes, qu’ils soient d’études, de vacances ou de noces, les pèlerinages, religieux ou politiques, les évangélisations lointaines, les croisades et les colonisations, et jusqu’au long effort pour s’extraire de notre planète, vers la Lune, Mars ou plus loin encore : l’imaginaire étant présent partout, sous le soleil, que les hommes ont toujours romanesque, théâtral, artistique ou persécuté les minorités, que le fanatisme ÉDITO poétique, installant ce halo de mystère religieux a toujours engendré le malheur qui nimbe souvent — voyez Rimbaud et le sang si on lui laisse la bride sur le cou — les départs et les déracinements. et que les populistes et les démagogues Nous rencontrerons les personnages ont toujours su jouer des peurs pour les plus pittoresques, découvreurs arriver à leurs fins tragiques. Mais l’histoire enseigne aussi que et conquérants, missionnaires et aventuriers, amazones et l’homme a la capacité de surmonter ses errements, que la raison sait triompher de l’obscurantisme et que le terrorisme a toujours échoué à terme. L’histoire, par les exemples qu’elle nous donne, encourage la foi en l’homme et en sa faculté de résilience. Elle nous encourage à regarder l’avenir avec confiance avec le progrès pour boussole. Le besoin d’histoire et de ses enseignements est d’autant plus grand que la période est troublée, incertaine. Nous avons besoin d’histoire mais nous avons aussi et surtout besoin d’idées, d’échanges, de controverses afin de forger des solutions et des perspectives pour le bien vivre ensemble. Les Rendez-Vous de Blois proposent un cadre idéal pour cet échange d’idées propre à nous offrir des horizons plus dégagés. Partons pour Blois et réfléchissons tous ensemble, historiens, chercheurs, citoyens, professeurs, à la meilleure manière de préparer demain. Les Rendez-Vous de l’Histoire c’est bien sûr le festival des historiens et des amoureux de l’histoire mais c’est aussi un immense Forum des idées sans équivalent en France car l’histoire, par nature, invite à méditer sur les grandes questions sociales et politiques, sur la marche du monde et sur les manières de le rendre meilleur. Bienvenus à Blois ! Francis CHEVRIER Créateur et directeur des Rendez-vous de l’histoire exploratrices. Nous irons jusqu’aux turbulences du militaire et du civisme : abandon de poste par les soldats ou renoncement des hommes d’État, de Charles Quint à Charles de Gaulle. Nous aborderons, métaphoriquement, à la profusion de toutes les transes et de tous les égarements calculés – puisqu’on peut aussi, paraît-il, partir sans bouger… Selon notre vocation, nous parcourrons la longue durée des siècles, pour débusquer les ressorts des migrations de toute sorte : famines, épidémies, conflits armés, mutations écologiques, violences cléricales. Partout il y aura des enthousiasmes et des haines, des tendresses et des rejets, des passions et des nostalgies ; il y aura les refus proclamés de l’Autre, les forces conjuguées pour son départ, comme aussi le désir de l’attirer ; il y aura du sang et des larmes, des amours heureuses et des démographies compliquées. Les frontières, les remparts, les barbelés affirmeront, en négatif des envols, leur dureté quotidienne et symbolique. La vie affluera de toute part. Ce sera l’Histoire. Jean-Noël JEANNENEY Président du Conseil scientifique des Rendez-vous de l’histoire © Pierre Hybre

ÉDITORIAUX 3 « La chair est triste, hélas ! et j’ai lu tous les livres. / Fuir ! là-bas fuir ! Je sens que des oiseaux sont ivres. / D’être parmi l’écume inconnue et les cieux ! » Partir, le mot seul exhale d’innombrables poèmes, de Mallarmé à Baudelaire, en passant naturellement par Edmond Haraucourt, dont le « Partir, c’est mourir un peu », a largement éclipsé, par sa célébrité, le nom de son auteur. Mais partir, au-delà des rêveries artistiques et mélancoliques, c’est avant tout un thème d’une actualité brûlante, depuis les crises des migrants et des réfugiés, jusqu’à celui, en ce 24 juin où j’écris ces lignes, du départ de la Grande Bretagne hors de l’Union Européenne. Partir, ce mouvement déchirant, nourrit l’histoire du monde depuis l’Antiquité, et bien au-delà, avec les premières migrations de l’ère préhistorique. Quant au départ, à notre époque, il est parfois devenu anodin, à tel point que les émotions de nos ancêtres devant un simple voyage en train ou en avion sont pour nous des mystères. Pourtant, partir, cela n’est jamais neutre. Dramatique, tragique, ou joyeux, le départ a scandé l’histoire longue de l’humanité. Passent les années, et passent les rendez-vous de l’Histoire de Blois, mon étonnement, j’avoue, reste toujours le même, devant la pertinence et en même temps l’intemporalité des thèmes abordés. © Photo Margot L’Hermite En cela, ces rendez-vous se montrent dignes de la discipline qu’ils convoquent. Une discipline essentielle, qui articule à l’esprit critique et à l’exigence scientifique, une fascination presque enfantine, celle qui nous saisit devant la richesse du passé humain. Cette passion contribue à faire de ces rendez-vous, chaque année, un moment incontournable, où viennent se rassembler, débattre, et se former, non seulement des universitaires et des enseignants, mais aussi les amatrices et les amateurs d’histoire. Je souhaite donc, à ces rendez-vous de rester fidèles à ce qu’ils ont toujours été, et de continuer à connaître, année après année, un succès bien mérité, qui, lui, ne risque pas de partir. Najat VALLAUD-BELKACEM Ministre de l’Éducation Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche © Géraldine Aresteanu La Région Centre-Val de Loire mène depuis de nombreuses années une action déterminée en faveur de la culture, porteuse d’épanouissement personnel et de partage. À la fois soutien et initiatrice de projets, notre collectivité s’est fixé le double objectif de favoriser le foisonnement d’une offre culturelle exigeante et de faciliter son accès au plus grand nombre. Cette démarche citoyenne se conjugue avec la volonté de conforter le rayonnement de notre Région. C’est pourquoi nous sommes attachés à la présence d’un événement aussi emblématique que les Rendez-vous de l’histoire de Blois, dont l’excellence et la notoriété font une manifestation culturelle majeure. Ouverte aux spécialistes comme au vaste public, elle est un lieu d’échanges et de débats à la fois exigeants et accessibles. Les Rendez-vous permettent, grâce à des propositions fortes et diversifiées, de placer nos questionnements contemporains sous l’éclairage des approches historiques. Pour leur 19 e édition, sous la présidence de Michaëlle Jean, Secrétaire Générale de la Francophonie, ils auront pour thème « Partir», sujet aux multiples facettes. La qualité des personnalités présentes, la richesse des débats et conférences, le salon du livre d’histoire, les cafés et dîners historiques, les expositions et les actions en direction du milieu scolaire, viendront cette fois encore contribuer à l’étude de ce beau sujet et confirmeront le succès et la notoriété des Rendez-vous de l’histoire. Je tiens à remercier ici chaleureusement toute l’équipe d’organisation pour la grande qualité de son travail. François BONNEAU Président de la Région Centre-Val de Loire

PARTIR
Rencontres 2011 - iehca
Calendrier 2013 - Coeur Val de Loire
L'unité 35 n° 225 - Bienvenue sur le site du Parti Socialiste en Ille-et ...
OFFICIEL
OFFICIEL
OFFICIEL
RELIGIONS POUVOIRS
Vivre à - Site de la Mairie de Sarrebourg
Hop Septembre 2010 - Ville de Chelles
Conte et compagnies - Territoire de Belfort
le magazine de - Ville de Saint-Sébastien-sur-Loire
Téléchargez le programme - Vosges
N°29 - OCTOBRE 2008 - Communauté de Communes du Mont D'Or ...
L'Automne Andernosien - Andernos les Bains - Mairie d'Andernos
À PARTIR DE 349 €
Le Goethe-Institut - Portail de la coopération franco-allemande
« J'AI PRIS MA CARTE À LA FNAC, C'EST UN TRÈS BON PARTI »