pdfjoiner(1)

mickaellou

14 Les Capucins à Brest

Ouest-France

Mardi 3 janvier 2017

« Les Brestois se sont réapproprié ce quartier »

Acheter, habiter, louer, travailler, faire du commerce… Dans quelques mois, le quartier

des Capucins est amené à devenir un vrai lieu de vie.

En quelques mois, un nouveau quartier est sorti de terre sur la rive droite. Les premiers habitants sont attendus au début de cette année.

Béatrice Le Grand

Habiter aux Capucins

Au premier semestre 2017, les premiers

habitants poseront leurs valises

aux Capucins. Pour les particuliers,

l’appel d’offres lancé par Brest métropole

aménagement avait été, en partie,

remporté par la société Kermarrec

promotion (avec l’Adim, du groupe

Vinci). Quatre résidences ont alors

été prévues en face des Ateliers dans

le cadre du programme Riva avec, au

total, 106 logements, du T1 bis au T5.

La commercialisation a été lancée en

octobre 2014. « Elle a connu un vrai

succès, qui nous a permis de démarrer

les travaux moins de six mois

plus tard, apprécie le directeur commercial

Sylvain Lam. Très vite, le taux

de remplissage a été excellent. Aujourd’hui,

on a bon espoir d’arriver

au moment de la première livraison

avec la totalité des lots vendus. »

Deux types de clientèles se sont manifestés

: « Les investisseurs, qui ont

plutôt acheté des petits logements,

et les personnes qui vont y habiter

en résidence principale. Ce sont

surtout des Brestois, ou des gens

qui ont des attaches brestoises. »

Le caractère « désertique » initial du

plateau n’a pas rebuté les candidats.

« Il y a bien eu quelques interrogations,

mais le travail a été bien fait

de la part de Brest métropole, avec

les équipements dans les Ateliers et

la présence du téléphérique, estime

Sylvain Lam, qui souligne le bon coup

de pinceau apporté rive droite. « Ça a

modernisé le quartier, ça lui a donné

une nouvelle dimension. » Et avec le

temps, les ventes se sont même accélérées…

« Plus cela devenait une

réalité tangible, moins on avait « à

vendre » le devenir du quartier. Les

Brestois se sont réapproprié cette

partie de la ville dont ils ont été privés

pendant longtemps. »

Travailler aux Capucins

Les Capucins seront aussi un lieu

de travail. Outre l’immeuble de bureaux

programmé par l’Adim, le Cap

Vert a construit un bâtiment de cinq

étages, de 1 700 m 2 de surface. « Un

immeuble de bureaux et de commerces,

d’activité tertiaire et commerciale

», précise Olivier Jacolot,

chargé d’opération à la Sempi, la

société d’économie mixte qui porte

le projet. La Sempi y a d’ailleurs déjà

ses bureaux, et a été rejointe en juillet

par l’antenne Ouest Bretagne de la

Caisse des dépôts et consignations.

Faire du commerce aux Capucins

Début juillet, Brest métropole aménagement

(BMa) a lancé l’appel à

projets pour l’implantation de commerces

aux Ateliers, sur une surface

de 5 000 m 2 . « On a reçu une quinzaine

de réponses, explique la directrice

générale de BMa, Claire Guihéneuf.

On va discuter avec eux afin de

consolider le projet économique… »

Trois types d’activités ont été répertoriés

dans les candidatures : hôtellerie

et bars, loisir tourisme urbain (murs

d’escalade, sport…), culture (expositions…).

« Ce qui nous manque un

peu c’est le côté « petite boutique ».

Mais rien n’est fini, il n’y a pas de

date limite pour envoyer un dossier.

» L’ouverture des premiers commerces

est programmée au premier

semestre 2018.

Yannick LE COQUIL.

Vivre aux Capucins…

La cité internationale

La vocation de la cité internationale

des Capucins n’est pas de fournir

un lieu d’études, mais « d’héberger

des chercheurs, des enseignantschercheurs

ou des doctorants et

les post-doctorants. Il y a 33 appartements

pour les accueillir, à partir

de la nuitée comme à l’année », explique

Nathalie Sarradin, responsable

de la direction Europe et International

à l’UBO. Ouvert le 23 août, le centre

de mobilité international accompagne

par ailleurs les étudiants pour préparer

leur mobilité à l’étranger : visas, papiers

administratifs…

Livraison

Les immeubles Riva 1 et Riva Access

seront livrés au premier trimestre 2017.

Pour Riva 3, ce sera au deuxième trimestre,

et au troisième trimestre pour

Riva 2.

L’optimisation énergétique

Le réseau Smart Grid désigne un réseau

de distribution d’électricité « intelligent

» utilisant l’informatique pour

davantage d’efficacité énergétique.

Deux centrales photovoltaïques de

650 m 2 chacune ont été posées sur

le toit des ateliers et de la médiathèque.

Un automate mis en place

par Schneider Électrique gérera le

surplus, qui sera redistribué. Au total,

le photovoltaïque couvrira 12 %

des besoins théoriques des espaces

publics. Le reste viendra du réseau

électrique normal. Une plateforme

web permettra de maîtriser la performance

énergétique des Capucins.

L’objectif est de collecter des données

de production et de consommation

d’énergie par type d’usage, logements,

bureaux, et commerces, et de

les rendre intelligibles par les usagers

du quartier, soit par internet ou sur un

écran qui sera situé dans les espaces

publics.

C’est le prix moyen du mètre carré pour un

3 150 € appartement dans les résidences du programme

Riva, aux Capucins. Le prix moyen

en accession abordable (accession aidée) est de 2 590 € le m²,

stationnement inclus.

More magazines by this user
Similar magazines