LES NOUVELLES

pmchapon

ndi58_pdf_definitif

GRAND ANGLE

VIVRE SA RETRAITE !

OÙ ET COMMENT ?

LE MAGAZINE POUR BIEN VIVRE VOTRE RETRAITE — N°58 FÉVRIER 2017

LES NOUVELLES

DE L’IRCANTEC

VOTRE CAISSE

L’Ircantec à nouveau

récompensée pour sa démarche

d’investisseur responsable

TENDANCES

La domotique

au service des seniors

BIEN VIEILLIR

Châteaux de la Loire méconnus :

entrez dans la confidence

www.lesnouvellesdelircantec.fr


BONNE ANNÉE 2017 AVEC L’IRCANTEC

Jean-Pierre Costes, président du conseil d’administration

Cela fait maintenant plus d’un an que le

nouveau Conseil d’administration de

l’Ircantec est en place et qu’il m’a donné sa

confiance. Je me félicite des nombreuses

décisions concernant la gestion de notre

institution prises au cours de cette année :

celles-ci contribuent à la préservation des

réserves de notre régime tout en faisant de

celui-ci un investisseur attentif aux

générations à venir. Cette démarche,

reconnue au niveau international, sera

renforcée en 2017 afin de permettre une

gestion toujours plus juste et durable de

nos réserves.

Le projet de décret portant sur la gestion

financière des réserves des caisses de

retraite devrait être modifié en 2017. Sachez

que le Conseil d’administration et moimême

sommes déterminés à préserver

l’indépendance de l’Ircantec : celle-ci est

garante d’une gestion pérenne des réserves

dans le respect de nos valeurs

d’investisseur responsable et d’une juste

distribution des pensions.

Ce numéro, largement consacré à l’habitat,

vous présente la politique d’investissement

du régime dans l’immobilier ainsi que les

aides proposées par le fonds d’action

sociale aux retraités les plus démunis.

Je vous souhaite à tous

une excellente année 2017.

SOMMAIRE

08 10 21

VOTRE CAISSE

03 Panorama

- Agenda : versement des retraites

- Changement d’état-civil ou de situation

familiale

- Prélèvement des cotisations sociales

sur les pensions de retraite

04 Temps fort

- L’action sociale : l’Ircantec vous

accompagne pour bien vivre votre

retraite

05 Temps fort

- Le barème et les aides pour 2017

06 Temps fort

- Comment demander une aide ?

07 Temps fort

- Portefeuille immobilier de l’Ircantec,

une gestion durable

08 Temps fort

- L’Ircantec à nouveau récompensée

pour sa démarche d’investisseur

responsable

09 Temps fort

- Mesure de l’empreinte carbone :

l’Ircantec, une institution pionnière

et engagée

SENIORS EN VACANCES

10 L’offre 2017 des partenaires

de l’Ircantec

GRAND ANGLE

12 Vivre sa retraite !

Où et comment ?

TENDANCES

17 La domotique au service

des seniors

BIEN VIEILLIR

18 Santé

- Nutrition : faire rimer alimentation avec

santé et plaisir

19 Pratique

- Comment avoir accès à Internet quand

on n’est pas équipé ?

20 Pratique

- Immobilier : comment emprunter

après 60 ans ?

DÉTENTE

21 Évasion

- Châteaux de la Loire méconnus :

entrez dans la confidence

22 Jeux

ÉCHANGE

23 Contact

- Vous informer sur votre retraite

Siège social de l’Ircantec : 33 rue Villiers-de-l’Isle-Adam 75971 PARIS

Cedex 20 • Directeur de la publication : Jean-Pierre Costes • Rédacteur

en chef : Isabelle Vergeat-Achaintre • Réalisation : All Contents

• Points d’information Ircantec : Angers : 02 41 05 25 25 -

DRS-Ircantec.ndi@caissedesdepots.fr • Crédits photos : Shutterstock, Noun

Project • Impression : Imaye Graphic • Dépôt légal : février 2017

• ISSN : 1624-4737

2 Les Nouvelles de l’Ircantec — N°58 février 2017


VOTRE CAISSE | PANORAMA

Agenda

Versement des retraites

Le paiement de votre retraite sera effectif

sur le compte de votre établissement financier

aux dates suivantes :

Périodicité

de

paiement

Dates de paiement pour l’année 2017

Mensuelle 27/01 24/02 29/03 26/04 29/05 28/06 27/07 29/08 27/09 27/10 28/11 21/12

Trimestrielle 29/03 28/06 27/09 21/12

Annuelle 21/12

Le délai d’acheminement sur votre compte dépend de votre établissement

financier. Si votre compte n’est pas crédité dans les premiers jours du mois

suivant le versement, veuillez interroger d’abord votre établissement financier

avant de nous appeler.

Changement d’état-civil

ou de situation familiale

MONTANT

DE LA RETRAITE

+ VALEUR DU POINT :

Au 1 er octobre 2016, la valeur

du point Ircantec est de 0,47507 €.

Le montant annuel de la retraite

est calculé en multipliant

le nombre total des points

acquis, y compris les

majorations, par la valeur

du point Ircantec au moment

de la liquidation des droits

(art. 18 arrêté du 30 décembre

1970 modifié).

Tout changement d’état civil ou

de situation familiale peut avoir

des incidences sur vos droits

à la retraite.

L’Ircantec doit être informée dès que

possible de ce changement pour mettre

à jour vos données d’état-civil et

éventuellement vos droits à la retraite.

Vous devez nous adresser par courrier

la copie de l’un des justificatifs

ci-dessous (indiquez sur votre courrier

votre numéro de sécurité sociale,

l’adresse courriel et le numéro de

téléphone de la personne concernée).

Changement d’état-civil : une copie

de la carte d’identité ou une copie

Prélèvement des cotisations sociales

sur les pensions de retraite

En application des dispositions

législatives et réglementaires,

l’Ircantec prélève des cotisations

sociales sur les pensions de retraite

selon votre situation fiscale.

Vous êtes fiscalement domicilié en

France et vous bénéficiez du régime

d’assurance maladie français :

le revenu fiscal de référence et le

nombre de parts figurant sur l’avis

du livret de famille ou un extrait d’acte

de naissance avec mentions marginales

ou une copie du jugement modifiant

l’état-civil ou une copie du passeport.

Mariage ou remariage : une copie

du livret de famille régulièrement tenu

à jour ou un extrait d’acte de mariage

ou un extrait d’acte de naissance

avec mentions marginales.

Divorce ou séparation de corps :

une copie du livret de famille

régulièrement tenu à jour ou un

extrait du jugement ou un extrait

d’acte de mariage ou d’acte de

naissance avec mentions marginales

de la décision du tribunal.

d’imposition sur le revenu ainsi que

la perception ou non d’un avantage

non contributif de la Sécurité sociale

déterminent les taux de prélèvements

sociaux auxquels vous êtes assujetti.

Attention, le fait d’être non imposable

ne vous exonère pas des cotisations

sociales.

VALEUR DU POINT

IRCANTEC

0,47507 €

AU 1 ER OCTOBRE 2016.

Conseils :

Si vous êtes domicilié

fiscalement en France,

n’adressez pas la copie

de votre avis d’imposition.

En effet, chaque année

la Direction générale

des Finances publiques

communique à l’Ircantec

la situation de ses retraités

au regard des prélèvements

sociaux (opération autorisée

par la CNIL).

Si vous souhaitez plus

d’informations,rendez-vous sur

www.ircantec.retraites.fr

Les Nouvelles de l’Ircantec — N°58 février 2017

3


VOTRE CAISSE | TEMPS FORT

L’action sociale :

l’Ircantec vous accompagne

pour bien vivre votre retraite

Une difficulté ? Besoin d’aide ? Envie de partir en vacances ? Besoin de souffler, de prendre

un peu de repos ? Le conseil d’administration de l’Ircantec souhaite vous proposer une action

sociale qui réponde largement à toutes ces questions. Un seul objectif : vous accompagner

pour bien vivre votre retraite.

L’action sociale de l’Ircantec vous

propose un accompagnement

au travers de différents axes :

Les aides individuelles

Une difficulté, besoin d’aide ?

Nous pouvons vous accompagner.

Trois critères cumulatifs doivent être

satisfaits pour bénéficier de nos aides :

• avoir acquis au moins 900 points

Ircantec en droit direct ou 450 points

en réversion ;

• avoir cotisé au minimum 10 ans

à l’Ircantec ;

• avoir des ressources comprises dans

le barème Ircantec à 8 tranches.

L’examen des ressources est basé sur le

revenu brut global figurant sur votre avis

d’imposition 2016 (sur les revenus 2015).

Les prêts

Les retraités qui répondent

aux critères de points et de durée

de carrière peuvent solliciter un prêt

social. Le taux diffère selon le niveau

des ressources. Ils peuvent être

accordés pour financer des travaux

d’amélioration de votre logement

(résidence principale uniquement)

ou pour des besoins personnels. Ils

sont accordés après étude du dossier.

Des conseils et ateliers

pour bien vivre votre retraite

Les ateliers « Forme et santé »

(nutrition, équilibre, mémoire, habitat...)

se déroulent près de chez vous.

C’est l’occasion de faire des rencontres

et de bénéficier de conseils pour bien

vivre le quotidien. Ils sont organisés

par les caisses de retraite réunies en

inter-régimes dans vos régions.

Depuis 2014, l’Ircantec est partenaire

en Ile-de-France du PRIF (Prévention

retraite Ile-de-France). En 2017,

le partenariat a été élargi à deux

nouvelles régions avec les structures

inter-régimes Cap Retraite Bretagne

et Atouts Prévention Rhône-Alpes.

POUR EN SAVOIR

Consultez sur www.ircantec.retraites.fr

notre rubrique

« Bien vivre sa retraite »

Les ateliers « Forme et santé ».

Des vacances à prix réduits

Grâce à nos séjours « Seniors en

vacances » ou encore avec nos

partenaires loisirs sélectionnés pour

vous, partez à petits prix pour un séjour

de qualité (en location, demi-pension

ou pension complète). Bénéficiez de

6 à 40 % de réduction. Nos partenaires

loisirs en 2017: Azureva, Cap’Vacances

(nouveauté), Cévéo, Center Parcs, Pierre

et Vacances, Vacanciel, VVF Villages

(nouveauté) et Vacances Bleues.

POUR EN SAVOIR

Consultez sur www.ircantec.retraites.fr

Les loisirs/Nos partenaires.

Les partenariats

NOUVEAU

Le numéro de téléphone

de l’action sociale change :

02 41 05 25 14

(9h-12h du lundi au

jeudi et 13h-17h le lundi

uniquement-N° unique

et gratuit)

CNP – Contrat d’assurance

dépendance. Anticiper les besoins

financiers en cas de survenance de

la dépendance. L’Ircantec a souscrit un

contrat d’assurance groupe. Ce contrat

est ouvert aux actifs et retraités du

régime, âgés de 50 à 74 ans.

POUR EN SAVOIR

Contactez le 01 34 53 55 00 du lundi

au vendredi de 9h à 12h/14h à 17h.

France Alzheimer – Soutien aux

aidants : NOUVEAUTÉ Votre régime

est partenaire de France Alzheimer

dans son action d’aide aux aidants

(formation des aidants, groupes de

paroles). Vous avez accès gratuitement

à ces actions.

POUR EN SAVOIR

Contactez le 0 800 97 20 97

(appel gratuit).

4 Les Nouvelles de l’Ircantec — N°58 février 2017


VOTRE CAISSE | TEMPS FORT

Le barème et les aides pour 2017

Les indications ci-dessous sont données à titre indicatif car non validées par le Conseil

d’administration au moment de l’impression de la revue.

Tranches

de ressources

annuelles

Barème de ressources annuelles Ircantec 2017

Tranches Personne seule Couple

De à De à

T1 9623 16729

Les ressources du foyer fiscal sont comprises

T2 9624 10329 16730 17873

dans les limites du barème ci-contre. L’examen

T3 10330 11655 17874 19564

des ressources est basé sur le revenu brut global

T4 11656 13675 19565 21985

mentionné sur votre avis d’imposition ou

de non imposition. Pour l’année 2017, c’est l’avis

T5 13676 14296 21986 22801

d’imposition 2016 sur les revenus de 2015

T6 14297 15950 22802 24347

qui est pris en compte. Pour les ménages

T7 15951 18251 24348 27352

disposant d’une imposition séparée, les deux

T8 18252 21633 27353 32584

avis d’imposition seront pris en compte. Montant annuel de majoration des tranches par enfant à charge de moins de 21 ans au 01/01/2017 (5329€)

Les aides proposées par l’Ircantec en 2016

IMPORTANT : la décision d’attribution de l’aide et son montant vous seront indiqués par

courrier, après étude de votre demande.

Les aides Ircantec

• Chauffage-énergie ;

• Hébergement cure thermale ;

• Déménagement (résidence principale uniquement) ;

• Equipement ménager (une fois tous les 3 ans

maximum) ;

• Vacances (une fois tous les 2 ans maximum).

• Dépendance (uniquement pour les allocataires APA

à domicile) ;

• Prothèses (sur prescription médicale et sous réserve

de la prise en charge par la Sécurité sociale) ;

• Téléassistance ;

• Répit (frais d’hébergement, hors soins) ;

• Matériel médical ;

• Amélioration du logement (une fois tous les 3 ans

maximum).

Services à la personne

2 formules au choix :

1. Aide versée en fonction du montant payé par

le bénéfi ciaire et indiqué sur l’avis d’imposition

(ligne emploi d’un salarié à domicile).

2. Aide préfi nancée lors de la mise en place

de la prestation via l’enseigne Domiserve +.

Tranches de revenus

concernées

Jusqu’à la tranche 5

de ressources.

Jusqu’à la tranche 8

de ressources.

Jusqu’à la tranche 8

de ressources.

Justificatifs à fournir

1 Avis d’imposition 2016 sur les revenus 2015.

2 Facture lisible, nominative et acquittée, datant

de moins d’un an.

1 Avis d’imposition 2016 sur les revenus 2015.

2 Facture lisible, nominative, acquittée,

datant de moins d’un an.

3 Pour le matériel médical : facture et décomptes

de remboursement de la sécurité sociale,

complémentaire santé + certifi cat médical.

4 Pour les prothèses : factures et décomptes

remboursement sécurité sociale et complémentaire santé.

5 Pour la dépendance : copie du plan APA défi nitif.

1 Avis d’imposition 2016 sur les revenus 2015.

2 Pour la formule 1), fournir l’attestation fi scale 2015

des sommes payées pour l’emploi de la personne

(donnée par le CNCESU, l’URSSAF ou la structure

d’aide à domicile).

Plus d’informations et de détails sur : www.ircantec.retraites.fr rubrique « Être à la retraite »/Les aides.

Les Nouvelles de l’Ircantec — N°58 février 2017

5


VOTRE CAISSE | TEMPS FORT

Comment demander

une aide ?

Avant de solliciter l'action sociale, vérifiez que vous

remplissez bien les critères d'attribution (points, durée

de carrière, ressources).

Pour demander votre formulaire d’aide, deux possibilités :

Connectez-vous sur le site : www.ircantec.retraites.fr

rubrique Espace personnel

Ou utilisez le coupon-réponse joint au magazine

(cochez la case qui correspond à votre besoin).

Attention, il doit être affranchi et ne pas contenir de rature,

rayure ou surcharge manuscrite.

Et dans tous les cas, renvoyez ensuite l’imprimé complété,

signé et accompagné des justificatifs demandés.

Veillez à envoyer des copies de documents

pour les justificatifs. Les informations

doivent être lisibles et sincères.

Votre demande sera traitée si le dossier

est complet.

L’enquête sur l’aide énergiechauffage

de l’action sociale

Vous avez été plus de 7 000 bénéficiaires

de l’aide énergie-chauffage à recevoir

l’enquête menée sur la situation

énergétique de votre logement

pendant l’été dernier. Plus de 70 %

d’entre vous ont répondu à cette

enquête, un grand merci pour

votre participation !

Les résultats

Le bénéficiaire est, majoritairement,

une femme seule, âgée de 70 ans,

propriétaire ou locataire, dont le

revenu annuel moyen se situe entre

10 330 € et 11 655 € (dans la tranche

3 du barème de l’action sociale).

Elle habite dans le Nord-Pas-de-Calais,

en Île-de France, en Auvergne-Rhône-

Alpes ou en Midi-Pyrénées.

DÉLAI POUR

ADRESSER

VOS DEMANDES :

avant

le 30 novembre

2017

Le logement des bénéficiaires

propriétaires est, la plupart du temps,

une maison ancienne (plus de 30 ans),

sur un seul niveau et d’une superficie

de 85m 2 . Le système de chauffage est

individuel et alimenté principalement

au gaz (l’électricité étant la deuxième

source d’énergie). La chaudière

a généralement plus de dix ans.

Le chauffage est diffusé par des

radiateurs équipés de thermostats

d’ambiance. L’eau chaude est produite

par un ballon électrique. Le logement est

équipé de doubles vitrages et de volets.

Il n’a jamais fait l’objet de diagnostic

de performance et n’a jamais été

rénové pour 43 % d’entre eux.

Vos besoins

et demandes

exprimés

en tant que

propriétaires

1

Concernant les travaux (par ordre

de préférence) : l’isolation du

logement, le changement des

menuiseries, de la chaudière

et du chauffe-eau, la rénovation

de l’électricité et de la plomberie.

2

NOUVEAU

EN 2017

Suivez le

traitement de vos

demandes sur

votre espace

personnel !

Concernant l’accompagnement

pour effectuer ces travaux

(par ordre de préférence) :

une aide financière, des conseils

et un accompagnement technique

administratif, un prêt à taux

bonifié.

La moitié des répondants serait

favorable à un diagnostic

de performance énergétique

du logement gratuit.

N.B. : 79 % des répondants aux

besoins de travaux y ont renoncé

par manque de moyens

financiers et 9 % par manque de

conseils et d’accompagnement.

Et pour la suite ?

Pour répondre aux souhaits

que vous avez émis dans cette

enquête, l’Ircantec travaille sur

des actions à vous proposer.

Votre caisse vous tiendra informés

dans les prochains numéros

des Nouvelles de l’Ircantec.

6 Les Nouvelles de l’Ircantec — N°58 février 2017


VOTRE CAISSE | TEMPS FORT

Portefeuille immobilier de l’Ircantec

Une gestion durable

L’Ircantec a confirmé, en 2015, sa bonne santé financière

avec la réalisation d’un résultat excédentaire en phase

avec les prévisions. Explications :

Une démarche d’investisseur

responsable

Comme pour le placement de

l’ensemble de ses réserves, la démarche

d’investisseur responsable de l’Ircantec

dans l’immobilier se veut simple,

progressive et pragmatique. Cette

démarche vise à entretenir sur le long

terme le capital qui contribuera à la

qualité de vie des futurs pensionnés : le

capital financier pour le versement des

retraites, ainsi que le capital

environnemental et le capital social.

Cette démarche est déclinée pour

la totalité de son portefeuille et vise

à sécuriser ses placements pour agir

au mieux des intérêts à long terme

de ses bénéficiaires, et à développer

la cohérence entre ses valeurs et

ses investissements.

Le secteur immobilier est aujourd’hui

le premier consommateur d’énergie

et la seconde cause des émissions

de gaz à effet de serre en France.

En conséquence, la lutte contre

le réchauffement climatique et

la maîtrise de l’énergie d’un parc

immobilier est un engagement

prioritaire.

Ainsi, l’Ircantec a mis en œuvre

une gestion durable de son parc

immobilier permettant de proposer,

sur les bâtiments neufs comme

existants, une analyse de la situation

actuelle sur le plan ESG

(Environnemental, Social,

Gouvernance). Cette analyse

de l’immeuble offre notamment

la possibilité de mieux piloter

la consommation d’énergie tout

en améliorant la qualité du bien.

Cette gestion durable est suivie

au travers d’un référentiel d’indicateurs

réexaminé chaque année pour

remettre en question la pertinence

de chaque critère et ainsi procéder

à des améliorations si nécessaire.

Les critères sont, par exemple,

la consommation d’énergie et d’eau

du bâtiment, l’accessibilité au personne

en situation de handicap ou encore

la présence d’un dispositif de tri sélectif.

La solidarité intergénérationnelle,

pilier de la politique

d’investissement

Au travers de l’OPCI*, l’Ircantec investit

dans de nombreux types de bâtiment :

immeuble de logements, de bureaux

résidences pour étudiants ou de loisir,

social etc… L’Ircantec investit en

particulier dans des murs

d’établissements de santé « EHPAD

(Établissement hospitalier pour

personnes dépendantes) et/ou

résidence senior » à caractère

associatif. L’Institution réhabilite et/ou

crée de nouvelles structures tout en

maintenant un fort volet social pour

les résidents. Ces investissements ont

vocation à accueillir des personnes

en situation de perte d’autonomie

ou dépendantes. Ils offrent aux seniors

une prise en charge complète

qui comprend l’hébergement,

la restauration, des animations,

l’assistance aux gestes de la vie

quotidienne et les soins.

Toujours dans le cadre de

l’intergénérationnel et via son OPCI,

l’Ircantec investit également

dans des résidences étudiantes.

Ces acquisitions en VEFA ** ou dans

de l’existant font l’objet d’une politique

tarifaire préférentielle proposant

des loyers modérés. En effet, ce secteur

est particulièrement tendu dans le

rapport offre/demande en centre-ville.

* OPCI (Organisme de placement collectif immobilier) :

support financier adapté à l’investissement immobilier

** VEFA (Vente en état futur d’achèvement) :

contrat utilisé dans la vente sur plan

Quelques

investissements

de l’Ircantec en 2015

• L’hôtel « Balmoral », situé

à Menton (06), est un hôtel de

69 chambres proposant des tarifs

préférentiels pour les retraités

de l’institution.

• La résidence « Marc Sangnier »,

résidence étudiante situé

à Talence (33), comprend

153 chambres à vocation sociale,

proposant des loyers modérés.

• L’immeuble de logement

« Organza », situé à Villeurbanne

(69), est un bâtiment en VEFA

de 44 logements situé dans

un ensemble immobilier mixte,

composé de logements en

accession et de logements sociaux.

Les Nouvelles de l’Ircantec — N°58 février 2017

7


L’Ircantec à nouveau

récompensée pour sa démarche

d’investisseur responsable

À l’occasion de la première

édition du « Prix international

du meilleur reporting climatique

Investisseurs » qui s’est

déroulée le 28 octobre 2016 à

Paris, l’Ircantec a été distinguée

dans la catégorie Evaluation de

l’alignement Climat. Ce prix –

créé sous l’impulsion

de Ségolène Royal, ministre de

l’Ecologie, du Développement

durable et de l’Energie

et présidente de la COP21 –

souligne la qualité et la

pertinence de la démarche

d’investisseur responsable

de l’Institution.

Ce prix récompense la cohérence

de la politique d’investissement

de l’Ircantec, incluant les objectifs

climatiques dont le régime s’est doté

dans sa feuille de route 2°C (limiter

la hausse des températures à 2°C

à horizon 2100), ainsi que ses efforts

de transparence accomplis concernant

sa démarche d’investisseur

responsable, engagée depuis 2008.

Le jury, présidé par Ségolène Royal

et constitué de représentants de

l’administration française et

européenne, de parlementaires

français et européens, de groupes

d’investisseurs internationaux (Cérès,

UN PRI, IIGCC, IGCC)* et d’ONG

(Organisations nongouvernementales),

a notamment

apprécié les actions réalisées pour

définir une politique vis-à-vis

des valeurs exposées au charbon,

et le choix d’allouer 4,5% des réserves

de l’Ircantec au financement de la

transition énergétique, que ce soit

au travers d’obligations vertes ou

d’infrastructures.

Jean-Pierre Costes, président du

conseil d’administration de l’Ircantec

et Dominique Lévêque, vice-président,

présents à la cérémonie, ont dédié ce

prix à Eric Loiselet, récemment décédé

et dont l’action et l’exigence ont

contribué à ce succès.

L’Institution, reconnue au plan

international, s’affirme comme un

investisseur responsable et engagé

face aux défis du changement

climatique.

*Cérès : Coalition pour des économies

environnementalement responsables

UN PRI : Principes pour l’investissement responsable

des Nations-Unies

IIGCC : Groupe des investisseurs institutionnels sur

le changement climatique

IGCC : Groupe des investisseurs sur le changement

climatique

8 Les Nouvelles de l’Ircantec — N°58 février 2017


VOTRE CAISSE | TEMPS FORT

Mesure de

l’empreinte carbone :

l’Ircantec,

une institution

pionnière

et engagée

Lors d’une conférence organisée à Paris

le 4 octobre 2016 et rassemblant un public

d’expert (120 personnes), l’Ircantec a présenté

les résultats de l’analyse de l’empreinte carbone

de son portefeuille d’investissement actions.

Retour sur cette étape importante

de la démarche engagée en 2014.

Pour une

institution,

le reporting

climatique vise

trois objectifs :

1 Analyser la contribution

aux objectifs climatiques

internationaux et aux objectifs

liés à la transition énergétique

et écologique ;

2 Comprendre l’exposition

aux risques et opportunités

financières liés à la

« décarbonation » de l’économie

et au changement climatique ;

3 Comprendre dans quelle

mesure la prise en compte de

ces deux éléments et des autres

critères environnementaux sont

pertinents dans la politique de

gestion, d’engagement et de vote.

Pour la première fois, un

investisseur institutionnel,

l’Ircantec, a confié à trois

prestataires extérieurs l’analyse

de l’empreinte carbone de son

portefeuille actions, c’est-à-dire

l’évaluation des émissions de gaz

à effet de serre indirectes

générées par les entreprises dans

lesquelles elle détient des

participations. Cette démarche

pragmatique menée par

l’institution avait pour

but d’étudier les effets

de la méthodologie sur

les résultats.

Une approche novatrice

S’appuyant sur des exemples

concrets, adaptés à la réalité

du portefeuille institutionnel

de l’Ircantec, les différents

prestataires ont ainsi pu

comparer leurs différentes

analyses, permettant également

aux experts présents de s’inviter

dans le débat.

Cette approche inédite de la part

d’un investisseur, tant sur le fond

que sur la forme, contribue

à l’élaboration de nouvelles

méthodologies dans le but

de parvenir à une analyse plus

juste de l’empreinte carbone

des portefeuilles.

Des résultats positifs

Quelle que soit la méthode

d’analyse et la variété des

résultats présentés par les trois

prestataires, l’Ircantec se trouve

toujours en dessous des indices

de référence (entre 20 et 25 %

de moins), ce qui confirme la

qualité de sa gestion financière.

POUR EN SAVOIR

Rendez-vous sur le magazine

web de l’institution :

www.lesnouvellesdelircantec.fr

Votre caisse/investissement

socialement responsable

Les Nouvelles de l’Ircantec — N°58 février 2017

9


VOTRE CAISSE | TEMPS FORT

Vous avez plus de 60 ans (1)

et êtes non imposable (2) ?

Vous avez été très nombreux en 2016 à profiter des séjours « Seniors en vacances »

sélectionnés par l’Ircantec. En partenariat avec l’ANCV, nous vous proposons sept nouvelles

destinations aux quatre coins de la France. Offrez-vous une escapade …

Tarifs :

● Séjour de 8 jours / 7 nuits : 208 € (aide ANCV de 185 € déduite)

● Séjour de 5 jours / 4 nuits : 178 € (aide ANCV de 150 € déduite)

Pour plus de renseignements, contactez les partenaires voyagistes ou rendez-vous sur le site de l’ANCV www.ancv.com

(1) Ou 55 ans pour les personnes en situation de handicap (2) Non imposable : impôt sur le revenu net avant correction inférieur ou égal à 61 €.

Plus d’informations sur le programme ANCV : http://www.ancv.com/

© DR

© DR

© DR

Village Vacances à Port-Manech (29)

2 dates possibles

● Séjour de 8 jours : du 6 au 13 mai / du 16 au 23 septembre

Face à l’océan, le village de Port Manech, riche d’histoire, est le site idéal pour découvrir

le pays des pierres debout, la Pointe du Raz, la baie de Concarneau et la Petite Cité

de Caractère de Locronan.

Transfert assuré depuis la gare de Quimperlé.

Supplément chambre individuelle : 70€/pers. pour le séjour.

Renseignements et réservation auprès de Cap’vacances : 04 71 50 80 81 / resa@capvacances.com

Club « Domaine de Château Laval »

à Gréoux-les-Bains (04)

2 dates possibles

● Séjour de 8 jours : du 29 avril au 6 mai / du 7 au 14 octobre

Au cœur d’un domaine de 30 hectares, idéal pour découvrir les charmes de la Provence,

venez profitez de nombreuses installations et animations : boulodrome, tir à l’arc, piscine

couverte et chauffée, hammam, sauna… Au programme, visite du Moulin des Mées,

du village de Lurs et de la ville de Forcalquier avec sa fontaine dite « érotique »

et de la cathédrale de Bourguet …

Prise en charge du transfert aller/retour en Gare de Manosque.

Supplément chambre individuelle : 11€/pers./nuit. (77€ pour le séjour).

Renseignements et réservation auprès de Vacances Bleues : 04 91 00 77 09 / paris@vacancesbleues.fr

Village vacances de Mimizan Plage (40)

2 dates possibles

Code partenaire :

Ircantec17

Code partenaire :

IC9

Code partenaire :

senior 17

● Séjour de 8 jours : du 11 au 18 juin / du 23 au 30 septembre

À 300 mètres d’immenses plages de sable fin bordées d’océan, d’une forêt s’étendant à perte

de vue, du bourg et des commerces, bienvenue dans les Landes ! Venez visiter Bayonne,

Mimizan et découvrez la montagne sacrée des Basques grâce au petit train de la Rhune.

Transfert assuré depuis la gare de Morcenx.

Supplément chambre individuelle : 10€/pers./nuit.

Renseignements et réservation auprès de Cévéo : 04 73 77 56 14 / reservation@ceveo.com

10

Les Nouvelles de l’Ircantec — N°58 février 2017


VOTRE CAISSE | TEMPS FORT

© DR

© DR

© DR

© DR

Village vacances à Luz-Saint-Sauveur (65)

4 dates possibles, dont 2 pendant les fêtes de fin d’année

● Séjour de 8 jours : du 11 au 18 juin / du 17 au 24 septembre

Implanté dans un cadre exceptionnel et proche des commerces, le village club est

au cœur des montagnes et de la nature. A proximité de Lourdes, du Cirque de Gavarnie

et de Saint-Savin, il vous accueille pour un séjour riche en gastronomie et patrimoine.

● Séjour de 8 jours « Fêtes de fin d’année » : du 23 au 30 décembre / du 30 décembre

2017 au 6 janvier 2018. Programme spécial – contacter le prestataire

Transfert assuré depuis la gare de Lourdes.

Supplément chambre individuelle : 5€/pers./nuit.

Renseignements et réservation auprès de Cévéo : 04 73 77 56 14 / reservation@ceveo.com

Village vacances « Rives des Corbières »

à Port Leucate (11)

2 dates possibles

● Séjour de 8 jours : du 24 juin au 1 er juillet / du 10 au 17 septembre

Venez découvrir une station de caractère aux multiples paysages, ses commerces

et son port de plaisance. Longez la côte Vermeille (Collioure, Port-Vendres, Banyuls) vers

Rosas en Espagne et arrêtez vous à La Jonquera/Perthus réputée pour ses commerces.

Profitez du littoral leucatois en bateau entre mer et étang.

Transfert assuré depuis la gare de Leucate la Franqui.

Supplément chambre individuelle : 11€/pers./nuit.

Renseignements et réservation auprès de Vacances pour Tous : 04 34 09 12 53 /

valerie.michel@groupesvla.fr

Le village-club « La belle De Mai »

à Marseille (13)

4 dates possibles dont une pendant les fêtes de fin d’année

● Séjour de 5 jours : du 5 au 9 juin / du 3 au 7 juillet / du 25 au 29 septembre

● Séjour de 8 jours : du 23 au 30 décembre – Programme spécial – renseignements

auprès de Villages Clubs du Soleil

Ville d’art et de culture, Marseille conjugue tradition et modernité. Entre réalisations

architecturales du XXI e siècle, cadre naturel exceptionnel et petits ports de pêche.

Un dépaysement absolu vous attend ! Au programme : visite guidée en bus pour

découvrir le Vieux Port, Notre-Dame-de-la-Garde, le vieux Marseille… Excursion à Cassis

ou vous pourrez observer les calanques en bateau.

Transfert assuré depuis la gare Saint-Charles de Marseille.

Supplément chambre individuelle : 11€/pers./nuit.

Renseignements et réservation auprès de Villages Clubs du Soleil: 04 91 04 20 56 /

www.villagesclubdusoleil.com

Le village vacances « AEC Forgeassoud »

à Saint-Jean-de-Sixt (74)

3 dates possibles

Code partenaire :

senior 17

Code partenaire :

IRCANTEC2017

Code partenaire :

947774

Code partenaire :

IRCANTEC2017

● Séjour de 8 jours : du 20 au 27 mai / du 27 mai au 3 juin / du 1 er au 8 juillet

Au cœur du Massif des Aravis, entre le lac d’Annecy et les montagnes, le Mont-Blanc, la Suisse et

l’Italie à proximité, Saint-Jean-de-Sixt a préservé son âme de village typiquement savoyard et son

riche patrimoine. Au programme, découverte de la station du Grand-Bornand, balade culturelle sur

le plateau de Forgeassoud, visite d’Annecy (le lac, la vieille ville)…

Transfert assuré depuis la gare d’Annecy.

Supplément chambre individuelle : 7€/pers./nuit.

Renseignements et réservation par mail : groupes@aec-vacances.com

Le tarif, par personne, comprend l’hébergement en chambre double, la pension complète, les visites guidées et animations et le transfert

de la gare d’arrivée au lieu de séjour. Il est réservé aux retraités de l’Ircantec, âgés de plus de 60 ans et prioritairement non imposables,

résidant en France, ainsi qu’à leurs accompagnants.

Les Nouvelles de l’Ircantec — N°58 février 2017

11


90 %

des seniors

aspirent à rester chez eux.

Cependant, à peine plus

de la moitié d’entre eux s’estime

bien informée des solutions

disponibles pour faire face

au risque de dépendance.

Source : Rapport public thématique de la Cour

des Comptes - Le maintien à domicile des personnes

âgées en perte d’autonomie. Une organisation

à améliorer, des aides à mieux cibler, 2016.

12 Les Nouvelles de l’Ircantec — N°58 février 2017


GRAND ANGLE

Vivre sa

retraite !

Où et

comment ?

Choisir son lieu de vie et y demeurer le plus longtemps

possible, c’est ce dont tout le monde rêve. Mais comment

profiter de son logement quand, petit à petit, les jambes

ont du mal à suivre. Faut-il aménager ou déménager ?

Comment venir en aide à un parent âgé ? Le point pour

être conseillé et aidé.

TEXTE PAR Christophe Polaszek

Comment vivrons-nous demain ?

C’est une question qui revient

régulièrement dans les conversations

de Denis et Elisabeth, 70 ans. En

Bretagne, ils vivent dans un pavillon

des années 1960 avec chambres et

salle de bains à l’étage. Il y a cinq mois,

Denis chute en vélo et se fracture le

genou. Sa femme fait alors la navette

dans les escaliers, et s’épuise.

De nouveau sur pied, le couple décide

de prévoir l’avenir et de chercher une

maison plus facile à vivre. « C’est une

démarche assez dure, mais nous

ne voulons pas avoir à changer un jour

en catastrophe, obligeant les enfants

à faire les démarches à notre place.

Mieux vaut prendre les mesures

nécessaires bien avant que surviennent

les problèmes de dépendance »,

recommande Elisabeth.

Un choix à aménager

La plupart des retraités souhaite vivre

dans leur maison le plus longtemps

possible. « Tant qu’une personne âgée vit

dans son univers, elle a l’impression

Les Nouvelles de l’Ircantec — N°58 février 2017

13


GRAND ANGLE

de conserver la maîtrise de sa vie,

souligne Georges Arbuz, gérontologue.

Sa maison, ses photos de famille, ses

meubles sont comme un refuge hors

des atteintes du temps qui passe ».

Pour autant, demeurer au même endroit

ne dispense pas de s’interroger.

Les premières fragilités physiques

peuvent être mal vécues, ou bien

la présence d’un escalier dans la

maison peut rendre la vie impossible.

Dans l’idéal, un bon choix

d’aménagement vise d’abord

à améliorer la qualité de vie à domicile,

avant même de lutter contre la perte

d’autonomie. Il s’agit par exemple

de motoriser ses volets, de remplacer

la baignoire par une douche

à l’italienne, de s’équiper d’un

éclairage suffisant à tout moment

de la journée (variateurs, chemins

lumineux…), d’organiser un espace

de cuisine fonctionnel avec des plans

de travail assez haut permettant

d’œuvrer debout et assis. Il faut

également éviter toute situation

à risque en éliminant obstacles et

pièges inutiles : tapis non fixés,

guéridons instables, rallonges

électriques qui traînent, escaliers

trop raides… De simples

aménagements du domicile suffisent

à réduire d’un tiers le nombre

de chutes ! Puis, peu à peu,

les installations doivent compenser

la perte de force liée à l’âge : barres

d’appui fixées au mur pour se relever,

douche équipée d’un siège avec des

pieds antidérapants, main courante

permettant le cheminement d’une

pièce à l’autre sans risque…

Soliha (Solidarité par l’habitat),

premier réseau associatif pour

l’amélioration de l’habitat et du cadre

de vie, fournit de précieux conseils

techniques, voire des aides sur le suivi

des travaux d’aménagements et des

entreprises. Présente dans chaque

département, cette fédération

se charge aussi de faire le tour de

toutes les subventions auxquelles

la personne peut prétendre (Anah,

Caisse nationale d’assurance vieillesse,

caisses de retraite, mutuelles,

département ou région…). Au besoin,

elle peut recourir à un ergothérapeute

qui se rendra directement dans le

logement pour évaluer tous les

besoins (aménagement du logement,

du mobilier, de la communication,

de l’habillage, de l’hygiène…). L’objectif

n’est pas de faire « à la place »

de la personne, mais « avec elle »,

tout en faisant prendre conscience

des limites.

Anticiper

L’âge entraînant la réflexion sur

le sens de la vie, il paraît judicieux

de s’interroger non seulement sur le

cadre idéal pour vivre en bonne santé,

mais aussi sur l’essentiel relationnel

et les services dont on pourrait avoir

besoin demain. « Tous les aménagements

possibles ne peuvent pas être suffisants

pour maintenir les liens avec l’extérieur

et la vie sociale. Un logement situé dans

un bourg où les commerces et les

services ferment petit à petit conduit

inévitablement à l’isolement, résume

Pierre-Marie Chapon, docteur en

géographie et aménagement

et directeur d’un cabinet spécialisé.

Et de rappeler qu’en France une

pharmacie ferme tous les deux jours.

« Or, c’est souvent le premier

professionnel de santé que l’on va voir ».

14 Les Nouvelles de l’Ircantec — N°58 février 2017


GRAND ANGLE

Pour caricaturer, un couple de jeunes

retraités se retire à la campagne

avec tous ses cartons. Monsieur est

bricoleur. Madame aime la marche

en forêt. Un jour, ils se retrouvent

coincés dans une zone désertifiée.

Monsieur a arrêté de conduire.

Madame, elle, a de l’arthrose, et l’on

tourne sérieusement en rond.

« Du coup, beaucoup de personnes se

retrouvent prisonnières de leur habitat ».

Aussi faut-il s’interroger sur

la localisation du domicile par rapport

à l’entourage, au voisinage, aux

services de proximité et de soins,

à la vie de quartier : magasin

d’alimentation, marché, boulanger,

poste, marchand de journaux…

Autre point : plus le logement est

ancien et plus il est difficile en règle

générale à corriger… « Il y a une

évolution malgré tout, c’est

qu’aujourd’hui la population a été

confrontée au vieillissement de leurs

propres parents. Il y a donc une meilleure

prise en compte des difficultés », note

Pierre-Marie Chapon.

Déménager pour aller où ?

Commencer une autre histoire, mais

dans quel décor ? Plusieurs formules

intermédiaires entre le maintien

à domicile et l’entrée en maison

de retraite existent. Ainsi, les

résidences services sont constituées

d’appartements ou de maisons

et disposent d’un service

de surveillance avec une infirmière

présente en permanence. Souvent

chics, elles sont destinées aux

personnes autonomes ou semi-valides

dont le pouvoir d’achat est supérieur

à la moyenne. Les résidences

autonomies (ex-foyers logements)

proposent quant à elles des

habitations indépendantes et

des services à la carte comme,

par exemple, un lieu de restauration,

une blanchisserie, parfois un spa…

ainsi que la présence sécurisante d’un

personnel 24h/24. Les sociétés d’HLM

en assurent généralement la gestion

et proposent des tarifs accessibles

pour que les personnes aux revenus

modestes puissent y entrer.

Un peu partout en France, cette

formule se décline désormais en

habitat groupé (comme les « Papy

loft »), avec des pavillons de deux

ou trois pièces où chacun dispose

de sa propre boîte aux lettres, voire

d’une terrasse. L’espace commun est

une salle distincte qui permet d’établir

un lien social où l’on peut discuter,

prendre les repas, accueillir sa

famille… Pour des loyers compris

généralement entre 350 et 900 €,

les résidents profitent davantage

d’espace et d’intimité. La formule

séduit de plus en plus de seniors,

« VIEILLIR CHEZ SOI NE SIGNIFIE PAS NÉCESSAIREMENT

RESTER DANS LE MÊME LOGEMENT »

Serge Guérin est sociologue et spécialiste des questions liées au vieillissement.

Il est l’auteur de nombreux ouvrages sur la sociologie et le rôle positif des seniors

dans notre société.

• Pourquoi la majorité

des personnes âgées

aspirent-elles à rester

chez elles ?

L’habitat est bien plus

qu’un lieu de résidence.

Il fait partie intégrante du

quotidien d’une personne,

de son histoire, de son

image identitaire.

La retraite est souvent

l’occasion d’y réaliser des

travaux. On se réapproprie

les lieux : on modifie

la cuisine, on décore

les chambres… Une

« géopolitique de l’espace »

s’organise, avec parfois

de vives discussions dans

le couple. Pour autant,

la question fondamentale

est de savoir si l’on peut

bien y vieillir.

• Quelles questions

doit-on se poser ?

Il ne suffit pas de se

focaliser sur le logement :

il convient aussi d’observer

son implantation

géographique. Il sera

impossible de niveler

la pente du terrain ou

du quartier qui rend

les déplacements du

quotidien difficiles. La

personne peut aussi être

confrontée à l’absence

de services adaptés dont

elle aurait pu bénéficier

dans la ville voisine. Si l’on

décide de déménager,

il faut tester son futur

quartier, s’y projeter dans

15 ou 20 ans. Si l’on décide

de revenir à l’endroit que

la vie professionnelle nous

a forcé à quitter, celui-ci

a peut-être changé. De

même, s’assurer lorsque

l’on est en couple que la

décision est bien partagée.

• Comment ne pas risquer

le déracinement ?

Le tissu social ne se

restitue pas si facilement.

Les gens qui partent à la

retraite perdent la moitié

de leurs relations sociales.

S’ils déménagent, ils

s’éloignent aussi de leurs

voisins, de leurs amis…

C’est un risque d’isolement.

Mais c’est aussi l’occasion

de se faire plaisir tout en

abordant les autres d’une

nouvelle manière. À l’heure

des familles dispersées et

géographiquement

éloignées, c’est plutôt

auprès de ceux dont

on partage les mêmes

convictions que l’on

cherche aujourd’hui à

créer des liens.

Les Nouvelles de l’Ircantec — N°58 février 2017

15


GRAND ANGLE | TENDANCES

comme Serge, 80 ans, locataire

d’un pavillon de 40 m 2

à Villemoustaussou (11) :

« Nous bénéficions collectivement

de services d’aides à domicile qui

viennent nous seconder au quotidien

pour le ménage ou le portage

des courses. Quant aux soins infirmiers,

ils sont assurés par des services

à domicile sur prescription

de mon médecin traitant ».

Le choix de la convivialité

D’autres alternatives commencent

à voir le jour : par exemple,

les quartiers intergénérationnels,

où tous se croisent (comme les

Béguinages), ou encore des projets

issus directement d’initiatives locales.

À Vaulx-en-Velin (69), un immeuble

de quatre étages est sorti de terre

par la volonté d’une douzaine

de retraités. Ceux-ci souhaitaient

mutualiser leurs besoins (appareils

électroménagers, chambres d’amis,

jardin…) au sein d’un habitat

écologique et adapté au maintien

à domicile. Ce projet est devenu

la vitrine d’un habitat non spéculatif

pour personnes vieillissantes.

Chacun chez soi sous un même toit.

L’idée séduit de plus en plus.

L’association Un toit partagé permet

d’aller plus loin en ouvrant la colocation

aux plus de 55 ans. Solution à

l’isolement, chacun peut ainsi vivre

une expérience humaine en partageant

des convictions et des goûts (musique,

cuisine…) dans l’autonomie et le « souci

de l’autre ». Mais tout le monde n’est

pas apte à réaliser ce type de projet.

Il faut de la détermination et du

réalisme. Au cœur de toute action,

la volonté de la personne et le soutien

de son entourage (famille, proches)

restent essentiels.

CONTACT

• Agence nationale

de l’habitat (Anah)

Tél. : 0 820 15 15 15

(0,05 €/min + prix appel)

www.anah.fr/proprietaires/

proprietaires-occupants/

anticiper-pour-bien-vieillirchez-vous

• Soliha

Tél. : 0 812 13 14 15

(0,05 €/min + prix appel)

www.soliha.fr

Le site portail des Clic

(Centre local d’information

et de coordination)

Pour connaitre les coordonnées

des Clic dans votre département

ou les services d’aides et de soins

à domicile, rendez-vous sur

www.pour-les-personnes-agees.

gouv.fr/resultats-annuaire

FINANCER LE MAINTIEN À DOMICILE

Rester chez soi, oui, mais à quel prix ?

La qualité du maintien à domicile

des personnes âgées est aussi

une question financière.

Délivrée par le conseil général,

l’allocation personnalisée d’autonomie

(APA) s’échelonne de 663 à 1713 €

par mois pour les plus dépendants.

L’APA est cependant rarement

suffisante, et c’est ce qui a conduit

les mutuelles à créer, en complément,

des garanties dépendance pour leurs

adhérents. Il existe également des

aides spécifiques comme par exemple

l’aide pour l’adaptation du logement,

attribuée aux propriétaires et

aux locataires, sur dossier et sous

conditions de ressources, par

les associations Soliha (Solidaires

pour l’habitat) et l’Agence nationale

de l’habitat (Anah), ou encore des

aides au transport dans certains

départements. Il faut également

savoir que le coût des travaux

d’aménagement pour le maintien

à domicile est déductible des impôts

à hauteur de 25 % des dépenses

effectuées si vous faîtes installer

des équipements spécialement

conçus pour les personnes âgées

(rampes fixes, systèmes de

commande, dispositifs de

fermeture…) par un professionnel

et dans votre résidence principale.

Cependant, un plafond de 5 000 €

pour une personne seule,

et de 10 000 € pour un couple est

appliqué sur une période de cinq ans.

À noter : pour les personnes dont

le degré de dépendance est jugé trop

faible pour l’APA, une aide peut être

délivrée – sous certaines conditions –

par le Fonds social de l’Ircantec

pour faciliter le maintien à domicile.

• Rénovation info-service

www.renovation-info-service.

gouv.fr/

POUR EN SAVOIR

• La guerre des générations n’aura pas

lieu, Pierre-Henri Tavoillot, Serge

Guérin, éd. Calmann-Levy, 2017. 17 €.

• On se trompe sur les vieux,

Pierre-Marie Chapon, Bernadette

Oudiné, éd. L’Harmattan, 2016.

14,50 €.

• L’avancée en âge au XXI e siècle.

« Approche anthropologique »,

Georges Arbuz, L’Harmattan, 2015.

38,50 €.

Pour découvrir d’autres dossiers

thématiques, rendez-vous sur :

www.lesnouvellesdelircantec.fr

16 Les Nouvelles de l’Ircantec — N°58 février 2017


TENDANCES

La domotique au service

des seniors

Vous souhaitez équiper votre logement de nouvelles technologies pour vous faciliter

le quotidien ? La domotique vous permet d’automatiser un certain nombre

de fonctions pour gagner en confort de vie, en sécurité et en autonomie.

Précautions à prendre

Rester à son domicile le plus

longtemps possible est le souhait

de beaucoup de seniors. Une volonté

parfois mise à mal par la perte

d’autonomie. La domotique peut être

une piste intéressante à exploiter.

Son but ? Proposer des solutions

technologiques de gestion

automatisée de l’habitation.

La domotique vise ainsi à aider

les personnes à travers

l’automatisation de plusieurs

secteurs : la sécurité (alarme, caméra,

télésurveillance), le confort de vie

(contrôle à distance des tâches

quotidiennes), les économies

d’énergies (optimisation du chauffage,

de l’éclairage), la santé (objets

connectés mesurant la tension

artérielle, le rythme cardiaque,

la masse musculaire), le lien social

(tablette avec interface simplifiée pour

informer sur divers centres d’intérêt)

et les services ponctuels (connexion

avec un prestataire).

Un vaste champ d’action

La domotique améliore le confort

au quotidien. D’un simple appui sur

un bouton, vous pouvez piloter les

volets électriques, moduler l’éclairage,

modifier la température du logement...

Une solution idéale si vous peinez à

marcher.

La domotique joue également

un rôle important dans la sécurité

des biens et des personnes.

Elle détecte la présence de fumée,

signale un abaissement anormal

de la température si vous avez

oublié de fermer une fenêtre… « Ces

technologies détectent l’activité d’une

personne chez elle. Elles remarquent

si sa consommation d’eau diminue d’un

coup par exemple. Cela indique qu’il se

passe quelque chose. Une alerte est alors

envoyée aux proches, à un opérateur de

service ou un professionnel du service

à domicile », explique Philippe

Metzenthin, directeur d’une entreprise

spécialisée et administrateur de la

Fédération Française de Domotique

en charge du secteur de la Silver

économie*.

Grâce à ces outils, la domotique

favorise l’autonomie des seniors et

favorise leur maintien à domicile.

Elle permet également aux proches

de s’assurer que tout va bien.

La domotique s’adapte aux logements

neufs comme aux anciens. Mais

Philippe Metzenthin met en garde :

« Les technologies vont apporter

une contribution modeste à la perte

d’autonomie. Elles ne remplacent pas

l’humain. Il faut avoir une vision

transversale avant de se lancer. Si on est

dans un lieu de vie déconnecté de tout

transport en commun, sans infirmière

à côté, les technologies n’ont pas de sens.

L’environnement compte autant que le

domicile en lui-même. On peut déployer

des détecteurs de chute, s’il n’y a

personne pour relever la personne,

ça ne sert à rien. Il faut une connexion

des services avec l’humain ».

Par ailleurs, l’évolution des besoins

est très rapide quand on entre dans

la dépendance. Optez donc pour

une technologie évolutive capable

de s’adapter à vos besoins futurs.

Choisissez une installation non

propriétaire pour pouvoir installer

des produits de divers fabricants.

Enfin, sachez que des aides financières

peuvent vous être accordées pour

vous équiper, notamment par le biais

de l’Allocation Personnalisée

d’Autonomie (APA). Renseignez-vous

auprès de votre département. Les

assureurs vieillesse ont également

des propositions pour leurs clients.

Ils participent de manière directe ou

non au financement de la domotique.

Dorothée Blancheton

*La Silver économie, ou économie des seniors,

désigne l’ensemble des activités économiques

liées aux personnes âgées.

Les Nouvelles de l’Ircantec — N°58 février 2017

17


BIEN VIEILLIR | PRATIQUE

Nutrition : faire rimer

alimentation avec santé et plaisir

Bien manger est essentiel pour la santé. On dit d’ailleurs que trois à

quatre repas par jour sont nécessaires pour offrir à notre organisme tout

ce dont il a besoin. Vous ne savez pas comment allier équilibre et plaisir

dans votre assiette ? Ce petit guide est fait pour vous.

Qui dit alimentation équilibrée, dit

alimentation variée et règles à suivre :

boire de l’eau (1,5 litre/jour), manger

quotidiennement cinq portions de

fruits et légumes, consommer des

féculents... Et pour les personnes

âgées ? Selon le Professeur Agathe

Raynaud-Simon*, « les muscles

s’affaiblissent en vieillissant et une perte

de fonction musculaire augmente

le risque de dépendance. Les besoins

en protéines sont supérieurs chez

une personne âgée : 1 à 1,2 gramme/

kilogramme de poids corporel/jour

[contre] 0,8 gramme/kilogramme/jour

[pour un jeune adulte]. Pour garder

la fonction musculaire [il faut]

consommer des protéines midi et soir

(viande, œufs, poisson, charcuterie,

légumes secs...) et des laitages trois

à quatre fois par jour ».

Quelques conseils à retenir

Vous ne savez pas comment intégrer

les légumes et autres à vos repas ?

Composez vos menus selon la saison

puis faites votre liste de courses

en tenant compte de vos besoins

nutritionnels et de votre budget.

Pour les personnes âgées « davantage

menacées par la perte de poids et

la dénutrition que par une surcharge

pondérale modérée, manger

suffisamment [est essentiel] pour ne pas

perdre de poids. En cas de perte de poids

involontaire, il faut consulter le médecin

pour comprendre les facteurs qui ont

favorisé [celle-ci] et les prendre en charge

[…] ». En outre, « les diététiciens sont

les professionnels les mieux qualifiés

pour adapter les conseils nutritionnels

aux habitudes et goûts des personnes

âgées. En cas de dénutrition, et quand

les conseils nutritionnels sont insuffisants

pour contrôler le poids, le médecin peut

prescrire des compléments nutritionnels

oraux hyperénergétiques

et hyperprotidiques [...] ».

Faire rimer équilibre et plaisir

Manger équilibré ne signifie pas

se priver. Toujours selon Agathe

Raynaud-Simon, « l’idée est d’intégrer

ce nouvel équilibre alimentaire dans

des repas et collations qui apportent

du plaisir[...] ». N’hésitez pas également

à dresser une belle table ou encore

à prendre votre temps pour manger.

Vous manquez d’inspiration ?

Des sites comme www.mangerbouger.fr

vous donneront des idées.

Vous pouvez aussi participer

à différents types d’ateliers.

Nolwenn Guengant

*Chef du département de Gériatrie Bichat,

Beaujon et secteur ambulatoire de Bretonneau APHP

(Hôpital Bichat)

Manger… et bouger !

• La pratique d’une activité

physique est indispensable pour

bien viellir. Elle permet de prévenir

la dépendance, entretient

et améliore la fonction musculaire,

apporte une sensation

de bien-être et participe

à la vie sociale

• Les activités physiques associant

endurance, renforcement

musculaire et travail de l’équilibre

limitent les risques de chutes qui

concernent une personne sur trois

après 65 ans et une personne

sur deux après 80 ans.

18 Les Nouvelles de l’Ircantec — N°58 février 2017


BIEN VIEILLIR | PRATIQUE

Comment avoir accès

à Internet quand on n’est

pas équipé ?

Surfer sur Internet est devenu un incontournable à tous les âges. Même si beaucoup de seniors

ont investi dans des ordinateurs, tablettes ou smartpones, nombre d’entre eux ne sont pas

encore équipés. Pourtant eux aussi veulent se connecter. Bonne nouvelle : ils peuvent !

« Je vous en prie, entrez, installezvous

! ». L’endroit est accueillant,

l’ambiance agréable, il y a des tables,

des fauteuils, des canapés. Vous venez

d’entrer dans un « café-wifi ». Ce sont

des lieux de détente ou de travail pour

les internautes nomades qui cherchent

un endroit où s’asseoir au calme pour

surfer sur Internet. Toutes les villes,

grandes ou moyennes, en proposent

désormais en France. On y boit un

café, un thé, un verre. Et l’accès à

Internet en wifi (sans fil) est gratuit.

Pour ceux qui n’ont pas d’ordinateur,

certains cafés en proposent en

libre-service. Sinon, il suffit d’apporter

son portable et on peut y passer

plusieurs heures.

Du cybercafé au très haut débit

sans fil

Les cafés wifi sont les successeurs des

premiers « cybercafés » qui ont ouvert

en France, et partout dans le monde,

dans les années 90. Vingt-cinq ans plus

tard, quelques-uns sont toujours là.

Ils accueillent d’ailleurs beaucoup

de seniors. « Même s’ils sont équipés

chez eux, les plus de 60 ans viennent

chez nous chercher des conseils, un

interlocuteur avisé, de l’aide après un

problème technique ou un piratage »,

explique un gérant de l’un d’eux.

Pourtant, l’ère du « hotspot » balaye

progressivement ce modèle.

« Hotspot » signifie « point chaud »

et désigne le point d’accès wifi qui,

si on s’installe à proximité, donne

accès à Internet sans fil en très haut

débit. C’est ainsi que progressivement,

le principe du gros ordinateur fixe

posé sur un bureau et connecté

par câble, a été dépassé.

À la recherche du « hotspot »

Outre les bars, restaurants et hôtels,

de nombreuses bibliothèques et

médiathèques proposent des hotspots

wifi. Des postes sont également mis

à la disposition de ceux qui n’ont pas

d’ordinateur personnel.

On trouve aussi des points d’accès wifi

dans les offices de tourisme, les hôtels

de ville, les musées, les jardins publics,

les gares, les aéroports.

Exemple dans la métropole de Nîmes

où pas moins de 26 hotspots sont

ainsi mis gratuitement à la disposition

des internautes.

Ils sont installés non seulement

à Nîmes mais aussi dans les villes

alentour (Caveirac, Bouillargues,

Saint-Côme, Saint-Dionisy). Toutes

ces bornes wifi sont balisées par des

panneaux et géolocalisées. Il n’y a

plus qu’à s’en approcher à moins

de 100 m, trouver un endroit où

s’installer confortablement… et

surfer gratuitement.

Laurence de Percin

Qui peut

vous aider ?

Génération Mouvement

est le premier réseau associatif

de seniors. Parmi ses combats,

figure la diminution de la

« fracture numérique »

(la disparité d’accès à Internet

en fonction des zones

géographiques) et l’inclusion

des seniors sur Internet.

Le réseau est constitué de

milliers d’associations locales

partout en France. Pour trouver

la plus proche de chez vous,

rendez-vous sur le site Internet

de Génération Mouvement :

www.generation-mouvement.

org ou contacter l’association

au 01 53 42 46 01

Les Nouvelles de l’Ircantec — N°58 février 2017

19


BIEN VIEILLIR | PRATIQUE

Immobilier : comment

emprunter après 60 ans ?

Il n’y a pas d’âge pour faire

des projets. Et pour

emprunter non plus ! Après

60 ans, il est possible

d’obtenir un crédit

immobilier. Mais les

conditions peuvent être

différentes, ce qui nécessite

de prendre quelques

précautions. Tour d’horizon

des questions

incontournables.

Lorsqu’arrive l’âge de la retraite, il est

fréquent d’avoir fini de rembourser

le crédit de son habitation principale

et d’envisager un second achat, pour

investir, ou pour concrétiser un projet.

Sur le principe, aucune banque ne

peut refuser un prêt à une personne

du fait de son âge, car cela pourrait

être considéré comme de la

discrimination.

Assurance et garanties

Cependant, l’obtention d’un prêt est

soumise à une assurance, qui peut

exiger des garanties spécifiques.

Il existe plusieurs possibilités pour

trouver une assurance. La première

est de passer par l’assurance groupe

de la banque. Selon les établissements,

l’adhésion est soumise à un simple

questionnaire de santé. Pour d’autres

une visite médicale peut être

demandée.

En cas de refus de l’assurance ou

de prime trop élevée, il est possible

de choisir une assurance individuelle

dans un autre établissement (loi

Lagarde de 2010). Il est également

possible de changer d’assurance

dans les 12 mois qui suivent

la signature de l’offre de prêt (loi

Hamon). Un courtier spécialisé peut

effectuer les recherches pour trouver

la meilleure offre. Attention cependant

au montant de ses honoraires

et au sérieux des offres que l’on trouve

sur Internet...

Pour les personnes présentant un

risque de santé aggravé, leur demande

d’assurance ne peut pas être acceptée

aux conditions standard du contrat

d’assurance, en termes de garanties

et de tarif. Elles peuvent alors

bénéficier de la convention Aeras

à condition d’être âgées de moins

de 71 ans à la fin de leur prêt et

d’emprunter moins de 320 000 €.

Cette convention signée entre les

banquiers et les assureurs doit

s’appliquer automatiquement lors

du dépôt de la demande d’assurance.

Avoir la capacité financière

L’autre point sur lequel il faut être

vigilant c’est sur le montant

des remboursements mensuels,

notamment lorsque le crédit débute

et que l’on est toujours en activité.

En effet, avec l’arrivée de la retraite

et la baisse des revenus, le

remboursement du crédit peut

devenir une charge trop lourde.

Pour faire face à cette problématique,

certaines banques proposent

un aménagement du montant

des échéances.

Pour les prêts comme pour

les assurances, il ne faut pas hésiter

à faire jouer la concurrence ! C’est

ce qu’explique Anik Sellier, présidente

de l’association Que choisir Orléans :

« Il n’est pas facile d’emprunter au-delà

de 70 ans, notamment à cause du montant

de la prime d’assurance liée au prêt. Car

celle-ci peut être majorée à 60 ans puis

à 65, puis encore à 70 ans. Et même quand

on n’a pas de problème de santé avéré,

il n’est pas rare de ne pas avoir de réponse

des assurances que l’on sollicite. Pour

emprunter dans les meilleures conditions,

il faut faire jouer la concurrence, penser

à l’assurance individuelle, mais après avoir

obtenu une offre de prêt et prévoir

d’aménager ses remboursements quand

on part à la retraite ».

Camille Jaunet

20 Les Nouvelles de l’Ircantec — N°58 février 2017


DÉTENTE | ÉVASION

Châteaux de la Loire méconnus :

entrez dans la confidence

Bien sûr il y a Chenonceau, Chaumont, Chambord et les autres. Mais, dans

l’ombre de ces châteaux stars, bien d’autres joyaux architecturaux jalonnent

les bords de Loire. Les châteaux de La Guerche, L’Islette, Gizeux, ou encore

Montpoupon, savent se faire discrets pour mieux vous surprendre !

Visite guidée hors des sentiers battus.

À côté des célébrissimes châteaux royaux

et nobiliaires dépeints en détail

par les guides touristiques, se cachent

de somptueuses bâtisses, fortifiées

ou non, qui méritent également

le détour. Parmi elles, le fabuleux château

de Montrésor, qui porte bien son nom,

situé à 20 kilomètres de Loches, est

ouvert au public toute l’année. Il se

compose d’une forteresse médiévale

érigée par Foulques Nerra au XIe siècle

et d’une demeure Renaissance établie

au cœur d’un parc romantique.

La collection de tableaux des Primitifs

italiens * qu’il renferme est présentée

dans un écrin digne du Second Empire.

Le village de Montrésor, classé parmi

les Plus beaux villages de France, vaut

également le déplacement. Non loin

de là, le château Renaissance de L’Islette,

dont l’architecture rappelle celle de son

voisin direct d’Azay-le-Rideau, fut

le théâtre des amours tumultueuses

de Camille Claudel et Rodin. Habité

par ses propriétaires actuels, il se visite

de mai à septembre.

demeure habitée de Touraine angevine,

accueille les visiteurs de mars

à novembre. Habité et meublé par

ses propriétaires, le domaine propose

un service d’hébergement et

restauration en chambres et table

d’hôtes, afin de vous faire goûter à

la vie de château le temps d’un séjour.

Au sud du même département, le

château de La Guerche offre un tout

autre panorama, sur les rives de

la Creuse. Symbole architectural

du XV e siècle, il est ouvert à la visite

de juin à septembre et présente un

cadre idéal pour l’organisation de

concerts ou de spectacles vivants

qui s’y déroulent parfois hors saison.

Talcy, Troussay, Rivau ou Candé

viennent compléter cette ébauche

d’inventaire. Férus de chasses aux

trésors : à vos cartes et GPS, la visite

ne fait que commencer !

Magali Migaud

Montpoupon

ou le voyage

dans le temps

Le château de Montpoupon

n’a aucun secret pour Louise,

femme de chambre de la famille

La Motte Saint-Pierre et guide

privilégiée qui connaît le moindre

recoin de ce joyau Belle Époque.

Implantée à Céré-la-Ronde (37),

cette bâtisse qui vous fera

voyager dans le temps est

admirablement meublée.

La cuisine, la salle à manger

et les appartements privés nous

entrainent dans un XIX e siècle

plein de promesses, tandis

que La Chambre du Roi nous

propose une incursion au temps

de François I er , qui y aurait

séjourné.

La vie de château en Touraine

À la limite ouest de l’Indre-et-Loire,

le château de Gizeux, plus grande

* Peintres précurseurs de la Renaissance italienne

(XI e et XII e siècles).

Plus d’informations sur :

www.montpoupon.com

Les Nouvelles de l’Ircantec — N°58 février 2017

21


DÉTENTE | JEUX

Par Philippe Brunel

LES CINQ AMIS

Retrouvez les anagrammes (avec les lettres entre parenthèses) des paires de mots utilisées

tout au long de ce texte

Nos 5 amis font partie de ce peuple (AEIODMNS) qui s’est sédentarisé en achetant plusieurs (AEIODMNS) _ _ _ _ _ _ _ _.

(AEIBCLR) _ _ _ _ _ _ _ retrouve son (AEIBCLR) _ _ _ _ _ _ _ tandis que (EEIOLN) _ _ _ _ _ _ y installe un système (EEIOLN) _ _ _ _ _ _ _.

(AEIOLRS) _ _ _ _ _ _ _ isole avec du (ILN) B _ _ _ sa maison sur le (ILN) _ _ _ C_ et qui fonctionne à l’énergie (AEIOLRS) D _ _ _ _ _ _ _.

(AIOMNR) _ _ _ _ _ _ sort du (AIOMNR) _ _ _ _ _ _ d’une démarche (AEEPNST) _ _ _ _ _ _ _ et regagne ses (AEEPNST) _ _ _ _ _ _ _.

A

La verveine (EEEIGNR) _ _ _ _ _ _ _ par (AAIBHTT) _ _ _ _ _ _ _ dans son ancienne (EEEUDMR) _ _ _ _ _ _ _ (EEEUDMR) _ _ _ _ _ _ _

l’a aidé à résister au froid dû aux déperditions d’(EEEIGNR) _ _ _ _ _ _ _ de son (AAIBHTT) _ _ _ _ _ _ _.

Solutions

Nos 5 amis font partie de ce peuple nomadisé qui s’est sédentarisé en achetant plusieurs domaines.

Albéric retrouve son bercail tandis que Léonie y installe un système éolien. Rosalie isole avec du lin sa maison sur le Nil et fonctionner à l’énergie solaire.

Romain sort du manoir d’une démarche pesante et regagne ses pénates. La verveine ingérée par Tabitha dans son ancienne demeure démurée

l’a aidé à résister au froid dû aux déperditions d’énergie de son habitat.

LETTREBUS

Retrouvez les habitats cachés dans ces lettrebus

Solutions

1/ Maison hantée 2/ Kremlin 3/ HLM 4/ Mobil-Home

ESCAMOTS

En partant du mot central, complétez la grille en ajoutant une lettre au mot précédent

en vous aidant des définitions ci-dessous.

N I

recyclage de tout et rien

malpolie

froissée

la maison des ronces

utile dans une construction

ornait les pupitres

rarement à l’œil

de verdure ou de bijou

trône sur la côte

dément

toujours premier

la base du pastis

…parlait zarathoustra

modifias des structures élémentaires

parfois dangereuse, parfois covalente

exposait au soleil

la base de tout eco-habitat

transgression des lois

défaut de rotondité

utilisation du potentiel de matériaux ou de déchets

R E C U P E R A T I O N

O U T R A N C I E R E

C O N T R A R I E E

RONC ERA I E

C O R N I E R E

E N C R I E R

R I N C E R

E C R I N

N I C E

N I E

N I

A I N

AN I S

A I N S I

I O N I S A

L I A I S O N

I N S O L A I T

I S O L A T I O N

V I O L A T I O N S

OVAL I SAT I ON

V A L O R I S A T I O N

Solutions

Retrouvez tous nos quiz en ligne sur :

www.lesnouvellesdelircantec.fr

22 Les Nouvelles de l’Ircantec — N°58 février 2017


ÉCHANGES | CONTACT

Vous informer

sur votre retraite

NOUS ÉCRIRE

Ircantec

24, rue Louis Gain

BP 80726

49939 ANGERS CEDEX 9

NOUS TÉLÉPHONER

Du lundi au vendredi de 9 h à 17 h. Au cours de votre appel,

vous aurez à saisir sur votre clavier téléphonique

les 13 chiffres de votre numéro de Sécurité sociale.

→ Infos retraites : 02 41 05 25 25

→ Serveur vocal 7 j/7, 24 h/24 : 02 41 05 24 00

pour toute information concernant votre pension

(date de paiement, montant mensuel, modalités

de changement d’adresse ou de paiement).

NOUS RENDRE

VISITE

→ Fonds social : 02 41 05 25 14

→ Assistance technique de votre espace personnel

(problème de connexion, mot de passe…) : 02 41 05 30 19

(N° gratuit depuis un poste fixe).

À ANGERS

24, rue Louis Gain

À PARIS (20 e arr.)

33, rue Villiers-de-l’Isle-Adam

Uniquement sur rendez-vous

au 01 58 50 99 99

9h - 10 h

10h - 12h

12h - 13h30

13h30 - 16h

16h - 17h

Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi

Difficile Chargé Normal

CONSULTER NOTRE SITE

Créer votre espace personnel pour :

→ consulter vos données personnelles ;

→ visualiser vos derniers paiements ;

→ vérifier le dernier montant imposable de votre retraite ;

→ éditer vos attestations (de paiement, fiscales…) ;

→ accéder directement à service-public.fr pour modifier

votre adresse en ligne.

www.ircantec.retraites.fr

Les Nouvelles de l’Ircantec — N°58 février 2017

23


Tentez de gagner

une tablette

en créant votre espace personnel !

Rendez-vous sur le site Internet de l’Ircantec :

www.ircantec.retraites.fr

Grâce à votre espace personnel vous pouvez accéder gratuitement,

7j/7 à toutes les informations sur votre retraite

Consultez le règlement du jeu sur le site Internet de l’Ircantec

www.ircantec.retraites.fr

Similar magazines