Rapport Annuel 2015 ActionAid France - Peuples Solidaires

actionaidfrance

ActionAid France - Peuples Solidaires

Rapport annuel

Année 2015 – Publié en 2016


RAPPORT ANNUEL 2015 ActionAid France - Peuples Solidaires 2

Edito

Page 3

Dignité au travail

Page 4

Souveraineté

alimentaire

Page 6

Droits des femmes

Page 8

RSE et justice

fiscale

Page 10

ActionAid

international

Page 12

Vie militante

Page 14

Finances

Page 16


RAPPORT ANNUEL 2015 ActionAid France - Peuples Solidaires 3

Edito

Face au chômage et aux inégalités, face au

terrorisme et à la crise des migrant-e-s,

face aux drames qui ont secoué l’année

2015, certain-e-s choisissent le renoncement

voire le repli. D’autres, heureusement, savent

qu’il faut au contraire plus de solidarité pour trouver des

solutions durables et relever les défis qui nous font face.

Raymonde Lebois,

Présidente

Vous êtes d’ailleurs de plus en plus nombreux-ses à nous

soutenir. Militant-e-s, bénévoles, signataires, donateurs-trices :

en dépit d’une année difficile, votre résolution n’a pas failli.

Ensemble, nous avons pu agir efficacement, avec nos

partenaires, contre les accaparements de terres, comme

en Tanzanie où les communautés ont gagné face à une

multinationale. Nous avons soutenu les femmes qui se

mobilisent pour leurs droits et marqué des points contre

l’évasion fiscale des multinationales. Nous avons fait entendre

la voix des travailleurs-ses d’Afrique et d’Amérique latine

impacté-e-s par les pratiques commerciales abusives d’une

grande distribution prête à tout pour maximiser ses profits.

En France, en fin d’année, nous avons vu se côtoyer le

meilleur et le pire. Le pire : la violence des attentats du

13 novembre, une violence que trop de citoyen-ne-s du

monde connaissent malheureusement. Le meilleur :

la chaine humaine du 29 novembre pour le climat avec

des citoyen-ne-s de toutes nationalités, uni-e-s au-delà

des différences. Nous en sommes plus que jamais

convaincus : pour résoudre les désordres du monde et

lutter contre les violences, il faut s’attaquer ensemble

aux injustices et aux causes profondes de la pauvreté.

En 2016, nous continuerons, avec toute la fédération

ActionAid - dont nous allons porter le nom plus fortement

en France* - à avancer dans cette direction.

*En 2016, notre association fait un pas supplémentaire dans la fédération ActionAid en devenant « ActionAid France-Peuples Solidaires ».


RAPPORT ANNUEL 2015 ActionAid France - Peuples Solidaires 4

Dignité au travail

L’accent a été mis sur le

soutien aux travailleurs-ses

du secteur agricole avec deux

campagnes internationales

qui mobilisent au total

70 organisations dans

30 pays. Des alliances

indispensables pour

peser sur les poids lourds

du secteur que sont les

grandes surfaces.

Les temps forts

Février

Elargissement et relance de la campagne « Le

Juste Fruit ! » (1) , pour des filières de fruits tropicaux

justes et durables et lancement de la campagne

« Caddi[E]thique ». Coordonnées dans 30 pays (22 pays

européens et 8 pays du Sud), ces deux campagnes

ont un objectif en commun : faire évoluer les pratiques

d’approvisionnement des grandes surfaces

pour améliorer les conditions de vie des travailleurs-ses

des pays du Sud.

Avril

Deux ans après l’effondrement du Rana Plaza, en

avril 2013 (2) , ActionAid Bangladesh publie une nouvelle

enquête sur la situation des survivant-e-s, montrant que

beaucoup reste à faire. En février, l’entreprise Benetton

a annoncé qu’elle participera finalement au fonds

d’indemnisation des victimes, suite à une campagne

internationale à laquelle nous avons abondamment participé

par nos actions de rue et nos mobilisations sur

Internet. Benetton rejoint Auchan, Camaïeu et les

autres multinationales qui ont accepté de participer

au fonds d’indemnisation des victimes.

Juin

Avec nos partenaires Sherpa et le Collectif Ethique sur

l’étiquette, nous nous constituons partie civile pour le

dépôt d’une nouvelle plainte contre Auchan pour

« pratiques commerciales trompeuses » suite à

l’accident du Rana Plaza. Cette nouvelle démarche

judiciaire fait suite à une première plainte classée sans

suite, et se base sur de nouvelles preuves. Notre objectif

est d’obtenir qu’une multinationale ne respectant

pas ses engagements éthiques puisse être poursuivie

devant les tribunaux en cas de dommages causés par

ses fournisseurs ou sous-traitants à l’étranger.

Juillet

Appel Urgent pour soutenir les tailleurs de pierre

victimes de la silicose dans la région de T’kout,

en Algérie. Avec près de 20 000 signatures, l’Appel

permet à notre partenaire local d’attirer l’attention du

public sur ce drame et d’accentuer sa pression sur le

gouvernement, qui tarde cependant à réagir.

Octobre

Suite à l’Appel Urgent « Costa Rica : violation des droits

humains dans les plantations d’ananas » contre des

actes de répression syndicale de la société Ananas

Export Company, l’entreprise accepte d’ouvrir le

dialogue avec les organisations locales.

Novembre

• A l’occasion de la Semaine de la solidarité internationale,

nos groupes locaux reçoivent dans plusieurs

villes Paul Kachusa, représentant de l’ONG « Carer »,

au Malawi, qui sensibilise le public au problème

des conditions de travail dans les plantations de

sucre ;

• Publication du rapport et lancement de la pétition

« Brésil : pressés comme des oranges », sur les

conditions de travail dans la filière du jus d’orange et

de la responsabilité de la grande distribution à travers

les marques de distributeurs.

Décembre

Les 50 0000 signatures rassemblées en Europe

par la pétition « Stop aux pratiques déloyales »

sont remises à la Commission européenne pour

lui demander de réguler les pratiques commerciales

déloyales de la grande distribution, dont l’impact dans

les pays producteurs est dramatique. Cette mobilisation

citoyenne, prolongée par le plaidoyer de nos représentant-e-s

dans les enceintes européennes, contribue

au débat public. La Commission européenne continue

pour le moment à s’en remettre à l’autorégulation du

secteur, mais le Parlement européen lui a demandé - via

une résolution - d’agir.

(1) Cette campagne rassemblait cinq organisations lorsque nous

l’avons initiée avec nos partenaires en 2004, elle coordonne

désormais 33 organisations partenaires dans 19 pays.

(2) Le 24 avril 2013, au Bangladesh, l’effondrement de l’immeuble

du Rana Plaza avait tué 1 138 personnes, principalement des

ouvrières produisant pour de grandes marques de la confection.

450 millions

de femmes et d’hommes travaillent comme

salarié-e-s agricoles dans le monde, la

majorité vivent dans la pauvreté

(Source : FAO-OIT-UITA).


RAPPORT ANNUEL 2015 ActionAid France - Peuples Solidaires 5

Guatemala, plantation de bananes

Le travail dans les plantations

de fruits tropicaux produits en

Amérique latine et en Afrique est

harassant et peu rémunérateur.

© BARBORA MRAZKOVA

/ LE JUSTE FRUIT

« Faire grandir »

Notre aspiration est de faire grandir et de

mieux organiser la dynamique de la relation

entre les producteurs et les consommateurs.

L’idéal serait que, dans l’avenir, un marché

du commerce équitable existe comme une

contrepartie au marché globalisé.

Joaquín Vásquez, Equateur, dirigeant

d’un syndicat de petits producteurs.


RAPPORT ANNUEL 2015 ActionAid France - Peuples Solidaires 6

Souveraineté

alimentaire

La lutte contre les

accaparements de

terres a été au cœur de

notre action, avec une

mobilisation victorieuse en

Tanzanie. En fin d’année,

toutes les énergies se sont

focalisées sur la justice

climatique, avant et

pendant la COP21 à Paris.

Les temps forts

Janvier

Cambodge : en lien avec notre action contre les

accaparements de terres au profit de compagnies

sucrières, nous soutenons une enquête d’ActionAid

Cambodge sur le sort des communautés affectées

dans la province d’Oddar Meanchey. La publication du

rapport issu de cette enquête permet à nos collègues

cambodgien-ne-s de relancer la mobilisation auprès de

l’Union européenne et de l’ONU.

Mars

Tanzanie : lancement de notre campagne pour soutenir

les paysan-ne-s menacé-e-s de perdre leurs

terres(1) en raison d’un projet agro-industriel soutenu

par la Nouvelle alliance du G7. Après plusieurs mois de

mobilisation, le projet est suspendu puis définitivement

abandonné !

Avril

Europe : après plusieurs années de dénonciation des

ravages causés par le développement des agrocarburants

industriels issus de produits alimentaires,

l’Union européenne adopte une mesure qui aura pour

effet de limiter leur utilisation.

Mai

• Campagne « Stoppons la Nouvelle Alliance

du G7 » demandant à la France de se retirer de la

Nouvelle Alliance(2) et de soutenir des initiatives qui

bénéficient véritablement aux populations les plus

vulnérables.

• Publication du rapport « Réagir : 4 mesures nécessaires

pour enrayer les accaparements de terres ».

Juin-Septembre

Mobilisations locales : distribution d’un faux numéro du

journal « 20 minutes » avec accaparement symbolique

de l’Hôtel de ville de Paris, projections débats à Lyon

avec un représentant du mouvement indien Ekta

Parishad et à Saint-Lô, participation à Alternatiba.

Octobre

Sri Lanka : soutien à notre partenaire le NAFSO qui

se mobilise pour que le gouvernement respecte son

engagement de restituer aux communautés locales

toutes les terres accaparées par l’armée (cf. notre

Appel Urgent en 2014).

Novembre

• Cameroun : Appel Urgent « Bolloré, sponsor de

la COP 21 et d’atteintes aux droits humains ? »

pour soutenir les populations dont les terres sont

accaparées par la Socfin, dont Bolloré est le principal

actionnaire.

• Afrique : invitation d’Ousmane Barke Diallo, représentant

d’organisations paysannes du Mali, pour

lancer une dynamique contre la ratification de

l’Accord de partenariat économique (APE)

Europe / Afrique qui menace la sécurité alimentaire

et la survie économique des paysan-ne-s africain-e-s.

• Sénégal / climat : tournée d’une partenaire sénégalaise

pour sensibiliser le public aux enjeux du

changement climatique pour les pays du Sud.

Décembre

Campagne COP 21 / justice climatique : publication

du rapport « Adaptation: qui paiera le prix ? », nombreuses

mobilisations et événements médiatiques :

participation à la COY (Conférence des jeunes), au

sommet citoyen pour le climat, au village mondial des

alternatives, à une gigantesque chaîne humaine, aux

Prix Pinocchio ; perturbation du « sommet des fausses

solutions » et organisation d’un « Lobby Tour » pour

dénoncer le lobbying des entreprises impliquées dans

le changement climatique. Plaidoyer au sein du sommet

officiel pour promouvoir l’adoption d’un accord

exigeant sur le climat, notamment sur la question

de l’équité envers les populations du Sud qui sont

les plus impactées.

(1) cf. Rapport « Agir pour mettre fin à l’accaparement de terres

d’EcoEnergy à Bagamoyo », Tanzanie

(2) Pour en savoir plus sur les impacts de la Nouvelle Alliance,

voir notre rapport « Nouvelle Alliance, nouveaux risques

d’accaparements de terres : Étude des impacts au Malawi, au

Nigéria, au Sénégal et en Tanzanie », 2015

80 % de la production

vivrière mondiale, en valeur, est produite

par les petites exploitations agricoles

(Source : FAO).


RAPPORT ANNUEL 2015 ActionAid France - Peuples Solidaires 7

Sénégal, presqu’île de Diamniadio

Fatou Sarr doit lutter pour nourrir

sa famille, notamment à cause

de la salinisation des sols dans

cette zone très impactée par

le changement climatique.

© CLÉMENT TARDIF /ACTIONAID

« Nous comptons sur vous »

L’Accord de partenariat économique

(APE) entre l’Europe et l’Afrique risque de

provoquer une catastrophe. Nous comptons

beaucoup sur vous pour agir auprès de

l’opinion publique et des parlementaires afin

d’empêcher la ratification.

Ousmane Diallo, Mali, Secrétaire général des

organisations professionnelles paysannes


RAPPORT ANNUEL 2015 ActionAid France - Peuples Solidaires 8

Droits des femmes

Du Forum social mondial de

Tunis au sommet de Paris

sur le climat, qu’il s’agisse

d’autonomie économique ou

de lutte contre les violences,

ActionAid a multiplié les

actions pour faire avancer

les droits des femmes.

Les moments

forts de 2015

Mars

• Forum social mondial de Tunis : participation aux

activités et aux événements axés sur les droits des

femmes, intervention d’une représentante d’ActionAid

France - Peuples Solidaires dans un atelier sur les

droits des femmes au travail.

• Les femmes et la ville : en amont du 8 mars, ActionAid

publie « Les femmes et la ville », rapport d’une

enquête à laquelle plus de 3 000 femmes et jeunes

filles vivant en milieu urbain ont participé au Brésil,

au Bangladesh, au Cambodge, au Libéria, au Népal,

Afrique du Sud et au Zimbabwe. Le rapport montre

que la liberté de mouvement et d’expression des

femmes au sein de ces villes est sévèrement

limitée par le harcèlement, la violence, les perceptions

stéréotypées sur la place des femmes dans la

société, mais aussi par le manque de services publics

adaptés et sensibles à la question du genre. A l’occasion

de la Journée internationale des droits des

femmes, des milliers de bénévoles d’ActionAid sensibilisent

le public sur le besoin de mieux protéger les

femmes dans les villes.

• En France, sensibilisation du public français à la

condition des ouvrières du textile du Bangladesh, à

travers le cas du Rana Plaza, et lancement du minisite

web « Un jour des femmes » pour faire connaître

les histoires de femmes qui luttent pour leurs droits

dans les pays du Sud et récolter des fonds permettant

des actions dédiées aux droits des femmes.

Avril

• Douze ans après la déclaration de Maputo sur l’agriculture

et l’alimentation (1) , ActionAid dénonce le fait

que la situation n’a guère changé pour les agricultrices

et les petites exploitantes à travers l’Afrique :

celles-ci ont moins accès aux ressources productives

et bénéficient moins des politiques agricoles que les

hommes.

• En Afrique, ActionAid propose une initiative inédite :

organiser une grande marche continentale des

Africaines vers le Mont Kilimanjaro pour porter

leurs revendications. Le projet prend corps et se

concrétisera en octobre 2016.

• En Inde, plus de 700 femmes de 35 villages participent

à « Mahila Sammelan », une rencontre

organisée par et pour les femmes qui se mobilisent

pour leurs droits avec l’appui d’ActionAid, dans

un pays où les discriminations à l’égard des femmes

restent prépondérantes.

Juin

Au Sénégal, lancement d’un projet triennal de soutien

à la sécurité alimentaire et à l’autonomisation

des femmes, mené par des organisations locales avec

l’appui d’ActionAid Sénégal, de ActionAid France -

Peuples Solidaires et de ses groupes locaux.

Décembre

• Lors du sommet sur le climat de Paris, ActionAid

montre que les femmes des pays en développement

sont les premières touchées par les

conséquences du changement climatique et

promeut des mesures d’accompagnement et de

« résilience climatique ».

ActionAid publie, “Violence Against Women in the

Gaza Strip” (Violences contre les femmes dans la

bande de Gaza), un rapport d’enquête qui met en

lumière les violences exercées contre les femmes

depuis la dernière opération militaire israélienne,

montre l’impact des opérations militaires sur les

femmes et propose des solutions afin de mieux protéger

et soutenir les femmes de Gaza.

• Lancement, en France, d’un projet de sensibilisation

et de mobilisation citoyenne : « De l’invisibilité à l’égalité

: défendre les droits des femmes au travail ».

(1) Déclaration dans laquelle les Etats africains signataires

s’engageaient à consacrer 10 % de leur budget à l’agriculture.

55 millions de femmes

sont employées comme travailleuses

domestiques dont 20 % ont moins de 17 ans.

(Source : Organisation internationale du Travail).


RAPPORT ANNUEL 2015 ActionAid France - Peuples Solidaires 9

Somalie, mai 2015

En Somalie, ActionAid et son partenaire

local ont aidé des femmes à débattre

des questions de violences sexuelles

et de harcèlement. A l’issue des

discussions, les participantes ont

lancé un appel au gouvernement.

© VIBEK RAJ MAURYA / ACTIONAID

« Nous connaissons

nos droits »

Depuis que nous connaissons nos droits,

l’usine nous paie les heures supplémentaires

avec exactitude car ils savent que nous avons

appris à calculer ce qu’ils nous doivent. La

formation m’a aussi été utile en dehors de

mon travail : je me sens en confiance pour

négocier avec mon propriétaire et discuter

avec mon mari des problèmes familiaux et de

nos finances. »

Shilpy, Bangladesh, ouvrière du textile et participante

active aux « cafés des droits » soutenus par ActionAid


RAPPORT ANNUEL 2015 ActionAid France - Peuples Solidaires 10

Responsabilité

sociale des

entreprises (RSE)

et justice fiscale

Nous agissons de longue date

pour que les multinationales

respectent les règles en

matière de dignité au

travail et de préservation

des ressources. Avec

ActionAid, nous avons

ouvert un nouveau champ

d’action pour qu’elles paient

leur juste part d’impôt.

Les temps forts

Février

Lancement de la campagne « Tax Power, pour la

justice fiscale », menée dans 23 pays sur quatre

continents, pour que les multinationales paient leur juste

part d’impôt dans les pays du Sud, une condition indispensable

au financement de services publics essentiels

comme l’éducation, la santé ou l’accès à l’eau.

Mars

Les député-e-s votent une proposition de loi sur

le devoir de vigilance des multinationales, un texte

encore insuffisant mais qui crée un précédent dans

la reconnaissance d’une responsabilité juridique des

multinationales vis-à-vis de leurs sous-traitants basés

à l’étranger. Rejeté par le Sénat en novembre, le texte

n’est pas encore définitivement adopté.

Juin

En amont de la Conférence de l’ONU sur le Financement

du développement, lancement de notre pétition

pour demander l’adoption d’un organisme fiscal

intergouvernemental. L’opposition des Etats du Nord

empêchera la demande d’aboutir, mais cette revendication

sera pour la première fois au cœur des

débats d’un sommet international de ce niveau et

soutenue par une majorité de pays du Sud.

Juillet

Dans le cadre d’un projet de directive sur les droits des

actionnaires, le Parlement européen vote en faveur

du reporting pays par pays, c’est-à-dire l’obligation,

pour les grandes entreprises multinationales,

de rendre publiques des informations concernant

leurs activités et les impôts qu’elles payent dans chacun

des pays où elles opèrent. Il reste cependant des

étapes à franchir pour que cette mesure devienne réalité.

Octobre

L’Organisation de Coopération et de Développement

Économiques (OCDE) annonce un plan d’action contre

l’évasion fiscale, dit plan BEPS(1). Alors que les Etats

du Nord s’auto-congratulent de ces mesures, ActionAid

souligne que les pays du Sud ont été exclus de l’élaboration

de cette initiative et que leurs intérêts ne sont pas

pris en considération.

Novembre

Action de rue devant le ministère de l’Economie,

un an après le scandale Luxleaks(2), pour demander

la transparence fiscale et soutenir les lanceurs d’alerte.

Décembre

Suite à notre mobilisation et à celle de nos partenaires

auprès des député-e-s, l’Assemblée nationale adopte

un amendement imposant le reporting pays par

pays public en France(3). La mesure est cependant

mise en échec par le gouvernement qui demande

un nouveau vote et obtient son rejet.

(1)Plan d’action contre l’érosion de la base d’imposition et le transfert

de bénéfices des entreprises multinationales. Le sigle BEPS

correspond à la dénomination anglaise « Action plan on Base

Erosion and Profit Shifting ».

(2) Révélation du contenu de centaines d’accords fiscaux négociés

par des cabinets d’audit avec le fisc luxembourgeois afin de

permettre à des multinationales d’échapper à l’impôt en toute

légalité.

(3) L’adoption de cet amendement, dans le cadre du projet de loi

rectificatif des finances, aurait ouvert la voie à d’autres pays et

donné plus de chances au processus européen d’aboutir (cf.

juillet).

431 000 traitements

contre le virus du Sida auraient pu être

financés, au Malawi, avec les impôts qu’une

multinationale n’ a pas payés durant 6 ans

(Source : Enquête ActionAid).


RAPPORT ANNUEL 2015 ActionAid France - Peuples Solidaires 11

Signataire d’une pétition pour

la justice fiscale, Ouganda

En Ouganda, 3,5 millions

de citoyen-ne-s ont signé

une pétition pour réclamer

davantage de justice fiscale.

© MARIUS VAN GRAAN/ACTIONAID

« Ce qui m’a redonné

espoir »

Croyez-moi, la Zambie a assez de ressources.

Ce qui m’a redonné espoir est que

l’entreprise sucrière de Zambie PLC, filiale

de l’Associated British Foods, l’une des plus

grandes entreprises alimentaires du monde,

a commencé à payer des impôts suite au

rapport que nous avons publié et à notre

campagne.

Cecillia Malinga, Zambie, militante de la

campagne “tax power” pour la justice fiscale


RAPPORT ANNUEL 2015 ActionAid France - Peuples Solidaires 12

ActionAid

international

Engagée dans 42 pays,

ActionAid a réussi en 2015

à mener de front trois

campagnes internationales

et des projets de

développement dans plus

de 400 communautés.

Des campagnes au

Sud comme au Nord

La mobilisation Tax Power a fait ouvrir les yeux

à un grand nombre de citoyen-ne-s et leaders

africains sur l’hémorragie fiscale dont souffre le

continent. Pour la première fois, en 2015, un débat

a eu lieu sur ce sujet au sein de l’Union africaine, largement

alimenté par les enquêtes d’ActionAid. Cette

expertise sur les enjeux de justice fiscale a également

permis de révéler et de combattre des cas d’évasion

fiscale de multinationales comme celui d’une entreprise

minière canadienne au Malawi.

La campagne Landfor, pour la terre, a eu un retentissement

particulier en Tanzanie où un projet

d’accaparement de terres a été mis en échec grâce à

la mobilisation internationale. Malgré les menaces des

autorités, ActionAid Tanzanie a ainsi porté avec les communautés

le combat contre un investissement étranger

fatal pour des milliers de familles.

Enfin, la campagne pour des villes plus sûres

pour les femmes (Safe Cities) a pris une ampleur

particulière au Brésil, au Liberia ou encore au

Cambodge. Des milliers de jeunes femmes se sont

mobilisées pour demander, notamment, des services de

transport adaptés. Des avancées très concrètes ont été

obtenues : éclairage public et création d’une application

smartphone contre le harcèlement dans des villes du

Brésil ou encore formation de policiers au Libéria.

encore au Zimbabwe, près de 340 000 paysan-ne-s ont

été formé-e-s aux techniques de l’agriculture durable et

résiliente au changement climatique.

ActionAid accompagne aussi les communautés

qui interpellent gouvernements et multinationales.

En 2015, pas moins de 138 communautés ont

ainsi été soutenues pour obtenir plus de transparence,

et une meilleure redistribution des richesses. En Zambie,

ActionAid et d’autres organisations ont obtenu du gouvernement

qu’il augmente de 80% des aides sociales

pour les foyers les plus vulnérables, ce qui bénéficiera à

250 000 personnes.

L’urgence face aux crises

Au Vanuatu, frappé par un cyclone, au Népal, dévasté

par un tremblement de terre, en Grèce, confrontée à

l’arrivée massive de réfugié-e-s et dans 19 autres pays

comme l’Inde ou le Zimbabwe, qui ont subi des inondations,

ActionAid a mobilisé des vivres, des tentes et son

expertise pour venir en aide aux victimes.

Ces interventions d’urgence se font uniquement

à travers des organisations locales. Au Népal par

exemple, des réseaux de jeunes et de femmes animés

par ActionAid ont mis en œuvre les secours puis les

efforts de reconstruction dont 7 000 familles ont bénéficié.

Vie de la fédération

internationale

En 2015, l’affiliation pleine et entière d’ActionAid Vietnam

a été ratifiée et Nyaradzayi Gumbonzvanda,

d’ActionAid Zimbabwe, a été élue présidente.

Des projets avec et pour

les communautés

En 2015, 77 000 femmes à travers le monde ont

eu un meilleur accès à la terre grâce au travail

qu’ActionAid a engagé avec ses partenaires

locaux dont 3 750 organisations de femmes. En

Inde, près de Bangalore, l’accès à l’eau et à la terre a

été reconnu par les autorités pour des communautés

jusque-là marginalisées. Au Rwanda, au Bangladesh ou

Tous les pays

affiliés à ActionAid, qu’il soient du « Nord »

ou du « Sud », sont membres à égalité

dans la fédération internationale.


RAPPORT ANNUEL 2015 ActionAid France - Peuples Solidaires 13

Népal, district de Sindapalchok

Après le séisme, les habitants

ont commencé le long processus

de déblaiement des débris

et de reconstruction.

© JO HARRISON/ACTIONAID

« J’ai voulu donner

l’exemple »

J’étais infirmière lorsque j’ai contracté le virus

Ebola avec deux de mes collègues. Je suis la

seule à avoir survécu mais comme d’autres

survivant-e-s, le stigmate d’être une

ancienne malade me touche. Mon fils a

subi des moqueries parce que sa mère était

malade d’Ebola. Alors j’ai voulu donner

l’exemple et depuis Janvier, je travaille au

centre de soins communautaire géré par

ActionAid au service des communautés

touchées par Ebola.

Adiatu H. Pujeh, Sierra Leone, Directrice d’un

centre de santé pour le traitement du virus Ebola


RAPPORT ANNUEL 2015 ActionAid France - Peuples Solidaires 14

Vie militante

Notre fédération place

l’engagement de ses membres

au cœur de sa mission

sociale. Impliqué-e-s dans des

actions locales et nationales

de solidarité, les militant-e-s

sont également au centre

de notre gouvernance.

Des campagnes locales,

nationales et globales

La force de nos campagnes est leur déclinaison

du local au global : les groupes locaux composés

de bénévoles engagés pour la solidarité internationale

sensibilisent et mobilisent le public ; au niveau national,

nos campagnes sont amplifiées notamment par

le soutien de dizaines de milliers de signataires de nos

Appels Urgents et pétitions ; et enfin nos actions sont

décuplées par ActionAid International. Aucune victoire

pour les droits de 2015 n’aurait été possible sans cette

combinaison.

En 2015, des partenaires du Sud ont ainsi pu témoigner

devant des milliers de citoyen-ne-s des conditions

de travail dans les plantations ou encore des dangers

du changement climatique pour les pays du Sud, grâce

à ce maillage associatif. Point d’orgue de cet engagement,

la Semaine de la solidarité internationale

permet de porter nos valeurs et les changements

provoqués par nos actions vers un public divers, écoliers

et citoyen-ne-s porteurs-ses d’un monde plus juste.

Cet enracinement aux quatre coins de la France s’est

notamment concrétisé dans la mobilisation pour la justice

climatique en amont et pendant la COP21. Les

militant-e-s ont ainsi porté la voix des populations

du Sud affecté-e-s par les changements climatiques

autant dans les dynamiques locales, comme

Alternatiba, que nationales, comme les prix Pinocchio

qui « récompensent » les multinationales les plus nuisibles,

et internationales, en soutenant le plaidoyer

d’ActionAid sur ces enjeux.

Un soutien direct

aux communautés

Une majorité de groupes locaux d’ActionAid France -

Peuples Solidaires ont continué en 2015 à apporter un

soutien direct à des communautés en Afrique, principalement

au Burkina Faso. Plus de 15 projets visent

ainsi à renforcer la sécurité alimentaire dans des

régions sahéliennes, en soutenant des organisations

paysannes. Grâce au soutien de collectivités locales,

ces projets à taille humaine apportent un soutien dans

la durée aux partenaires du Sud.

Des groupes locaux sont également impliqués dans

le projet mené par nos partenaires locaux au Sénégal.

Les militant-e-s donnent à voir à un public plus large les

résultats obtenus pour améliorer l’accès de centaines

de femmes à la terre et à de meilleures conditions de

vie.

Une vie démocratique

multiple

Les militant-e-s portent le projet associatif à tous

les niveaux : dans les groupes locaux, au sein de l’Assemblée,

de notre Conseil national ou des commissions

qui définissent les orientations de l’association. Une

attention particulière est portée à la parité, et aujourd’hui

les femmes sont majoritaires dans nos instances.

En portant un projet de transformation sociale,

nous sommes resté-e-s engagé-e-s pour la solidarité

internationale au sein notamment des

collectifs CRID (1) et Coordination SUD (2) . 2015 n’aura

pas démenti cette volonté d’ancrer nos campagnes et

projets dans la réalité vécue dans les pays du Sud et

en France.

(1) Le Centre de recherche et d’information pour le développement

(CRID) est un collectif créé en 1976 par huit associations de

solidarité internationale. Il rassemble aujourd’hui une cinquantaine

d’associations qui partagent une vision commune de la solidarité

internationale.

(2) Coordination SUD – Solidarité Urgence Développement – est

la coordination nationale des ONG françaises de solidarité

internationale et de leurs collectifs : elle rassemble plus de 160

ONG, dont plus de 120 via des collectifs, dont le CRID.

5 000 personnes aiment

notre page Facebook et plus de 1 700 nous

suivent sur Twitter. En interagissant avec nous

et en relayant nos contenus, ils-elles amplifient

nos campagnes sur les réseaux sociaux.


RAPPORT ANNUEL 2015 ActionAid France - Peuples Solidaires 15

Chaîne humaine pour le climat, Paris

Lors de ce rassemblement

pacifique, nous avons mis en

avant les portraits d’habitant-e-s

des pays du Sud impacté-e-s

par le changement climatique.

© DELPHINE BLAST/

PEUPLES SOLIDAIRES

« C’est très efficace

de faire du bruit »

Nous sommes allés devant le magasin

de Camaïeu avec des mégaphones pour

demander aux grands groupes qui fabriquent

leurs vêtements au Bangladesh d’indemniser

les victimes [du Rana Plaza]. C’est très

efficace de faire du bruit et d’être relayé dans

les médias.

Léo Duquet, militant ayant participé à une action

pour l’indemnisation des victimes du Rana Plaza


RAPPORT ANNUEL 2015 ActionAid France - Peuples Solidaires 16

Nos finances

En 2015, nous avons pu

continuer à développer

les ressources affectées à

notre mission sociale qui

ont augmenté de façon

significative (+ 11%) grâce

à la générosité de nos

donateurs-trices et à de

nouveaux financements

publics. Ces derniers étant

limités dans le temps,

développer les ressources

reste une priorité.

Emplois

Les dépenses liées à la mission sociale suivent

une courbe parallèle à celle de l’augmentation des

ressources collectées auprès du public et augmentent

donc de 11%. Ceci a notamment permis de répondre

aux demandes de nos partenaires du Sud sur de nouveaux

sujets.

Les frais de recherche de fonds augmentent également,

et même davantage que les autres postes de

dépenses (+17%). Toutefois ce chiffre est lié à une

conjoncture exceptionnelle : l’année 2015 était la dernière

du plan de soutien apporté par notre fédération

internationale pour nous aider à développer nos ressources.

Les frais de fonctionnement baissent légèrement

grâce à une gestion rigoureuse et à l’internalisation de

certaines prestations. Ce résultat est atteint malgré le

déménagement de notre siège social de Montreuil vers

le « MundoM », un nouvel immeuble construit avec des

techniques écologiques et géré de façon participative

avec d’autres ONGs de solidarité et de défense de l’environnement.

Ressources

Les ressources collectées auprès du public augmentent

(+ 11%) et dépassent pour la première fois le

seuil de 500 000 €. C’est le résultat d’un investissement

humain et financier important lié au processus

d’affiliation à ActionAid : pour nous aider à assurer

notre développement et garantir notre indépendance,

la fédération internationale a en effet mis à notre disposition

des fonds destinés au développement de notre

collecte. C’est cependant la dernière année que nous

bénéficions de cet appui, d’où l’importance donnée à la

stratégie de collecte en 2015.

Les autres fonds privés sont également en légère

augmentation car le soutien d’ActionAid entre dans

cette catégorie. Or, en 2015, notre fédération internationale

a non seulement continué à appuyer notre

renforcement financier (cf. ci-dessus), mais elle nous a

aussi soutenu pour les actions menées autour du sommet

mondial sur le climat - COP 21 – de Paris.

Les subventions et autres concours publics augmentent

de façon significative (+ 17%) étant donné le

démarrage de plusieurs campagnes internationales

d’une envergure inédite qui bénéficient de financements

de l’Union européenne : « Caddi[E]thique » (42 organisations

impliquées dans 25 pays), « Le Juste Fruit ! »

(33 organisations impliquées dans 19 pays) et « Justice

fiscale » (30 organisations impliquées dans 22 pays).

Ces financements sont cependant limités dans le temps

et prendront fin entre 2017 et 2018.

37 % de nos ressources

proviennent des dons du public, 27 % de bailleurs de

fonds publics, 32 % d’autres fonds privés*. Maintenir

l’équilibre entre plusieurs sources de financement est

un objectif pour notre solidité financière et pour notre

indépendance.

* chiffre qui inclut les cotisations de nos

groupes locaux et le soutien d’ActionAid


RAPPORT ANNUEL 2015 ActionAid France - Peuples Solidaires 17

Comptes Emplois Ressources

EMPLOIS

1. MISSIONS SOCIALES 747 874

2. FRAIS DE RECHERCHE DE FONDS 374 824

3. FRAIS DE FONCTIONNEMENT 233 130

A. TOTAL DES EMPLOIS DE L’EXERCICE INSCRITS AU COMPTE DE RÉSULTAT 1 355 828

B. DOTATIONS AUX PROVISIONS 44 885

C. ENGAGEMENTS A RÉALISER SUR RESSOURCES AFFECTÉES 103 376

D. EXCÉDENT DE RESSOURCES DE L’EXERCICE 17 098

TOTAL GÉNÉRAL 1 521 187

RESSOURCES

1. RESSOURCES COLLECTÉES AUPRÈS DU PUBLIC 555 114

2. AUTRES FONDS PRIVÉS 482 786

3. SUBVENTIONS ET AUTRES CONCOURS PUBLICS 401 843

4. AUTRES PRODUITS (dont cotisations) 60 162

A. TOTAL DES RESSOURCES DE L’EXERCICE INSCRITES AU COMPTE DE RÉSULTAT 1 499 905

B. REPORT DES RESSOURCES AFFECTÉES NON UTILISÉES DES EXERCICES ANTÉRIEURS 21 282

TOTAL GÉNÉRAL 1 521 187

ÉVALUATION DES CONTRIBUTIONS VOLONTAIRES EN NATURE

Bénévolat 64116

Bilan

ACTIF

Brut

Amort ts &

Provisions

Net

au 31/12/2015

Net

au 31/12/2014

ACTIF IMMOBILISÉ 79 454 63 703 15 751 9 549

Immobilisations incorporelles 20 844 18 742 2 102

347

Immobilisations corporelles

47 771 41 238 6 533 5 507

Immobilisations financières

10 840 3 724 7 116 3 696

ACTIF CIRCULANT 596 819 596 819 470 516

Stocks et en-cours

Créances 69 285 69 285 20 340

Disponibilités 527 533 527 533 445 819

Charges constatées d’avance 4 357

TOTAL GÉNÉRAL 672 272 63 703 612 569 480 065

PASSIF

Net

au 31/12/2015

Net

au 31/12/2014

FONDS ASSOCIATIFS 146 906 128 289

Fonds propres 268 345 243 444

Report à nouveau -140 056 -140 056

Résultat de l’exercice (Excédents ou Déficits)

17 098 24 901

Autres fonds associatifs 1 519

PROVISIONS ET FONDS DÉDIÉS 199 839 67 282

DETTES 265 825 284 494

5 041 5 041

106 005 116 547

Dettes fournisseurs & comptes rattachés 137 854 129 097

Autres dettes 16 925 33 809

Produits constatés d’avance

TOTAL GÉNÉRAL 612 569 480 065


RAPPORT ANNUEL 2015 ActionAid France - Peuples Solidaires 18

Matrida Chingwalu et Loyita

Champion, agricultrices, Malawi

© CAMERON MCNEE/MISSION

MALAWI/ACTIONAID

Merci !!

Aux donateurs et donatrices qui ont permis à nos action d’exister et à notre

solidarité de se renforcer en 2015. Sans leur générosité, rien ne serait

possible.

Aux fondations et institutions qui ont soutenu nos projets*.

Aux signataires dont l’engagement est indispensable pour faire entendre la

voix des populations avec lesquelles nous travaillons.

Aux militantes et militants des groupes locaux qui s’investissent pour faire

vivre la solidarité internationale partout en France.

Aux bénévoles qui participent à nos événements, assurent nos mises sous pli

et nous aident dans mille et une tâches essentielles.

Aux élues et élus qui consacrent un temps précieux à notre vie

démocratique.

A tous nos collègues militant-e-s d’ActionAid à travers les monde avec

lesquel-le-s les collaborations sont toujours plus riches.

À toutes celles et ceux qui, de près ou de loin, ont contribué à construire un

monde plus juste à nos côtés.

*Fondation Droits de l’Homme au Travail, fondation Un monde par tous, fondation Emeraude Solidaire, Fonds Régional de Développement de

la Vie Associative d’Ille de France, Union européenne, Agence Française de Développement (AFD), Ministère de la Jeunesse et des Sports.


RAPPORT ANNUEL 2015 ActionAid France - Peuples Solidaires 19

Avec vous,

nous agissons

pour les droits

et et contre la pauvreté

dans le le monde.

BULLETIN DE SOUTIEN

BULLETIN DE SOUTIEN

Nom : : ...............................................................Prénom: : .............................................

Nom : ...............................................................Prénom : .............................................

Adresse : : ....................................................................................................................

Adresse : ....................................................................................................................

Code postal : : .....................................................Ville : : ...................................................

Code postal : .....................................................Ville: ...................................................

Téléphone : : ........................................................E-mail : :................................................

Téléphone : ........................................................E-mail :................................................

Je Je fais un un don

Vos

Je

Vos dons

fais

dons un

ouvrent

don

droit droit à une à une réduction d’impôt de de 66 66 % % de de leur leur montant (dans (dans la limite la limite de de 20 20 % % du du revenu imposable).

Si Vos Si vous dons vous êtes ouvrent êtes imposable, droit à une un don réduction don de de 100 100 d’impôt € vous € vous de coûte 66 % donc donc de leur réellement montant 34 (dans 34 € (vous € la (vous limite recevez de 20 votre votre % du reçu reçu revenu fiscal fiscal imposable).

l’année

Si suivante, vous êtes avant avant imposable, votre votre déclaration). un don de 100 € vous coûte donc réellement 34 € (vous recevez votre reçu fiscal l’année

suivante, avant votre déclaration).

Je Je joins un un chèque (à (à l’ordre de de Peuples Solidaires) de de : :

Je

20

joins

20 € €

un chèque

50


50 €

l’ordre


de Peuples

100 100

Solidaires)

€ €

de :

..................€

20 € 50 € 100 € ..................€

J’opte pour le le don don régulier, merci de de m’envoyer un un formulaire de de prélèvement.

J’opte pour le don régulier, merci de m’envoyer un formulaire de prélèvement.

Je Je fais fais un un don don en en ligne sur sur

www.peuples-solidaires.org

Je fais un don en ligne sur www.peuples-solidaires.org

Je Je m’engage comme signataire

Je m’engage comme signataire

Merci de de m’adresser les les Appels et et campagnes : :

Merci par par de courrier m’adresser les Appels par par e-mail et campagnes par par : courrier et et e-mail

par courrier par e-mail par courrier et e-mail

Je Je vais plus loin

Je vais plus loin

Je Je désire : :

Je désire rejoindre : un un groupe local local

autre (préciser) : : ..............................

rejoindre un groupe local

autre (préciser) : ..............................

adhérer individuellement

.................................................

adhérer individuellement

sur la de faire un legs

.................................................

m’informer sur la possibilité de faire un legs .................................................

m’informer sur la possibilité de faire un legs .................................................

faire faire du du bénévolat

.................................................

faire du bénévolat

.................................................


RAPPORT ANNUEL 2015 ActionAid France - Peuples Solidaires 20

ActionAid France - Peuples Solidaires

Rapport annuel 2015

Relations signataires et donateurs-donatrices :

10, quai de Richemont - 35 000 Rennes

Tél. : 02 99 30 60 53

ecrire@peuples-solidaires.org

Relations presse et siège social :

47 avenue Pasteur - 93 100 Montreuil – France

Tel. : 01 48 58 21 85

www.peuples-solidaires.org

Photo de couverture : Bangladesh, district de Faridpur. Le Bangladesh est un des pays les plus touchés par les

changements climatiques. ActionAid y soutient des programmes de résilience pilotés par des femmes.

© BRANDONWU/ACTIONAID USA

Ce rapport a été imprimé sur papier recyclé et avec encre base végétale par Mediagraphic, entreprise coopérative.

Mise en page : Bug

More magazines by this user
Similar magazines