Views
3 months ago

La route du Soleil

En 1997, Francesco Lorenzi créait le Sun Eats Hours, qui devien- dra en quelques années le meilleur groupe de punk rock dans le monde. Sur scène, les satisfactions sont énormes, mais leur vie privée se délite : drogue, alcool, sexe... Francesco entre alors dans une crise profonde : il sent que cela ne peut pas continuer, que le lien entre les membres du groupe est en train de disparaître, qu’il lui manque une véritable source d’inspiration. Mais tout va basculer. À travers une série de « Dieuincidences », il rencontre Jésus et renaît en tant qu’homme et en tant qu’artiste. Il réussit à recréer une véritable amitié entre ses musiciens et à les délivrer de leurs dépendances. Le groupe prend alors le nom de The Sun, car ils se sentent désormais conduits par un soleil qui illumine leur cœur. « Une autobiographie passionnée et passionnante. Une expérience sur la “route du Soleil” que l’auteur souhaite à tous les jeunes qui marchent dans les rues de nos villes avec des écouteurs dans les oreilles » (extrait de la préface de Mgr Gianfranco Ravasi).

la

la route du soleil tenir tranquille et à la calmer. Ses hurlements sont comme des lames. Il n’y a pas moyen de comprendre, de déchiffrer ce qui vient de se passer de façon aussi inattendue. Nous nous sentons bloqués, comme congelés tout à coup, de la tête aux pieds. En un rien de temps, l’atmosphère s’est obscurcie et ces mêmes visages qui quelques minutes auparavant souriaient expriment de la frayeur. Cependant, dans mon cœur, il y a quelque chose qui se dévoile très nettement, comme un éclair dans l’obscurité qui vient marquer définitivement une ligne de partage des eaux. Je ferme les yeux et j’écoute. Il y a la terreur, mais je sais maintenant que ce n’est plus la mienne. Le combat, par contre, appartient à chacun de nous. 7 juin 2013

Chapitre 1 L’expérience du Bien et du Mal Le mot moi ce doux monosyllabe innocent il est fatal qu’il devienne envahissant dans la logique du monde occidental peut-être est-ce le dernier péché originel. Moi. Giorgio Gaber V ous êtes-vous jamais demandé ce que peut être le Bien et ce que peut être le Mal ? Quand on est enfant, c’est facile de donner une réponse. Est Bien tout ce que les parents approuvent, même quand c’est Mal en soi, et vice versa. Il arrive, en effet, qu’un parent demande à un enfant de dissimuler ou de mentir. C’est ce qu’on appelle les mensonges pieux, qui ne le sont souvent qu’en partie. L’enfant sent bien que mentir, c’est Mal, mais, s’il n’obéit pas, il sait aussi qu’il déçoit sa maman ou son papa, ou qu’il doit s’attendre à une réprimande. Ensuite, on grandit et qu’est-ce qui se passe ? 19

« Qu'est-ce que j'ai entre les mains - Le Soleil de Minuit - MagiQc.net
La compagnie Graine de Soleil présente le Festival au ... - URACA