Views
11 months ago

fort alamo

modifié par la phase 3

modifié par la phase 3 Nécrobeast p210. Comportement: attaque jusqu'à la destruction totale. Zone 4 – Le sas (+0 & spécial). Constitué de 2 bâtiments servant de sas pour pénétrer de l'extérieur vers l'intérieur et inversement. Le premier bâti est constitué d'une salle d'attente autour d'un accueil octogonale. Des escaliers métalliques mènent vers le haut dans des pièces vitrées donnant sur le bas. Les pièces sont des bureaux, une salle de repos, une kitchenette. A l'arrière par la salle de repos ont peut accéder à une salle de bain et deux toilettes. L'accès dans le second bâtiment se fait par un sas blindés qui s'ouvre de l'intérieur ou via Kyo ce qui sera le cas ici. Le second bâtiment est constitué d'une partie basse qui n'est en fait qu'une immense salle ou se pressent terminaux reliés aux caméras, systèmes de sécurités, bordereaux à remplir s’empilant sur des rangement métalliques. Le second étage est identique au premier bâti. Dans l'un des bureaux les 3 dobermans – s'ils ne sont pas déjà éliminés – bouffent un cadavre. A partir du moment ou les personnages entrent la zone « hommes », la porte est condamnée par Erwan. L'ouvrir nécessite un accès à un terminal de contrôle (informatique 20) ou un casse électronique sur le boitier en sous-sol (Électronique 20). Une promenade à ciel ouvert mène à 12-13 ou encore 5-6-7-8-10 par la droite. Notez que ces bâtiments font partie d'une même section cernées par une clôture identique à celle des rondes. Zone 5 – L'administration (+2). Bâti de plein accessible par une passerelle sur le coté est. La porte est ouverte et la vitre blindée fissurée. Le boitier de commande est intact. L'entrée donne sur une passerelle métallique donnant en contrebas. L'étage est constitué de salles (conférence et médias, salle de repos, salle d'archives, 3 bureaux – directeur, sous directeur et secrétaire – un lieu d'aisance et deux bureaux non assignés en travaux). L'étage en contrebas est ouvert et est constitué par des bureaux séparés par des panneaux translucide, il s'agit du PC sécurité, du service informatique et du service gestion comptable et personnel du complexe. C'est bien le centre névralgique du complexe. Ici c'est le chaos, les bureaux sont sans dessus dessous, les terminaux fracassés, les parois de verres détruites et les papiers jonchent le sol. Les deux escaliers menant à la passerelle sont encombrés par un bureaux, des pots de fleurs, des bancs comme si un fou furieux avait lancé tous les objets de l'étage dans ces escaliers. Le groupe électrogène de secours assure le fonctionnement des locaux. Une fois toute menace éliminée, on peut tenter de remettre le service informatique en route (informatique 15) ce qui permet de transférer toutes les données en Wifi via Irina qui installera un relai. Puis l'ont peut profiter des caméras pour voir l'état des zones (reportez vous aux modificateurs pour extrapoler). Enfin certains systèmes de sécurités peuvent être coupés (comme les barbelés) ou remis en route (comme la fermeture de toutes les portes) avec les conséquence que cela aura pour la suite bien entendu (Sécurité 15). Lors de la partie « les Sopranos » l'administration sera contrôlée puis détruite, toutes les portes déverrouillées et les systèmes de sécurités éteints ainsi que la lumière. 5 possède une entrée vers la zone 9 et 18, entrée fermée électroniquement (25) passant sous une passerelle couverte et munis de deux sas (Crochetage & Électronique 25). Les systèmes de ventilation (-1). Ils permettent d'installer l'agent gris par une simple bidouille (réparer 10) par l'extérieur de chaque bâti ou par l'intérieur en se branchant dessus. Chaque bonbonne permet de neutraliser une zone pour 24 heures et pèse 3Kg. Il faut 10 minutes pour installer une bonbonne correctement. Zone 6 – Les communs (+1). Il s'agit de la partie comprenant la blanchisserie et les cuisines. Pour des raisons de sécurité, le complexe traite sa nourriture et sa lingerie plutôt que la délocaliser vers un site privé. Les cuisine sont fournie par le magasin central – 7 – et un système de liaison froide permet à chaque unité de vie de recevoir dés le matin sa nourriture pour la journée. Cette même nourriture sera réchauffée dans des fours dans chaque unité. Le linge est lavé également ici dans de grandes machines qui l'essorent. Le personnel le plie et le renvoi en même temps que la nourriture filmé et contrôlé dans des rolls bâchés. La zone contient donc une liaison froide, sorte de cuisine à -4° en permanence, tout en carrelage blanc et coupée par de lourde portes de sécurité coupe-feu ou des rideaux de plastiques lourds et semi-translucide. Le tout est encombrés de charriots de transports, d'étagères, de machines outils, de couteaux de cuisine tranchant, de louche à la taille d'ogre. Le sol est glissant, la visibilité encombrée par la buée et les multiples objets. 4

L'autre zone est divisée en deux, la partie nettoyage et la partie pliage. D’immenses machines pouvant contenir 50 kg de linge, des rolls bâchés partout et des piles de linge à perte de vue. La visibilité est mauvaise et le mouvement est gêné. Toute la zone est sous surveillance vidéo car le programme « Vivre heureux à Austin » obligeait toutes les personnes ayant des travaux d’intérêts généraux à venir travailler ici en compléments des salariés habituels. Peut être que certains n'auront pas eut la chance de s'enfuir à temps et viendront perturber les comptes de Kyo. 5 véhicules utilitaires stationnent devant la zone 6, deux sont des camionnettes frigorifiques, 2 sont des camionnettes à rolls et le dernier est un vélo électrique. Les camionnettes sont également électrique et bridées à 50 km/hr. Effectuez deux lancer sur la table des rencontres aléatoires, un pour la section bouffe et l'autre pour la section linge. Entre les deux sections une série de parties communes, bureaux, lieux d'aisances et de repos, micros salles de travail dédiées à des machines outils particulières, lieux de rangement ou de stockage (grand froid à -18°c) permettent de complexifier ) à souhait la zone. Zone 7 – Le magasin central (+1). Une série d’entrepôts sur deux niveaux accessibles par des passerelles métalliques et donnant sur des bureaux référents. Un ascenseur permet d'aller et venir et une chaine permet de faire circuler les objets dans tous les entrepôts. La lumière clignote par intermittence dans cette structure et les piles de cartons, de bocaux et de boîtes de conserves donne au lieu un air de champ de bataille. Plusieurs zones dites « grand froid » à -18°c sont accessible par des sas. C'est véritablement un labyrinthe et lorsque la chaine est en route on dirait qu’elle s'anime d'un immense Jormungander entrelaçant de ses anneaux les différentes salles. Zone 8 – Pôle technique (+0). L'entrée est sécurisée par une salle donc l'un des baie vitrée blindée sans teint donne sur la zone de transit. La porte est actuel lent fermée (Électronique 25). Le bureau à l'arrière est encombré de projets, de papiers, de plans, de bons de commandes. L'arrière du bureau donne dans un long couloir ou s'étend de part et d'autre les ateliers (Forge, Serrurerie, Électricité, Plomberie,...). Les machines outils sont pour la plupart hors tension et les outils sont rangés dans ses coffres sécurisés (Crochetage 20). Un entrepôt en sous sol contient du matériel permettant des réfections de premier ordre, tubes de métal, charpente, béton, câbles, ferrailles, parpaing mais aussi matériel électrique en quantité, détecteur de fumée, caméras, barbelés. Enfin une partie sombre de l'entrepôt contient un container avec des déchets réservés à la collecte ou à la réutilisation intelligente. La zone 8 comporte dans son sous-sol un accès par sas à une galerie souterraine munie d'un sas fermé électroniquement (25) menant à 22 et une galerie couverte (Cf. 5) à l'air libre menant à 9, 11 et 18. Zone 9 – Section psychiatrique (+2 + spécial). On accède dans ce bâti par la zone 5 (en général) ou 8 (plus rarement). La fermeture est assurée par un système blindé et rétinien (Électronique 30) autant dire quasi inviolable, c'est Kyo ou la zone 5 qui permettent d'ouvrir ce système. Le bâtiment est constitué de 3 sections, centrale, droite et gauche (chacune méritera un test de rencontre ;-) mais de toute façon les patients n'ayant pas pu sortir de l'enceinte du bâtiment, il faut forcément tomber dessus à un moment donné, soit 30 guignols en camisoles et 12 crétins en blouses blanches et bleues . Il y a fort à parier que les internés seront pour la plupart dans leur cellules, mais si le MJ a envie de cogner sur les Pjs c'est le moment. La zone centrale est le centre névralgique des lieux. Elles constituée d'un couloir circulaire entourant un « aquarium » constitué de salles (infirmerie, bureaux médecin, relai administratif, fumoir, patio, salles de détentes), ces salles étant toutes munis de vastes baies vitrées donnant sur le couloir. D'autres salles sur le pourtour extérieur du couloir sont opaques (Office, local ménage, local poubelle, salles de spécialistes – ergothérapeutes, kinés..., salles de repos, de sports). Toute les pièces sont fermées à clef (crochetage 20). Un système de vidéo surveillance gère l'ensemble (retransmis dans le bureau du médecin et dans l'infirmerie). Ici tout le mobilier est détruit, éparpillé au quatre coins des pièces, certaines portes sont éventrées. La zone possède un accès sécurisé comme à l'entrée vers 11. 5

La Conciergerie - Centre des monuments nationaux
ECHO 114 OK NEW_Mise en page 1
Sacrées sorcières
~~ MANUEL GÉNÉRAL DE L'INSTRUCTION PRIMAIRE - INRP
5.1 L'île au large du Caire - PCGameStore GameStore
Collection Pierre Pruvost - 4e partie - Tajan
Partie 2 - Ville de Masevaux
Lire la Version PDF - Fait Main Magazine
AVM n° 27 - mars 2003 - Bibliothèque - Free
Système - Bibliothèque - Free
3:HIKTPB=YUYUU^:?k@a@a@h@k
!"$-) 2.2..7 8 B 8 E 8 - Bibliothèque - Free
partie - Bibliothèque de Toulouse
Livret Accueil Wood_La Coupole
2009 - 3 - Commune d'Orsières
SE7EN - Scenario 201101
LA MYSTÉRIEUSE ARMOIRE - Cforp.ca
la lune comme vous ne l'avez jamais vue - Planète Mars
Les Espions meurent Toujours En Silence
Download - Bibliothèque - Free
A vos MAC - Bibliothèque - Free
le_joueur_d_echecs
MANUEL GÉNÉRAL - INRP