Views
9 months ago

Education pour un monde nouveau - Maria Montessori

nerveux complète

nerveux complète l’union. Le programme de construction est basé sur un point d’excitation, à partir duquel une création se réalise et, une fois les organes créés, ils sont destinés à se joindre, à s’unir, pour permettre à un être vivant indépendant de se manifester. Tous les animaux supérieurs suivent ce programme ; il y a un seul programme de construction dans la nature. Il semble que la psyché humaine soit construite selon les mêmes plans. Elle aussi commence à partir de ce qui apparaît n’être rien ; en effet dans le nouveau-né il semble n’y avoir, psychiquement parlant, rien de bâti d’avance et les organes se construisent autour d’un point de sensibilité ; ici aussi il y a accumulation de matériau et c’est le travail de l’esprit absorbant. Après cela, viennent des points de sensibilité si intense qu’un adulte peut difficilement l’imaginer, comme le montre l’acquisition du langage. À partir de ces points de sensibilité, ce n’est pas la psyché qui se développe mais les organes dont la psyché aura besoin. Ici aussi chaque organe se développe indépendamment du reste, par exemple le langage, la capacité de juger les distances, de s’orienter dans un environnement, ou la capacité de se tenir debout sur ses deux jambes, et autres coordinations. Chacun se développe autour d’un intérêt si aigu qu’il attire l’enfant vers une certaine série d’actions. Dans chaque cas, la sensibilité disparaît une fois que l’organe est formé ; quand tous les organes sont prêts, ils s’unissent pour former l’entité psychique. Il est clair qu’on ne peut pas comprendre la construction de la psyché de l’enfant sans connaître ces périodes sensibles et l’ordre dans lequel elles apparaissent. On soutient quelquefois que les générations précédentes n’avaient pas cette connaissance, et cependant formaient des êtres sains et forts ; mais on devrait se rappeler que nous vivons dans une civilisation hautement artificielle, dans laquelle les instincts naturels dont la nature a doté la mère sont supprimés ou ridiculisés à grande échelle. Une mère d’un milieu simple aide encore instinctivement son enfant pendant les périodes sensibles ; elle lui fournit l’environnement dont il a besoin en l’emmenant partout avec elle et la protection de son amour maternel. Les mères aujourd’hui ont grandement perdu cet instinct et l’humanité fonce vers la dégénérescence ; il est donc aussi important d’étudier les phases de l’instinct maternel que d’étudier les phases du développement naturel des enfants, car elles ont été voulues complémentaires. Il faut que les mères coopèrent de nouveau avec la nature, ou que la science trouve un moyen d’aider et de protéger le développement psychique de l’enfant comme elle a trouvé les moyens d’aider et de protéger son développement physique. L’amour maternel est une force,

une des forces de la nature, et il doit retenir l’attention des savants, de façon que, à partir de maintenant, les mères soient à même d’apporter une aide consciente puisqu’elle n’est plus instinctive. L’éducation doit donner aux mères cette connaissance : à partir de la naissance, elles peuvent consciemment protéger les besoins psychiques de leurs enfants, au lieu de reléguer ceux-ci dans des pouponnières hygiéniques et impeccables pour être confiés à des puéricultrices bien formées, qui s’en occuperont en satisfaisant sans conviction leurs besoins physiques. C’est un fait que ces enfants peuvent aller jusqu’à mourir de ce que l’on pourrait appeler inanition mentale, ou ennui absolu. Ceci a été démontré d’une façon frappante dans une ville de Hollande qui avait fondé une institution pour apprendre aux parents pauvres à s’occuper de leur enfant selon les principes de l’hygiène. Et là des enfants pauvres qui avaient perdu leurs parents étaient dans des conditions scientifiquement parfaites, bien nourris et soignés par des puéricultrices formées aux plus récentes règles de l’hygiène. La maladie éclata parmi ces enfants et il en mourut beaucoup, tandis que les enfants pauvres que leurs parents amenaient à la clinique ne souffrirent pas de cette maladie et étaient visiblement bien plus sains que les nourrissons qui profitaient de l’hygiène ! Aussi les docteurs réalisèrent-ils qu’il manquait quelque chose de vital dans leur institution, et ils introduisirent quelques changements. Les nurses commencèrent à imiter les mères avec leurs propres enfants ; elles les prirent et jouèrent avec eux et firent ce que faisaient les mères qui ne savaient rien de ces principes scientifiques mais se laissaient guider par l’amour naturel et qui étaient dans l’impossibilité de trop protéger leurs enfants des contacts sociaux : les enfants redevinrent florissants de santé et retrouvèrent le sourire.

Les Enfants du monde - Unicef
Histoire universelle depuis le commencement du monde jusqu'à ...
Le Monde en cuLottes courtes - Mondomix
téléchargement en PDF ici. - Silence
nouveau - L'Écho du Lac
Enfants et écrans : grandir dans le monde numérique
ADDICTION
“Le mobile est l'épicentre d'un nouveau mode de consommation du ...
Télécharger - Le Monde selon les femmes
LE MONDE DU MYSTÈRE L'ÉTRANGE - Science-et-Magie
Technologie et bouts de chandelles - Nouveau Théâtre Expérimental
Nouveaux stades : top départ - Ligue de Football Professionnel
Le Monde de Sophie - Jostein Gaarder (En pdf) - Oasisfle
MANUEL GÉNÉRAL DE L'INSTRUCTION PRIMAIRE - INRP
Agent de stérilisation un nouveau métier avec CFC
Vous ne voulez pas télécharger Flash mais ... - Lions en français
la campagne de l'élément rouge fait le tour du monde - Dynapac
Nat' synchro – Coupe du monde à Yokohama - Fédération ...