Views
5 months ago

2000 ans après… oser encore y croire

La christianisation est en recul en Europe. Un écart s’est progressivement installé entre les structures ecclésiastiques et le monde contemporain. Il faut, de toute urgence, dire autrement la foi chrétienne, se rapprocher des pratiques des origines, regarder le monde avec plus d’indulgence et concevoir le rôle du clergé de manière plus intégrée à la société. Gérard Bénéteau offre ici une série de propositions bien précises qu’il articule autour de citations évangéliques : accueil des pauvres, morale sexuelle plus tolérante, rapports clairs entre le politique et la religion, statut du prêtre, place des femmes dans l’Église, œcuménisme... Au point de départ de tout, la résurrection du Christ, qui module notre vie aujourd’hui et après notre mort.

2000

2000 ans après… le pardon de son père. Cette parabole rapportée par Luc où le père couvre de ses mains de miséricorde, les épaules de son fils qu’il croyait perdu. Elle était présentée ainsi : « Pour vous qui passez ici, venant d’une tout autre culture, ou avec d’autres croyances, ou n’en ayant aucune, et qui vous demandez peut-être quelle conviction animait les bâtisseurs de cette “cathédrale des Halles ? Ce récit vous parlera au mieux du Dieu auquel nous croyons.” » Jamais, on n’est venu me reprocher ce choix. 30

« Soyez toujours prêts à rendre compte de l’espérance qui est en vous » (1 P 3, 14) A insi parlait saint Pierre aux chrétiens de son temps. Une interpellation qui vaut aussi pour les chrétiens d’aujourd’hui. Car si l’on entend souvent des catholiques exprimer des protestations — sélectives — contre des évolutions sociétales, il est plus difficile au tout venant de percevoir l’essentiel du message qui nous est confié. Dans les Actes des apôtres, on peut lire qu’à Antioche, on donne pour la première fois le nom de « chrétiens », à ceux qui croient et suivent l’enseignement de Jésus de Nazareth que ses premiers disciples disent avoir rencontré avant et… après sa mort. Là est l’événement que saint Pierre, le premier, professe au jour de la Pentecôte : « Dieu a ressuscité Jésus le Christ, nous en sommes témoins. » 31