Views
1 year ago

Le tournant énergétique allemand

18 | Le

18 | Le tournant énergétique allemand Le tournant énergétique allemand | 19 Économie et valeur ajoutée « L’Energiewende ne détruit-elle pas de nombreux emplois ? » Investissements importants dans les nouvelles installations de tous les types de renouvelables Investissements annuels dans les centrales de production en Allemagne, en milliards d’euros Nombre d’emplois offerts par la filière du renouvelable en Allemagne, 2015 142 900 Énergie éolienne 330 000 emplois 113 200 42 200 Biomasse Énergie photovoltaïque 4,6 2000 27,3 2010 15,0 2015 17 300 6 700 Géothermie Énergie hydraulique 6 700 Recherche © dpa/Jens Büttner Le tournant énergétique s’accompagne de plusieurs effets positifs : il encourage l’innovation, il limite les dépenses liées à l’importation d’énergie, il réduit les nuisances environnementales et les émissions de gaz à effet de serre et il apporte de la valeur ajoutée en Allemagne. Avec le développement des capacités de production des énergies renouvelables et avec la rénovation de l’habitat, une grande partie du chiffre d’affaires réalisé reste sur place. En effet, les tâches à forte intensité de main-d’œuvre, comme l’installation ou la maintenance, sont assumées par des entreprises des régions concernées. Le développement des énergies renouvelables et les investissements dans l’efficacité énergétique ont créé de nouveaux métiers et de nouveaux emplois dans des secteurs d’avenir. À elles seules, les différentes mesures déployées pour renforcer l’efficacité énergétique dans l’industrie, le commerce et les PME et pour rénover les bâtiments ont permis de générer plus de 400 000 emplois. Grâce aux investissements dans les énergies renouvelables, les effectifs de ce secteur ont plus que doublé en dix ans. Ces nouveaux postes de travail remplacent partiellement des emplois dans des secteurs industriels fortement dépendants des matières premières fossiles, à commencer par les filières de l’exploitation du pétrole, du gaz et du charbon, sans oublier la production d’électricité. À cela s’ajoutent des mutations structurelles d’ordre général. À titre d’exemple, l’ouverture des marchés de l’énergie en Europe renforce la concurrence, ce qui oblige les entreprises à améliorer leur efficacité. La conjonction de tous ces facteurs entraîne elle aussi une mutation des emplois. Voilà pourquoi les effectifs des entreprises du secteur énergétique conventionnel ont diminué au cours des dernières années. 2002 Le premier règlement sur les économies d’énergie entre en vigueur : il fixe des exigences en matière d’efficacité énergétique globale pour les bâtiments neufs et anciens. 2003 L’Europe adopte un système contraignant d’échange de droits d’émission pour les gaz à effet de serre. 2004 160 000 personnes travaillent désormais dans la filière des énergies renouvelables en Allemagne.