Views
8 months ago

Museikon_1_2017

1 Plokhy 2006, p.

1 Plokhy 2006, p. 193-199. 2 Olar 2014. Cf. l’édition : Malvy, Viller 1927 ; Ὀρθόδοξος ὁμολογία. Mărturisirea Ortodoxă 2001. 3 « The Many Worlds of Peter Moghila » (Ševčenko 1984). 4 Шевченко 2014, p. 175, 219, 284-286. 5 Sur les discussions concernant les problèmes de datation de l’église et les fouilles archéologiques cf. : Корниенко 2012 ; Котляренко, Черевко 2014 [2016] ; Кабанець 2014 [2016]. 6 Sur la reconstruction de l’église du Sauveur de Berestovo et les influences gothiques sur son architecture : Krasny 2000, p. 337-361. Il n’est pas impossible que ces influences aient été transmises via l’architecture de Moldavie : Georgescu 1928, p. 40-44. 7 Петров 1908, p. 267-268. 8 Bibliographie et commentaires : Лопухина, Питателева, Ченцова 2015, p. 182-183, 197-201 ; Ченцова, Пiтателєва, Лопухiна 2014 [2016], p. 182-201. 9 Isar 2003, p. 437, 440-443, 457 ; Brătulescu 2006, p. 243-245, 250, fig. 1, 5. 10 Пiтателева, Лопухiна 2015. 11 Sur les projets de restauration et les problèmes qui se sont posés cf. : http://gpu.com.ua/en/content/award-finds-it-hero-or-he-does [consulté le 30.09.2017] ; Кулик, Петров 2008, p. 6-13 ; Котляренко, Черевко 2014 [2016], p. 224-231. À propos du programme de restauration actuel, tout juste entamé : http://www.abcnews.com. ua/ru/education/v-kiievie-riestavriruiut-tsierkov-spasa-nabieriestovie-foto [consulté le 30.09.2017] 12 Sur les restaurations du xix e et du xx e siècle, cf. : Петров 1908, p. 270-279 ; Вздорнов 1986, p. 33 ; Кулик, Петров 2008, p. 12-13 ; Корнiєнко 2013, p. 7, 11-12 ; Шиденко 2014 [2016], p. 95-123. 13 Édition de l’inscription et commentaire : Петров 1908, p. 268- 270. Avant N. I. Petrov, une traduction de l’inscription votive a été offerte par l’évêque Porphyre Uspensky : Сементовский 1877, p. 16-17, ii (référence 31), v (appendice : la tracée de l’inscription). Ces dernières années, les inscriptions de l’église Saint-Sauveur ont été étudiées par E. P. Kabanets, mais ses plus importantes recherches sur l’identification des thèmes iconographiques et la transcription des inscriptions demeurent inédites : Кондратюк 2008, p. 47 ; Кабанець 2014 [2016], p. 154-177. 14 Ševčenko 1991, p. 662. Les inscriptions sur les fresques n’ont pas bénéficié d’un corpus complet, à la différence des graffiti de l’église Saint-Sauveur, publiés dans : Корнiєнко 2013. 15 Петров 1908, p. 279. 16 La comparaison de l’écriture du texte de la lettre des deux peintres avec celles du manuscrit de la « Confession de foi » du métropolite Pierre Movilă (Bibliothèque nationale de France : Paris. gr. 1265, fol. 144v et fol. 145v-146), de la réponse du patriarche Païsios de Constantinople aux questions du patriarche de Moscou Nikon (Bibliothèque nationale de la Russie à Saint-Pétersbourg : Soph. 1547, fol. 82r-111r ou fol. 89r-118r d’après l’ancienne numérotation), dont le texte a été préparé par Mélèce Syrigos, et d’autres autographes du théologien grec ont permis l’identification de l’écriture. Cf. pour plus de détails : Tchentsova 2007, p. 311-345. 17 Tchentsova 2007, p. 329-331 ; Лопухина, Питателева, Ченцова 2015, p. 207-208. 18 « Κ(αὶ) ἂν θέλῃ ἡ μακαριότης σ(ου) νὰ πάρῃ δοκιμήν, τὶ λογῆς εἶναι τὸ χριστικόν, ὁποῦ κά|| 19 νομεν, ἂς ἐρωτήσῃ ἐκείν(ου)ς, ὁπ(οῦ) εἴδασίν εἰς τὸ Κίοβον τὴν ἐκκλησίαν τοῦ ἁγίου Βλαδημη|| 20 ρί(ου) ἢ εἰς τὴν Βλαχίαν τὸ μονα(στήριον) Καλντουσάνι, Μπρέπ, Στριχάρ, Κορνι- Pour un corpus des inscriptions grecques de l’église Saint-Sauveur de Berestovo | 91 Notes : τζέλλ(ου), κ(αὶ) εἰς || 21 τὸ Μπουκορέστι τὸ μονα(στήριον) Μπλουποΐτα κ(αὶ) Πλαταρέ/στ/, κ(αὶ) εἰς τὴν Πουγδανίαν τὴν Βρά|| 22 νιτζαν κ(αὶ) ἄλλα πολλά, κ(αὶ) αὐτοὶ θέλουσιν ἐξηγηθῆ, τὶ λογῆς δουλεύομεν... » (Tchentsova 2007, p. 330; Лопухина, Питателева, Ченцова 2015, p. 207). 19 Затилюк 2015, p. 174. 20 Cette fresque a pu être réalisée après que l’église a accueilli le crâne de saint Vladimir : ce n’est pas par hasard qu’elle donne l’impression d’avoir été intégrée a posteriori à une composition déjà achevée. Cf., par exemple, la représentation des chœurs célestes découpés de manière asymétrique pour insérer la « Donation ». L’église princière Saint-Nicolas de Curtea de Argeş conserve la représentation d’un donateur agenouillé devant le Christ flanqué de la Vierge et de Saint Nicolas. Patron de l’église, ce dernier remplace ici Saint Jean-Baptiste, figure habituelle des Déisis. La même logique est à l’œuvre dans l’église Saint-Sauveur où le Prodrome a cédé sa place à Saint Vladimir. 21 Pargoire 1908, p. 280 ; Макарий (Булгаков) 1996, p. 561-562 ; Панченко 2004, p. 453-458 ; Хведченя, Кабанець 2004, p. 131. Les représentations actuellement existantes des saints pères de la Laure des Grottes Antoine, Nestor l’Annaliste, Nicolas le Puritain, Jean le Souffrant, Isaac datent du xix e siècle (Fig. 13). 22 Des recherches ont d’ores et déjà été entreprises en collaboration avec les conservatrices de la Réserve nationale « La Laure des Grottes de Kiev » Elena Lopukhina et Elena Pitateleva pour permettre une comparaison préliminaire entre les données de la lettre de Jean et Georges et les monuments encore existants, afin d’identifier d’éventuelles parentés entre les caractéristiques artistiques des fresques de l’église Saint-Sauveur et celles des peintures murales fragmentaires du xvii e siècle des églises roumaines. Ce travail a permis d’offrir les premiers arguments confirmant l’hypothèse de l’intervention d’un même groupe d’artistes dans la décoration de plusieurs églises. Cf. : Лопухина, Питателева, Ченцова 2015, p. 179-220 ; Ченцова, Пiтателєва, Лопухiна 2014 [2016]. 23 Pillat 1971, p. 95-110 ; Pillat 1980, p. 21-23. Ainsi, par exemple, même un examen préliminaire des peintures de l’église de Plătăreşti permet de corriger l’hypothèse selon laquelle sur la fresque « La donation de Pierre Movilă », le saint prince Vladimir aurait été représenté devant une colonne conformément au canon iconographique pour les destructeurs d’idoles (Лопухина, Питателева, Ченцова 2015, p. 198, 218). Toutefois, la comparaison avec l’image de saint Mercure à Plătăreşti amène à reconnaître dans la colonne apparemment placée devant saint Vladimir un élément de l’architecture du trône sur lequel siège le Christ, celui de saint Mercure étant presque identique, ne différant que par leurs couleurs, verte à Plătăreşti et blanche dans l’église Saint-Sauveur. 24 Georgescu 1927, p. 22 ; Puşcaşu 1970, p. 27-36 ; Protopopescu 2005, p. 87 ; Coravu 2007, p. 31-32, 53-55, 85, 88. 25 Negrău, Bedros 2014, p. 162-165. Je remercie Elisabeta Negrău (Bucarest) pour m’avoir indiqué ce monument important et pour les images fournies avec bienveillance. L’un des parallèles iconographiques les plus clairs entre la décoration de l’église Saint- Sauveur et celle de l’église du monastère de Clocociov est offert par la représentation de la Cène. 26 Pillat 1973, p. 273-295 ; Pillat 1980, p. 23-26, fig. 92-106 ; Δεληγιάννης 1996, p. 182, πίν. 6-9 ; Negrău, Bedros 2014, p. 178-181. 27 Делуга 1996 ; Кондратюк 2008, p. 42-46 ; Кондратюк 2015. Cf. la publication de quelques images des fresques de l’église de Golia : Dobjanschi, Simion 1979, fig. 23-25. En 1653, Paul d’Alep qui avait visité avec son père Macaire d’Antioche le monastère, décrivait avec

92 | Vera Tchentsova admiration la magnifique peinture murale de l’église de Golia : Павел Алеппский 2005, p. 52. 28 Δρακοπούλου 1997, p. 136-150 ; Drakopoulou 2005, p. 5-40 ; Παϊσίδου 2002, p. 39-58. 29 Ἱερὰ μονή Ἁγίου Διονυσίου 2003, p. 27. Cette inscription mentionne le nom du prince moldave Pierre iv Rareş. 30 Drakopoulou 2005, p. 27-28, fig. 16. 31 Ченцова 2016. Cf. : Weyl Carr, Kalopissi-Verti 2012, p. 371-385. 32 Cf. Osée 13. 4 : « ἐγὼ δὲ Κύριος ὁ Θεός σου ὁ στερεῶν τὸν οὐρανὸν καὶ κτίζων γῆν » / « Moi, le Seigneur ton Dieu, qui ai affermi le ciel ; Moi, le Créateur de la terre ». 33 Littéralement « il finit », « il accomplit ». 34 Littéralement : « il décora ». 35 Littéralement : « écrit ». 36 Je remercie E. P. Kabanets (Kiev) pour des suggestions précieuses relatives à la lecture de la date de la création du monde. La transcription des inscriptions a été ici considérablement modifiée par rapport à leur précédente publication : Ченцова 2016, p. 111- 117 ; Ченцова 2014 [2016]. 37 Петров 1908, p. 287. 38 Петров 1908, p. 286. 39 Cf. les exemples de tels textes dans le corpus des inscriptions de l’Athos : Τούτος, Φουστέρης 2010. 40 « Иже недоконьчаная твоя наконьча, акы Соломонъ Давыдова, иже дом Божии великыи святыи его Премудрости създа »: http://lib.pushkinskijdom.ru/Default.aspx?tabid=4868#_edn1 [consulté le 7/9/2016]. 41 Il faut toutefois noter que l’hypothèse des spécialistes selon laquelle l’inscription votive fut rédigée en dodécasyllabes (à l’instar de quelques autres inscriptions de fondation et votives peintes dans les églises de la Grèce du Nord, cf. : Δρακοπούλου 1997, p. 141-142) ne trouve pas confirmation dans l’examen de la fresque. Cf. : Петров 1908, p. 269 ; Ševčenko 1984, p. 20, not. 13. 42 Петров 1908, p. 269. 43 Telle était apparemment la lecture retenue par l’évêque Porphyre (Uspensky) qui proposa l’an du monde 7152, indiction 12 : Петров 1908, p. 268. Sur la lecture de cette partie de l’inscription cf. aussi : Кабанець 2014 [2016], p. 169-170. Récemment E. P. Kabanets a également proposé de lire l’an du monde 7152. 44 Псалтирь 1643, p. скв-скг (122-123). 45 Лопухина 2015, p. 277-280 ; Лопухина 2014 [2016], p. 178- 181. Cf. : Лебединцев 2014 [2016], p. 27. 46 Уния 1997, p. 200-203. 47 Петров 1908, p. 294. 48 Петров 1908, p. 282. 49 Meinardus 1978, p. 166-170, tabl. 20-21 ; Χατζηδάκη, Κατερίνη 2005, p. 243-248 ; Κουκιάρης 2006, p. 145-147, 243-246 ; Leontakianakou 2009, p. 145-158 ; Бенчев 2005, p. 98-99. Une représentation lourdement restaurée de l’archange Michel dans le monastère Curtea de Argeş offre une iconographie similaire et permet d’envisager une influence de cet ancien sanctuaire des princes roumains sur les compositions iconographiques de l’église Saint-Sauveur. Dans l’église de Plumbuita, on peut admettre que l’image actuelle de l’archange piétinant le pécheur, produit d’une restauration, perpétue le souvenir de la composition iconographique d’origine. L’iconographie de la fresque kiévienne peut être également rapprochée d’une icône de l’archange du xvii e siècle conservée au Museum Onufri à Berat et provenant de l’église Saint-Nicolas Perondi (je re- mercie C. A. Panchenko pour cette information). 50 Еланская 1962, p. 43-66 ; Изречения 2001, p. 255-261 (Indiqué par O. N. Afinogenova). 51 Je remercie pour leurs précieux avis sur la lecture de cette inscription Georges Kiourtzian et Anna Lampadaridi (Paris), Nikolaos Mertzimekis (Thessalonique). 52 Cf. : Сементовский 1877, fig. 5. Cette inscription rapproche l’image de l’homélie sur l’intercession de l’archange en faveur d’un jeune pauvre, qui offre aussi une description du Jugement dernier dans laquelle l’archange intercède pour les pécheurs : « Alors Michel se réjouira et étendra ses grandes ailes (...) et d’un coup il remplira ses ailes claires et prendra [les âmes] auprès de ceux qui sont à droite du Père gracieux (...) et ne laissera une seule âme... » (Изречения 2001, p. 259). 53 Cf., par exemple, les variantes des inscriptions proposées par les hermèneiai : Διονύσιος 1909, p. 217, 219, 231 ; Hetherington 1981, p. 84-85, 89-90 ; Книга о живописном искусстве 1867, p. 477. Diverses inscriptions accompagnent aussi l’iconographie de l’Archange-psychopompe dans les gravures grecques des xviii e -xix e siècles : Παπαστράτου 1986, p. 192-197, n o 194-201. Une iconographie proche de l’archange Michel est observable dans l’eglise Saint-Nicolas de Curtea d’Argeş en Roumanie. 54 Βοκοτόπουλος 1990, p. 87-88, n o 58, fig. 44, 196, 198 ; Χατζηδάκη, Κατερίνη 2005, p. 247 ; Ζώη 2015, p. 70-71. Cf. : Felicetti- Liebenfels 1956, n o 98A. 55 Zώη 2015, p. 194. 56 Sur l’iconographie des archistratèges Michel et Gabriel et les inscriptions qui accompagnent leurs représentations, cf. aussi : Габелић 2004 ; Габелић 2008, p. 173-189. 57 Cf. : Петров 1908, p. 281. On constate que N. I. Petrov fournit parfois des références ou même des leçons inexactes, sans doute parce qu’il fonde son information sur les copies compilées dans l’album préparé avant les restaurations du xix e siècle par un savant kiévien, le Père Joseph Zheltonozhsky. Cf. une variante de l’inscription : Διονύσιος 1909, p. 154-155 ; Hetherington 1981, p. 54 ; Ерминия 1868, p. 432-433. 58 On a déjà évoqué la proximité paléographique de certaines inscriptions de l’église Saint-Sauveur et du monastère Dionysiou sur le Mont Athos. Or, l’iconographie de la « Vision de Saint Pierre » est également proche dans les deux sanctuaires : Ἱερὰ μονή Ἁγίου Διονυσίου 2003, fig. 170. Sur les ressemblances des modèles iconographiques des fresques du monastère Dionysiou et de l’église Saint- Sauveur, voir : Лопухина, Питателева, Ченцова 2015, p. 196– 197. Encore plus proche de la composition de l’église Saint-Sauveur apparaît la représentation du même thème dans l’église roumaine de Saint-Jean Prodrome de Topolniţa : Pillat 1973, p. 274, fig. 2. 59 Петров 1908, p. 283. 60 Петров 1908, p. 284. 61 Διονύσιος 1909, p. 78; Hetherington 1981, p. 28. 62 On pourra en consulter une photographie dans Кондратюк 2013, p. 66. 63 Кондратюк 2013, fig. 5. 64 Διονύσιος 1909, p. 67, n o 90. 65 Кондратюк 2013, fig. 5. 66 Cf.: Петров 1908, p. 286 ; Ерминия 1868, p. 371. 67 Кондратюк 2008, fig. 3. 68 Le père Joseph Zheltonozhsky compta au nombre des prêtres qui accompagnèrent à Kiev le cercueil de Taras Chevtchenko lors-

Louis Bréa, La Vierge à l'Enfant dans le tabernacle céleste
Paint & Decorating Retailer - Duckback Products
Histoire de l'Académie royale des inscriptions et belles lettres ...
Où sont les Noirs dans les Saintes Écritures - Nation de l'Islam
Joyeuse et sainte fête de Noël ! - Paroisse.ch
Les Édits Du Roi - Frère Elyôn Prophète du Sacré-Coeur
Soyez saints parce que moi, Dieu, je suis saint (Lv19,2) - Diocèse d ...
La doctrine sur la Vierge Marie, ou, Mariologie de saint Thomas d ...
ERUSALEM - Patriarcat latin de Jérusalem
Oeuvres poetiques d'Adam de S. Victor : prcdes d'un essai sur sa vie ...
Serviteurs et servantes de Dieu en Canada - University of Toronto ...
Chrétienté vocation de la France - Notre-Dame de Chrétienté
Toute une vie pour l'Eglise Ambrosienne - Suore Marcelline
Harold B. Lee - Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers ...
Le premier Concile plénier de Québec (10 septembre-ler novembre ...
saints lasalliens d'hier… et de demain - La Salle.org
Pour télécharger le numéro complet, cliquer ici - Paroisse Sainte ...
Septembre - The Church of Jesus Christ of Latter-day Saints