Diversités magazine numéro 18

villedeliege

Diversités magazine le magazine de toutes les diversités

Paniques identitaires

diversités

Magazine

18 - septembre, octobre, novembre 2017

Paniques identitaires


EDITO

Nous, locataires de cette terre

La panique est mauvaise conseillère.

Attisée par des esprits chagrins

ou par un légitime désarroi

social, elle débouche sur la production

de convictions intimes qui

raccourcissent la réalité au lieu de

l’élucider.

Poser la question de l’identité à

l’heure du brassage inéluctable des

individus n’est pas incongru mais

les termes dans lesquels le débat

s’organise doit répondre à des

conditions qui garantissent l’éloignement

de nauséeux concepts de

pureté.

4

Focus

Tempo Color Festival

Concert au Profit de la

fondation Ihsane Jarfi

Les Fils de Hasard,

Espérance et Bonne Fortune

L’histoire est une ressource dont il

serait dommage de se priver. Prévenir

la résurgence de certains discours

d’exclusion impose d’abord

un combat contre soi. Ne pas se

laisser aller à quelques propos peu

amènes sur les unes, les uns et les

autres quand ils diffèrent de soi sur

quelque plan.

sommaire

Essayer l’aventure de la relation qui

grandit plutôt que celle de la défiance

qui neutralise l’envie d’aller

vers l’autre.

Échevin de la Culture,

de l’Urbanisme et des Relations

interculturelles de la Ville de Liège

Le feuilleton

Afrique du Sud

6

18 - sept, oct, nov 2017

En couverture : Projet

‘Hipster ou musulman traditionnel ?’

par la Néerlandaise Shirin Mirachor

© Shirin Mirachor /GET ME.

PHOTO : KASIMIR SZEKERES

8

Suggestions

Lectures, films, musique


10

gastronomie

et recettes

Albanie

12

LE DÉBAT

Paniques identitaires

Creahm

Conférence de

Josef SCHOVANEC

14

+

7

7

14

15

La vidéo

Les outils de la diversité

coup de projecteur :

Live in Color

Agenda


focus

Tempo color Festival

Accessible gratuitement à tous,

chaque 4 e week-end de septembre,

ce festival urbain incontournable

fait résonner les rues et places de

Liège aux enjeux des solidarités interculturelles

et du développement

durable.

Manifestation avant tout culturelle,

le TempoColor provoque la

rencontre avec d’autres visions,

d’autres manières de penser, et de

réinventer le monde...

Concerts, expositions, théâtre de

rue, projections, spectacles, ateliers,

interpellations, conférences,

débats… sont ici autant d’invitations,

conviviales et surprenantes,

à construire un monde plus respectueux

des hommes et de leurs environnements.

Cette année, le samedi 23 septembre

sur la place Cathédrale,

grâce à la participation d’entreprises,

d’architectes, d’associations…

un focus sur les « HABITATS

pour TOUS », et les alternatives à

l’habitat conventionnel ainsi que le

droit de tout-e un-e chacun-e à un

logement décent.

Une mobilisation collective est

également proposée autour de la

nécessité de réduire les inégalités.

Ce fil rouge sera notamment abordé

dans l’exposition TempoColor

« 1% - Le privilège à l’ère de l’inégalité

globale », et des nombreuses

activités (conférences, concerts, visites,

animations…) qui l’animeront

du 06 septembre au 18 octobre.

Au Programme du Festival

Ve 22/09 dès 17h : concerts - Place

des Carmes

Sa 23/09 dès 12h30 : fanfares,

théâtre de rue, … au Centre-Ville ;

focus « habitats pour tous » - Place

Cathédrale ; « Nous sommes les

99% - Pour la suppression des inégalités

! », interpellations, ateliers,

animations, nano-manifestation…

Places St-Lambert et St-Etienne

Di 24/09 dès 9h30 : petit déjeuner

solidaire, Musée de la Vie Wallonne

Di 24/09 dès 14h : REPAIR CAFÉ

ET CONCERTS ET ATELIERS place

sainte-Barbe

L’exposition

1% - Le privilège à l’ère de l’inégalité

globale

Du 06/09 au 18/10 aux Chiroux –

Centre culturel de Liège

Une exposition itinérante internationale

et un livre publié aux éditions

Hatje Cantz, mis en place par

Myles Little, responsable photo au

Magazine Time.

Evitant les clichés de l’opulence

évidente et de l’excès, l’exposition

rassemble des images, éclectiques

mais complémentaires, de trente

photographes différents, dont le

travail dépeint cette énorme différence.

Un homme flotte dans la piscine située au 57e étage du Marina Bay Sands Hotel, 2013,

© Paolo Woods et Gabriele Galimberti – INSTITUTE

focus


focus

Concert au Profit de la fondation Ihsane Jarfi

Beethoven

symphonie n°9

NN, soprano

Marion Eckstein, mezzo-soprano

Yves Saelens, ténor

Raimund Nolte, baryton

Chœur Philharmonique de la ville

de Bonn

Orchestre Philharmonique Royal de

Liège

Christian Arming, direction

En avril 2012, Ihsane JARFI,

jeune trentenaire, était enlevé

puis assassiné en sortant d’une

discothèque à Liège parce qu’il

était homosexuel.

Faisant suite à la publication d’un

livre au printemps 2013, « Ihsane

Jarfi, le couloir du deuil », Hassan

JARFI, père du jeune homme

assassiné, a exprimé le désir de

créer une Fondation perpétuant la

mémoire de son fils.

La Fondation Ihsane Jarfi s’est

donné pour but de lutter contre

toutes les formes de discrimination

et de violence, plus particulièrement

celles motivées par l’homophobie.

Elle récolte des fonds pour réaliser

des actions soit en direct, soit via

des missions confiées à des tiers

via des appels à projets.

L’Orchestre Philharmonique Royal

de Liège, partenaire depuis la

création, est heureux de s’associer

à la promotion des valeurs de

tolérance et de citoyenneté

portées par cette fondation

philanthropique.

Acheter un billet pour ce concert,

ce n’est pas seulement un plaisir

de mélomane mais aussi un

témoignage de soutien à une

cause déterminante pour le vivre

ensemble.

L’ensemble des bénéfices du

spectacle sera versé à la Fondation

Fondation Ihsane JARFI :

www.fondation-ihsane-jarfi.be

Vendredi 10 novembre 2017 à

20h - Orchestre Philharmonique

Royal de Liège

Réservations : Bd Piercot 25-27,

4000 Liège • 04 220 00 00

En ligne sur www.oprl.be

Tarifs : 38 € / 30 € / 19 € / 13 € /

9 € • VIP avec réception : 80 €

Les Fils de Hasard, Espérance et

Bonne Fortune

Salvatore, Luigi, Benito, Italo, Filipo, Antonio, Modesto…

Il y a 70 ans, ils vivaient quelque part en Italie. Un beau jour,

l’Histoire a orienté leur destin.

En juin 1946, la Belgique et l’Italie signaient les «accords du

charbon». La Belgique s’engageait alors à envoyer, chaque

jour, en Italie, quelque 200 kilos de charbon par ouvrier mineur

expédié.

Ce chapitre de notre histoire nous oblige à nous pencher

sur notre présent car il est un reflet interpellant des événements

liés aux migrations massives dont l’Europe est

témoin aujourd’hui. C’est une occasion extraordinaire de

nous arrêter sur les événements du passé pour mieux comprendre

notre présent.

La pièce est jouée par la compagnie ‘En Cie du Sud ‘

7 au 25 novembre 2017 - Manège Fonck/Liège

© Passingplace

le débAT


Afrique du Sud

L e feuilleton : la Présidence de Nelson Mandela

À la suite des premières élections

générales multiraciales remportées

largement par l’ANC (62,6% des

voix), Nelson Mandela est élu président

de la République d’Afrique

du Sud.

Il prête serment le 10 mai 1994 devant

une grande partie des responsables

politiques internationaux. Il

préside au premier gouvernement

non racial du pays, un gouvernement

d’unité nationale entre l’ANC,

le Parti national et le parti zoulou

Inkatha Freedom Party. Ses deux

vice-présidents sont alors Thabo

Mbeki (ANC) et Frederik de

Klerk(NP).

Dans son discours d’investiture,

Mandela célèbre la fin de l’apartheid,

le retour de l’Afrique du Sud

dans la communauté internationale.

Il présente l’amour commun

du pays et l’égalité raciale comme

le ciment de la nouvelle « nation

arc-en-ciel en paix avec elle-même

et avec le monde ».

Il y évoque les défis de son mandat

que sont la lutte contre la pauvreté,

les discriminations et indique

« qu’il n’y a pas de voie facile vers

la liberté ».

La date du 27 avril devient un jour

férié en Afrique du Sud, le jour de

la Liberté.

Pendant son mandat, Mandela travaillera

à la lutte contre la pauvreté,

le sida et les discriminations, à la

réconciliation, à la reconstruction

économique et à la mise sur pied

d’une nouvelle constitution.

À partir de 1996, Mandela laisse à

Thabo Mbeki la gestion quotidienne

du pays et en décembre 1997 il

quitte la présidence de l’ANC.

Discours d’investiture de Nelson Mandela

rosa parks


Les outils de la diversité

Peur de QUOI ? l’Amour est plus

divers qu’on l’imagine… Cette brochure

réalisée dans le cadre de la

campagne «Peur de quoi ?» d’Arcen-Ciel

Wallonie souhaite donner

des clés pour comprendre et oser

parler de l’homosexualité, lutter

contre les discriminations et les

idées reçues...

Elle vise un public de jeunes et l’entourage

direct de ceux-ci : professeurs,

éducateurs, parents, amis,…

Elle est téléchargeable sur le site

d’Arc-en-ciel Wallonie

Peur de

QUOI ?

l’Amour

17 MAI

JOURNÉE DE LUTTE

C O N T R E

L’HOMOPHOBIE

est plus

divers

qu’on l’imagine…

Clés pour comprendre et oser en parler

la vidéo

Une publicité pour la diversité. Ou comment déconstruire les cases dans lesquelles on

tente de nous placer.

la parole est à vous


Suggestions

S

U

G

G

E

S

T

I

Livres

roman • adulte

recueil • Adulte

roman • jeunesse

William BOYLE, Gravesend,

Rivages/noir, 2016

Gravesend, un quartier de Brooklyn

pauvre peuplé de Russes et d’Italiens.

Il ya 16 ans, Duncan, le frère

aîné de Conway, a été renversé

par une voiture alors qu’il tentait

d’échapper à un gang de jeunes

animés par la haine homophobe.

Aujourd’hui, le chef du gang est

en prison, mais il va bientôt sortir.

Conway l’attend de pied ferme

pour se venger. Mais sa vengeance

va tourner court et Alessandra, son

amour de jeunesse, va réapparaître

dans le quartier... Désir, fantasme,

désespérance et noirceur sont les

maîtres mots de ce roman à la profonde

humanité.

Disponible dans toutes les

bibliothèques de la Ville de Liège

PAROLES / DÉTENUES , Seuil,

2016.

Durant une dizaine de mois, un

groupe de femmes du Quartier

Femmes de la Prison de Lantin a

travaillé sur le droit aux femmes

à ne pas être stigmatisées, sur

les féminismes, les étiquettes, les

ressentis et constats posés par

elles sur ces situations vécues ou

subies dans le milieu carcéral.

Réalisé par les participantes, ce

recueil regroupe des compositions

graphiques narratives constituant

le témoignage physique des

réflexions menées durant cette

aventure.

Elles y partagent leurs réalités,

leurs conditions de FemmeS en

prisonS. Prisonnière de son corps,

de son sexe, de son genre, de son

origine, de sa condition, chacune

y porte la voix sur ce qui lui tient

à cœur, sur ses Paroles / Détenues

qu’elle souhaite vous partager.

Une suggestion de la Librairie

Barricade

Christian Lehmann, No pasaran, le

jeu, l’Ecole des loisirs, 1996

Éric et Thierry n’avaient jamais prêté

attention à cet insigne sur la veste

en cuir de leur copain Andreas.

Une vieille décoration militaire

parmi beaucoup d’autres. Jusqu’au

jour où, dans une boutique de jeux

vidéo à Londres, le vendeur, un vieil

homme, avait pointé l’index vers

l’insigne. Il était devenu livide, s’était

mis à crier. Puis il leur avait donné

le jeu, leur avait ordonné d’y jouer.

– « Choisissez votre mode de jeu »,

avait demandé la voix. L’Expérience

ultime n’est pas seulement un jeu

vidéo, mais plutôt un passeport

vers l’enfer, qui les renvoie dans le

passé, sur le Chemin des Dames en

1917, à Guernica sous les bombes en

1937 ou à Paris pendant les rafles

de juillet 1942…

Disponible dans toutes les

bibliothèques de la Ville de Liège

suggestions


O N S

Films

Théâtre

Musique

Coni Müller Trio

Une famille syrienne

Dans la Syrie en guerre, d’innombrables

familles sont restées piégées

par les bombardements. Parmi

elles, une mère et ses enfants

tiennent bon, cachés dans leur

appartement. Courageusement, ils

s’organisent au jour le jour pour

continuer à vivre malgré les pénuries

et le danger, et par solidarité,

recueillent un couple de voisins et

son nouveau-né. Tiraillés entre fuir

et rester, ils font chaque jour face

en gardant espoir.

En salle à partir du 6 septembre

Pour visionner la bande annonce,

cliquez ici

Jours radieux

Parce que c’est la crise, parce que

l’avenir est vacillant, parce que des

milliers de personnes assiègent

quotidiennement la citadelle Europe,

parce que les Trente Glorieuses,

c’est bel et bien fini, parce

que les délinquants sont quand

même toujours des étrangers,

parce qu’il y a pauvre et pauvre et

que trop c’est trop, la famille bien

blonde que décode le spectacle

est assaillie par un bataillon de

frayeurs.

Comme bon nombre d’autres en

Europe, elle se blottit alors derrière

des partis d’extrême droite et vote

pour ceux qui, en répandant haine

raciale et repli identitaire, ceignent

d’un lourd cadenas l’harmonie du

XXIe siècle. Leurs paroles xénophobes

se démusellent chaque jour

d’avantage car la peur est bien le

terreau de l’abomination, nous le

savons, mais il est urgent de le rappeler,

et plus que jamais d’ailleurs.

Du 24 septembre au 9 octobre au

Théâtre de Liège. Dans le cadre du

projet Bérénice

Ce groupe argentin offre un échantillon

de ce qui se fait de mieux

en Amérique latine, en s’appuyant

sur les rythmes cubains, brésiliens,

péruviens, uruguayens et évidemment

argentins. Du tango mais

aussi d’autres styles comme candombe,

festejo, landó, chacarera,

zamba...

Avec Coni Müller (voix), Pepe Luna

(guitare et arrangements), Alejandro

de Marinis (percussions).

Le 13 septembre à 20h30,

au Blues-sphere Bar

Pour plus de détails, cliquez ici

suggestions


Culture, gastronomie et recettes

Albanie

Située en Europe du Sud, dans

l’Ouest de la péninsule balkanique

et pétrie dans le moule méditerranéen,

l’Albanie a connu le rayonnement

de toutes les grandes civilisations

voisines : Grecs, Romains,

Byzantins, Ottomans, et les premiers

d’entre tous, les Illyriens,

ancêtres directs des Albanais. Tous

ont marqué de leur empreinte les

côtes comme le cœur du pays.

Venez découvrir ce pays riche

d’histoire et aux paysages encore

sauvages, lors de la soirée « À la

Croisée des Cultures » le samedi 9

septembre à la Maison de la laïcité

d’Angleur.

Au programme : présentation de

l’association Dora Dorës asbl, projection

sur l’Albanie, exposition

photo, chants et danses suivi du repas

albanais (entrée, plat, dessert)

au prix de 15 €/personne.

A la croisée des cultures

Rendez-vous le 9 septembre

à 18h à la Maison de la laïcité

d’Angleur.

Pour plus de détails sur le menu

et le programme, merci de

consulter la page Facebook

Tave kosi

Agneau au four, cuisiné au riz et

au yaourt

Temps de préparation

20 minutes

Temps de cuisson

130 minutes

Ingrédients (pour 4 à 6 personnes)

• 120 g de beurre

• 1 cuillère à soupe d’ huile végétale

• 1,2 kg d’épaule d’ agneau désossée,

coupée en morceaux de 5

cm

• 20 cl d’eau

• 3 gousses d’ ail, finement hachées

• 50 g de riz à grains longs blanc

• 1 grosse cuillère à soupe d’origan

• 50 g de farine ou 30 g de fécule

de maïs (version sans gluten)

• 650 g de yaourt

• 4 œufs

• sel, poivre

• 25 cl de crème fraîche

Préparation

• Faites chauffer 20 g de beurre et

l’huile dans une grande poêle à

feu moyen.

• Lorsque le mélange est bien

chaud, ajoutez l’agneau, puis laissez

cuire en retournant de temps

en temps jusqu’à ce que la viande

soit bien dorée.

• Ajoutez l’ail et faite cuire en remuant

pendant 2 minutes, puis

ajoutez 20 cl d’eau. Portez à ébullition

et faites cuire à feu doux

pendant 1 heure et 30 min, assaisonnez.

• Retirez l’agneau, réservez, puis

faites cuire le riz dans 15 cl du

bouillon obtenu, rajoutez l’origan.

• Préchauffez le four à 180°C.

• Faites fondre 80 g de beurre dans

une casserole, ajoutez, la farine,

comme pour un roux, puis un peu

de bouillon, laissez refroidir.

• Fouettez le yaourt et les oeufs,

ajoutez le mélange précédent,

mélangez jusqu’à obtenir une

consistance lisse. Mélangez au riz

refroidit, assaisonnez.

• Disposez l’agneau dans un grand

plat à four, versez le mélange aux

oeufs, recouvrez de dés de beurre,

puis faites cuire au four 40 min.

• Servez bien chaud avec une salade

verte, selon les goûts.

Pour en savoir plus sur

la culture albanaise, voici

quelques suggestions disponibles

chez PointCulture

Musique

• CHANTS POLYPHONIQUES

D’ALBANIE

• BALLADES ET CHANTS PO-

PULAIRES d’Albanie

• BALKAN VOICES

DVD

• ALBANIE - GRÈCE, L’ ISO-

LEMENT, ET APRÈS ?

culture, gastronomie et recette


culture, gastronomie et recette


Le débat

On est chez nous !

Paniques identitaires

Avec « Paniques identitaires », Laurence De Cock et

Régis Meyran ont coordonné un livre utile sur des

questions qui taraudent nos sociétés occidentales.

« Chez nous ! » n’est pas seulement le titre de l’excellent

film de Lucas Belvaux sorti durant la campagne

pour les élections présidentielles françaises. Non, c’est

aussi l’expression du trouble qui gagne une part d’individus

fâchée avec la mutation multiculturelle de son

cadre de vie sur fond de crise économique et sociale.

Certes, on semble glisser d’un racisme global sur les

étrangers vers un racisme plus relatif qui concerne

surtout une partie d’entre eux. Nous pensons tout particulièrement

à ceux auxquels on impute la pratique

de l’islam. Le critère de nationalité s’étiole dans une

généralisation de la défiance.

C’est tout l’intérêt de cet ouvrage que de proposer un

regard souvent acéré sur la manière dont les médias,

une partie de la classe politique voire quelques intellectuels

(ou présumés tels) s’emparent de la question

de l’identité pour éclairer ou enfumer l’opinion. Passons

en revue quelques-unes des balises que les auteurs

ont posées pour appréhender mieux le contenu

de leur livre.

Paniques identitaires et nouveaux régimes de vérité

Sur les causes de cet emballement sur l’identité, plusieurs

explications sont avancées. La question sociale

semble supplantée par la question culturelle.

A l’heure où une inflation de rapports d’organismes

réputés n’a de cesse de souligner le creusement des

inégalités, on semble s’égarer dans ce qui ne questionne

pas les causes de notre désarroi. S’ajoute à

cela la fin des idéologies porteuses de récits structurants

pour lire le réel et ambitionner de le changer.

A cet égard, la chute du Mur de Berlin marque un

tournant historique. Les auteurs distillent encore que

« la base sociale des partis politiques a en grande

partie disparu, et tous les partis produisent désormais

des éléments de langage fabriqués par des « communicants

».

Paniques morales et paniques identitaires

Un type particulier de ces paniques morales intéresse

les auteurs. Il s’agit de « la panique identitaire, qui met

en jeu à la fois les représentations de soi d’un groupe

social – sa supposée identité, pensée de façon essentialiste

et culturaliste – et la perception que ce groupe

a d’un autre groupe social – pensé lui aussi de façon

essentialiste et culturaliste, présenté comme une menace

et dès lors diabolisé. ».

Ils pointent l’affaire du burkini, feuilleton de l’été 2016

comme une notable illustration. Ceux qui suscitent l’inquiétude

sont « les musulmans », le groupe d’appartenance

idéalisé étant « la vraie France » (sous-entendue

blanche, chrétienne, « de souche », etc.), les entrepreneurs

de morale se nommant Nicolas Dupont-Aignan,

Manuel Valls ou Florian Philippot – ainsi qu’un certain

nombre d’éditorialistes qui leur ont emboîté le pas.

Le débat


Paniques identitaires et nouvelles figures de l’altérité

Aujourd’hui, l’extrême droite a revisité ses classiques

et fait émerger son « nouveau socle idéologique : la

haine du musulman. En France, la figure stéréotypique

publique de l’autre menaçant la nation n’est désormais

plus le Juif, ni l’Algérien révolutionnaire, mais éventuellement

le jeune à capuche ou le barbu islamiste (tous

les deux potentiellement djihadistes). »

Les paniques identitaires masquent la violence des

rapports de classe, de genre et de « race »

Les auteurs, en commettant ce livre, expriment le

danger d’une identité conçue comme un espace fermé

à toute interaction, peu dynamique et finalement

mythologique. Tout cela, sous les coups de boutoir de

la panique identitaire.

Identité : un concept délicat à manier

Au final, ce concept d’identité n’est pas à mettre dans

toutes les mains sans précaution. Cela peut conduire à

des étrangetés comme l’évocation d’un racisme antiblanc

sans autre forme de procès.

Alors, oui on peut faire tanguer les approximations

(on reste poli) d’un Eric Zemmour, en parcourant ces

lignes : « les dominés revendiquent une identité parce

qu’ils sont dominés, stigmatisés, victimes du racisme,

et c’est ce qui les distingue des groupuscules d’extrême

droite, qui ont certes le droit de se définir comme ils

veulent (tant qu’ils respectent autrui) mais ne sont pas

discriminés parce que Blancs ou chrétiens. »

Ils ambitionnent de « fournir des outils intellectuels

directement transposables dans l’engagement – qui

nous semble urgent – contre le discrédit de justes

causes et contre la banalisation des rhétoriques et

pratiques du pouvoir autoritaires dont le contexte

récent des dramatiques attentats terroristes semble

masquer le danger pour la démocratie. »

Paniques identitaires

Auteurs: DE COCK Laurence &

MEYRAN Régis

Editeur: éditions du Croquant

Collection: Détox

Publié le: 2017-04-05

Le débat


Le creahm

Conférence-

Spectacle

Ambassadeur hors normes, Josef

SCHOVANEC est docteur en philosophie

et spécialiste de l’autisme et

il sait de quoi il parle puisqu’il est

lui-même autiste asperger.

Il parle 11 langues et donne des

conférences dans le monde entier

en partageant son expérience personnelle.

Connu pour son sens de l’humour,

sa politesse, sa franchise et sa logique,

il témoigne avec pertinence

et singularité sur ce qu’il vit et observe

en tant que « personne avec

autisme ».

Une rencontre riche et étonnante,

sensibilité, humour et dérision pour

un grand rendez-vous sur la scène

du Trianon le mercredi 13 septembre

au profit de l’asbl Créahm.

Le mercredi 13 septembre 2017

à 20h30

Théâtre du Trianon - 4020 Liège

15,00 €

Réservation : www.creahm.be

Coup de projecteur

Live in Color

Live in Color s’engage à promouvoir

les principes d’Humanité, de

Solidarité et de Citoyenneté, de

Mieux Vivre Ensemble quel que soit

le type de différence rencontré. Cet

engagement se traduit au travers

de projets variés et extensibles liés

à l’enfance en difficulté, l’éducation,

l’intégration des réfugiés, l’intégration

socio-professionnelles des

jeunes belges ou étrangers,…..

L’asbl a été créée en 2015 sous l’impulsion

de Nadine Lino. Aujourd’hui

elle compte une centaine de volontaires

actifs sur le terrain et un

réseau de près de 2.000 personnes

qui apportent leur soutien occasionnel

ou régulier.

Nadine Lino, fondatrice de Live in

color et citoyenne d’honneur de

Liège en 2017

le cripel


agenda de septembre

Chaque mois, l’agenda des diversités sur le site www.liege-diversites.be.

4 septembre

Film «Reveka»

Benjamin Colaux et Christopher

Yates pénètrent les entrailles d’une

mine bolivienne pour capter toute

la dureté de la vie des mineurs.

Une approche anthropologique

qui nous offre des images éblouissantes.

Au Cinéma Sauvenière -

20h

6 septembre

À la découverte du

Liban

Exposition, dégustations culinaires

et spectacle inédit du groupe libanais

«hayakel baalbek». Casernev

Fonck - dès 18h30 - entrée libre

6 septembre > 18 octobre

1% – Le privilège à l’ère

de l’inégalité globale

L’exposition rassemble des images,

éclectiques mais complémentaires,

de trente photographes différents,

dont le travail dépeint cette

énorme différence. Centre culturel

Les Chiroux - Gratuit

6 septembre

Regards croisés sur les

inégalités

Conférence avec Christine Mahy

(RWLP) et Nicolas Van Nuffel (

CNCD 11.11.11). Centre culturel Les

Chiroux - Gratuit

9 septembre

A la croisée des cultures

Cultures dans l’assiette... Mais pas

seulement ! Rendez-vous en Albanie.

Maison de la Laïcité d’Angleur

Repas 15€

9 septembre

Wax Fashion Show

Wax Fashion Show promeut une

mode accessible pour TOUS en

mettant en avant des stylistes

locaux et rendant accessible les

fashion show au grand public en

s’organisant gratuitement dans les

grandes gares belges. Par L’ASBL

Assistance de Femmes et Enfants.

Gare des guillemins.

13 septembre

Conférence ‘l’art du

monde autrement’

Conférence par Josef Schovanec,

philosophe, écrivain français, militant

pour la dignité des personnes

autistes. Au trianon - 20h30

14 septembre

Remise des prix des

appels à projets

interculturels

La Ville de Liège remet les prix aux

lauréats des appels à projet ‘égalité’

et ‘’Solidarité Liège-monde’ ainsi

que le Prix de la Ministre des Droits

des femmes de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Grand Curtius - 18h

Sculptures, peintures, suspensions

3D, tissus pliés, mosaïques... ces

œuvres originales reflètent, plus

que jamais, l’imagination et les talents

artistiques de ces adultes et

enfants porteurs d’un handicap.

Cité miroir. Gratuit

22 > 24 septembre

Tempo color Festival

Concerts, expositions, spectacles

de rue, fanfares, petit déjeuner

avec invendus alimentaires sont

autant d’invitations conviviales et

surprenantes à une réflexion active

sur nos modes de production et de

consommation. Un peu partout à

Liège

24 septembre > 9octobre

Jours radieux

Pièce de Théâtre de Jean-Marie

Piemme / Fabrice Schillaci. Les paroles

xénophobes se démusellent

chaque jour d’avantage car la peur

est bien le terreau de l’abomination

Théâtre de Liège

28 septembre

Sibérie, au-delà des

steppes

Conférence par Dany Marique. rivilégiant

les horizons extrêmes, et

après la Patagonie, Dany Marique

s’attache aux écosystèmes de la Sibérie

centrale : la taïga, la toundra,

la steppe... Maison de la Laïcité de

Saint-Walburge - 14h

8 > 28 septembre

Expo ‘Humans Each Side

Story’

Humans Each Side Story est une

exposition photo de Corentin Laurent

reprenant la vie quotidienne

israélo-palestinienne, sans prise

de position politique, en remettant

l’Homme au cœur de l’attention.

Aquilone

21 > 24 septembre

Pan’Art 2017

Merci à nos partenaires qui ont collaboré

à ce numéro : Unia, les Bibliothèques de

la Ville de Liège, le Creahm, la Maison de

la laïcité d’Angleur, Chênée et Grivegnée,

la Maison de la laïcité de Liège, Point

Culture, Alliage, Barricade, la compagnie

‘En Cie du Sud’ et la Fondation Ihsane

Jarfi.

agenda


Ce Magazine est destiné à être lu en ligne.

Consultez la version électronique sur www.liege-diversites.be

Ce Magazine est destiné à être lu en ligne.

Consultez la version électronique sur www.liege-diversites.be

Ce Magazine est destiné à être lu en ligne.

Consultez la version électronique sur www.liege-diversites.be

Consultez les précédents numéros

diversités

Magazine

diversités

Magazine

diversités

Magazine

DIVERSITÉS

Magazine

diversités

Magazine

genre et droits des

femmes

Le rôle des villes

dans la lutte

contre le racisme

homophobie et

droits des lgbt

le harcèlement de rue

N°5 - juillet-août 2015

tourisme et migrations

: quelle égalité dans

les mobilités

diversités

Magazine

diversités

Magazine

diversités

Magazine

diversités

Magazine

Dialogues

sur

diversités

Magazine

La diversité

dans La presse

LA

Diversité

N°6 - septembre 2015

L’école : un outil de

démocratie ?

N°7 - octobre 2015

N°8 - novembre 2015

les jeux au service du

Les jeux au service du ?

handicap

N°9 - décembre 2015

sexistes les

SexiSteS, noS jouetS ?

jouets ?

N°10 - janvier 2016

dialogues sur la

diversités

diversités

Magazine

faut-il avoir

Faut-il avoir peur des

stéréotypes ?

peur des

stéréotypes

diversités

le langage

Le Langage codé des

partis d’extrême droite

codé des partis

d’extrême

droite

Magazine

diversités

Magazine

diversités

Magazine

diversités

Magazine

pas en

promo

N°11 - février 2016

N°12 - mars, avril, mai 2016

70 ans

d’immigration

italienne

N°13 - juin, juillet, août 2016

70 ans

d’immigration italienne

N°14 - septembre, octobre, novembre 2016

Zoos humains

L’invention du sauvage

N°15 - décembre 2016 - janvier, février 2017

10 décembre : journée

internationale des droits humains

diversités

Magazine

diversités

Magazine

N°16 - mars, avril, mai 2017

Le débat : représentations

Liées à L’immigration en WaLLonie

N°17 - juin, juillet, août 2017

Le débat

Les Lois antiracisme et

antidiscrimination ont 10 ans

Échevin de la Culture et des Relations interculturelles

04 221 93 33

www.liege-diversites.be

More magazines by this user