Diversités magazine numéro 12

villedeliege

Diversités magazine le magazine de toutes les diversités

diversités

Magazine

Le langage codé des

partis d’extrême droite

12 - mars, avril, mai 2016


EDITO

« Diversités Magazine » achève son

premier cycle d’existence. C’était

comme une sorte de prolongement

au carnet-programme de « Mars

Diversités ».

Ce fut une belle aventure.

Aussi, nous avons décidé de prolonger

notre plaisir en le partageant

davantage avec les acteurs

de la vie interculturelle liégeois,

belges ou d’ailleurs.

4

Focus

• Mars Diversités

• Un journal en

mutation

Comment ? En sollicitant vos

contributions sous la forme de récit

de projet.

Il s’agit de porter à la connaissance

de nos lecteurs ce qui est à l’œuvre

sur le terrain et qui peine parfois à

trouver la lumière de médias égarés

dans leurs « marronniers ».

Il suffit de soumettre à notre comité

de rédaction 1700 caractères et

une illustration de qualité pour la

date du 15 mai prochain en cliquant

ici.

70

Manifestations culturelles

DU 1 er AU 31 MARS

engagées

sommaire

European

Coalition

of Cities

against Racism

12 - Mars, avril, mai 2016

Ce dispositif est la marque d’une

volonté de mieux prendre la mesure

de ce qui contribue à « faire

société ».

A très vite.

Le feuilleton

70 ans d’immigration italienne

6

8

Suggestions

Lectures, films, musique


10

gastronomie

et recettes

Palestine

12

LE DÉBAT

Le langage codé des partis

d’extrême droite

Une exposition

du Créahm

14

+

7

7

14

15

La vidéo du mois

la parole est à vous

coup de projecteur

Agenda


focus

Mars Diversités

Ouverture le 3 mars

au Théâtre de Liège

Depuis 2011, le mois de mars est

devenu celui de la diversité grâce

à l’édition d’un programme reprenant

une série de manifestations

sur le thème de la lutte contre les

discriminations. Mars Diversités,

c’est un mois de concerts, d’expositions,

de théâtre, de conférences,

de projections de films ou d’animations

pour les enfants autour

du thème des diversités, qu’elles

soient ethniques, de genre, d’orientation

sexuelle, d’âge, etc.

Cette sixième édition s’affranchit

de nos frontières habituelles. La

défense des valeurs qui font titre à

cette opération se conçoit difficilement

sans une ouverture légitime

vers d’autres horizons sauf à faire

mentir l’esprit de cette manifestation

qui dévoile plus de 70 illustrations

de la solidarité et de l’égalité.

Le projet, réalité dynamique, est

un moyen de construire ensemble.

C’est la raison pour laquelle nous

rassemblons les contributions

d’une série d’acteurs publics et associatifs

dans le programme 2016.

Des villes et communes nouvelles

nous rejoignent désormais. De Belgique

certes mais aussi de pays

avec lesquels nous travaillons au

sein de la Coalition européenne des

villes contre le racisme qui se réunissait

à Liège en avril dernier. Plus

que jamais, avec l’ensemble de

70

Manifestations culturelles

1 > 31 MARS 2016

ceux qui alimentent cette programmation,

nous sommes attachés

à préférer les ponts aux murs,

le dialogue au repli.

Un programme varié pour

l’ouverture

• 17h – 19h: Table-ronde sur Immigration,

Territoire, Ethnicité et

classes sociales. Venez débattre

des problèmes migratoires, du

caractère excluant ou incluant de

nos visions des territoires, de l’influence

de la culture et du sport

sur la diversité.

Avec :

Salomon Aktan, Fan coaching,

Ville de Liège

Stéphane Dawans, ULg

Antoinette Dutilleux, Centre fédéral

migration

Pierre Fontaine, Ville de Liège

Marco Martiniello, CEDEM-ULg

Gregor Stangherlin, Ville de Liège

David Tieleman, ULg

Dirk Vos, Football Supporters Europe.

Animation: Patricia Janssens, rédactrice

en chef du 15e Jour du

mois

Inscription : souhaitée via msh@

ulg.ac.be pour la table ronde;

• 19h – 20h: Verre de l’amitié et

possibilité de petite restauration,

ouverture de Mars Diversités par

l'Echevin de la Culture, de

l’urbanisme et des Relations

Interculturelles.

• 20h: spectacle “ Lucien ” du

Collectif Novae (tous publics, dès

8 ans) offert par la Ville de Liège.

Réservation obligatoire www.liegediversites.be

Ce soir, c’est Noël : on mange, on

rit et on parle plusieurs langues.

Toute la famille est réunie autour de

la table – sauf le père, Lucien, qui

est mort depuis longtemps. Son

fils s’éloigne doucement du brouhaha,

une vague au cœur l’étreint

et l’emporte dans un lieu étrange :

quel est ce chien qui aboie ? Et ces

enfants égayés ? Est-ce qu’il pleut ?

Peu à peu des souvenirs affluent :

son amie d’enfance, les vacances au

Portugal, un arrière-goût empreint

d’odeurs de pâtisseries crémeuses

auxquelles se mêlent le sel marin et

son père sur un chantier.

engagées

focus


focus

Diversités Magazine, un journal en mutation

Il y a un an, nous avons décidé de

nous lancer dans une aventure un

peu folle.

Il s’agissait de faire reposer la dynamique

impulsée à l’occasion du

vingtième anniversaire de la charte

« Liège contre le racisme » sur

l’édition mensuelle d’une publication

électronique qui embrasserait

toutes les dimensions de ce que la

société génère en matière de diversité.

C’était le prisme idéal pour aborder

les questions de la discrimination,

du handicap, de l’école, de la

presse, de l’immigration et de bien

d’autres choses encore.

« Diversités Magazine » achève son

premier cycle d’existence. C’était

comme une sorte de prolongement

au carnet-programme de « Mars

Diversités ».

Nous avions défini une durée de vie

de 12 mois pour ce processus.

Aujourd’hui, à l’heure de d’achever

ce numéro, nous pouvons confirmer

la poursuite de cette expérience.

Sur un autre mode.

Concrètement, le magazine sortira

désormais en mars, en juin, en

septembre et en décembre. Ainsi,

nous pourrons dans les meilleures

conditions accueillir des contributions

extérieures pour alimenter le

propos de la publication.

Néanmoins, nous tenons à maintenir

une périodicité mensuelle avec

vous.

C’est pourquoi nous développerons

une lettre d’information en forme

d’agenda électronique les mois

de janvier, février, avril, mai, juilletaoût,

octobre et novembre.

Il fallait nous réinventer pour garantir

la pérennité de cet outil de dia-

logue entre vous et nous.

Ces aménagements qui feront évidemment

l’objet d’une évaluation

régulière témoignent de notre volonté

de persévérer dans la voie qui

fait la singularité de notre ville en

Europe.

Nous sommes fiers de nos diversités

parce qu’elles enrichissent

ce que nous avons décidé de

construire ensemble : une société.

Participez au prochain numéro de

Diversités Magazine !

Envoyez-nous vos récits de

projets (1700 caractères max et

une illustration) avant le 15 mai

prochain en cliquant ici.

M ARS A vril M ai

Dans le cadre de son partenariat

avec Ramallah, la Ville de Liège

et la commission locale d’appui

au partenariat mettront à l’honneur

la culture de la Palestine du

19 au 30 mars 2016.

Au programme, danse, expositions,

défilés de mode, découvertes

gastronomiques, conférences,...

La soirée de lancement se tiendra

le 19 mars à 18.00 à la Cité

Miroir. La Conférence de clôture,

se tiendra le 30 mars, au même

endroit. Elle aura pour thème

« La culture palestinienne et son

rôle dans l’édification d’un Etat

palestinien indépendant » par

Majed Bamya, écrivain et diplomate.

Comme chaque année, la Ville de

Liège lance 2 appels à projets. Le

premier intitulé « ÉGALITÉ » récompense

un projet qui favorise

le vivre ensemble dans la société

multiculturelle liégeoise. Remise

du dossier pour le 15 avril au plus

tard.

Le second «Solidarité Liège-

Monde» encourage les initiatives

qui renforcent la solidarité entre

les peuples. Remise du dossier

pour le 22 avril au plus tard.

Infos et inscription

www.liege.be

04 238 52 48

relationsinterculturelles@liege.be

Le 17 mai, en Belgique et ailleurs

dans le monde, c’est la journée

mondiale de la lutte contre

l’homophobie, c’est-à-dire un

sentiment de rejet ou d’hostilité

éprouvé par certaines personnes

à l’égard des personnes homosexuelles

ou supposées comme

telles.

A cette occasion, une série de

manifestations sont organisées

à Liège. Vous pourrez bientôt

découvrir toutes les infos sur le

site www.liege.be

le débAT


70 ans d’immigration italienne

L e feuilleton

En images

Départs

Témoignage d’une immigrée italienne

sur les difficultés vécues lors

de son arrivée en Belgique.

Hommage aux immigrés du

charbon

A l’occasion de la fête nationale

italienne, le 2 juin 2013, le député

Franco Seminara a présenté son

parcours au public, à la demande

du consulat d’Italie. Mais le fils

d’immigré sicilien qu’il est a voulu,

avant tout, rendre hommage à

ceux sans qui rien n’aurait été possible:

ses parents, issus de la vague

d’immigration italienne arrivée en

Belgique pour travailler dans les

charbonnages.

La catastrophe du bois du Cazier

Le 8 août 1956, au charbonnage

du Bois du Cazier, un wagonnet,

mal engagé dans sa remontée vers

la surface, sectionne des fils électriques

et provoque un court-circuit.

Ce banal incident technique,

c’est le début de la pire catastrophe

de l’industrie belge. Un incendie

s’ensuit, et, à cause d’un manque

de communication, 262 ouvriers,

italiens en majorité, périssent, coincés

dans les entrailles de la houillère.

rosa parks


La parole est à vous

Droit de vote

Jeune adulte, je m’en vais à mon

bureau de vote. Il y a une file.

Je sors ma convocation de mon

sac à mains. Dans mon dos, un

homme d’un certain âge se confie

à son épouse : « Tiens, les étrangers

peuvent voter maintenant ? ».

Nous sommes à la fin des années

nonante du siècle précédent.

Vous aussi, libérez-vous ! Parlez-nous

de votre expérience

de discrimination.

Contribuez à une oeuvre artistique.

Pour plus d’info, cliquez ici

la vidéo du mois

A travail égal, salaire égal ! Cela a commencé il y a 50 ans à la FN à Herstal !

la parole est à vous


Suggestions

S

U

G

G

E

S

T

I

Livres

ESsai • adulte

Album • Jeunesse

Roman • Adulte

Villes connectées : Pratiques transnationales,

dynamiques identitaires

et diversité culturelle par Hassan

Bousetta, Sonia Gsir, Marc Jacquemain,

Marco Martiniello, Marc Poncelet

(dir.), PULg, 2016

Cet ouvrage rassemble une série

de contributions scientifiques originales

qui visent à mieux comprendre

comment les migrations

internationales transforment tant

les sociétés d’origine au Sud que

les sociétés d’arrivée au Nord.

Les différentes recherches présentées

ici invitent à se prémunir

contre une idée reçue : celle selon

laquelle le contact interculturel

que produisent la rencontre et la

coexistence de populations migrantes

et non-migrantes se jouerait

uniformément sur le mode de

la conflictualité et du rejet. À bien

des égards, il se joue aussi sur le

mode de la création et du partage,

du rapprochement et de l’éloignement.

Une suggestion de l’Université de

Liège

Pour plus d’information, cliquez ici

Jacinta Bunnell et Nathaniel Kusinitz,

C’est quoi ton genre ? Cahier

de coloriage, Edition Goater, 2015

Un livre de coloriage original qui

ne s’en combre pas d’enfermer les

enfants dans des rôles de filles ou

de garçons, des chansons enfantines

détournées, du jamais vu

dans l’originalité ! Liste de choses

à faire pour Magali : « 1) planter un

nouveau jardin, 2) réparer le carburateur

du camion, 3) lancer la campagne

présidentielle, 4) stopper la

guerre »... Pendant ce temps, Léo a

transformé sa carabine en un outil

un peu plus pratique et beaucoup

moins violent : devinez de quoi il

s’agit... «Fais dodo, Colas mon petit

frère, fais dodo, dans ta robe tu

es beau. Maman est en haut, elle

répare levélo, Papa est en bas, il

étend les draps. Fais dodo...»

Une suggestion de Barricade

Abdellah Taïa, Le rouge du Tarbouche,

Points, 2012

Abdellah le pressent : aucune

chance, aucun avenir à Salé.

Étudiant en lettres, il choisit de

s’exiler à Paris. Loin de sa famille,

loin de croyances d’un autre

temps, il se sent enfin libre et prêt

à assumer son homosexualité. Mais

que vaut la liberté en regard de la

solitude, des problèmes d’argent et

des peines de cœur ? Depuis son

studio à Barbès, Abdellah se prend

à rêver de son Maroc.

Une suggestion de Alliage

suggestions


O N S

Films

Théâtre

Musique

Xamanek

Le chant des hommes

Ils se nomment Moktar, Najat, Joseph,

Gernaz, Duraid, Hayder, Kader,

Esma… Ils ont fui la Syrie, l’Irak,

l’Iran, le Congo, le Maroc, le Niger…

Ensemble, ils décident d’occuper

une église. Ils vont risquer leur vie

pour des papiers. Le décompte

des jours commence ; l’épreuve de

force aussi. A l’intérieur, Kader a

pris la tête du combat mais va et

vient, secret. Esma organise la vie

de cette communauté qu’elle porte

à bras-le-corps. La fatigue monte,

les tensions affleurent. Mais les liens

se tissent et se renforcent. Entre

trahisons et fraternités, le groupe

va devoir se mettre à l’épreuve. Et

faire face.

Actuellement en salle.

Pour visionner la bande annonce,

cliquez ici

Nourrir l’humanité, c’est un métier !

On l’oublie trop souvent mais ce

qu’il y a dans nos assiettes dépend

des agriculteurs. Menacés par les

géants agroalimentaires, l’avenir

est sombre pour les petites exploitations

familiales. Souhaite-t-on

être nourri à coup d’OGM, d’engrais

et d’élevages en batterie ou veuton

une alimentation de qualité qui

respecte l’humain et la planète? Un

théâtre-documentaire bouleversant

d’humanité. A une projection

d’interviews succède l’interprétation

de comédiens-militants qui

nous questionnent à notre tour.

On reste « scotché » devant la réalité

que l’on découvre: les règles

administratives aberrantes, les soutiens

inadaptés, la spirale du rendement.

Si on n’a plus d’agriculteurs,

nos terres seront mortes et de quoi

se nourrira-t-on demain ?

Représentation au ventre de la Baleine

le vendredi 11 mars à 20h30,

10€ (tarif unique).

La musique de Xamanek, c’est un

voyage proposant des escales entre

rythmes revigorants et douces mélodies,

entre textes suggérant la

prise de conscience et une déclaration

d’amour à la vie. Après en avoir

rêvé pendant de nombreuses années,

le groupe Xamanek a enfin pu

présenter sa musique au Chili lors

d’une tournée l’an passé. Dans leurs

valises, ils ont ramené leur nouveau

disque enregistré au studio mythique

de La Makinita à Santiago.

Avec la participation de nombreux

artistes chiliens, ils nous reviennent

avec un album aux compositions

plus affirmées et variées intitulé Ya

se fue la bolita ! Sa présentation se

fera le 4 mars à la Caserne Fonck

entourés de la Fanfare Kabochar de

Liège et du théâtre Cœur de Terre

de Namur. Sans oublier les dj’s qui

vous feront danser jusqu’aux petites

heures (Radio Bistrot, Los Liejicanos,

Gaetano Dub et Dj Pituto).

Vendredi 4 mars. À partir de 20 h.

7,5 € préventes et 10 € sur place.

Infos, pré-écoutes et réservations

ici

suggestions


Culture, gastronomie et recettes

Palestine

« À la croisée des cultures ».

Cultures dans l’assiette... Mais pas

uniquement !

Les voyages, la découverte d’une

culture commencent dans... l’assiette.

Dommage d’en rester là !

La Maison de la Laïcité d’Angleur,

Chênée et Grivegnée, le CRIPEL

et l’Echevinat de la Culture de la

Ville de Liège vous proposent une

croisière gourmande. Gourmande

de goûts, de rencontres, de découvertes.

Un samedi par mois, escale

est faite dans un nouveau pays, une

nouvelle région. Repas, musiques,

échanges...

Rendez-vous le 16 mars à 18h pour

poser vos valises en Palestine. Au

programme de cette soirée : présentation

de l’exposition « Palestine

au pied du mur » par la fédération

liégeoise des jeunes socialistes, défilé

de robes traditionnelles Palestiniennes.

Ambiance musicale et repas palestinien.

Au menu (15 € par personne)

Entrée : Assiette fallafel, houmous

et taboulé

Plat : Maklouba aux aubergines,

poulet, riz et salade orientale.

Dessert : Harissa palestinienne

Pour participer au repas, il est souhaitable

de vous inscrire avant le

lundi 21 mars soit par téléphone au

04 361 04 56, soit par mail à angleur.laicite@gmail.com.

Cet évènement est réalisé en partenariat

avec l’association Belgo

Palestinienne.

Falafels

Temps de préparation

30 minutes

Temps de cuisson

3 minutes

Ingrédients (pour 30 pièces environ)


• 440 g de pois chiches secs

• 1 oignon finement haché

• 2 gousses d’ail pilées

• 2 cuillères à soupe de persil

frais haché

• 1 cuillère à soupe de coriandre

fraîche hachée

• 2 cuillères à café de cumin

moulu

• 1/2 cuillère à café de levure

• huile végétale pour la friture

Préparation

Faire tremper les pois chiches dans

750 ml d’eau pendant 4 h au moins.

Les égoutter, puis les mixer au robot

pendant 30 secondes, jusqu’à

ce qu’ils soient finement hachés.

Ajouter l’oignon, l’ail, le persil, la coriandre,

le cumin, la levure, 1 cuillère

à soupe d’eau.

Saler, poivrer puis mixer 10 sec,

jusqu’à ce que le mélange forme

une pâte grossière.

Couvrir et laisser reposer 30 mn.

Prélever plusieurs cuillères à soupe

de pâte et façonner des boulettes

à la main.

Éliminer l’excédent de liquide en

pressant.

Verser l’huile végétale dans une

sauteuse jusqu’au tiers de sa hauteur

et la faire chauffer à 180°C.

Pour contrôler la températue, plonger

un morceau de pain dans l’huile

: celui-ci doit dorer en 15 secondes.

Plonger doucement les boules de

pâte dans l’huile. Faire frire les falafels

3 à 4 mn en plusieurs fois.

Lorsque les falafels sont dorés, les

prélever avec une grande écumoire.

Les égoutter soigneusement.

Remarque :

Servir avec du pain libanais, du taboulé

et de l’houmous.

Pour en savoir plus sur la

culture de la Chine, voici

quelques suggestions disponibles

chez PointCulture

Musique

• A time to cry – A lament

over Jerusalem

• Le trio Joubran - The first

ten years

Ramzi Aburedwan – Reflextions

of Palestine

DVD

• 5 caméras brisées

• Ecrivains des frontières,

voyage en Palestine(s)

culture, gastronomie et recette


culture, gastronomie et recette


Le débat

Le langage codé des partis

d’extrême droite

L’extrême droite n’est pas toujours

simple à appréhender dans ses

expressions. Certes, elle dispose

d’une représentation politique qui

gagne du terrain en Europe. C’est

parfois la gestion de son capital

d’idées qui peut différer d’un pays

à l’autre en fonction de l’état d’une

opinion plongée dans des difficultés

socioéconomiques et fâchée

avec quelques évolutions sociétales.

Ne citons ici que la déflagration

d’aigreurs née en France lors

du débat relatif au mariage pour

tous.

w

k

Cette extrême droite semble aujourd’hui

plus forte que sa représentation

dans les enceintes législatives.

En France, certaines de

ses idées trouve un écho de part

et d’autre de l’échiquier politique.

D’un côté, les attentats de Paris

ont développé la défiance à l’endroit

des adeptes d’une religion,

de l’autre côté la crise des réfugiés

fait voisiner la générosité des uns

et l’exaspération des autres. Autant

d’éléments qui affutent l’argumentaire

des partis d’extrême droite et

font leur succès lors des scrutins

électoraux.

s

y

b

u

i

k

e d

a

u

h

g

c

c

w

r

f

n

a

e

g

q

j

t

l

m

n

a

d

k

y

o

p

s

x

q

t

i

s

c

u

w

m

b

y

p

m

i

Cependant, convenons ensemble

que certains leaders de ce mouvement

tâchent d’araser les aspérités

de leur discours pour élargir

leur audience. Ils donnent parfois à

penser qu’ils ont oublié leur fondamentaux

pour embrasser la cause

d’un peuple « trahi » par les partis

traditionnels.

C’est un peu de tout cela dont

nous parle Jérôme Jamin, professeur

de science politique à l’université

de Liège, dans l’ouvrage

collectif « Dialogue sur la diversité

». Dans le chapitre 5 de ce livre

édité aux Presses Universitaires de

Liège dans la collection « Maison

des Sciences de l’Homme », l’auteur

nous entraîne dans le sillage

de l’extrême droite dans ses mutations

diverses dont la moindre

n’est pas celle du vocabulaire. Il

nous amène à résister à la tentation

de la définir tant elle épouse

les courbes de réalités géographiques

et contextuelles différentes.

La difficulté de Marine Le

Pen, maintenant surmontée, à former

un groupe au parlement européen

était la traduction des diversités

de ce mouvement.

Néanmoins, Jérôme Jamin décline

les 3 incontournables du bréviaire

de l’extrême droite : inégalité, nationalisme,

radicalisme. Parcourons ce

qu’il écrit à ce sujet « Il y a l’inégalité

entre les hommes, les peuples, les

‘races’ ou les cultures comme postulat

de départ et comme axiome, il

y a le nationalisme comme projet à

l’appui du constat de l’inégalité – le

nationalisme est un outil indispensable

pour protéger le groupe jugé

supérieur. Finalement, il y a le radicalisme

entendu comme position

absolue, violente et extrême vis-àvis

de certaines idées, politiques,

partis, groupes ou personnes, mais

aussi comme moyen, comme mode

d’action pour réaliser ses objectifs

».

certains leaders tâchent

d’araser les

aspérités de leur

discours pour élargir

leur audience

Le débat


Le discours prend des chemins

plus policés en délaissant la problématique

de la race pour la supplanter

par celle de la culture. Il s’agit

de se tenir à distance du délit puni

par la loi. Dans nos sociétés métissées,

le thème de la différence est

préféré à celui de l’inégalité. C’est

aussi cela la nouvelle contrainte de

respectabilité. Placé au cœur de

maints débats, l’islam sert d’épouvantail

et l’extrême droite en profite

pour développer un discours sur la

laïcité afin de « ringardiser » cette

religion qui ne parvient à séparer

le pouvoir temporel et le pouvoir

spirituel. L’islam s’avère meilleure

monture que l’immigration comme

cheval de bataille.

En contrepoint, ce chapitre du livre

offre à Stéphanie Ardu, coordinatrice

de l’asbl « La Cible, l’opportunité

d’évoquer l’organisation annuelle

de l’opération « Nuit blanches

contre liste noires ». Il s’agit pour

les acteurs de la vie civile de signer

une dynamique d’action pour éveiller

les consciences contre les dan-

gers de l’extrême droite en fédérant

autour de l’asbl « la Cible » et de

la FGTB Liège-Huy-Waremme, des

associations de divers horizons,

compagnons de lutte et artistes.

C’est une illustration de projet qui

maintient une mobilisation autour

d’enjeux fondamentaux pour réussir

à « faire société ».

Article basé sur le chapitre de

Jérôme Jamin et Stéphanie Ardu,

« Le langage codé des partis d’extrême

droite», de Brahy & Dumont,

Dialogues sur la Diversité, Presses

Universitaires de Liège, Liège : 2015

publié à l’occasion du vingtième

anniversaire de la Charte « Liège

contre le racisme ».

Toutes les citations proviennent

de cet ouvrage, sauf mention

contraire.

Jérôme Jamin, 14/12/2015 sur la Première

figures emblématiques


Le creahm

Damned, back to

the root

Exposition de l’atelier du Créahm

au Madcafé, Parc d’Avroy

19.02 > 26.04.2016

C’est avec une certaine jubilation

que les ateliers du Créahm acceptent

la carte blanche proposée

par le Madcafé, trop heureux d’occuper

les cimaises d’un lieu qui leur

est cher, le berceau du Créahm, là

où ont vu le jour ses premiers ateliers

il y a plus de 30 ans. Ce lieu

emblématique, isolé dans le parc

d’Avroy a révélé, à l’époque, les premières

expositions d’artistes déficients

mentaux et n’a jamais cessé

jusqu’à se transformer en Madmusée...

L’atelier d’arts plastiques du

Créahm est fier de vous présenter

sa première grande exposition collective

de 2016 !

Une exposition singulière qui présente

une sélection d’oeuvres parmi

les artistes les plus actifs de l’atelier,

des oeuvres récentes de techniques

et de styles variés révélant des personnalités

distinctes et originales.

Avec : Laura body, Vincent Becker,

Samuel Cariaux, Nicole Daiwaille,

Patrick Hanocq, Liliane Labuchère,

Patricia Lambinet, Philippe Langen,

Alain Meert, Michel Petiniot, Jonathan

Vanchieri.

Plus d’info sur le Creahm, cliquez ici

Le Cripel

Coup de projecteur

Le CRIPEL est l’un des 8 Centres

régionaux pour l’intégration des

personnes étrangères et d’origine

étrangère (CRI) agréés par la Wallonie.

Le CRIPEL couvre le territoire

des 55 communes de l’arrondissement

de Liège et de Huy - Waremme.

Sa finalité est de favoriser

l’intégration des personnes étrangères

ou d’origine étrangère en

menant des actions positives permettant

l’égalité de droit, de fait, de

genre et des chances pour favoriser

leur participation à la vie sociale,

économique, culturelle et politique

de notre société. Le modèle

d’intégration choisi par la Wallonie

s’inscrit dans une perspective de

consolidation d’une société dite de

la diversité, de la mixité sociale, de

l’interculturalité avec la volonté de

renforcer la cohésion sociale pour

un ‘‘mieux vivre ensemble’’.

L’adoption par le Parlement wallon

du décret le 27 mars 2014 relatif

à l’intégration des personnes

étrangères ou d’origine étrangère

refonde les missions assignées aux

Centres Régionaux d’Intégration

en incluant notamment la mise en

œuvre et le développement du Parcours

d‘accueil des primo-arrivants

sur leur territoire de compétence.

Y est également précisé que l’intégration

des personnes étrangères

doit être envisagée en référence à

quatre actions distinctes : la formation

à la langue française, la formation

à la citoyenneté, l’insertion socioprofessionnelle

et l’aide juridique

spécialisée en droit des étrangers.

La mise en œuvre de ces actions

se voit confiée à des organismes

agréés par la Région Wallonne en

tant qu’Initiatives locales d’intégration

(ILI).

Régis Simon, directeur du Cripel

le cripel


agenda

Chaque mois, vous retrouverez l’agenda des diversités sur le site www.liege-diversites.be.

Pour ce mois de mars, nous avons naturellement repris le détail des activités développées

dans le cadre de l’opération «Mars Diversités» qui connait sa sixième édition.

Ici les valeurs d’égalité, de solidarité et de diversité se déclinent en plus de 70 projets

mobilisant pas moins de 150 opérateurs.

Découvrez le programme complet en cliquant ci-dessous.

70

Vous pouvez nous renseigner vos activités

du mois d’avril en cliquant ici.

1 > 31 MARS 2016

Merci à nos partenaires qui ont collaboré à ce numéro : Point Culture, la Maison des Sciences de l’Homme, le Créahm, les

Bibliothèques de la Ville de Liège, L’Université de Liège, Alliage, Barricade, le centre culturel arabe en province de Liège (CCAPL),

l’association belgo-palestinienne (ABP), le Théâtre de Liège, le CRIPEL, …

Manifestations culturelles

engagées

agenda


Consultez les précédents numéros

diversités

Magazine

diversités

Magazine

diversités

Magazine

diversités

Magazine

Ce Magazine est destiné à être lu en ligne.

Consultez la version électronique sur www.liege-diversites.be

Ce Magazine est destiné à être lu en ligne.

Consultez la version électronique sur www.liege-diversites.be

DIVERSITÉS

Magazine

diversités

Magazine

diversités

Magazine

diversités

Magazine

La diversité

dans La presse

N°5 - juillet-août 2015

N°6 - septembre 2015

N°7 - octobre 2015

Ce Magazine est destiné à être lu en ligne.

Consultez la version électronique sur www.liege-diversites.be

N°8 - novembre 2015

Les jeux au service du handicap ?

diversités

Magazine

Dialogues

sur

diversités

Magazine

Faut-il avoir peur des

stéréotypes ?

diversités

Magazine

LA

Diversité

N°9 - décembre 2015

SexiSteS, noS jouetS ?

N°10 - janvier 2016

N°11 - février 2016

Cabinet de l’échevin de la Culture

et des Relations interculturelles

04 221 93 33

www.liege-diversites.be

More magazines by this user