NOUVELLES DE JÉRUSALEM - Pâques 2017

ecolebiblique

Les Nouvelles de Jérusalem sont une revue d'informations de l'École biblique et archéologique française de Jérusalem, 2 à 3 fois par an, elles donnent un aperçu des travaux en cours en exégèse comme en archéologie, ici à Jérusalem. En voici le premier numéro couleurs en ligne. Les articles alternent français et anglais.

The Nouvelles de Jérusalem is an information review of the École Biblique et Archéologique française de Jérusalem, 2-3 times a year, they give an overview of the work in progress in both exegesis and archeology, here in Jerusalem. Here is the first color edition online. Articles are sometimes in French sometimes in English.

la région. Il disposait en revanche

de données extra-archéologiques,

i.e. les notices des historiens de

l’Antiquité sur les Esséniens et ce

sont elles qui ont guidé sa conception

des vestiges, comme l’habitat

isolé et organisé qui convenait à la

secte. 70 ans plus tard, les progrès

de l’archéologie régionale ont fragilisé

ses hypothèses, quand ils ne

les ont pas rendues caduques.

Pour être utile et relancer le débat

scientifique sur des bases positives,

la publication de la stratigraphie

de Qumrân exigeait donc d’examiner

la documentation matérielle et

architecturale, telles que le Père de

Vaux les avait objectivement observées,

à la lueur non plus avec des

textes mais des fouilles récentes,

et de proposer de nouvelles pistes

d’interprétation.

Le volume IIIA livre les fruits

de ce programme méthodique. Il

concerne les installations qumrâniennes,

autour du bâtiment central

qui fera l’objet du volume IIIB. On

y trouvera l’examen détaillé de neuf

problèmes majeurs de l’interprétation

du Père de Vaux qui justifient

la remise à plat de la chronologie

et de la fonction du site, avec des

propositions de résolution qui réaffirme

le caractère juif et religieux

d’une occupation qui se pourrait

bien essénienne (p. 25-119). Après

la liste des éléments construits et

des loci exhumés dans les fouilles

et leurs plans (p. 123-138) vient le

gros chapitre sur la reconstitution

stratigraphique proprement dite

(p. 144-446), chambre par chambre,

archives de fouille et matériel archéologique

à l’appui, et la proposition

d’une séquence adossée non

plus aux sources littéraires mais au

développement architectural et stratigraphique

des installations. JBH

l’articule en trois temps : 1) noyau

aristocratique hasmonéen (début du

I er siècle av. J.-C.) ; 2) extensions

par un groupe de juifs pieux (2 e

moitié du I er siècle av.-68 ap. J.-C.) ;

3) réoccupations sporadiques

(après 68). Enfin vient un corpus

de 200 lampes, établi par Mme J.

Mlynarczyk de l’université de Varsovie

selon les critères typologiques

actuels, avec leur catalogue et 18

planches illustrées, qui enrichit

considérablement le répertoire régional

et les possibilités de recoupements

chronologiques (p. 447-521).

Dans ce troisième volume est proposé

un nouvel état de la question.

Dans l’économie argumentative, il

se présente comme la thèse appelant

l’antithèse en vue de la synthèse,

dans la saine émulation du

débat scientifique. Ainsi progresse

la connaissance.

Estelle Villeneuve

Archéologue

Le Monde de la Bible

More magazines by this user
Similar magazines