Views
8 months ago

E_1949_Zeitung_Nr.017

E_1949_Zeitung_Nr.017

LES ACCIDENTS Ceux de

LES ACCIDENTS Ceux de Lausanne en mars 1949 Recapitulation Accident mortel 1 Accidents avec lesions corporelles 23 avec 26 blesses Accidents avec dommages materiels seulement 42 Total Retraits de permis : 5. Les causes Fautes des conducteurs: Inattention, distraction, negligence 20 Depassements imprudents 4 Exces de vitesse 10 Circulation ä gauehe 4 Priorite de passage 3 Marche arriere 9 Ivresse 1 Vehicules defectueux, derapage, divers 6 Fautes des pietons: Inattention, distraction, negligence 9 Le rapport de gestion du comite de 1 Union des villes suisses pour la periode du ler juillet 1947 au 30 juin 1948 que nous venons de recevoir contient differents problemes nous interessant tout particulierement, notamment les trois paragraphes suivants du chapitre « Trafic et circulation > : La circulation routiere s'etant fortement intensifiee dans les agglomerations urbaines, il devient de plus en plus difficile de conjurer le danger d'accidents. C'est pourquoi l'Union des villes suisses recommande ä ses membres de continuer ä vouer la plus grande attention ä l'education des conducteurs des vehicules et des pietons, ainsi qu'ä l'organisation de la circulation. La commission de la circulation estime qu'une teile education est, ä l'heure actuelle, le moyen le plus efficace d'empecher des accidents, ä condition toutefois qu'elle se fasse de maniere consequente et reguliere. On devrait surtout veiller ä ce que cette education ait lieu ä l'ecole — et cela ä tous les degres de l'enseignement — avec le concours de specialistes de la police, l'experience ayant montre que cette maniere de faire donnait de bons resultats. Mais il faut aussi pourvoir ä l'education du grand public ; ä cet egard, le meilleur moyen est de faire intervenir frequemment et directement la police contre tous ceux qui n'observent pas les regles de la circulation, notamment en infligeant des amendes toujours plus fortes non seulement aux chauffards, mais aussi aux cyclistes et aux pietons indisciplines. Mais cela suppose la presence, sur la voie publique, d'un effectif süffisant d'agents de la circulation. En outre, la commission ne se dissimule pas qu'il est necessaire, dans de nombreux cas, de mieux organiser la circulation et qu'il est possible de realiser encore de grands progres dans ce domaine en ameliorant la signalisation, en perfectionnant le demarquage des arteres, en introduisant le stop obligatoire ä certains debouches, etc. Sur la base de bonnes experiences faites dans differentes villes, nous recommandons ä nos membres de designer, pour etudier les problemes de circulation locaux, des commissions speciales composees de representants de la police, des autres autorites interessees et des associations d'usagers de la route. D'autre part, nous nous sommes occupes, comme par le passe, de la question dela lutte contre le bruit dans les villes. A ce sujet, la commission de la circulation a entrepris la redaction d'une ordonnance-type. Sur l'invitation du Departement federal de justice et police, l'Union des villes suisses participe actuellement aux travaux entrepris en vue d'une revision de la legislation sur la circulation des vehicules ä moteur et des cycles. De nombreux membres ont bien voulu nous accorder leur collaboration pour l'accomplissement de cette täche. Leurs suggestions seront formule'es dans une requete que nous adresserons au Departement federal de justice et police. 66 Total 66 Un rappel de l'Union des Villes suisses En sa qualite de chauffeur-livreur, cet automobiliste vaudois est en rapport journalier avec la clientele. Et il pose la question suivante . « Serait-il possible de faire comprendre au public qu'il est tres dangereux d'offrir des boissons alcoolisees ä un Chauffeur qui a la responsabilite de son travail, de son vehicule et de ses encaissements ? Voici en quelques mots ce qui survient presque journellement, d'apres les remarques que j'ai faites au cours de mes livraisons: le 70 % des clients offrent, a titre de recompense, au livreur, des boissons alcoolistes, et le 30 % du cafe, du the ou un pourboire. » II serait possible de repondre, ä cet egard, que les chauffeurs-livreurs n'ont qu'ä refuser l'alcool. Si en theorie cette reponse se eoncoit, en pratique eile n'est pas la solution du probleme! Beaucoup de clients se vexent si le livreur n'accepte pas le verre de vin aimablement offert, sans songer que le dit livreur a peut-etre dejä effectue pre'cedemment une dizaine de livraisons, et qu'il a consomme plusieurs verres de boissons alcoolisees offertes dans les memes conditions. Cette remarque d'un chauffeur-livreur Iausannois est extrßmement interessante. Elle temoigne du serieux que cet automobiliste met ä son travail. Elle parait egalement devoir etre une mise en garde generale. Puisse le public comprendre que dans cet ordre d'idees il peut aussi collaborer ä la securite routiere, en evitant d'offrir des boissons alcoolisees ä des chauffeurs-livreurs, qui accomplissent une täche physiquement penible, et qui ont en outre de tres grosses responsabilites sur route, en conduisant des vehicules lourds et puissants. Une tasse de the, un verre de cafe, un modeste pourboire, ne valent-ils pas mieux que les verres de boissons alcoolisees, susceptibles de conduire ä l'accident, dans le tourbillon actuel de la circulation ? Pendant la grande Conference prononcee dans le cycle des « Conferences d'ambassadeurs » par M. Christian Pineau, le ministre des travaux publics, des transports et du tourisme, a fait sur les projets de tunnel intemationaux qui preoccupent depuis la fin de la guerre l'opinion publique, en France, en Angleterre, en Italie et en Suisse, les declarations que voici : « II se pose — a dit M. Pineau au cours d'une analyse detaillee sur: «La France, point de depart des grands itineraires intemationaux » — deux problemes dont la solution exige des ouvrages d'art d'une importance considerable : — la liaison routiere permanente et rapide entre la France et l'Italie, — la jonction terrestre entre 1'Angleterre et l'Europe. » Je vous rappelle ä ce propos deux grands projets, dont la realisation a toujours ete differee: le tunnel sous le Mont-Blanc et le tunnel sous la Manche. » Le premier de ces projets a döjä fait l'objet d'etudes techniques serieuses. II s'agit d'un tunnel routier de 12 km. 650 de longueur comportant une Chaussee large de 6 m. II relierait Chamonix au val d'Aoste, permettant une liaison directe entre la France et la region de Geneve d'une part et l'Italie d'autre part. Ce serait la realisation definitive de cette route du 45me parallele, dont nous avons vu l'importance economique et politique au cours de l'histoire. La grande voie de 1'Atiantique ä l'Asie traverserait notre pays dans toute sa largeur. » II faut peut-etre de l'imagination pour mesurer l'importance politique d'une teile ceuvre. Mais l'imagination des hommes n'est-elle pas pour une grande part ä l'origine des revolutions historiques ? Ne nous dissimulons pas les difficultes ä vaincre. Le Probleme de la Ventilation pour un tunnel d'une teile longueur est delicat; il ne semble pas etre insoluble. • Quant au financement d'une entreprise aussi lourde l'Etat ne pourrait l'assurer avant plusieurs annees. La sagesse est donc d'envisager un regime de concession et d'investissements remuneres et amortis par la perception de peages. C'est la solution ä laquelle nous nous rallions volontiers. En tout etat de cause, l'administration des ponts et chaussees apportera son appui aux hommes qui ont congu ce tunnel, dont certains en Italie ont commence les travaux, et La Simca touf enfiere esf honoree par M. Henry-T. Pigozzi, nomme officier de la Legion d'honneur. C'est en 1935 qu'il crea la Society Simca. Et depuis, il l'a toujours dirigee avec cette clairvoyance, ce bon sens et aussi et surtout avec cette passion d'animateur qui l'ont amenee au plus complet succes. Par sa technique, son outillage et par son Organisation g£nerale, eile est devenue en quelques ann^es l'une des plus puissantes usines francaises. M. Henry-T. Pigozzi avait et6 nomme' Chevalier de la Legion, d'honneur en 1935 c pour Services exceptionnels >. Nous lui adressons nos sinceres felicitations. El Hotchkiss l'esf aussi puisque son directeur general, M. H.-M. Ainsworth, a ete promu commandeur de la Legion d'honneur. II sut mener la Societe des automobiles Hotchkiss avec une belle sürete de vues. Elle lui a valu le succes que l'on sait. Qualite et bon sens, telles ont ete ses directives depuis bien des annees. H.-M. Ainsworth est de nationalitö anglaise. Mais aucun sujet britannique ne fut jamais plus frangais, plus finement parisien. Pendant les hostilites, il dötint un poste eminent aux Etats-Unis. La encore, travaillant bien la cause des Allies, il fut un grand defenseur de la France. Nous lui presentons egalement nos chaleureuses felicitations. Les tunnels du Mont-Blanc et de la Manche Une declaration de M. Chr. Pineau... (De notre correspondant parisien) 1VOCVELLES ETRANGERES qui sont prets ä assurer la coordination des efforts necessaires ä la realisation de l'oeuvre. • Quant au tunnel sous la Manche, vous me permettrez d'en evoquer ici la perspective avec la prudence qui s'impose. En ce qui concerne la France, la liaison directe avec la Grande-Bretagne presenterait un interet economique et politique evident. Son existence eüt resolu autrefois beaucoup de problemes similaires, evite bien des desastres; eile eüt cree, entre les deux riverains de la Manche, un extraordinaire courant d'echanges. Aujourd'hui encore, du point de vue qui nous preoccupe, eile permettrait la liaison ferroviaire et routiere, par la France, de l'Angleterre avec le Moyen et l'Extreme-Orient. Quel courant de marchandises, de touristes, se creerait par ce tunnel ? La encore l'imagination peut se donner libre cours. • Mais, quel que soit l'interet attachö par les Frangais au tunnel sous la Manche, il faut reconnaitre que celui-ci pose pour la Grande-Bretagne des problemes d'une extreme complexite. » Le tunnel sous la Manche aurait pour effet certain, ä plus ou moins longue echeance, de transformer le Systeme des echanges intemationaux entre les lies Bntanniques et le monde. Une partie du trafic que 1'Angleterre entretient avec le Commenwealth, avec l'Extreme-Orient, avec l'Amerique, serait detourne vers l'Europe. En ce qui concerne particulierement les produits alimentaires, ceux-ci pourraient traverser la Manche dans des conditions bien plus faciles qu'aujourd'hui. L'economie agricole europeenne en serait favorisee, mais l'industrie anglaise aurait ä trouver des debouches equivalents chez ses nouveaux fournisseurs. Une teile evolution poserait des problemes politiques, maritimes, portuaires, dont la difficulte exceptionnelle explique, ä eile seule, la prudence avec laquelle les gouvemements britanniques ont toujours envisage la realisation du tunnel... » iBi voifures sans Chauffeur ä Paris On se souvient que sous l'egide de l'A.C.F. on a organise en 1948 la location ä Paris de voitures Sans Chauffeur, payables en devises. Cette annee le tarif de ces voitures s'etablit comme suit: Peugeot 202 Renault Juvaquatre Simca S 6 $ parjour pour 60 kilometres 7 cenls par kilometre supplementaire Citroen 11 CV. legere 7 $ 5 par jour pour 60 kilomerres 8 Cents par kilometre supplementaire Citroen 11 CV normale 8 $ 5 par jour pour 60 kilometres 10 cents par kilometre supplementaire Citroen 15 CV. 10 $ 75 par jour pour 60 kilometres Ford 13 CV 12 Cents par kilametre supplementaire Ford iVedette) 11 $ 75 par jour pour 60 kilometres 14 cents par kilometre supplementaire La caution ä verser est de 300 $ ou de 100 000 francs francais ou de 1300 fr. suisses. Comme la vente de voitures de tourisme est devenue libre des le ler avril et que beaucoup de touristes etrangers amenent leurs propres voitures, la location de vehicules sans Chauffeur deviendra de plus en plus un luxe reserve aux touristes aises. L'institution a neanmoins fait ses preuves pendant la saison ecoulee oü l'O.N.U. a anime la circulation automobile dans la capitale frangaise. W. Bg. La S. 1. A. honore Jules Salomon En presence des professeurs Poitevin et Rigaud et de nombreux membres ingenieurs de rautomobile, M. Norroy, President de la S.I.A., a remis ä Jules Salomon, pionnier de la technique frangaise de l'automobile, la grande medaille d'honneur de la S. I. A. Jules Salomon fut, en 1898, le collaborateur de Beau de Rochas et de Lenoir, en 1903, il cre'a le moteur Unic 10-12 CV.; avant la guerre de 1914, il montra les possibilites de la netite voiture en construisant la voiturette Le Zebre. Enfin c'est ä lui qu'Andre Citroen fit appel des 1917. La commission fechnique de I'A. C. d'lfalie s est reunie a fin mars, pour la quatrieme fois en peu de temps, sous la presidence du professeur M. Speluzzi. Parmi les objets les plus importants qui ont retenu l'attention des membres, il y a lieu de signaler l'organisation eventuelle de manifestations et concours pour autobus interurbains et de grand tourisme, les problemes concernant les reglements sportifs, les bases d'un concours pour le projet d'une voiture economjque ä grande diffusion, les methodes pour d^finir et determiner le degre thermique des bougies, l'examen de quelques inventions concernant les vehicules ä moteur, etc. LES TROLLEYRIS Le frolleybus « Yefra» esf presenfe ä Geneve Jeudi de la semaine derniere, a 10 h. du matin, M. R. Pinget, President et directeur general de la Societe des vehicules et tracteurs electriques Vetra, dont le siege est ä Paris, avait convie les directeurs des entreprises de transports publics de notre pays ä la presentation de son trolleybus que les visiteurs du Salon international de l'automobile ont pu visiter au stand 218 des poids lourds. II s'agit d'un spacieux vehicule, bleu fonce et blanc, capable de transporter confortablement 80 voyageurs. Apres que furent donnees force explications techniques, le trolleybus, qui etait stationne ä la place Neuve, emporta toutes les personnes invitees pour un parcours d'essai. Le volant etait confie ä M. Toletti, chef des ateliers et du depöt de la C. G. T. E. Au nombre des voyageurs, on remarquait MM. Xavier de Gaulle, consul general de France k Geneve, Derippe. President de la Chambre de commerce frangaise, Chätelain et Delapraz, chefs de la traction et du mouvement du reseau genevois. Une charmante reception suivit dans les salons de l'Hötel Beau-Rivage. Le lendemain, vendredi, le trolleybus a quitte la Jonction pour Winterthour oü il circule ä titre d'essai, pendant un mois. Disons encore que la ville de Fribourg a recemment acquis un certain nombre de vehicules de ce genre, mais d'un modele plus petit, pour remplacer ses tramways, et que les constructeurs viennent de «sortir» leur millieme trolleybus. Pour la securife rouiiere Une opinion interessante La section vaudoise du T. C. S. nous communique: Les questions de la securite routiere sont ä l'ordre du jour. Bien avant la guerre dejä, le T. C. S., ses sections et ses divers organes techniques ont poursuivi une campagne reguliere et methodique en faveur de la prudence et de l'ameliorations des conditions de circulation. Recemment encore, ä Lausanne, la section vaudoise du T. C. S. presentait en reunion publique et gratuite un film remarquable consacre notamment aux dangers de l'alcool au volant. A cet egard, un membre du T. C. S., Chauffeur dans un commerce de meubles ä Lausanne et automobiliste militaire egalement, vient de presenter certaines opinions au comite de la section vaudoise de notre grand club national, opinions qu'il peut etre utile de faire connaitre, car elles interessent toute la collectivite. Nouvelles signalisations routieres sur terre vaudoise A Lausanne (ä gauehe) les Premiers « stop » ont ete places ä TAvenwe Ch.-Monnord. A Moudon (ä droite), oi d'importanfc rravaux obligent le detournement de la roote laosanne- Berne, tous les usagers de la route doivent redoubler d'attentioa. Un grave accident s'etant produit ä ce carrefour, les autorites locales ont renforce, de facon saisissante, les signaux de prudence. L'avis sera-t-il suivi ? (Photos Pierre Izard, Lausanne)

Nol7 REVUE AUTOMOBILE - JEUDI 7 AVRIL 1949 Touts Operation a credit dans le commerce de l'automobile devient pour le vendeur une affaire au comptant, gräce a notre financement; nous supportons tous les risques. Ses avantages: Montage rapide, utilisable imma'diatement, antiflamme, jolie forme, pas de reparations, transferable sans endommagement, resiste aux intemperies, isole comme un mur epais. Pour details, prix, prospectus et ref^rences, s'adresser a' Fabrique de materiaux de construction et produits en ciment Gustav Hunziker S.A., Anet Telephone (032) 8 35 22 Energol ioujours 32 PBI ?. et partout Banque de Credit S.A. , (anc. Crädit Automobile S.A.) Gtneve 16, rue du March« Telephone 5 6265 lern* Schauplatzgasse 29, Telephone 3 04 00 Bäle Falknerstrasse 4 Telephone 3 9691 Zürich Glärnischstrasse 30. Telephone 27 00 30 Traction avant par moteur ä deux cylindres et > , deuxtemps, en porte-a-faux, de 616 cm 3 de . Telephonez-nous lorsqu un dient demande un cr AX Lausanne: Jan S.A., Tel. (021) 44511 Fribourg: W. Heussler, tel. (037) 2 20 29 Geneve: E. Ehrensperger & Sohn, tel. (022) Neuchäteh R. Rufer, tel. (038) 5 2» 89 La Chaux-de-Fonds: L Gentil, Garage loganoi S. A., tel. 091 2 18 81 type Standard pour petites pieces detachees, vis, etc. Grandeur 100x90x35 cm. 54 tiroirs de 33x14x8,5 cm. Les tiroirs eux-memes peuvent encore etre divises en casiers Les armoires metalliques Thelec peuvent aussi etre obtenucs avec une autre disposition des tiroirs Demandez une offre sans tnqagemenf! C.J. TH EILER & CO., ZÜRICH Gasometerstrasse 11, telephone (051)253239 Salon de I'Automobile, Geneve, stand 862