Views
9 months ago

Anton Ocvirk | Monografija copy

slovenci * * *

slovenci * * * Anton Ocvik ne cessa pourtant pas de s’intéresser aux événements littéraires contemporains, n’hésitant pas à intervenir dans plusieurs controverses. En 1952, lorsque les adversaires de la littérature dite « bourgeoise » se déclarèrent opposés à Lumière d’août de William Faulkner, roman tout juste paru en traduction slovène et en désaccord manifeste avec la poétique du réalisme socialiste, le comparatiste slovène, ne craignit pas de froisser les dogmatiques en attirant l’attention des lecteurs sur la fonctionnalité des procédés sophistiqués utilisés par l’auteur, comparant ce dernier à Proust et à Joyce, donc aux plus grands maîtres du roman moderne. En 1956, il écrivit une critique négative à l’encontre de Voyage au pays de cocagne (Potovanje v Koromandijo), pièce d’inspiration existentialiste de Dominik Smole. Dans cet article, il s’inscrit contre l’idéologie pessimiste sous-tendant le courant littéraire français. Cette intervention lui valut d’être longtemps en mauvais termes avec la jeune génération des écrivains modernistes qui l’accusa ensuite d’avoir volontairement laissé dans l’ombre l’œuvre du poète slovène Kosovel et d’être l’un des plus marquants détracteurs de la littérature moderne, au même titre que Josip Vidmar, le président de l’Académie slovène des Sciences et des Arts. * * * En 1964, Anton Ocvirk fut admis à l’Académie avec le soutien de Josip Vidmar. C’est cette même année que parurent les premiers volumes d’une nouvelle collection appelée « Cent romans » (« Sto romanov »), préparée parallèlement à la collection des « Œuvres complètes », mais chez un autre éditeur. Ce projet, qui complétait le panorama des classiques slovènes en y ajoutant la traduction slovène de cent romans représentatifs issus de littératures mondiales différentes, était sans aucun doute en parfait accord avec les préoccupations du comparatiste slovène. Créée dans ses grandes lignes par son directeur, le poète Cene Vipotnik, la collection fut ainsi élaborée par Anton Ocvirk qui, ici encore, s’efforça d’allier textes difficiles et textes attrayants pour le lecteur contemporain. La collection était destinée au grand public, à tous les amateurs de romans. Notons que ces œuvres étaient souvent connues depuis longtemps des lecteurs qui y avaient eu accès par l’intermédiaire de collections plus modestes, parues à un rythme plus espacé dans le temps. Comme son nom l’indiquait, la collection « Cent romans » devait comporter cent œuvres qui paraîtraient en dix ans à raison de dix par an. Les premières années, la publication suivit le rythme prévu avant d’être ralentie en raison du décès brusque de Vipotnik en 1972 et des nouveaux problèmes de santé d’Anton Ocvirk. Cependant, 259

Résumé Tone Pavček, le nouveau directeur de la collection, veilla à ce que le projet fût mené à son terme, quoique trois ans plus tard que prévu. En outre, dix ans plus tard, entre 1986 et 1989, il prit l’initiative de réimprimer l’ensemble de la collection considérée comme un grand succès éditorial. L’élément nouveau ayant conféré à la collection sa notoriété auprès des lecteurs était l’élaboration d’études originales assez longues accompagnant chaque roman, rédigées sous l’égide d’Ocvirk par de jeunes spécialistes, le plus souvent des comparatistes ayant suivi son séminaire. Le professeur souhaitait que chacune de ces études comportât des données historiques exactes tout en abordant une problématique relative à l’œuvre concernée, le tout dans une langue agréable à lire. Bien que ce travail nécessitât une préparation longue et approfondie, les études ne retardèrent pas la parution de la collection, dépassant même bien souvent les attentes du directeur. Les « Cent romans » datent pour la plupart des XIX e et XX e siècles. Cependant, sont également prises en compte certaines œuvres plus anciennes, comme les romans grec et latin (Héliodor, Pétrone), le roman médiéval japonais (Murasaki Shikibu), le roman espagnol de la Renaissance (Cervantès), le roman français classique (La Fayette, Voltaire), le roman des Lumières et sentimental anglais (Swift, Sterne), le roman baroque allemand (Grimmelshausen). Parmi les littératures nationales sont le plus représentées les cinq « grandes » littératures occidentales : les littératures française (22 romans), russe (18), anglaise (16), américaine (12) et allemande (11), auxquelles s’ajoutent trois « plus petites », les littératures italienne (3), polonaise (2) et serbe (2). Les quatorze romans restants se répartissent entre onze autres littératures européennes (un roman de chaque) et trois littératures non européennes : les littératures du Bengale, guatémalienne et japonaise. Parmi les œuvres concernées, beaucoup n’avaient jamais encore été traduites en slovène. À ces nouveautés s’ajoutait la réimpression des romans les plus appréciés du public ou injustement négligés. La participation personnelle d’Anton Ocvirk aux « Cent romans » comprend la réimpression de sa traduction d’avant-guerre des Caves du Vatican d’André Gide et six études qui seront ensuite réimprimées, classées suivant l’ordre chronologique des œuvres traitées, dans le premier recueil d’articles intitulé Le roman européen (Evropski roman, 1977) : « Goethe et le martyre de Werther » (1976), « Flaubert et Madame Bovary » (1964), « L’Éducation sentimentale ou l’homme dans le monde des apparences trompeuses » (1968), « Le Jeune homme de Dostoïevski ou la révélation du chaos » (1966), « André Gide ou Narcisse désenchanté » (1965), « Dans le monde de Proust ou dans le monde des images » (1971). Dans la préface, l’auteur explique le projet auquel se rapporte le titre général du recueil, « le roman européen », soulignant qu’il ne s’agit en aucun cas d’une histoire ou théorie achevée du 260

INVITATION - Anton Paar.com
LA
Télécharger - Lycée Militaire d'Aix-en-Provence
Juin 2013 - Séminaire Saint-François
Startup weekend montréal du 8 au 10 février 2013! - L'Intérêt
Hors Feu, vol.11, no 1, hiver-printemps 2010 - Ministère de la ...
magazine Lignes d'avenir n°16 - RFF
Télécharger le premier dossier paru dans le numéro 72
Hayom_39 - Communauté Israélite Libérale de Genève
Rapport annuel 2000 - Kaufman & Broad
ENVIRONNEMENT ET DEVELOPPEMENT DURABLE - UVT e-doc
Numéro 194 – 15/05/2013 - La Représentation des Institutions ...
Volume 22 numéro 6 - 15 octobre 2010 - Ville de Lac-Delage
Volume 5 no 2 - Municipalité de Petit-Saguenay
Expérience de résolution de problèmes par une démarche ... - acelf
L'Ecole de Management... autrement - L'Etudiant
Version PDF - Le Réseau juridique du Québec
6. projet: espace rural, milieux naturels - Etat de Genève
N°7 - Office International de l'Eau
PUBLICITÉ - 20minutes.fr