Views
9 months ago

FINALE 2

La phase de sommeil lent

La phase de sommeil lent est importante pour restaurer les capacités d'apprentissage du cerveau elle peut être dégradée par un excès d'éveil. Elle sert également a consolider et restructurer la mémoire déclarative. La phase de sommeil paradoxale joue un même rôle de consolidation surtout pour la consolidation de la mémoire procédurale du savoir faire et des habilités, mais aussi de la mémoire émotionnelle. b) les conséquences du manque de sommeil sur la mémoire Le sommeil est indispensable à un fonctionnement cérébrale normale. Le manque de sommeil entraînerait une diminution du volume de matière grise de notre cerveau. Des chercheurs ont étudiés le temps de repos de 177 élèves de 14 ans en région parisienne. Dormir moins de sept heures par nuit et se coucher tard le week-end modifierait le volume de certaines zones du cerveau et aurait des conséquences sur l'apprentissage. Pour être en forme un adolescent devrait dormir 9h30 par nuit, des consignes loin d'être respectées. Les conséquences sur leur cerveau pour la première fois des chercheurs ont étudiés les habitudes de ces 177 élèves âgés de 14 ans. En moyenne ils se couchent à 22h30 pour se lever à 7h00 en semaine et le week-end, ils se couchent à 23h30 pour se lever à 9h45 résultat à l'IRM le constat est sans équivoque. Plus le temps de sommeil est court plus le volume de matière grise est diminué ce qui influe sur leurs capacités intellectuelles : manque de concentration, manque d'attention, difficultés à réaliser des tâches et mauvaises notes. Les substances nerveuses et les substances grise dans le cerveau sont en diminution et dans certaines zones qui sont justement impliquées dans la régulation émotionnelle. Cette étude démontre clairement que le manque de sommeil altère la structure du cerveau qui à cet age est encore en plaine maturation et cela n'est pas sans conséquences sur les résultats scolaires. Mauvaises notes associés à une diminution de matière grise dans les régions frontales de leur cerveau. De plus le manque de sommeil sur le long terme favorise le diabète, la mortalité, les maladies cardiovasculaires, les risques d'AVC, l'obésité, les cancers, les émotions négatives et beaucoup d'autres choses. Le manque de sommeil fait souffrir le corps. Pendant le sommeil, le cerveau réinitialise des connexions entre neurones qui sont encombrées la journée. Cette réinitialisation serait indispensable pour préserver la mémoire et permettre de nouveaux apprentissages. Une nuit sans sommeil empêcherait la réinitialisation : il y aurait une surcharge d'activité au niveau des synapses, ce qui gênerait les apprentissages. 6

L'apprentissage et la mémoire reposent sur la plasticité du cerveau. Capacités qu'ont les neurones de former de nouvelles connexions entre eux par l’intermédiaire de synapses. Avant l'apprentissage il y a dendrites des neurones simples. Après l'apprentissage il y a duplication d'épines dendritiques. Ce qui montre que durant l'apprentissage il y a une duplication d'épines dendritiques. Les scientifiques ont montrés que quand on fait une nuit sans sommeil moins d'épines dendritiques sont formées que quand on fait une nuit avec sommeil. C'est durant le profond que le cerveau est traversé d'ondes lentes, les neurones du cortex moteur réactives et revivent l'activité apprise avant l'endormissement donc les nouvelles synapses sont consolidés. Un sommeil profond perturbé entraîne une connexions neuronales moindre et compromet la mémorisation de la tâche. c) la mémoire et son évolution La mémoire chez l'enfant : Dès que l'enfant commence à prendre conscience de son environnement, il utilise sa mémoire. Il découvre le monde des formes, des couleurs, des odeurs, il mémorise ce qui l'entoure au fur et à mesure de son apprentissage. Cette mémorisation se développe puisqu'il entame sa socialisation et sa scolarité. Dès la maternelle il apprend le langage et le processus de mémorisation se met en marche. L'enfant apprend à observer tout ce qui l'entoure et à mémoriser, il fait son apprentissage grâce à sa faculté de mémoriser et ses facultés cognitives. On a pu constater que les enfants ont une grande capacité à apprendre des langues étrangères. 7

Revue-Pt-Daencrage-mai-juin2014-1
36 diapos -version 2 finale -2009
Sncf Conduite et vigilance.indd - Thierry Sarfis
pipette2 FINALE A LIRE ET CORRIGER.indd 1 26/11/2010 ... - AE2P
Décision finale - Centre de gestion de la fonction publique ...
Brise-Glace Express | Jour 8 - 48e finale des Jeux Du Québec ...
Vrai ou faux? La psychologie de la crédulité - Fabrice Clément
rapport objets connectés(2)
Actes des rencontres de l'éclairage public - Inter-Environnement ...
Alcool - Pour réduire sa consommation - Inpes
La thérapie cognitivo-comportementale : Guide d'information
Neuroanatomie fonctionnelle du sommeil humain - Aepu.lu
N°30 - Bien dormir avec la Micronutrition - PiLeJe
Guide "Bien dormir, mieux vivre" - Le sommeil, c'est la santé ! - Inpes