Views
1 month ago

Museikon_1_2017

Les ‘Ateliers

Les ‘Ateliers Museikon’ une expérience 23-28 octobre 2017 Les ‘Ateliers Museikon’ : une expérience | 183 La première édition des ‘Ateliers Museikon’ a eu lieu du 23 au 28 Octobre 2017. Cet événement culturel et artistique public a été consacré à la vulgarisation de l’art religieux : comment peindre un icône, quels sont les défis contemporains du métier d’iconographe, comment regarder une image et comment les icônes regardées regardent à leur tour. Les icônes sont apparues très tôt dans l’histoire du Christianisme. Elles ont hérité, en quelque sorte, des idoles du monde païen, et ont constitué l’une des formes principales d’expression religieuse des chrétiens. Le monde post-byzantin a continué à utiliser cette dévotion aux icônes longtemps après l’avènement de l’art de la Renaissance. Il continue encore aujourd’hui. Cependant, ce côté profondément spirituel a été partiellement perdu. La signification précise de l’icône, son rôle et son processus de création demeurent parfois peu ou mal connus. Dans un monde d’images, comme le monde contemporain, l’icône s’oppose souvent aux médias, au cinéma, à la photographie et à l’industrie de la publicité. L’opposition de l’image sacrée à l’image profane constitue ainsi l’écho de l’antagonisme plus général religion-science et le faux conflit donne parfois l’impression que l’icône joue le rôle des anciennes idoles. Museikon a assumé la tâche de créer un cadre pour débattre toutes ces questions. Les ateliers ont réuni iconographes et grand public, dans une démarche pratique : la création des icônes. Les douze participants ont discuté avec le public autour de l’icône. Ils ont expliqué le processus, avec des propres règles, ils ont évoqué ainsi un monde des icônes, ni simpliste, ni naïve et encore moins peu réaliste. De plus, ceux qui sont venus aux Ateliers ont eu également l’occasion d’observer la manière dont l’image d’un saint est née. La manifestation a été consacrée au métropolitain Simion Ştefan (1643-1656). Cet hiérarque responsable de la première traduction complète du Nouveau Testament en roumain vient d’être canonisé par l’Église orthodoxe roumaine en 2011. Son iconographie est encore en cours de définition. Ce n’est pas un hasard si les ‘Ateliers Museikon’ ont insisté sur la quête des attributs qui doivent rendre plus facile l’identification du saint transylvain. Affiche-annonce des ‘Ateliers Museikon’. Auteurs : Ana Jilinschi, Emanuel Jilinschi. Clichés photographiques pris pendant et après la manifestation. Clichés : Ana Dumitran.

184 | Les ‘Ateliers Museikon’ : une expérience

Etudes de titulature byzantine
La Présence de Dieu - Plough
2015-nouveau-livret-chretien-magazine
RDV_actionnaires_2e_semestre.pdf - Saint-Gobain
U “STCYP OU. 66 - Ville de Saint Cyprien
raydan fcs final.indd - cefas
La Sainte Bible - Nouveau Testament
Les Saints Ressuscités des Sépulcres
Les petits Bollandistes : vies des saints de l'Ancien et du Nouveau ...
27 30-31 mai et 1 er juin 2009 Dossier - Que votre règne arrive
Manuel du catéchiste: méthodologie de l'enseignement de la ...
Paroissien romain : contenant les offices de tous les dimanches et ...
Le bienheureux Raymond de Capoue : XXIIIe ma^itre ... - Traditio
Octobre - The Church of Jesus Christ of Latter-day Saints
Août - The Church of Jesus Christ of Latter-day Saints
Juin - The Church of Jesus Christ of Latter-day Saints
Mars - The Church of Jesus Christ of Latter-day Saints