La Bible aujourd'hui ! janvier-mars 2017

biblebelgique

La Bible Aujourd'hui ! est le magazine d'information de la Société biblique francophone de Belgique. Au sommaire de cette édition : 70 ans ici & maintenant, Questions(s) de langages(s), Une Parole en prison, L'héritage & la source (jeunesse).

Société biblique

francophone de Belgique

rue de Tubize 123

B-1440 Braine-le-Château

___________________________

Périodique trimestriel

N° d’agréation 101014

1 er trimestre 2017

Bureau de dépôt

Charleroi X

Som

mai

re

La Bible aujourd’hui est le journal

d’information de la Société biblique

francophone de Belgique (SBFB). Il est

envoyé à tous ceux qui le demandent

et qui désirent soutenir l’oeuvre

biblique. L’a.s.b.l. a pour objet la

diffusion de la Bible au sens le plus

large dans les communautés française

et germanophone de Belgique, ainsi

qu’au Grand-Duché du Luxembourg.

Éditeur responsable

Vincent Beckers

rue de Tubize 123

B-1440 Braine-le-Château

direction@la-bible.be

Rédaction

Vincent Beckers|direction@la-bible.be

Mise en page www.bigbangcom.be

Photographies Vincent Beckers / ABU

Impression Onlineprinters

Routage & expédition

Ateliers Cambier

Vos dons sont reçus aux comptes

bpost banque

BE15 0000 5561 3130

BNP Fortis

BE30 0013 5223 9311

Tél. 02 367 22 00 | Fax. 02 640 09 36

www.la-bible.be

www.editionsbiblio.be

4

édito.

70 ans ici et maintenant !

notes au vol.

question(s) de langage(s).

#UneParoleEnPrison.

#LisonsLaBible (par extension).

l’héritage et la source.

Bref.

8

2

7

3

6


p. 2

édito

La confiance est une chose fragile. Elle suppose que nous

puissions goûter au sentiment de toucher chaque jour à

une forme de rassurance, à travers ce que nous vivons

avec ce et ceux qui nous entourent. Elle suppose que

nous vivions toujours bel et bien le sentiment de marcher

sur un sol stable. Elle suppose que nous ne mettions pas

en doute notre système de valeurs. En tous cas pas tout

le temps, pas chaque jour.

Seulement voilà : on ne peut pas dire que tout est harmonieux,

autour de nous. Vert et bleu, gentil et généreux.

On dit que les belges ont un peu le cafard, en fait. On

dit qu’ils ont peur, un peu. Peur de ce qui est autre et

différent. Un peu trop. On dit qu’on se méfie, qu’on se

replie, et que notre confiance faiblit.

« Remets ton sort au Seigneur. Mets ta confiance en lui.

C’est lui qui agira. » Psaume 37.5, NBS

Une année neuve s’ouvre et

on y pose de grandes espérances.

Peut-être particulièrement

parce que l’année

écoulée nous a déroulé son

lot de saletés, de violences

exacerbées, de discours

fumeux et enfumés sur ce

monde comme il devient ou

comme il convient à tout le

monde à présent de le penser.

Mais nous ne sommes

pas tout le monde, n’est-ce pas ? C’est le moment ou

jamais de plonger les mains à pleines brassées dans cette

terre riche et odorante de ce qui est à semer. De laisser

galoper nos yeux parmi tant de pages à passionnément

feuilleter. La Parole est vie et inspir, présent et devenir,

nous le croyons toujours, n’est-ce pas ? Nous le croyons

toujours que le geste de Jésus nous apprend comment

entendre le mouvement au-dedans des gens, comment

aiguiser notre ouïe à d’autres sons de si loin venus, à

considérer notre responsabilité citoyenne dans le prisme

de notre foi chrétienne, comment ouvrir un espace au

creux de nos bras pour y accueillir des phrases, des questions

et des drames, des espoirs et des larmes qui ont un

autre goût que ce que nous savons de nous. Le monde

bouge, change de peau, de visage et d’allure : à nous de

garder à cœur la fière allure de cette Parole que Dieu

nous a confiée, et continue à nous confier.

Oh ça alors, dans confier il y a confiance. Celle

que Lui nous fait. Celle donc, si belle, que

nous pouvons garder comme un trésor chaque

jour murmuré à l’oreille : Dieu nous envoie

car il sait qu’il peut compter sur nous. Il sait

qu’en nous tout est possible puisqu’il est là,

sans faille, et qu’il veille. En confiance.

Vincent Beckers

Secrétaire général


p. 3

70 ans ici

et maintenant !

« Fin novembre 1946, les statuts

de la Société biblique belge se

paraphaient à Bruxelles sur le

buvard du bureau marqueté

d’un notaire, dans le temps

imparti d’une réunion de constitution

fort bien tenue » peut-on

lire dans le bouquin rédigé par

W. Lutjeharms à l’occasion des

50 ans, littéralement que « tout

s’était passé sans encombre ».

Ce détail est amusant, et d’ailleurs beaucoup de choses

pourraient être contées et re-racontées sur l’historique de

la Société biblique de Belgique, au moins autant que les

flots d’eau ayant coulé sous le pont de la mission.

Mais retenons ceci : la toute belle chose est d’être ici et

maintenant, et de fêter septante ans ! Parce que la Société

biblique ancre son cœur au cœur de la Bible, et nous vivons

dans une société qui n’est plus une société chrétienne, et

que malgré l’évidente visibilité de la quête de sens de l’humain

aujourd’hui la foi chrétienne a perdu sa jolie cote. Et

parce que la Bible est un livre, elle est prise elle aussi dans le

tourbillon de la crise du livre –pour ne pas dire de la crise du lire.

Mais ne jetons pas la Bible

avec l’eau de ce bain-là :

ce mois de novembre 2016

a donné lieu à de beaux

moments de partage autour

de cet anniversaire.

Plusieurs émissions de

radio, l’édition d’un livre

inspiré de l’histoire de

Mary Jones, petit personnage

emblématique de la naissance des sociétés bibliques

dans le monde : La petite fille et le beau grand Livre a été

imaginé, écrit, illustré et édité à cette occasion-ci, et cette

semaine de fin novembre a vu l’occasion de le vernir en

librairie, lieu par excellence de l’échange et du partage

autour de l’amour de ce qui se lit.

Et enfin — l’avez-vous vu ? — un court documentaire a été

réalisé dans l’idée

de brièvement retracer

avec quelques

témoins-clés la trajectoire

de notre mission

en Belgique. Ce docu

vidéo, après avoir été

projeté ci et là durant

la semaine-événement,

est à présent

disponible en ligne sur

notre chaine YouTube.

Découvrez-le, partagez-le, faites-en une source de questions

en discussions, comme ça a été le cas lors de sa sortie.

Car voilà ce qui subsiste de si précieux : la Bible offre cette

vibration de partage et d’inspiration, de questionnement et

de remise en question. Dans le quotidien de notre travail,

nous ne relâchons pas cette visée-là. Parce que septante

ans, quand même ce n’est pas rien : c’est

tout à la fois l’héritage, l’espérance et la

pertinence, mais aussi et surtout la vitalité

d’un avenir.

Par ici pour visionner le docu !

Notes au vol

« Vous ne serez sauvés qu’en

revenant à moi et en restant

paisibles. Votre seule force,

c’est de garder votre calme et

de me faire confiance. »

Esaïe 30.15

Il ne sert à rien de se fier à la force des hommes ou au

pouvoir des armes. Ils ne pourront apporter ni secours ni

salut. Mais se tourner vers le Seigneur et lui faire confiance,

voilà ce qui donne la paix et le calme. Revenir à Dieu et là

se poser, s’y reposer, s’attendre à lui dans ce calme trouvé,

comprendre comment le laisser agir en nous. Et dans ce

repos entendre, goûter et vivre la Parole révélée. Seule

véritable voie de salut et de sécurité.


p. 4

Question(s)

de langage(s)

Nombreux sont nos contemporains qui mettent en doute à

la fois l’authenticité de la Bible et sa pertinence pour la vie

quotidienne. Certains de nos amis, nos voisins, disons les

gens — en général — et les jeunes en particulier ont du mal

avec son langage et sont déroutés par ses textes rapportant

des rituels étranges, des lois bizarres et toutes sortes

de violences. Dans un monde sécularisé, la Bible semble

complètement dépassée. En même temps,

les jeunes se sentent profondément concernés

par la justice sociale et les questions

éthiques. Les pèlerinages ont de plus en plus

de succès et on observe un regain d’intérêt

pour la spiritualité. Les romans d’auteurs

tels que Paulo Coelho sont appréciés dans le

monde entier. Les jeunes sont à la recherche du mystère,

mais ils se méfient de toute autorité.

Comment pouvons-nous — en tant que Société biblique mais

avant tout personnellement — mettre la Bible davantage à

la portée de nos contemporains qui la trouvent inaccessible

? Comment présenter la Bible à notre époque ? Quel

langage avons-nous intérêt à employer pour parler de la

Bible ? Quelle idée les gens se font-ils de la Bible ? Et quels

effets leur idée de la Bible a-t-elle sur leur manière d’envisager

la vie ?

La Bible dans notre culture

et dans les médias

C

omment mettre la Bible

davantage à la portée de nos

contemporains qui la trouvent

inaccessible ?

À l’exclusion de l’aspect autorité, cela semble être pour

les médias le modèle de l’idée que l’on se fait de la Bible.

Pourtant la Bible est souvent considérée comme faisant

partie des grands classiques, à l’instar des œuvres d’auteurs

célèbres, comme un emblème de la culture et de la

civilisation. La Bible ou du moins certaines de ses parties

sont très présentes dans la littérature, l’art et la musique.

Mais cela signifie-t-il réellement que la Bible a un impact

sur notre culture et sur la vie de nos contemporains ?

La parole de Dieu est vivante, elle est pleine de force.

Elle coupe mieux qu’une épée qui coupe des deux côtés.

La parole de Dieu entre en nous en profondeur. Elle va

jusqu’au fond de notre cœur, jusqu’aux

articulations et jusqu’à la moelle. Elle

juge les intentions et les pensées du

cœur. Hébreux 4.12, PDV

Nous vivons une ère de profonde mixité

culturelle. Et ça vient questionner davantage

encore la pertinence qu’on lui accorde. De nombreuses

sociétés ne reconnaissent à la Bible aucun statut

L’usage que font les médias du mot « bible » (avec un b

minuscule) nous donne des indications sur ce que les gens

associent (ou sont supposés associer) à ce terme. Lorsque,

par exemple, un livre de cuisine est appelé une « bible », on

sous-entend que cet ouvrage fait autorité sur le sujet, qu’il

est exhaustif et complet, qu’il contient des idées originales

et repose sur des connaissances spécialisées.

d’autorité morale. Qu’entend-on si souvent ? « La Bible

n’est pas «vérité» pour moi. C’est de la littérature, qui

aide à comprendre le monde et la vie. Le livre de l’Exode

représente la recherche d’un chemin de vie. » L’utilisation

de la Bible qui est parfois faite dans nos cultures présente

donc des inconvénients. Il est facile d’utiliser la Bible

avant tout comme un recueil de citations. Mais la variété


p. 5

des livres qu’elle comprend et leurs messages respectifs

sont largement méconnus.

Le « retour » de la religion

Dans notre monde globalisé, la religion revient sur l’avant

de la scène (après l’athéisme socialiste et communiste).

Certains milieux chrétiens saluent ce fait avec un sentiment

de triomphe. Il y a une nouvelle génération qui n’a

aucune rancune contre l’Église. La religion est de retour.

Pourtant, et c’est peut-être une conséquence, l’intolérance,

les guerres et le fanatisme religieux ont également

augmenté. C’est pourquoi les personnes appartenant

à des sociétés sécularisées font souvent preuve de

beaucoup de scepticisme à l’égard de la religion organisée

— de toute religion, y compris le christianisme — et

des livres sacrés, y compris la Bible. La religion organisée

leur est indifférente car

ils préfèrent leur propre

spiritualité et le « développement

personnel »

assortis de la liberté de

choisir et d’interpréter.

Notre langage

concernant

la Bible

Et si nous laissions la

Bible parler elle-même

de la vie des personnes

dont elle parle, de leurs

luttes et difficultés, de

la manière dont leur vie avec Dieu les a transformés, des

injustices dans les sociétés ? La Bible devient alors un récit

où des personnes qui nous ressemblent vivent leur foi

et surmontent ensemble des questions et des problèmes,

avec l’aide de Dieu.

Est-ce que cela signifie que la lecture de la Bible en

sera plus confortable ? Non ! Par son authenticité, la

Bible nous mettra également face à nos propres manquements,

pensées et intentions. Ces dernières sontelles

pures, ou avons-nous des arrière-pensées plus

égoïstes ? En lisant la Bible comme une fenêtre sur ou

un miroir de la vie personnelle, le lecteur sera immanquablement

conduit à la dimension

sociale, car dans la Bible elle-même,

il s’agit d’expérience communautaire,

de cheminement, de foi. Mais le fait de

commencer par une approche personnelle

du texte biblique, libre de tout

« obstacle autoritaire », peut briser les

verrous pour nombre de nos — jeunes —

contemporains.

La voilà, notre mission, notre responsabilité

à chacun : chacun de nous dans

notre quotidien sommes témoins. Témoins

de ce que nous vivons, croyons,

portons à cœur. Avons-nous peur, quelquefois

? De ne pas savoir trouver les

mots pour dire ce qui nous fait vivre si

fort ce en quoi nous croyons ? La Parole

de Dieu porte aujourd’hui plus que jamais son prodigieux

à-propos. Épanouissons-la alentour. Humblement,

responsablement. Et avec une immense confiance, justement.

V.B / source ABU


p. 6

#UneParoleEnPrison

Savez-vous ceci ? Nous avons besoin de vous. C’est-à-dire de

toute la vitalité de votre foi. Tout à la fois pour que nous

puissions continuer à croire que nous ne sommes pas seuls

à croire que cette mission vaut le pesant d’or de chaque

geste de don, et pour que nous puissions poursuivre chaque

idée d’être partenaire précieux

là où la lumière a déserté les

lieux intérieurs. Comme en prison.

Comme là où on se retrouve

coupé des racines vitales de

confiance. Confiance en un avenir,

un possible bonheur, une

famille, une dignité à retrouver.

Un sentiment d’appartenance et

d’identité.

Merci à tous ceux qui ont commencé à faire don en ce

sens. Cette fin d’année, ce sont près de mille cinq-cents

Bibles, Nouveaux Testaments et livres pour enfants qui ont

quitté librement notre

stock à destination des

aumôniers de prison.

Grâce à vos dons ! Merci

est un mot faible,

mais un mot ici dit.

Pensons ensemble aussi

que décidément oui,

chaque geste de soutien

permet le geste

de semer plus loin.

Surtout auprès de ceux qui vivent le sentiment de n’être

plus qu’un sol stérile, qui ne pourra plus

jamais accueillir une semence lumineuse,

et y faire germer quelque chose de neuf,

de bon. Voyez ici — pour exemple — notre

rencontre avec les aumôniers de la prison

d’Ittre, à l’occasion de la confection d’un

colis tout particulier pour ce Noël 2016 !

#LisonsLaBible

(par extension)

« Votre seule force c’est de rester tranquilles et de mettre

votre confiance en moi. » (Esaie 30.15)

Se poser à part, fermer les yeux dans l’éphémère d’un instant,

choisir la confiance, y croire.

Confiance, nom féminin, assurance, courage venu de la

conscience que l’on a une valeur aux yeux de quelqu’un,

se fier à cette personne.

Par extension : désir ou choix d’abandonner sa vie aux

mains de quelqu’un, à ses bras, à sa voix.

Photographie © Rebecca Dernelle-Fischer

Nos comptes pour vos dons #UneParoleEnPrison

BPOST BE15 0000 5561 3130

BNP Fortis BE30 0013 5223 9311


p. 7

L’héritage

et la source

Lors de la prépa de l’anniversaire de la Société biblique, une

pensée est revenue avec force lors de précieux échanges :

en toute chose du neuf et de l’ancien. Le partage de la

Parole de Dieu, cette révélation que Dieu nous donne et

dont nous nous nourrissons chaque jour est en tout pareille

à un trésor dont nous pouvons tirer du neuf et de l’ancien.

Du neuf parce que la Parole de Dieu est toujours nouvelle.

Elle est un surgissement perpétuel. Elle est une irruption

dans notre vie. Devant cette Parole, nous ne pouvons pas

rester immobiles, statiques et muets. Nous sommes mis en

mouvement, nous sommes envoyés vers un ailleurs révélé,

cette Parole vient de plus loin que nous et nous conduit audelà

de nous-mêmes. C’est pourquoi elle

est toujours nouvelle.

En toute

chose,

du neuf et

de l’ancien.

Elle est en perpétuel

renouvellement et

elle nous renouvelle

de façon perpétuelle.

Mais en même temps

cette Parole de Dieu, cette révélation de Dieu est aussi un

héritage. Un héritage c’est-à-dire non pas quelque chose

de décati, d’amorti, non pas quelque chose qui a fait son

temps et qui n’a plus de vigueur, mais bien quelque chose

d’éternel, quelque chose qui s’enracine très loin, très en

deçà de nous, quelque chose qui nous met en contact avec

les générations antérieures. Et non ça n’est pas répétition

stérile, ni la morne répétition d’une simple habitude transmise

: l’héritage est une terre, une raison d’être et un enracinement

profond, et qui nous met en contact avec tout

ce qui nous a précédé et y donne sens, avec les fils vifs de

l’origine de nous-mêmes.

La petite fille et le

beau grand Livre

puise aux racines

d’une histoire vraie,

au Pays de Galles. Et

si cette petite fille si

vive retrouve ici et

maintenant sa part

de récit actualisée,

son héritage est là-bas. La petite Mary a bu aux sources

des tours et détours de son voyage vers la Bible : au propre

— les collines verdoyantes du Pays de Galles sont bel et

bien celles qu’elle a foulées — comme au figuré — le voyage

intérieur qui bouleversera sa toute jeune vie puise son origine

loin de nous aujourd’hui, mais si proche de chaque

cœur d’enfant qui à son tour fera l’étourdissante et merveilleuse

rencontre avec la Parole.

La petite fille va retrouver le Pays de Galles, son héritage

et sa source : la fille rousse dans sa petite robe verte à

bretelles a séduit les anglais et les gallois. Le petit livre et

les illus sont en route vers le Mary Jones World de Llanycil

(Gwynedd, Wales), et on parle donc à présent aussi de traduire

ce nouveau récit en anglais.

Et en gallois, bien sûr.

Hir yn byw Mary !

Illustrations ©Elise Hilton


BREF, quoi.

1. Le mystère dévoilé.

Aucun livre n’est aussi particulier, mystérieux et captivant

que la Bible. Elle contient des récits historiques impressionnants.

Mais c’est plus qu’un simple livre. Un mystère y est

caché et il peut se révéler au lecteur à tout moment et le

changer pour toujours. Cette Bible jeunesse est conçue pour

aider le jeune lecteur à découvrir ce mystère. Elle contient

250 histoires exceptionnelles, passionnantes, superbement

illustrées et racontées de manière

dynamique, amusante et

interactive. Un objet-livre passionnant

dès 8-9 ans, à cet âge

où la quête de sens se double

du plaisir immense de la lecture

autonome !

2. Marcher selon

l’Esprit.

Six éditeurs se sont regroupés

pour proposer un parcours en

douze étapes dans ce texte

fondateur du Nouveau Testament

qu’est l’épître de Paul

5.

aux Romains. Chaque thème

donne l’occasion d’un partage

biblique à vivre en Église ou

même mieux : entre églises.

Différents éléments sont proposés

pour chacun des thèmes : une intro théologique, un

projet d’animation, une illu sous forme d’oeuvre art en

lien avec le thème, un dessin humoristique, une prière, un

témoignage contemporain. La lettre de Paul ouvre devant

chaque croyant la perspective d’une vie consacrée à Dieu,

et ouverte sur les autres pour témoigner en actes et en paroles

de ce message de libération. Découvrez ce petit fascicule,

et faites-en une balise en église, ensemble, lieu de

partage et de croissance.. En chantier ?

1. 2.

3.

3. Carte-cadeau !

Oui vous pouvez faire des achats de Bibles et livres de tous

talents sur notre boutique. Mais quelquefois peut-être vous

avez l’envie de chérir quelqu’un sans savoir vraiment choisir

l’objet de ce chérissement, mmh ? Alors voici nos cartescadeaux

! Vous choisissez la valeur du cadeau que vous voulez

faire, vous la personnalisez par un petit message et vous

l’envoyez à votre destinataire préféré ! Hop, facile. Découvrez

et faites découvrir la carte-cadeau sur notre boutique !

www.editionsbiblio.be

4. Parole du jour.

La richesse de nos différentes traductions, vous pouvez y

goûter en vous abonnant à la Parole du jour sur notre site,

afin de recevoir tip-top chaque matin une perle de Bible

sous la forme d’un petit mail. Et ce faisant, chaque mois

nous changerons de version ( NBS, Parole de Vie, Français

courant, Colombe ) afin que cela

ouvre possiblement de nouveaux

arpents de lecture et de ré-émerveillement

!

4.

6.

www.la-bible.be

5. En atelier.

L’année qui vient verra remuer

dans notre atelier de réflexion

et de création quelques projets

que nous aurons hâte de partager

avec vous : un livre de versets et

photos prêt pour l’imprimerie,

un bouquin rigolo de recettes

pour enfants inspiré de récits bibliques,

un petit livre tout mimi

pour la naissance des tout-petits

et un Nouveau Testament commenté-illustré

nouvelle mouture.

Sans oublier notre évangile de

Marc pour les hôpitaux, en phase de mise en forme. Faites

une petite place dans votre beau grand cœur, et priez avec

nous pour ces projets !

6. Jour après jour.

« Dès qu’il m’arrivait une parole de toi, je la dévorais. Elle

causait ma joie et me mettait le cœur en fête, car je te

suis consacré, Seigneur, Dieu de l’univers. » Jérémie 15.16,

BFC. Prêts à dévorer notre petit guide de lectures 2017 que

nous avons le plaisir de joindre à ce magazine ? Vous savez,

un petit guide en papier à glisser entre les pages en peau de

papier d’une Bible en papier. Qu’il soit votre petit sentier

d’émerveillement et de curiosité dans vos moments-lecture

de cette nouvelle année !

p. 8

More magazines by this user
Similar magazines