Views
1 year ago

LG 200

40 LG

40 LG JUILLET/AOÛT 2017 Une innovation artisanale luxembourgeoise PAR JULIEN BRUN ARTISAN DU MOIS Shkelqim Bardoniqi est l’un des cinq finalistes du prix «Meilleur Créateur d’Entreprise 2016» pour l’Imperial Hair Concept qu’il codirige avec sa sœur Kaltrina. Portrait d’une réussite artisanale et sociale. Shkelqim et Kaltrina Bardoniqi La famille Bardoniqi arrive à Luxembourg en 1998, réfugiée de la guerre du Kosovo. Shkelqim a quatorze ans, Kaltrina en a onze et devant leur télévision, ils sont plus intéressés par les défilés de mode que par les dessins animés. La beauté des créations artistiques a toujours captivé l’attention de Shkelqim et après un CATP de coiffure fait alternativement au LTC (Lycée Technique du Centre) et dans les salons Dessange du pays, Sky comme l’appellent ses intimes, fait un Brevet de maîtrise à la Chambre des Métiers. À force d’une pratique passionnée, de formations à Paris et d’observations sur la gérance d’un salon, le jeune responsable se sent plus en confiance et laisse aller ses ambitions. Devenir son propre patron était un moyen de laisser s’exprimer ses propres innovations. Il s’associe naturellement avec sa sœur au parcours professionnel semblable et se mettent tous deux à la recherche d’un financement. Leur projet trouve soutient auprès de la SNCI, de la Chambre des Métiers et de la Mutualité des PME. “Immigrés, réfugiés de guerre dans un pays qui est désormais le leur, puis artisans et chefs d’entreprise” Impérial Hair Concept prend ses quartiers à Limpersberg dans un cadre relaxant, lumineux et moderne depuis maintenant trois ans. La brigade est constituée de cinq professionnels et d’une apprentie qui ont chacun leur spécialité. Sky s’occupe des coupes et des coiffures, Vola est experte en couleurs, balayage et mèches et Kaltrina est la spécialiste des préparations de mariages, et ce, du maquillage aux chignons. Les clients et clientes passent dès lors souvent de mains en mains et toujours avec des conseils qui orientent au mieux leurs envies. Le salon devrait prochainement s’agrandir et accueillir une aile réservée aux beautés corporelles. Immigrés, réfugiés de guerre dans un pays qui est désormais le leur, artisans, chefs d’entreprise, Sky et Kaltrina savent qu’ils sont des exemples d’intégration et de réussite pour tous ceux qui comme eux n’ont pas d’autre clé en main que la motivation. Leur fierté n’est pas revendicatrice, protestataire ou ostentatoire, elle est une reconnaissance à la méritocratie de ce pays. Leurs quinze années d’expérience respectives, leur ambition d’engager deux autres employés d’ici la fin de l’année et leur projet commun d’ouvrir peut-être un deuxième salon sont autant de preuves de gratitude. n ­

Depuis 1949 aux côtés des P.M.E. luxembourgeoises www.mpme.lu