Diversités magazine numéro 1

villedeliege

Diversités magazine le magazine de toutes les diversités

diversités

Magazine


le débat

Genre et droits des femmes

4

sommaire

N°1 - Mars 2015

6

Rosa Parks

Le feuilleton

Suggestions

Lectures, films, media

8


10

Culture

gastronomie

et recettes

L’Italie

Focus

Selma

le film

12

13

Figures

emblématiques

+

7

7

14

15

La vidéo du mois

la parole est à vous

le cripel

Agenda


LE débat

Genre et droits

des femmes

Le 8 mars 1977 , l’Organisation des

Nations unies adopte une résolution

enjoignant ses pays membres

à célébrer une « Journée des Nations

unies pour les droits de la

femme et la paix internationale »

plus communément appelée par

l’ONU « Journée internationale de

la femme. En fonction des sources,

la date du 8 mars serait choisie en

honneur aux femmes qui manifestèrent

les premières lors de la révolution

russe de 1917 ou en souvenir

d’une manifestation d’ouvrières

américaines du textile en 1857.

Pourquoi une journée de la

femme ? Car l’égalité hommes/

femmes est loin d’être atteinte et

que certains s’inquiètent même

de voir un recul du droit des

femmes. Cette année, le thème

de la Journée internationale de la

Femme sera l’appel lancé par ONU

Femmes dans le cadre de sa campagne

Beijing+20: « Autonomisation

des femmes – Autonomisation

de l’humanité : Imaginez ! » Les

gouvernements, militantes et militants

à travers le monde commémoreront

le 20 e anniversaire de la

sur la Déclaration et le Programme

d’action de Beijing, une feuille de

route historique qui établit le programme

d’action pour la réalisation

des droits des femmes. L’occasion

de faire le point.

Notions de base pour un article qui

pose les bases des notions de genre

et de droit des femmes, et présente

les principaux instruments pour défendre

ces derniers. Aussi, il décrit

brièvement l’action de la Belgique

et des Nations Unies, l’action de la

Belgique et de l’Union européenne,

ainsi que les lignes directrices de

l’Union européenne, cliquez ici.

La condition des femmes de par le

monde

• Pour un article sur la condition

des femmes dans le monde (2013)

• Pour plus d’info sur l’évolution

des inégalités hommes-femmes en

Europe depuis un siècle.

Quels sont les points qui

bloquent ?

• Les cinq points noirs de la condition

féminine

• Le top 5 des chiffres désespérants

sur l’(in)égalité hommes/femmes

1. Il faudra attendre 2085 pour

l’égalité professionnelle effective

2. 98% des secrétaires sont des

femmes…

3. Les salaires des femmes sont

inférieurs de 26,9% à ceux des

hommes

4. 80% des experts interviewés

sont des hommes

5. 10% des femmes estiment

qu’aujourd’hui en France l’égalité

entre hommes et femmes est une

réalité

Plus d’informations sur quelques

Les manifestations de femmes

ouvrières qui se déroulent à

Petrograd en 1917

Le débat


outils et institutions

En septembre 1995, la quatrième

Conférence mondiale sur les

femmes a regroupé près de 189

pays et 17000 participants. Ils partageaient

un objectif commun :

l’égalité des sexes et l’autonomisation

des femmes, partout dans

le monde. La Déclaration et le Programme

d’action de Pékin ont été

adoptés à l’issue de la conférence,

marquant une avancée sans précédent

pour les droits des femmes.

En tant que cadre de référence

pour le changement, le Programme

d’action contient des engagements

complets en réponse à 12 domaines

critiques. 20 ans plus tard, il constitue

encore une puissante source

d’orientation et d’inspiration.

www.unwomen.org

www.adequations.org

Selon le principe qu’un développement

durable ne peut être atteint

sans un travail sur l’égalité hommesfemmes,

les objectifs du millénaires

proposent aussi un travail dans ce

domaine. Voici un résumé des dernières

actions.

L’égalité entre les femmes et les

hommes est l’un des principes fondamentaux

du droit communautaire.

Les objectifs de l’Union européenne

(UE) en matière d’égalité

entre les femmes et les hommes

consistent à assurer l’égalité des

chances et de traitement entre

les genres, d’une part, et à lutter

contre toute discrimination fondée

sur le sexe, d’autre part. Dans ce

domaine, l’UE a retenu une double

approche, associant actions spécifiques

et « gender mainstreaming ».

Ce thème présente également

une forte dimension internationale

en matière de lutte contre la pauvreté,

d’accès à l’éducation et aux

services de santé, de participation

à l’économie et au processus décisionnel,

de droits des femmes en

tant que droits de l’homme. Tous

les documents sont disponibles ici

• L’institut pour l’égalité des

femmes et des hommes

• La commision Femmes et Ville de

la Ville de Liège

• Le lobby des femmes

•Amazone – Centre de soutien aux

mouvements de femmes

• La dernière campagne d’Amnesty

International

• Un peu d’humour

Le saviez-vous ?

• 127 pays ne pénalisent pas

explicitement le viol conjugal

(UN Women, 2011)

• 50 pays disposent d’un âge

légal de mariage pour les

femmes inférieur à celui des

hommes (UN Women, 2011)

• 530.000 femmes meurent

chaque année – soit quasiment

une femme par minute

– à la suite de complications

liées à la grossesse ou à l’accouchement

(Amnesty International,

2010)

Et en Belgique ?

Un peu plus de 26 viols pour

100.000 habitants sont signalés

chaque année. Seulement

4% des plaintes déposées

pour ces viols débouchent sur

une condamnation (contre

une moyenne européenne

de 14%). (UNODC, 2012 & UN

Women, 2011)

le débAT


Rosa Parks

Le feuilleton

Rosa Parks, c’est l’emblème de

notre année 2015. Pourquoi ? Parce

qu’elle est restée assise pour que

d’autres puissent vivre debout.

En effet, son époque était celle

du Ku Klux Klan, de la ségrégation

entre Noirs et Blancs, de la violence

raciale. Et elle a refusé de se

plier à l’injustice, elle a refusé de

considérer qu’elle était inférieure

à quelqu’un d’autre. Et ainsi elle a

changé le cours de l’histoire. Mais

chut... nous n’en dirons pas trop.

Chaque mois, nous vous raconterons

un chapitre de sa vie et nous

vous expliquerons pourquoi elle

reste une figure toujours emblématique

aujourd’hui.

Je crois que nous sommes sur la planète Terre pour

vivre, nous épanouir et faire notre possible pour rendre

ce monde meilleur afin que tout le monde puisse jouir

de la liberté.

Rosa Parks

rosa parks


La parole est à vous

« Je m’appelle Louis et je suis policier

dans une zone de police locale

en Wallonie (en zone rurale). J’ai

été « outé » par un collègue qui a

appris que j’étais gay et depuis le

regard de mes collègues a changé.

Ils sont devenus, et c’est le moins

que l’on puisse dire, assez distants.

Je ressens une gêne de certains collègues

lorsqu’ il s’agit de patrouiller

avec moi…(certains trouvent des

excuses pour se faire remplacer) Le

sommet a été atteint il y a quelques

mois avec un collègue en particulier

qui a refusé d’être présent dans

le vestiaire en même temps que

moi dans le cadre d’un match de

mini foot entre collègues. »

Comme Louis, libérez-vous ! Parlez-nous

de votre expérience de

discrimination.

Contribuez à une oeuvre artistique.

Pour plus d’info, cliquez ici

la vidéo du mois

Football PSG - Chelsea : le racisme est un délit pas une opinion.

la parole est à vous


Suggestions

S

U

G

G

E

S

Livres

ESsai • adulte

BD • adulte

album • jeunesse

Martin Luther King

« Je fais un rêve » : les grands

textes du pasteur noir

Recueil de textes respectant l’ordre

chronologique : texte sur la nonviolence

et la justice raciale, lettre

de la geôle de Birmingham, discours

d’acceptation du prix Nobel

de la paix, textes pour rompre le

silence et sur la Terre promise, etc.

Contient le discours prononcé en

1963, I have a dream.

Jung

Couleur de peau : miel, Tome 1 et 2.

A 14 ans, Jung aborde la période

difficile de l’adolescence. Certains

jeunes rejètent leur famille pour

trouver leur personnalité. Etant du

genre radical, le rejet de Jung sera

intense mais ce sera pour mieux

découvrir les autres, dont les filles

pour qui il porte un intérêt prononcé.

Il se découvre aussi une passion

pour le dessin. Pourtant, en même

temps, grandit en lui une sorte de

désespoir...

Gwen Keraval

Drôle de planète

Sur une planète inconnue des Terriens,

un professeur demande à ses

élèves comment on distingue les

Terriens des Terriennes. Chacun y

va de son hypothèse : les garçons

ont des petits poils sur la tête, les

filles portent des pantalons à une

seule jambe, les garçons courent

derrière un truc rond qui roule,

les filles se peignent la figure ? Le

professeur doit leur souffler de regarder

les petits humains sous la

douche pour trouver la seule vraie

différence ! Ce livre a été écrit par

la classe de CE1 de l’école Jatteau à

Moissy-Cramayel (77) dans le cadre

du concours d’écriture Lire égaux

organisé par Talents Hauts. Avec le

soutien d’Amnesty international.

Ces ouvrages sont disponibles dans les bibliothèques de la Ville de Liège

suggestions


T

I

O N S

Films

Musique

roman • jeunesse

Pride (2014)

film de Matthew Warchus

Azouz Begag

Beni, ou le paradis privé

Les profs trouvent qu’il s’en sort

bien « pour un étranger », les policiers

s’adressent à lui en petitnègre.

Lui, il s’est choisi un drôle

de nom, qu’il aime « parce que là,

on voit pas que je suis arabe. Pas

comme Ben Abdallah que je suis

obligé de porter comme une djellaba

toute la journée en classe. »

Béni est français. Ses parents algériens.

Et la société, compliquée.

Alors quand on lui demande d’où il

vient, il répond qu’il est « d’origine

humaine » pour rire... Dans les années

70, lorsque les cités ne sont

pas encore des « téci », un adolescent

apprend à ravaler la honte

et la colère pour laisser libre cours

à sa rage de vivre communicative

Cette comédie britannique revient

sur la grève historique de 1984 à

1985 des mineurs britanniques qui

s’opposaient au projet du gouvernement

de Margaret Thatcher de

fermer plusieurs mines de charbon.

Lors de la Gay Pride à Londres,

un groupe d’activistes gays et lesbiens

décide de récolter de l’argent

pour venir en aide aux familles des

mineurs. L’Union Nationale des

Mineurs semble embarrassée mais

le groupe d’activistes ne se décourage

pas et après avoir repéré un

village minier au fin fond du Pays

de Galles, ils embarquent à bord

d’un minibus pour aller remettre

l’argent aux travailleurs en mains

propres…

L’humour du film va s’articuler sur

le décalage entre une communauté

de travailleurs engoncée dans ses

normes et traditions ouvrières, et

une autre, résolument urbaine et

décomplexée. Chacune ayant ses

préjugés sur l’autre.

Leyla McCalla

Leyla McCalla offre une leçon d’histoire

douce et vibrante en rendant

hommage à ses racines haïtiennes

autant qu’à l’écrivain afro-américain

Langston Hugues, dont elle a

mis les poèmes en musique.

«Un violoncelle joué aux doigts

comme un guitare, du banjo, un peu

de basse ici et des petites percussions

là» Les inrocks (janvier 2014)

Leyla McCalla sera en concert au

Reflektor, place Xavier Neujean 24

à Liège, le jeudi 12 mars à 20h.

suggestions


Culture, gastronomie et recette

Italie

Saltimbocca de veau

aux aubergines et

mozzarella

Dans de nombreux pays, la cuisine

est bien plus qu’un moyen de se

nourrir. Forme d’art elle est bien

souvent une source de plaisirs et

l’expression de cultures bien particulières.

C’est pour cette raison

qu’en cette année 2015 nous lançons

un cycle de découvertes de

pays ou zones du monde à travers

leur culture et gastronomie.

En mars, nous mettons l’Italie à

l’honneur. Berceau de la Renaissance,

carrefour d’influences venues

des quatres coins de la Méditerranée,

sa cuisine recèle des

trésors que nous ne connaissons

pas toujours.

Rendez-vous à La Halte (rue de la

Casquette, 4, 4000 Liège) le samedi

7 et dimanche 8 mars à 15h30

pour des ateliers gratuits de cuisine

italienne, de chant italien et pour

enfants (inscription obligatoire

pour les 3 ateliers 04/332 29 60).

Le dimanche 8 mars à 19h, un buffet

italien cuisiné avec amour par

les mimosettes vous est offert par

la Ville de Liège, toujours à La Halte.

Temps de préparation

5 minutes

Temps de cuisson

20 minutes

Ingrédients (pour 4 personnes)

• 4 escalopes de veau très fines

(c’est important! Demandez à votre

boucher qu’il les aplatisse si vous le

pouvez)

• 4 tranches d’aubergines marinées

à l’italienne

• 2 boules de mozzarella

• 4 feuilles de sauge

• 500 g de pâtes fraîches

• Parmesan râpé

• Vinaigre balsamique

• Madère

• Quelques tomates cerises et du

basilic ciselé pour la garniture.

Préparation

Faites colorer légèrement les escalopes

de veau dessus/dessous

dans une poêle et assaisonnez à

votre goût.

Placez les escalopes ‘précuites’

dans un plat à gratin.

Déglacez la poêle avec le vinaigre

balsamique et le madère.

Placez une feuille de sauge sur

chaque escalope, puis au-dessus

de chaque escalope, une tranche

d’aubergine marinée.

Coupez la mozzarella en tranches,

repartissez les tranches sur chaque

escalope ‘recouverte’.

Salez, poivrez et verser la sauce de

la poêle sur chaque escalope.

Préchauffez le four à 180°C pendant

15 minutes. Placez le plat à

gratin pendant 5 minutes au four,

puis quelques minutes au grill.

Pendant ce temps, faites cuire les

pâtes fraîches. Egouttez-les et remettez-les

dans la casserole en les

mélangeant avec un peu d’huile

d’olive.

Dressez les assiettes avec une escalope,

un peu de sauce, des pâtes

‘décorées’ avec une petite tomate

cerise, le basilic et le parmesan.

Pour en savoir plus sur la

culture italienne, quelques

suggestions disponibles au

Point Culture

Musique

• Chants des émigrants italiens

• Musiques populaires de Sicile

• Guide de musique italienne

• Riccardo Tesi, accordeon

diatonique

• Polyphonie genoise

• Voches de sardinna

• La tarantella : antidotum

tarantulae

Documentaire

• L’invention de la cuisine :

Nadia Santini

culture, gastronomie et recette


© Marmiton.com

culture, gastronomie et recette


focus

Selma : le film

Selma ? C'est quoi ? C'est qui ?

En fait, la question est surtout :

c'est où ? Selma c'est une ville de

l'Alabama aux Etats-Unis. Elle est

connue parce qu'à trois reprises,

des marches pacifiques en sont

parties, dans le but d'atteindre

Montgomery, capitale de l'état.Elles

revendiquaient la jouissance des

droits civiques élémentaires des

« Noirs » dans ce pays.

Seule la troisième marche, celle du

25 mars 1965 est arrivée à Montgomery.

Les autres se sont vues

sévèrement réprimer. Le 7 mars

a, lui, donné lieu au Bloody Sunday

(« Dimanche sanglant »)

puisque 600 manifestants pour

les droits civiques ont été attaqués

par la police locale avec des matraques

et du gaz lacrymogène .

Le film Selma retrace cette la lutte

historique, soutenue notamment

par Martin Luther King, pour garantir

le droit de vote à tous les

citoyens.

Visionner la bande-d’annonce

Glory, la chanson phare du film qui

évoque les marches en faveur des

droits civiques a reçu un Oscar.

Cela a été l'occasion d'un plaidoyer

contre la discrimination et d'un

live qui a ému David Oyelowo et

d'autres. "Les droits pour lesquels

se sont battus il y a 50 ans les héros

du film Selma sont compromis

aujourd'hui" a dit le musicien John

Legend.

Selma (2015) - 2h8min

Réalisé par Ava DuVernay

Avec David Oyelowo, Tom Wilkinson,

Carmen Ejogo

rendez-vous le 25 mars à 19h

pour partager le rêve de Martin

avec une séance de Selma

suivie d'un verre de l'amitié au

Cinéma Sauvenière, Place Xavier

Neujean. En présence

de l'Echevin de la Culture et

des Relations Interculturelles.

Entrée payante uniquement

sur réservation :

selma@liege.be

focus


figures emblématiques

Joan

Baez

Joan Baez est une chanteuse américaine

de musique folk, née à New

York le 9 janvier 1941.

Cette soprano, souvent surnommée

« la reine du folk », « la madone des

pauvres gens », impose Bob Dylan

et ses chansons au public américain

ainsi qu’au monde entier.

Soucieuse de son rôle d’artiste

engagée à délivrer un message de

paix et de liberté, contre la guerre

et l’injustice, elle est notamment

une amie et supportrice de Martin

Luther King, elle multiplie les apparitions

sur toute la planète. On peut

citer les marches pour les droits

civiques sur Washington, les manifestations

antiségrégationnistes

de l’Alabama, ou encore la visite

de camp de prisonniers de guerre

américains sous le feu des bombardements

pendant la guerre du Viêt

Nam.

Extrait de Résistants, Publics ou

anonymes, à travers le monde et à

travers le temps, CP_CR éditions.

Joan Baez et Susan Sarandon

durant la marche de Selma

à Montgomery en mars 1965

Vous n’avez pas le loisir de choisir quand et comment

vous allez mourir. Vous pouvez toutefois décider

comment vous allez vivre.

Joan Baez

Hedy

Lamarr

Vous êtes accros au wi-fi ?

Vous ne pouvez pas vous déplacer

sans votre gps ? Saviezvous

que toutes ces techniques

ont notamment été rendues

possibles par Hedy Lamarr,

actrice, productrice et scientifique

américaine née le 9

novembre 1914 à Vienne. Elle

a ainsi co-développé la "technique

Lamarr", un système de

codage de transmissions utilisé

aujourd'hui pour le positionnement

par satellites (GPS...), les

communications des navettes

spatiales avec le sol, ou dans la

technologie Wi-Fi.

figures emblématiques


le cripel

Un Centre régional au service de la construction d’une société interculturelle

Créé il y a 15 ans, le CRIPEL est l’un

des 8 centres régionaux pour l’intégration

des personnes étrangères

ou d’origine étrangère (CRI) agréés

par la Wallonie dont la finalité est

de favoriser l’inclusion au travers

d’actions positives favorisant l’égalité

de droit, de fait, de genre et

des chances pour une meilleure

participation à la vie sociale, économique,

culturelle et politique des

personnes étrangères et d’origine

étrangère. Ces actions s’inscrivent

dans la perspective de construire

pour demain une société dite de

la diversité, de la mixité sociale et

de l’interculturalité pour un «vivre

ensemble harmonieux».

Que ce soit en matière d’insertion

sociale et professionnelle, de formation

interculturelle ou d’accompagnement

des initiatives locales,

le rôle du CRIPEL est d’appuyer

les structures existantes, tant publiques

qu’associatives, et d’initier

des projets répondant à des besoins

identifiés par l’ensemble des

acteurs de terrain et non couverts

par ailleurs.

Depuis mars 2014, le CRIPEL s’est

vu confié la mission d’organiser et

coordonner le Parcours d’Accueil

pour les primo-arrivants sur le

territoire des arrondissements de

Liège, de Huy et de Waremme. En

outre, chargé de la première étape

de ce parcours, c’est vers CRIPEL

que les 55 villes et communes de

ce territoire envoient les personnes

concernées pour y effectuer un

bilan social individualisé afin d’évaluer

leurs besoins, et être orientées

en fonction de celui-ci vers des

cours de français, vers les services

d’aide à l’accomplissement des démarches

administratives, des cours

de citoyenneté ou des formations

favorisant l’insertion socio-professionnelle.

On le voit, si le CRIPEL joue un rôle

de première ligne, c’est toujours

en articulation avec les initiatives

locales avec lesquelles un lien de

partenariat est établi et défini par

des conventions aussi bien avec

les villes et communes qu’avec le

monde associatif.

Car le CRIPEL c’est surtout et avant

tout un organisme de seconde ligne

chargé de coordonner les actions

menées sur le territoire en mettant

en évidence, au travers de son

Plan Local d’Intégration (PLI), les

besoins spécifiques des personnes

étrangères ou d’origine étrangère

et les stratégies à développer

pour mieux les rencontrer. Celuici

est basé sur une dynamique de

travail en réseau et inter-réseaux.

Effectivement, le diagnostic s’élabore

tout d’abord au sein de plateformes

coordonnées par le CRI-

PEL travaillant sur des thématiques

spécifiques comme l’apprentissage

du français langue étrangère

(FLE), les services sociaux et le

droit des étrangers, l’éducation à

la citoyenneté, l’insertion socioprofessionnelle

et le tout, dans une

dynamique ancrée sur un déploiement

territorial, notamment via les

coordinations de quartier. L’objectif

étant de favoriser l’accès à toutes

et tous aux droits fondamentaux,

à un logement décent, à l’accès

aux soins de santé, au bien-être, à

la justice, à une citoyenneté active,

bref à une insertion sociale et professionnelle

positive.

La réalité complexe et multiforme

des migrations ainsi que leurs nombreux

apports au développement

de notre région et de notre communauté

ont tendance aujourd’hui

à être niées au profit de représentations

tronquées et dépréciatives,

stigmatisant souvent une communauté

entière pour des faits attribué,

parfois à tort, à quelques-uns.

Les préjugés et stéréotypes négatifs

fleurissent. Un climat d’inquiétude

et de rejet s’installe. De vieilles

rengaines refont surface : les étrangers

nous volent notre travail, envahissent

nos contrées et profitent

de notre sécurité sociale, leurs

croyances menacent nos modes de

vie, etc.

A l’heure où nous assistons à une

recrudescence de l’intolérance et

de la xénophobie, où les citoyens

se dressent les uns contre les

autres alors qu’il est plus que jamais

nécessaire de les rassembler,

il est important de rappeler que la

diversité est l’histoire de tous !

Nous tenterons de montrer, au

fil des numéros de ce magazine,

l’ensemble des actions positives

et de sensibilisation que mène au

quotidien le CRIPEL aux côtés du

monde associatif et des institutions

publiques en faveur d’un « vivre

ensemble harmonieux ».

Plus d’informations : 04 220 01 20

ou www.cripel.be

le cripel


agenda

Chaque mois, vous retrouverez l’agenda des diversités dans ce webzine.

Pour ce premier numéro, nous avons naturellement repris le détail des activités développées

dans le cadre de l’opération «Mars Diversités» qui connait sa cinquième édition.

Ici les valeurs d’égalité, de solidarité et de diversité se déclinent en plus de 50 projets

mobilisant pas moins de 150 opérateurs.

Découvrez le programme complet en cliquant ci-dessous.

50

Vous pouvez nous renseigner vos activités

du mois d’avril en cliquant ici.

1 > 31 mars 2015

Merci à nos partenaires qui ont collaboré à ce numéro : Point Culture - La Maison des Sciences de l’Homme - le Cripel

agenda


diversités

Magazine

Cabinet de l’échevin de la Culture

et des Relations interculturelles

04 221 93 33

www.liege-diversites.be

Mensuel - N°1 - Mars 2015

More magazines by this user