Views
3 months ago

Magazine Le Marchand de Vin

Découvrez les histoires, les terroirs et les vins de près de 30 vignerons d'à travers le monde!

ehold magazine DOMAINES

ehold magazine DOMAINES BIOS À DÉCOUVRIR CLOS HENRI Clos Henri est l’histoire de la famille Bourgeois du domaine sancerrois Henri Bourgeois, qui, après 10 générations à cultiver le Sauvignon blanc et le Pinot noir à Sancerre, part en quête d’un terroir néo-zélandais afin de repousser les frontières de son amour pour ces deux cépages. Ce Pinot noir, cultivé dans la vallée de Wairau sur un sol riche en argile, est dominé par le fruit. Vieillie 11 mois en barriques de chêne, cette cuvée de jeunes vignes allie générosité et fraîcheur. DOMAINE GAUBY Gérard Gauby est connu mondialement pour sa quête constante du grand vin à l’équilibre parfait. Vigneron aux exigences élevées, il a su redorer l’image du Languedoc- Roussillon. Il cultive la vigne en biodynamie sur le terroir de Calce. Chez lui, prairies, forêts de chênes, garrigues, ruches et troupeaux côtoient la vigne créant un écosystème naturel d’une grande richesse. Selon lui « plus il y a de biodiversité, plus la vigne est capable de se défendre d’elle-même ». Ses vins rouges comme ses blancs ont un style frais, tendu et formidablement digeste. LA VIDA AL CAMP PAGE 10 Frances Escala, négociant ©La Vida Al Camp « La vie à la campagne », voilà ce que signifie le nom de ce domaine inspiré d’un livre écrit par Jaume Raventós en 1898. Dans celui-ci, il relatait ses mémoires d’enfance et le quotidien des fermiers de Saint Sadurní d’Anoia qui portaient un grand amour et beaucoup de respect à leur terroir. 120 ans plus tard, Frances Escala met sur pied un collectif de familles agricultrices portant en elles cette même passion du terroir. Seuls des cépages autochtones sont cultivés en biodynamie afin de créer des Cavas authentiques d’un rapport qualitéprix exceptionnel.

ehold magazine DOMAINES BIOS À DÉCOUVRIR DOMAINE D'AUPILHAC C’est en 1989 que Sylvain Fadat s’installe à Montpeyroux sur les deux hectares de vignes qui appartiennent à sa famille depuis cinq générations. Comme la vigne ne suffit pas à subvenir à ses besoins, il y cultive également melons, asperges, tomates et pêches. Le premier plaisir de Sylvain, qui se dit encore et toujours agriculteur dans l’âme, est le travail de la terre. C’est en 1992 que le domaine devient entièrement viticole. Petit à petit, Sylvain crée sa cave, d’abord à ciel ouvert avec des citernes de camion comme cuves de vinification, puis sous terre, avec des équipements adaptés à la viticulture moderne. Désirée Fadat est la partenaire de Sylvain en amour comme en affaire. En 2008, elle délaisse sa profession d’infirmière pour épauler son mari au vignoble. Tout comme la famille, le vignoble s’agrandit et compte désormais 26 hectares. Ces 26 hectares de vignes, entièrement conduits en culture biologique et biodynamique, sont scindés en deux terroirs par une colline. D’un côté, au cœur du village de Montpeyroux, on retrouve à 100 m d’altitude le lieu-dit d’Aupilhac. Les vignes de Mourvèdre, Carignan, Syrah, Grenache et Cinsault y sont disposées en terrasses sur un sol calcaire du Jurassique. Les vins y sont solaires et généreux. De l’autre côté, dans un amphithéâtre naturel, se trouvent les Cocalières. La vigne qui y était cultivée il y a deux siècles avait depuis été abandonnée. Sylvain y voit un potentiel et en 1998, il en fait l’acquisition, bien que tout le monde Vins du domaine disponibles au Québec Désirée et Sylvain Fadat ©Seán Gilley « À l’origine, j’ai planté les Cocalières pour équilibrer la générosité d’Aupilhac, mais après avoir dégusté le premier vin en 2001, les clients se sont enthousiasmés pour ce style original en Languedoc, j’ai donc créé cette nouvelle cuvée » - Sylvain Fadat lui déconseille. Sur la partie orientée le plus au nord, il plante des raisins blancs (Roussanne, Marsanne, Grenache blanc et Roll) et sur la partie exposée nordouest, du Mourvèdre, du Grenache, mais surtout de la Syrah. À cet endroit, l’altitude de 350 m donne plus de fraîcheur, de finesse et d’élégance aux vins. C’est avec du temps et de la patience que Sylvain et Désirée Fadat ont réussi à faire d’Aupilhac un domaine emblématique du Languedoc. « On prend notre temps et on fait tout avec plaisir, confie le vigneron. Tout le monde peut faire des vins jeunes, mais le vrai vin, c’est celui qui a un potentiel de vieillissement et qui peut créer l’émotion », ajoute-t-il. Croyez-nous, le plaisir et l’émotion se goûtent dans chacune de leurs bouteilles! • PAGE 11

La viticulture et le vin en Hérault - Observatoire viticole
La vigne et le vin en terroir Pézenas : une tradition millénaire
• Vigne • HISTOIRE • GÉOGRAPHIE-TERROIR - Les vins de Vienne