NOUVELLES DE JÉRUSALEM - Pâques 2017

ecolebiblique

Les Nouvelles de Jérusalem sont une revue d'informations de l'École biblique et archéologique française de Jérusalem, 2 à 3 fois par an, elles donnent un aperçu des travaux en cours en exégèse comme en archéologie, ici à Jérusalem. En voici le premier numéro couleurs en ligne. Les articles alternent français et anglais.

The Nouvelles de Jérusalem is an information review of the École Biblique et Archéologique française de Jérusalem, 2-3 times a year, they give an overview of the work in progress in both exegesis and archeology, here in Jerusalem. Here is the first color edition online. Articles are sometimes in French sometimes in English.

étape sur la route de l’encens et des

épices, entre l’Arabie et Gaza, port

majeur dans le commerce méditerranéen.

Deux églises dotées de

superbes mosaïques, la demeure du

gouverneur et le marché nous font

comprendre le processus de sédentarisation,

le passage à la romanité et

à l’ère byzantine avant de voir cette

cité s’éteindre à l’époque arabe. On

soulève les problématiques archéologiques

actuelles : l’utilisation

des bâtiments, la récupération et la

répartition de l’eau en zone désertique.

Toutes les cités que nous

serons amenés à découvrir offrent

des similitudes dans le bâti qui nous

permettent de saisir les modes de

vie des habitants tout en conservant

des spécificités dans l’architecture

et l’organisation spatiale.

A la nuit tombée nous voilà au coin

du barbecue près de notre tente de

bédouin ! Père Patrick et frère Joseph

sont les cuistots de la troupe. Après

un dîner animé la soirée se prolonge

tard dans la nuit au coin du feu, ponctuée

de chants béninois, mauriciens,

français et de morceaux d’opéra

interprétés par nos deux chanteurs

lyriques : Père Patrick et Claire.

Jeudi 16 mars : direction le parc animalier

du Neguev connu pour ses

caracals, félins aux oreilles acérées.

Niché dans la vallée de l’Arava au

creux des majestueuses montagnes

jordaniennes et israéliennes le site

offre un condensé de vie sauvage.

Pour bien connaitre la vie dans le

désert, la découverte de la faune

et la flore est un passage obligatoire

! Oryx, addax, ânes de somalie,

autruches défilent sous nos yeux

ébahis ! Seul le caracal reste introuvable

… ce qui l’élève au rang de

mythe ! La seconde étape de la journée

nous mène au parc de Timna, réputé

pour ses mines de cuivre et ses

18 Lettre aux amis de l’ÉBAF - N° 93 - Pâques 2017

More magazines by this user
Similar magazines