Views
3 months ago

E_1949_Zeitung_Nr.017

E_1949_Zeitung_Nr.017

sante association

sante association automobile internationale quela guerre avait egalement 6clips6e, mais qui a repris vie aussitöt les hostilites terminees. Le pr6sident de l'A. C. S. y joue un röle eminent depuis 20 ans. Membre du comite restreint de la Federation internationale automobile qui a fait de lüi son vice-president, il occupe egalement le meine poste ä la Commission internationale de circulation et des douanes et ä la Commission internationale de tourisme. Sa voix est une de celles qui se fönt ecouter, parce que servie par urie experience pratique aussi gtendue que le bon sens et la parfaite loyaute qui le caracterisent. Car le Dr Mende est reste un touriste de 1'automobile. On sait i'abondante moisson de cliches, en noir et en couleurs, de films meme, qu'il a rapportes de ses voyages aux lointains pays. Ses Conferences, que ce materiel a servi ä illustrer de fagon incomparable, ont fait beaucoup pour maintenir la cohesion entre les differents membres cantonaux de la famille aceistes. Aux temps heroiques de l'automobilisme, on le comptait meme comme coureur. Pour faire suite a notre breve Information d'il y a huit jours, voici le texte de la motion Dietschi: La procedure pour l'aplanissement des divergences sur le projet pour la revision du regime financier montre qu'il n'y a aucune Chance qu'une entente s'etablisse dans le delai utile. Les recents debats du Conseil des Etats n'ayant 61imine aucune des principales divergences avec les decisions du Conseil national, une solution transitoire s'impose, puisqu'il sera impossible de mettre en vigueur le ler janvier 1950 l'article constitutionnel sur la reforme financiere. En consequence, le Conseil federal est invite ä soumettre sans delai aux chambres un projet, afin d'introduire pour une duröe limitee dans le droit constitutionnel ordinaire les principales dispositions du droit de necessitö en matiere financiere. Cosignataires : Anderegg, Ami, Bärtschi, Boerlin, Bratschi, Bucher-Lucerne, Bühler, Dietschi- Soleure, Flisch, Herzog, Hirzel, Kägi, Kunz- Thoune, Leupin, Mann, Meier-Eglisau, Meierhans, Meyer-Roggwil, Mohr, Müller-Amriswü, Oprecht, Pini, Rüegg, Ruoss, Rusca-Chiasso, Schaller, Scherrer-Schaffhouse, Schirmer, Schmid - Oberentfelden, Schmid Philipp, Schneider, Schwendener, Sprecher, Spühler, Stadiin, Studer-Berthoud, Weber, Widmer, Zeller, Zigerli. (40) Simultanement 6tait d6pos6 ä ce meme C. N. un « postulat» L e u p i n (dem.), dont voici la teneur : Les deliberations sur la reforme financiere ayant abouti ä une impasse, le Conseil federal est invite ä soumettre aux chambres un rapport detaille : 10 Sur la ppssibilite de repartir les contribuables ässujettis ä l'impöt direct, de fagon que la Confedöration impose certaines categories de personnes morales, telles que les societes anonymes, les societes en commandite, etc., tandis que les cantons et les communes imposeraient les autres personnes morales et surtout les personnes physiques. 2o Sur la possibilitö de compenser par des parts au rendement la reduetioh de la capacitö fiscale des cantons et communes, reduction qui serait tres sensible pour certains d'entre eux. Un bareme de repartition de ces parts au rendement pourrait eventuellement tenir compte du siege des personnes morales, du lieu oü se trouvent les fabriques et les biensfonds et du domicile du personnel. 3o Sur les avantages et d£savantages que presenterait au point de vue financier, administratif et notamment psychologique, cette repartition des contribuables. Cosignataire: Sprecher. M. Dietschi developpe sa motion au C.N. en söance du 31 mars : la solution provisoire — ä soumettre au peuple pour prendre place dans la Constitution — doit se borner ä prolonger le regime existant, y compris l'impöt sur le Chiffre d'affaires et celui de defense nationale, peutetre avec quelques allegements (dont les cantons, 11 faut l'esperer, benelicieront aussi en vue de leurs täches routieres, red.). Le peuple doit se prononcer sur le provisoire. Craint-on qu'il ne vote « non » ? Du reste, celui qui opte pour la Prolongation ne se declare point par lä rallie ä l'impöt federal direct. M. N o b s, pres. de la Conf., qui sort d'une seance extraordinaire du C. F. specialement consacröe ä la motion D., peut lui apporter l'adhesion toute fraiche de ce corps. M. Chaudet (Vaud) regrette de devoir se separer de ses collegues radicaux et repousser la motion. Quant ä confier ce transitoire aux pleins pouvoirs, ce serait en contradiction flagrante avec le « retour ä la democratie directe ». M. Münz (indep., Zürich): Notre groupe votera « oui», M. Schmid democrates. En raison des fetes de Paques, notre prochain numero mettra sous presse le mercredi apres-midi dejä. Nous prions donc nos correspondants de ne pas attendre, cette fois-ci, le courrier du mercredi pour nous faire parvenir leurs articles. Enfin le Dr Mende est un maitre escrimeur. II a ete, de 1927 ä 1929, president de la Federation nationale d'escrime et, de 1925 ä 1932, vicepr£sident de la Föderation internationale. II est aujourd'hui encore President du Club bernois d'escrime et c'est ä ce titre, rappelons-le, qu'il a 6t6 fait il y a onze ans, par le gouvernement frangais, Chevalier de la Legion d'honneur. Tous ceux qui ont le privilege de travailler avec lui, de pres ou de loin, ä l'avancement de la cause routiere, s'associeront aux voeux qui lui seront adress^s dans cinq jours ä l'occasion de son double anniversaire. Ils savent tous, et en particulier les aceistes qui, dans les comites et les commissions, ont eu ou ont encore le privilege de travailler sous sa presidence — la plus longue qu'a connue jusqu'ici ce club — la reconnaissance qu'ils doivent ä ce distingue President pour le devouement inlassable et l'aimable fermete avec lesquels il dirige cette grande association depuis dejä quatre lustres. Nous lui presentons d'ores et dejä nos sinceres felicitations. La reforme financiere toujours entre 2 Conseils pour eviter de nouveaux delais. (Zürich) en dit autant pour les M. Holen st ein (conserv., Saint-Gall) insiste au contraire pour que la procedure en conciliation soit poursuivie. Une solution transitoire n'en reste pas moins necessaire. Mais l'impöt direct ne doit pas figurer dans la Constitution, meme ä titre provisoire: cela creerait un precedent. Enfin, si la solution D. echoue devant le peuple, un trou biant se trouvera creusö dans nos finances, ou bien il faudra en revenir au droit d'exception. M. Meierhans (soc, Zürich) estime impossible, pour la procedure en conciliation, d'aboutir cette annee encore. C'est peut-etre, de certain cöte de l'assemblee, ce que l'on cherche. Que si le peuple rejette la solution de fortune qu'est la motion D., il sera permis d'en avancer une autre, de fortune aussi, mais agencee differemment. Repousser tout provisoire ne ferait que nous mettre en difficulte. Et le C. N. se declare du meme avis par 71 voix (contre 47). Mais les Etats s'y refusent dans leur seance du lendemain, ä la fois vendredi et ler avril: M. Fricker (cons., Argovie) declare son parti oppose ä ce precedent « constitutionnel». Continuons plutöt ä discuter le projet federäl. Si par la suite une solution provisoire s'avere indispensable, nous pouvons la mettre en vigueur par la voie des pleins pouvoirs. M. K1 ö t i (soc, Zürich) : Au contraire : par la motion D. nous nous retrouverions sur le terrain constitutionnel. Reculer devant la vötation populaire, c'est mettre hors fonction un rouage fundamental de notre democratie. M. Speiser (rad., Argovie) aimerait lui aussi donner mains libres au Conseil federal, lequel pourrait par exemple augmenter les drolts de douane (sans oublier l'essence, sans doute, malgrö certaines promesses — rdd.), ce qui rapporterait sensiblement plus de 100 millions par an. M de Weck (cons., Fribourg) appuie son collegue radical, 6tant donnee la Situation chaotique qui resulterait d'un refus probable du peuple. Mieux vaut recourir au droit d'exception. M. R a i s i n (Hb., Geneve) est du meme avis. On ne peut pas attendre de nous d'accepter aujourd'hui ce que nous avons repousse il y a quelques jours par 27 voix contre 14. •' M. Flückiger (rad., Saint-Gall) ne voit pas pourquoi on ne continuerait pas a debattre le projet federal malgr en ce sens que, si un Etat accorde la priorite de passage ä certaines de ses routes, les itineraires admis sous les auspices du Groupe de travail doivent en ben&ficier automatiquement. Une derniere question a preoccupe les experts, delieate entre toutes. celle du financement de ce reseau international. Tous les pays sont invites ä donner des informations sur la base d'un questionnaire de teile sorte qu'elles soient comparables. Elles devront etre fondees sur les frais d'etablissement ou d'amenagement au ler janvier 1949 et exprimees en une monnaie dure. P- O. 83 93 37 5 74 permis ont ete accordSs avec avertissement pr4alable. Recours: Contre des retraits de permis, 27 recours ont ete formes aupres du Conseil d'Etat qui chaque fois a confirme la decision du Departement de justice et police, sauf dans 5 cas oü il a, au contraire, augmente la dur£e du retrait. Aucun des recourants aupres du Tribunal föderal ou Departement federal de justice et police n'a obtenu satisfaction. On ne peut faire autrement que de constater l'augmentation des cas d'ivresse au volant, par rapport aux deux annees precedentes, ce qui a, en grande partie incite le Conseil d'Etat ä prendre, le 24 decembre 1948, un arrete autorisant le Departement de justice et police ä proceder ä la publication de l'identitö des personnes ä qui le permis de conduire aura ete retire dans tous les cas graves. 35 2 32 821 13 717 2

LE SPORT AUTOMOBILE La circulation motorisee de dimanche dernier a Lausanne SUISSE Toujours et encore le rallye des Heiges Decidement nos rallyes suisses jouent des farces ä qui mieux mieux aux coureurs, aux organisateurs et aux organes responsables de la C. S. N. Apres le protet du Chaux-de-Fonnier Louis Leuthold, que nous avons annonce dans notre numero 15, du vendredi 25 mars et sur lequel nous aurons l'occasion de revenir, voici qu'aujourd'hui M. Henri-F. Berchet, de Lausanne, nous prie de preciser qu'il n'a pas participe en qualite de navigateur ä cette manifestation ä cöte de M. Willy Berger, comme annonce par nous par erreur dans la liste des resultats. L'equipe etait composee de MM. W. Berger et Moebus, tous deux de Lausanne. Nous publions volontiers cette pr6cision, mals nous tenons ä dire que la « Revue Automobile » n'est pas responsable de cette faute. Nous avons simplement publie les resultats officiels communiques aux journalistes le dimanche apres la distribution des prix. Or si cette liste contenait une erreur, notre Journal ne peut nullement en etre declare responsable. Cela prouve une fois de plus que l'on devrait porter plus d'attention aux noms mentionnes sur les feuilles de depart lors de l'etablissement des resultats finals. Le « Prix de la Suisse Orientale » sera organise par la Societe du circuit d'Erlen sous le patronage de la section de Thurgovie de l'A. C. S., le dimanche 22 mai. Cette course nationale aura lieu sur le circuit routier d'Erlen d'un developpement de 2 km. 800. La course est reservee aux vehicules des categories « sport» et « course » et comprendra les trois manifestations suivantes : a) Course pour voitures de sport jusqu'ä 1500 cm» 30 tours = b) Course pour voitures de sport au-dessus de 1500 cm 3 84 km. 40 tours =112 km. c) Course pour voitures de course 50 tours = 140 km. 12 ä 16 conducteurs seront admis dans chaque groupe de voitures de sport; par contre 12 ä 16 conducteurs en tout seront acceptes dans les deux groupes de voitures de course qui partiront ensemble. L'autorisation ä prendre le depart sera basee sur les temps obtenus aux essais. Les engagements doivent etre adresses sur le bulletin officiel d'engagement au secretariat de la section de Thurgovie de l'A. C. S., 6, Hauptstrasse, ä Kreuzungen, tel. (072) 8 24 12). Les engagements ä droit simple doivent etre remis ä la poste d'ici au lundi 9 mai 1949, ä 18 h., ceux ä droit double d'ici au jeudi 12 mai 1949, ä 18 h. Pour chaque voiture de sport ou de course les droits d'engagement sont de 30 fr., droit simple, ou 60 fr., droit double. Le versement doit etre effectue au compte de cheques postaux VIII 1136 de la section Thurgovie de l'A. C. S. Les vehicules, pour le classement, seront repartis en groupes de classes selon l'echelle suivante : Categorie «sport» Groupe I: Classes J, I, H, G et F jusqu'ä 1500 cm 3 de cylindree. Groupe II: Classes E, D, C, B et A, au-dessus de 1500 cm 3 de cylindree. Categorie «course» Groupe I: Classes J, I, H et G jusqu'ä 1100 cm» de cylindree. Groupe II: Classes E, D, C, B et A, au-dessus de 1100 cm» de cylindree. •Le classement se fait dans chaque groupe de classes suivant le temps de parcours le plus court. II ne sera pas etabli de classement separö pour amateurs ou experts. Les prix sont les suivants pour chaque groupe de voitures de sport: ler rang: 500 fr.; 2me rang : 300 fr.; 3me rang: 200 fr. ; 4me rang : 100 fr. Tous les autres conducteurs classes recoivent des prix en nature. Un prix Special sera decernö au meilleur temps absolu des voitures de sport. Les prix sont les suivants pour chaque groupe de voitures de course: ler rang: 1000 fr.; 2me rang: 750 fr.; 3me rang : 500 fr. ; 4me rang : 300 fr. Tous les autres conducteurs classes regoivent des prix en nature. Un prix Special sera decerne' au meilleur temps absolu des voitures de course. Pour le meilleur temps absolu de la manifestation un prix de 1500 fr. sera attribue, auquel on deduira le prix du groupe. Le clou de la saison sportive 1949 Les Grands Prix de Berne d'automobiles et de motocyclettes Les 2 et 3 juillet prochains, la Ville föderale evivra ses deux grandes journees de sport meca- •üque. Les grandes foules reviendront de toute la Suisse et de Petranger envahir les immenses triounes et les abords de la piste ideale que forme ie circuit de la foret de Bremgarten. Chacun voudra revoir les grands maitres du volant et les Champions internationaux du guidon se disputer cette annee, les premiers le Grand Prix de Suisse des automobiles, les seconds le Grand Prix de Suisse des motocyclettes et des sidecars. Et l'on sait de ja que, cette annee, les epreuves motocyclistes compteront pour le championnat du monde des motocyclettes cree par la F.I.C.M. Chaque annee davantage, les epreuves bernoises prennent le caractere d'une imposante fete populaire qui reunit tous les amateurs d'exploits audacieux. Dejä, le comite d'organisation s'est remis au travail pour accomplir sa lourde täche. A sa tete, M. le Dr Erwin Ramseyer remplace desormais M. le directeur H. Rufener, qui s'est retire pour des raisons d'ordre professionnel. Le nouveau President est efficacement appuy£ par les vice-pr6sidents MM. Albert Bitzius et Fritz Christen. Font partie en outre du bureau : MM. Walter-Bretscher, chef chronometreur; R. Hämiker, secretaire de la course; Th. Marbach, ingenieur, President du comite des constructions; Rodolphe Riesenmey, chef du Service de presse ; Werner Strahm, caissier general. Fonctionneront en outre ä nouveau comme directeurs de course MM. Fritz Christen pour les courses d'automobiles, et Adi Binz pour les epreuves de motocyclettes. Les autres charges ont egalement ete confiees ä des collaborateurs eprouves, si bien que toute l'organisation est assuree d'un deroulement parfait. Les reglements des courses sortiront de presse prochainement. Le secretariat de la course est installe comme de coutume: 4, Kochergasse, ä Berne. Vers le Grand Prix de Lausanne On sait que le second Grand Prix automobile de Lausanne aura lieu les samedi 27 et dimanche 28 aoüt prochains sur le circuit de la Blöcherette. Cette manifestation sera le seul grand prix automobile organise cette annee en Suisse romande. Le comite d'organisation s'est reuni dernieremenf sous la presidence de M. Maurice Baumgartner, et a fixe les premieres bases du prochain grand prix. II a decide de conserver le meme circuit qu'en 1947, et d'amenager la route devant les tribunes principales, afin que les pilotes ne soient plus obliges de reduire leur vitesse. Comme ce fut dejä le cas en 1947, la manifestation de cette annee comprendra deux grandes courses : le Prix du Leman, reserve aux voitures de petite cylindree, et le Grand Prix de Lausanne, avec les voitures de grosse cylindree. II est encore premature de parier de participation. Toutefois, on peut certifier que la plupart des grands coureurs europeens actuels seront au depart. II est egalement possible que les Champions sud-americains — tels les celebres coureurs officiels Fangio et Campos de FAutomobile-Club d'Argentine — participent egalement ä la grande course lausannoise. Une semaine plus tard, soit les 3 et 4 septembre, se disputera le circuit international de motos et sidecars, sur le meme trace de la Blecherette. Ce sera donc une course beaucoup plus importante que le Grand Prix motocycliste de 1947, qui n'etait qu'une competition regionale. Le publie lausannois, pour la premiere fois depuis de nombreuses annees, aura ainsi l'occasion de voir, les 3 et 4 septembre prochains, les plus grands as motocyclistes d'Europe. Les mesures prises par la police lausannoise pour reglementer la circulation ä l'occasion du malch international contre l'Aotriche, ont eu d'heureux effets. Tout s'est tres bien passe sur les routes et dans les rues de la ville; on n'a eu aueun aeeident ä deplorer malgre une tres forte affluence de plus de 2000 vehicules. On a, en effet, denombre dans le parc organise ä Beaulieu, vers la Violette — la pholographie ci-dessus — et au Bois-Mermet, plus de 1703 voitures automobiles, 13 autocars et pres de 300 motocyclettes. A cela il faut ajouter environ 500 autres vehicules, dont plusieurs cars, qui furent parques sur la place de la Riponne. {Photo Wassermann, Geneve) L'Argentin Fangio (Maserati 4 CTL) gagne le Grand Prix de San-Remo devant le Siamois Bira et le Suisse de Graffenried tous deux sur Maserati La quatrieme edition de ce grand prix, qui a ouvert en Europe la saison sportive internationale, s'est deroulee dimanche avec un succes sans precedent. On a beaucoup regrette l'absence des trois as italiens Ascari, Villoresi et Farina, arrives dans Papres-midi de vendredi ä Rome, venant directement de Rio-de-Janeiro par avion et mettant ainsi un point final ä leur expedition de PAmerique du Sud. Cette manifestation a eu lieu sur le circuit routier d'Ospedaletti, d'un developpement de 3 km. 380. Rappeions aussi qu'elle s'est disputee en deux manches de 45 tours (152 km. 100) chaeune ou de 90 tours (304 km. 200) pour le classement final. Au cours des essais qui ont precede l'epreuve, les Performances etablies par PArgentin J.-M. Fangio laissaient prevoir que les coureurs europeens öprouveraient beaucoup de peine ä le battre. Et dimanche, l'homme s'est montre un pilote adroit et habile, rapide et sür, et il a tout simplement gagne le premier grand prix europeen. Fangio fait partie, avec Campos (classe 4me au classement final), de l'equipe officielle envoyee en Europe par l'Automobile-Club d'Argentine. Ces deux coureurs sont, avec les freres Oscar et Juan Galvez, les meilleurs pilotes que possede PAmerique du Sud actuellement. Mais il faut aussi citer deux autres animateurs de ce grand prix : le Siamois Bira classe second et le Suisse, notre porte-drapeau national, Emmanuel de Graffenried, qui a termine en troisieme Position. Si la premiere place est donc revenue ä un coureur appartenant ä PAmerique du Sud, si la seconde place a ete enlevee par un pilote originaire d'Asie, la troisieme place a ete gagnee au moins par notre as de Graffenried, qui s'est classe premier des coureurs europeens. Nous ne pouvons que Pen feliciter pour cette magnifique Performance. C'est par un temps splendide que dimanche 22 coureurs, classes selon les meilleurs temps realises aux essais, prennent place sur la ligne de depart pour la premiere manche Le damier presente la physionomie suivante : Bira (Maserati) Fangio (Maserati) Sommer (Ferrari) 2:00,8 de Graffenried 2:00,6 2:01,2 Campos (Maserati) (Mas) 2:02,2 Fischer (Simca) Righetti (Ferrari) 2:04,0 2: 06,0 Bonetto (Ferrari) 2:06,2 Pagani (Maserati) Whitehead (Ferrari) 2:06,3 2: 07,4 2:07,4 Lanza (Maserati) Vallone (Ferrari) Rosier (Talbot) 2:07,4 2:07,4 Ashmore (Maserati) Bracco (Ferrari) 2: 07,6 Chiron (Simca) 2:08,0 2:08,0 2: 08,6 Chaboud (Maserati) Carini (Maserati) Sterzi (Ferrari) 2: 08,6 2:08,6 2:09,2 Romano (Maserati) Levegh (Talbot) Sechehaye (Maserati) 2: 2:09,2 2:09,6 18,6 Bira, Fangio, de Graffenried, Campos et Ashmore pilotent des Maserati, du type 4 CTL et equipe d'un compresseur ä double etage ; Pagani, Lanza, Chaboud et Sechehaye sont sur des Maserati un peu moins rapides, du type 4 CL. Carini et Romano sont au volant de Maserati 2 litres sans compresseur. Sommer et PAnglais Whitehead ont ä leur disposition des Ferrari 1500 cm 3 , munies d'un compresseur, avec une Suspension quelque peu amelioree. Righetti, Bonetto, Vallone, Bracco et le comte Sterzi pilotent des monoplaces Ferrari 2 litres, sans compresseur. Des le depart, l'Argentin Fangio prend la tete, suivi de tres pres par le prince Bira. La lutte dans cette premiere partie de la course est tres serree entre ces deux coneurrents. Au 30me tour, Sommer, tenu ä Pecart de toute activite pendant plusieurs mois au cours desquels il a du subir un traitement energique et qui a trlomphe de la maladie, ce que nous sommes heureux de signaler, se glisse en seconde Position. Mais le moteur de sa Ferrari commence ä montrer des signes de faiblesse, ce qui l'oblige ä ralentir fortement sa vitesse. C'est encore une chance pour lui que de pouvoir mener sa voiture au poteau, car un Joint de culasse a tout simplement cede. Cette malencontreuse panne Pempechera de prendre part ä la seconde manche. La regularite avec laquelle notre as national de Graffenried conduit sa Maserati 4 CTL, de P6curie Plate, est tres remarquee. II est le seul avec Bira ä etre encore dans le meme tour que Fangio. Sur les 22 coureurs au depart, un bon tiers a abandonne. Le Zuricois Fischer, sur Simca 1500 cm 3 , sans compresseur, qui fit le sixieme meilleur temps aux essais, s'est retire ä son boxe, au onzieme tour, pour une panne de soupapes. Pagani et Romano ont ete mis hors course sur le circuit pour les memes difficultes. Righetti a abandonne pour Joint de culasse, ainsi que Chiron, sur Simca 1430 cm 3 , qui a pris contact avec un mur pour eviter une collision avec Rosier et Lanza qui ont fait un tete-ä-queue ä ce meme endroit. Quant au troisieme Suisse Sechehaye, on nous telephone, qu'apres 17 tours, sa seconde vitesse s'etant cassee, il perdit de nombreuses minutes ä reparer avant de pouvoir repartir et d'accomplir encore quatre tours jusqu'ä la fin de cette premiere manche. La seconde manche ne reunit donc que 13 coureurs au depart. Elle a une physionomie assez semblable ä la premiere, puisqu'ä nouveau Fangio prend d'emblee le commandement. Le Siamois Bira a quelque peine ä demarrer. II passe cinquieme ä la fin du pre-