Views
1 year ago

e

ebook-reelection-gks-2017

ebook spécial III le

ebook spécial III le taux d’abstention, un encouragement pour les échéances à venir Pour Tocqueville, les individus se désintéressent de la sphère publique dans les démocraties pour se concentrer sur la sphère privée du fait de leur préférence pour l’égalité. Cela peut conduire à un risque d’abstention. La lutte contre cette dernière est difficile. Certains pays allongent la durée du vote ou cherchent à développer le vote à distance mais la sécurité des suffrages n’est pas assurée. Ces solutions n’ont pas toujours montré leur efficacité jusqu’à maintenant. D’autres pays ont choisi de punir l’abstention par une sanction financière (Belgique, Brésil…), mais elle est rarement appliquée. Le Portugal, par exemple a choisi de ne valider les résultats électoraux que si la majorité des électeurs a participé au scrutin. Que propose Guillaume Soro en Côte d’ivoire ? a) La motivation des électeurs en leur permettant de participer plus activement à la vie politique, d’autant plus qu’il a lui-même coutume de le dire : « une élection n’est jamais gagnée d’avance ». b) Le renforcement du sentiment d’appartenance nationale et la citoyenneté par le contact et les échanges entre les citoyens et celles et ceux qui aspirent à les représenter. être vitale, la démocratie doit se consolider quotidiennement par une participation effective des citoyens. Désormais, la construction de l’État, qui a supplanté les autres modes d’organisation sociale et politique, a permis de valoriser la « légitimité légale-rationnelle » au détriment des légitimités « traditionnelle » et « charismatique ». En définitive, la date du 09 Janvier 2017 constitue un de ces moments critiques où la cartographie politique Ivoirienne s’est radicalement morcelée en deux parties : la première est l’altération des croyances sociales d’où dérivent les spéculations politiques. La seconde est la création de conditions d’existence et de pensée entièrement nouvelles, engendrées par la modification de nos différentes approches dans la recherche de la réconciliation. C’est cette nouvelle donne qui nous impose Guillaume Kigbafori Soro, le visionnaire, qui instruit par l’expérience et la lucidité, nous enseigne l’art de naviguer entre les écueils. Beaucoup de promesses et d’espérances sont contenues en cet homme dont la réélection triomphale à plus de 95 % des voix, à la tête de la première législature de la troisième République, augure d’un destin national immense. c) L’investissement de l’espace public pour confronter leurs idées, leur vision de la Cité. A défaut de ces trois conditions, et face au mécontentement des électeurs, au manque de motivation ou d’informations, à la défiance, contestation, individualisme, nos jugements sociaux pourraient être largement influencés par la tendance à privilégier ce qui nous semble représentatif d’une généralité. Pour Janvier 2017 LA RÉÉLECTION MAGISTRALE DE GUILLAUME KIGBAFORI SORO 20 À LA TÊTE DU PREMIER PARLEMENT DE LA TROISIÈME RÉPUBLIQUE DE CÔTE D’IVOIRE

ebook spécial Le Plébiscite du Président Soro comme Prélude de la Troisième République L’Editorial de Mamadou Djibo, PhD Philosophy L e lundi 9 janvier 2016 a consacré le début effectif de la Troisième République. Le mardi 10 l’activation des prérogatives constitutionnelles du Président de la république, le Président Alassane Ouattara par la nomination conformément à la loi d’éminentes personnalités pour animer les institutions de la Troisième République. Foin des spéculations, il faut se lever et marcher comme nous le recommande Bergson pour un aller simple à l’objet même de la Troisième République. Et comme toujours la République a toujours des yeux vigilants sur l’ordre démocratique. Le déplacement présidentiel à la représentation nationale, lieu de la souveraineté populaire, en valait la chandelle. Ce déplace- ment est la continuation de la journée inaugurale de la Troisième République. Les partisans de Montesquieu y verront le mécanisme républicain de contrôle d’un pouvoir par un autre pouvoir pour conjurer ainsi les abus inhérents à l’exercice de toute parcelle de pouvoir. Les Humains n’ont pas changé fondamentalement dans leur appétence pour les abus de pouvoir, de Périclès au dernier des Mohicans. Quant à l’ordre démocratique, il reste la fulgurance et la plénitude du lien de représentation et de la contractualisation de l’exercice du pouvoir. Le peuple souverain est sourcilleux sur la redevabilité et les sociétés civiles doivent en assurer les interpellations. Voilà, le décor des limites républicaines. Quelles en sont les lignes de faits ? Janvier 2017 LA RÉÉLECTION MAGISTRALE DE GUILLAUME KIGBAFORI SORO 21 À LA TÊTE DU PREMIER PARLEMENT DE LA TROISIÈME RÉPUBLIQUE DE CÔTE D’IVOIRE

Mise en page 1
01- 2013.pdf
ANDRÉ ANTOINE
Bulletin
Mise en page 1
E-book082014
La lettre - Patricia Adam