Catalogue-Brantome

rdebieve

Raymond

Debiève

Aperçu du catalogue


Aperçu du catalogue


Raymond Debiève

Hommage au peintre

Aperçu du catalogue


Aperçu du catalogue


L’art et rien que l’art,

nous avons l’art pour ne point mourir de la vérité.

Nietzsche

L’homme-couleurs

La porte s’ouvre.

Blanc.

Au dehors, sur la terrasse rouge de la maison provençale, le soleil écrase les

couleurs.

Entre ombre et lumière, franchir le seuil.

J’entre.

J’entre dans la maison comme on entre dans les tableaux. Amusée, surprise, un

peu inquiète ?

Les piles de dessins, de cahiers, de croquis envahissent la pièce, atelier silencieux

bruissant de vie. La porte est refermée, changement de monde, changement de

temps. Tout se dilate, les paroles, les gestes, les rires, les pleurs.

L’œil s’ouvre sur la lumière des craies, des pinceaux, et des yeux de Raymond, si

bleus et vifs, comme des miroirs.

Raymond qui parle, qui rit, qui réfléchit,

et ses yeux qui dansent

ses mains qui tentent d’attraper ses doigts qui s’envolent.

Un à un, les dessins s’animent et prennent place autour de la grande table, se

déploient, de la feuille à l’espace qui nous entoure. Raymond a ce pouvoir, il fait

vivre les personnages de ses œuvres.

Aperçu du catalogue

Assis côte à côte, face à un tableau, on s’interroge tous les deux.

« Regarde celui-là, me dit-il en montrant l’homme qu’il a peint au bord d’un lit,

qu’est-ce qu’il fait là ? On ne peut pas savoir... »

Interrogation sincère et déroutante, le peintre lui-même a laissé ses personnages

vivre.

Petits, au coin du feu, combien d’heures avons-nous passées mon frère et moi, les

yeux accrochés à une scène de Village sous la neige, à patiner sur la glace, à

grimper à l’échelle et entrer dans la grange orange, à monter sur la luge ? Nous

étions rouges comme ces enfants, nous avons poursuivi en riant le cochon. Nous

n’étions plus chez nous, mais dans le tableau ; et ces jeux d’hiver ont presque,

aujourd’hui, l’épaisseur d’un souvenir d’enfance.

3


Raymond est un enfant. Son œil, grave soudain, espiègle la seconde qui suit, rit ou

pleure, ou les deux à la fois. Sa peinture se fait l’écho de ce regard à hauteur

d’enfant, qui scrute le monde, l’œil curieux et plein de pourquoi ?, de comment ?

Je me souviens en Avignon, lors d’une exposition de primitifs flamands, avoir vu

Raymond dialoguer avec ces artistes d’un autre siècle, au grand dam de la surveillante

qui sans cesse l’interpellait, comme un enfant, reculez monsieur ! Le peintre

face aux peintres, gourmand de leur lumière.

Je me souviens lors d’une halte, au bord d’une route, Raymond se baignant dans

l’herbe grasse, enfin monsieur, ça ne se fait pas, une fleur de pissenlit cueillie du

bout des dents...

Comment raconter son œuvre ? Comment rencontrer Raymond ? Sortir les tableaux de

l’atelier, les exposer pour que l’échange puisse continuer, les regards se croiser,

les histoires s’inventer.

Partager.

Les tableaux de Raymond ne laissent pas indifférent. Son regard sur le monde résonne

de nous, de l’Homme, quels que soient son époque, son lieu. Chaque tableau est un

petit bout de l’Homme.

Peut-être qu’un portrait, une scène de la vie quotidienne, un paysage trouvera chez

vous - vous qui vous arrêterez, soudain happé - un reflet, un écho, une histoire ?

Je vous souhaite et espère ce secret échange entre un tableau et vous…

Raymond a peint à chaque instant de sa vie, comme une respiration, comme un prolongement

de son souffle au bout du pinceau, du crayon. Tout peindre, sans restriction…

Des sujets nobles aux anecdotes. Des natures mortes aux portraits. Des scènes

de genre aux œuvres engagées. Peindre comme on pleure, reprendre la vie sur la mort,

comme ces noyés, peints avec acharnement après les inondations de Vaison la Romaine,

et qui, quelques années plus tard, sont devenus des baigneurs inondés de soleil.

Les couleurs et le trait « si fragile, c’est comme un funambule, un pas de travers

et on se casse la figure… » sont comme des coups portés à l’injustice, à la guerre,

à la violence de l’homme. « Oui, il faut s’exprimer par tous les moyens, par tous

les sens, tous les trous, tous les appendices, tous les tentacules, partout et pour

tous. Oui, il faut le faire pour connaître le prix de la vie. » écrit-il dans ses

carnets. Et puis la vie, ce sont aussi les repas, faits de fruits et de légumes.

Sur la table ou la palette, se nourrir des couleurs. Ce sont aussi ces regards de

la mère à l’enfant, de l’homme à la femme, du peintre au modèle, du jeune au vieux.

Regards tendres, plein de vie et d’envies, vivants.

Aperçu du catalogue

Peinture engagée, poétique, libre, généreuse, révoltée.

Peinture nourrie aussi d’influences, de rencontres, de lectures, mais peu importe.

Chaque tableau est unique, le trait du peintre parle tout seul, et se dévoile à

celui qui s’arrête, qui reçoit, happé, ce murmure, ce rire ou ce cri étalé sur la

toile.

L’homme-couleurs s’est éteint, mais sa lumière continue d’éclairer nos murs.

K. H.

4


Choix d’oeuvres

Aperçu du catalogue

Les citations présentes dans cet ouvrage sont extraites des Carnets de Raymond Debiève.

Avec Raymond est écrit par Bernard Henneuse, son petit frère.

L’homme-couleurs est écrit par Karine Henneuse, sa nièce.

5


Je suis lancé. Quel départ !

Carnets

Aperçu du catalogue

Enfant et chouette

Huile sur bois, 125 x 200 cm

6


enfants

Aperçu du catalogue

7


Aperçu du catalogue

Enfants et oiseaux

Huile sur carton, 65 x 50 cm

8


Aperçu du catalogue

Dans l’herbe

Huile sur carton , 81 x 100 cm

9


Petite fille

Huile sur carton, 57 x 39 cm

Petit garçon

Huile sur carton, 80 x 57 cm

Aperçu du catalogue

Les jumeaux

Huile sur carton, 57 x 80 cm

10


Aperçu du catalogue

Enfant au panier

Huile sur carton, 20 x 11 cm

11


L’anecdote peut être grande,

elle peut aussi avoir sa place dans la peinture.

Carnets

Aperçu du catalogue

Elle étend son linge I, détail

Huile sur carton, 115 x 80 cm

12


elle étend son linge...

Aperçu du catalogue

13


Aperçu du catalogue

Elle étend son linge II

Huile sur carton, 60 x 40 cm

14


Aperçu du catalogue

Elle étend son linge III

Huile sur carton, 80 x 60 cm

15


Aperçu du catalogue

Elle étend son linge IV, détail

Huile sur carton, 115 x 80 cm

16


Aperçu du catalogue

Elle étend son linge I

Huile sur carton, 115 x 80 cm

17


Toujours fidèle à mes pinceaux, je peins des mariés pâlots et rougeauds.

Carnets

Aperçu du catalogue

18

La sieste

Huile sur bois, 120 x 200 cm


couples et mariés

Aperçu du catalogue

19


Mariés I

Huile sur carton, 40 x 59 cm

Aperçu du catalogue

Mariés II

Huile sur carton, 40 x 59 cm

20


Aperçu du catalogue

Mariés III

Huile sur carton, 115 x 80 cm

21


La noce I, détail

Huile sur carton, 79 x 50 cm

La noce II, détail

Huile sur carton, 79 x 50 cm

Aperçu du catalogue

Mariés IV

Huile sur carton, 40 x 59 cm

22


Aperçu du catalogue

Mariés V

Huile sur carton, 80 x 115 cm

23


L’enfant dans tes bras,

C’est la tendresse qui bat.

Carnets

Aperçu du catalogue

Maternité

Huile sur bois, 200 x 125 cm

24


maternités

Aperçu du catalogue

25


Mère et enfant à la cuiller I

Huile sur carton, 27 x 21 cm

Mère et enfant à la cuiller II

Huile sur carton, 27 x 21 cm

Aperçu du catalogue

Mère et enfant à la fenêtre I

Huile sur carton, 27 x 21 cm

26


Mère et enfant au sein

Huile sur carton, 27 x 21 cm

Mère et enfant

Huile sur carton, 58 x 40 cm

Aperçu du catalogue

Mère et enfant à la fenêtre II

Huile sur carton, 37 x 23 cm

27


Aperçu du catalogue

Sous l’arbre

Huile sur carton, 37 x 53 cm

28


En promenade

Huile sur carton, 39 x 38 cm

Aperçu du catalogue

Mère et enfant dans la neige

Huile sur carton, 23 x 15 cm

29


Lorsqu’on a envie de rire, la peinture peut faire rire et être pleine d’humour

sans perdre de sa grandeur.

(...) Mais que le malheur vous touche et c’est le drame qui sera au bout

de votre pinceau.

Carnets

Aperçu du catalogue

La paix

Huile sur bois, 125 x 200 cm

30


misères

Aperçu du catalogue

31


Misères, I

Huile sur carton, 83 x 49 cm

Misères, II

Huile sur carton, 36 x 28 cm

Misères, III

Huile sur carton, 36 x 21 cm

Aperçu du catalogue

Misères, IV

Huile sur carton, 83 x 49 cm

32


Aperçu du catalogue

La paix, II

Huile sur carton, 72 x 52 cm

33


Aperçu du catalogue

Texte manuscrit accompagnant

le Village sous la neige

Village sous la neige

Huile sur carton, 270 x 230 cm

34


dans la neige

Aperçu du catalogue

35


La souche

Huile sur carton, 45 x 57 cm

Femme et sa vache

Huile sur carton, 47 x 55 cm

Aperçu du catalogue

Couple

Huile sur carton, 57 x 45 cm

36


Huile sur carton, 45 x 57 cm

Huile sur carton, 45 x 57 cm

Aperçu du catalogue

Huiles sur carton, 57 x 45 cm

37


Quand la peinture colle à la vie, elle doit épouser sa route.

Carnets

Aperçu du catalogue

Femme et homme (détail)

Huile sur bois, 200 x 125 cm

38


femmes et hommes

Aperçu du catalogue

39


Femme et homme II

Huile sur carton, 51 x 36 cm

Femme et homme IV

Huile sur carton, 75 x 43 cm

Aperçu du catalogue

Femme et homme III

Huile sur carton, 47 x 37 cm

40


Aperçu du catalogue

Femme au bar

Huile sur carton, 28 x 27 cm

Femme nue

Huile sur carton, 75 x 43 cm

41


Le jour a illuminé

le plâtre sous cutané

des murs de la chambre

le réveil fait entendre

sa sonnerie orange

(...)

Jeannette levée trottine

cire et frotte des bottines

(...)

Carnets

Aperçu du catalogue

Jeannette et son chat

Huile sur bois, 200 x 125 cm

42


portraits de femmes

Aperçu du catalogue

43


Les légumes

Huile sur carton, 81 x 62 cm

La lessive

Huile sur carton, 53 x 38 cm

Aperçu du catalogue

Le repassage

Huile sur carton, 27 x 23 cm

La couture

Huile sur carton, 53 x 36 cm

44


Aperçu du catalogue

La lecture

Huile sur carton, 53 x 50 cm

45


Aperçu du catalogue

Dans le fauteuil en osier

Huile sur carton, 59 x 35 cm

46


Aperçu du catalogue

Dans le fauteuil en osier II

Huile sur carton, 53 x 22 cm

47


La toilette

Huile sur carton, 52 x 37 cm

Aperçu du catalogue

La toilette II

Huile sur carton, 58 x 40 cm

48


Aperçu du catalogue

A l’école

Huile sur carton, 76 x 53 cm

49


Je les ai imaginés ces gens, courts, ronds, trapus, costauds, courageux,

rieurs, simples et bons, aimant la vie par dessus tout.

Carnets

Aperçu du catalogue

50

Le chasseur

Huile sur bois, 200 x 125 cm


portraits d’hommes

Aperçu du catalogue

51


Dans l’arbre

Huile sur carton, 52 x 46 cm

Ouvrier

Huile sur carton, 112 x 76 cm

Aperçu du catalogue

A l’octroi

Huile sur carton, 56 x 30 cm

Le facteur

Huile sur carton, 50 x 36 cm

52


L’ouvrier à la salopette bleue

Huile sur carton, 41 x 33 cm

Président de la République

Huile sur carton, 15 x 10 cm

Le fumeur

Huile sur bois, 59 x 35 cm

Aperçu du catalogue

Deux ouvriers

Huile sur carton, 35 x 57 cm

53


Aperçu du catalogue

Homme au chapeau

Huile sur carton, 58 x 40 cm

Homme à la casquette

Huile sur carton, 58 x 40 cm

54


Aperçu du catalogue

Enfant sans chapeau

Huile sur carton, 58 x 40 cm

Homme à la casquette jaune

Huile sur carton, 58 x 40 cm

55


Je pars en guerre contre la tristesse pour la couleur ensoleillée qui

détend et rend joyeux.»

Carnets

Aperçu du catalogue

Les grands-parents

Huile sur carton, 53 x 47 cm

56


grands-pères et grands-mères

Aperçu du catalogue

57


La lecture

Huile sur carton, 50 x 38 cm

Aperçu du catalogue

Le café

Huile sur carton, 42 x 23 cm

Au lit

Huile sur carton, 35 x 20 cm

page de droite, en bas :

Grand-père et les jumeaux

Huile sur carton, 86 x 75 cm

58


Le rasage

Huile sur carton, 50 x 40 cm

La toilette

Huile sur carton, 86 x 75 cm

Aperçu du catalogue

59


Il me semble que je deviens chaque jour un peu plus peintre

en tout cas un goût certain pour une couleur plus chantante

et une matière plus riche.

Carnets

Aperçu du catalogue

60

Peintre et modèle

Huile sur bois, 200 x 120 cm


artistes

Aperçu du catalogue

61


Pierrot

Huile sur bois, 80 x 58 cm

Violoniste

Huile sur carton, 66 x 46 cm

Aperçu du catalogue

Mardi gras

Huile sur carton,

115 x 78 cm

62


Pour Bach

Huile sur carton, 48 x 64 cm

Pour Beethoven

Huile sur carton, 48 x 64 cm

Aperçu du catalogue

Pour Debussy

Huile sur carton, 36 x 28 cm

Pour Berlioz

Huile sur carton, 37 x 26 cm

63


Aperçu du catalogue

Peintre et modèle II

Huile sur carton, 59 x 35 cm

64


Aperçu du catalogue

Peintre et modèle III

Huile sur carton, 59 x 35 cm

65


Aperçu du catalogue

66


AVEC RAYMOND

Novembre 2009.

Le grenier, l’atelier, côte à côte. Les tableaux sont là. Ils chuchotent. Ils murmurent.

Ils rient. Ils dansent.

Raymond s‘asseoit. Le calme revient. On peut commencer.

La PEINTURE entre. Je tourne ses pages.

Sur les cartons, des barbus à la craie bleue s’écartent. Les œuvres sortent en

rangs serrés, par dizaines.

Raymond observe, critique, jubile, s’exclame : « Celui-là : à descendre ! ». Le

sujet passera à l’atelier où il subira une fatale révision.

Tu te lèves : « Môssieu de la Palette », « Môssieu du Pinceau ». Et de rire. Rire

de soi. Malice.

Passent des têtes, des centaines de têtes. « C’est l’humain le vrai sujet ! »

Tu as travaillé. Tout le temps. C’est ça l’important. Quand on est là, on te gène.

Quand on t’expose on te dérange.

Tu remplis des pages : vers, prose, dessins. Signes pleins. Mots bondissants. Tes

sources sont fleuves.

Inventeur d’histoires : « L’enfant promène sa poule, comme un petit chien en

laisse. Il pose à la Cour d’Espagne, devant son ami peintre. » Raymond ? « Ce

peintre sera-t-il connu de nos jours ? ». Tu t’interroges...

Oui : l’oeuvre de Raymond reverra la lumière.

Vers l’expO !

Choisir ? Tout est fort ! Être sincère et respectueux. Raymond maîtrise son art.

Il a vu.

– Instinct –

Il a envisagé.

Il met le visage dans le tableau.

– Autre –

Raymond c’est lui et c’est l’Autre. Lui peint et l’Autre parle.

Ils transposent. Ils disposent du temps. Toutes les heures solitaires des jours

sans faim ni soif.

Multiple?

Raymond est multiplicateur. Miraculeux. Il marche sur les images, il flotte sur les

visions.

Densité ?

Raymond n’a pas assez de place. Tout papier est bon à PEINDRE.

Et ses amis qui l’encouragent :

Devant Rembrandt : « Regarde, regarde cette main sur la toile, elle est humaine

cette main !... » Il pleure.

Devant Pablo, … silence.

Aperçu du catalogue

Raymond ermite, végétalien, mélomane… universel.

Décembre 2009

Raymond ferme l’atelier. Il a transmis. Il est libéré.

Il est mort, son pinceau à la main.

Raymond, maintenant ton œuvre est bien au chaud. Elle va revoir le soleil. Elle

fera sa route dans les regards et les cœurs qui en garderont la trace.

Renouveau, oui. – Printemps – Ressort – Sauter infiniment vers l’expO… Ne rien oublier...

Raymond veille.

B. H.

67


Aperçu du catalogue

68


Aperçu du catalogue


Aperçu du catalogue

More magazines by this user
Similar magazines