Views
1 year ago

Le tournant énergétique allemand

24 | Le

24 | Le tournant énergétique allemand Le tournant énergétique allemand | 25 Sécurité de l’approvisionnement « Peut-on encore parler de sécurité de l’approvisionnement avec une telle proportion d’énergie solaire et éolienne ? » © dpa/Moravic Jakub © dpa/euroluftbild.de/Hans Blossey Les Allemands peuvent être certains que la fiabilité de leur approvisionnement en électricité continuera d’être assurée à l’avenir. L’approvisionnement énergétique de l’Allemagne se range parmi les meilleurs au monde. Sur les 8 760 heures que compte une année, les pannes de courant atteignent en moyenne une durée de 13 minutes. Cette valeur s’est même améliorée au cours des dernières années en dépit de la part croissante de l’électricité solaire et éolienne. Les pannes de courant sont extrêmement rares en Allemagne Durée moyenne des coupures de courant en minutes, 2013 10,0 Luxembourg 11,3 Danemark 12,7 Allemagne (2015) 15,0 Suisse 15,3 Allemagne (2013) 23,0 Pays-Bas 68,1 France 70,8 Suède 254,9 Pologne 360,0 Malte Aujourd’hui, il arrive qu’à certaines périodes les énergies renouvelables fournissent plus de 60 % de l’approvisionnement en électricité. Cette part va continuer d’augmenter dans les années à venir. Sachant que les différentes énergies renouvelables se complètent les unes les autres, divers projets pilotes ont montré qu’il est possible de combiner la production de divers types d’installations pour générer une électricité beaucoup plus fiable. Durant les phases sans vent ni soleil, des centrales électriques conventionnelles qui ont la particularité d’être flexibles prennent le relais. Les centrales à gaz sont particulièrement adaptées à ce genre de situation, mais les centrales de pompage-turbinage et les installations bioénergétiques peuvent elles aussi fournir rapidement de l’électricité. À long terme, des systèmes de stockage devraient permettre de pallier les pénuries durant de telles périodes. Les consommateurs d’électricité jouent également un rôle significatif. Ils peuvent être encouragés à consommer de l’électricité lorsque les quantités disponibles sont élevées, par exemple en périodes de vents forts. De cette manière, les gros consommateurs tels que les usines et les entrepôts frigorifiques peuvent considérablement délester l’ensemble du système. Le défi majeur à relever est de restructurer le marché de l’électricité dans ce sens. À cette fin, l’Allemagne a lancé un processus de réforme et a mis en œuvre une première série de mesures. La flexibilité est un critère important. En effet, tous les acteurs du marché de l’électricité doivent réagir du mieux possible aux fluctuations de la production solaire et éolienne. Parallèlement, la concurrence entre les différentes options d’équilibrage est nécessaire pour maintenir les coûts globaux à un niveau réduit. Enfin, le développement transfrontalier des réseaux et la convergence de marchés régionaux de l’électricité jusqu’alors indépendants les uns des autres en Europe apportent encore plus de stabilité et de flexibilité notamment à l’Allemagne. Les pannes de courant sont rarement à imputer aux fluctuations de la production d’électricité. Elles sont le plus souvent causées par des événements extérieurs ou par des erreurs humaines. Cela a par exemple été le cas lors de la dernière grande panne de courant qui avait touché plusieurs régions d’Allemagne le 4 novembre 2006. Cet incident de tout au plus deux heures avait été provoqué par la mise hors tension programmée d’une ligne électrique qui avait été la source de surcharges sur d’autres lignes et avait entraîné une réaction en chaîne au sein du réseau électrique européen. Depuis cet événement, les mécanismes de sécurité ont été soumis à des améliorations supplémentaires en Allemagne et dans les pays européens voisins. Pour éviter les goulots d’étranglement, l’Allemagne a par exemple créé une réserve fixe de centrales électriques supplémentaires. Ces centrales sont particulièrement utiles pendant les mois d’hiver. Durant cette saison, la consommation d’électricité est très élevée et les installations éoliennes allemandes atteignent alors leur rendement maximum. S’il arrive que les réseaux électriques soient encombrés en raison des grandes quantités d’électricité transportées du nord vers le sud, les centrales de secours prennent le relais dans le sud. Production et consommation d’électricité 100 GW 80 GW 60 GW 40 GW 20 GW 0 GW Fluctuations de la production issue des énergies renouvelables Production d’électricité toutes sources d’énergie confondues et consommation d’électricité en Allemagne au cours de l’année 2016 10 janvier 7 février 6 mars 24 janvier 21 février 20 mars Centrales électriques conventionnelles 3 avril 17 avril 1 mai 15 mai 29 mai 12 juin 26 juin 24 juillet 10 juillet 7 août 21 août Solaire Éolien Hydraulique Biomasse Consommation d’électricité 18 septembre 16 octobre 13 novembre 11 décembre 4 septembre 2 octobre 30 octobre 27 novembre 25 décembre 2011 Un grave accident se produit dans une centrale nucléaire à Fukushima au Japon. L’Allemagne décide d’accélérer la sortie du nucléaire dédié à la production d’électricité et de fermer toutes ses centrales d’ici 2022. Huit réacteurs parmi les plus anciens sont immédiatement arrêtés. La Commission de l’UE publie une « Feuille de route pour l’énergie à l’horizon 2050 » avec une stratégie à long terme en faveur de la protection climatique et de l’approvisionnement énergétique en Europe. 2012 Le protocole de Kyoto est prolongé jusqu’en 2020 lors de la conférence de Doha sur le climat.