Views
10 months ago

hildegard_franz_

La Prophétesse

La Prophétesse Hildegarde se considérait comme un instrument de Dieu et voulait continuellement montrer à l’humanité le chemin qui mène à Dieu. Elle n’était jamais fatiguée de rappeler Dieu à ses contemporains et de les exhorter à retrouver la voie du Salut. Ces avertissements restent également valides pour nous aujourd’hui. Il s’agissait de vivre la vie chrétienne de manière cohérente. Tout, que ce soit le ciel ou la terre, la foi et la raison, la création toute entière dans ses multiples facettes et possibilités, représente pour elle le miroir de l’amour de Dieu. Ils sont en même temps un cadeau et une mission. Nul ne peut abdiquer ses responsabilités. « La prophétesse se fait enseignante! Une Docteur de l‘Eglise. Qu‘est-ce que cela signifie? Qu‘elle n‘a pas seulement présenté l‘enseignement de l‘Eglise, mais qu‘elle a plutôt enseigné à l‘Eglise … Rien ne nous caractérise plus que notre manque de passion pour Dieu. Précisément cela caractérise la vie d‘Hildegarde ... Le renouvellement de l‘Eglise — on parle beaucoup de cela de nos jours — comment peut-on le réussir ? Seulement en retournant à la source, à l‘Evangile. Nous n‘avons pas besoin d‘emprunter des programmes extrinsèques. L‘Evangile est un programme suffisant. Hildegarde vit, pense, prie et écrit avec les Ecritures ... Ce qui surprend et impressionne chez Hildegarde, est sa largeur d‘esprit: sa philosophie et son étude de la nature, l‘art de guérir en s‘appuyant sur une médecine holistique. Hildegarde n‘est pas seulement concernée par l‘Eglise, par les combats au sein de l‘Eglise. Elle est concernée par la création, par le cosmos, par la préservation de l‘univers. Comme si nous lisions un journal moderne sur l‘environnement. La crise de l‘environnement est une crise de l‘humanité. L‘homme a oublié de qui il est redevable pour luimême et pour le monde. Quiconque parle de la nature ne doit pas oublier de mentionner Dieu. Ou, en fin de compte, il sera perplexe face au monde et ne se comprendra pas lui-même. » « Et j‘ai entendu la grande voix des éléments du monde dire à cet homme: « Nous ne pouvons poursuivre notre course et assurer notre fonction, car les hommes, par leurs œuvres perverses, nous font tourner comme une roue de moulin. Nous sentons l‘infection et la faim de toute justice. » « Mais l‘Homme répondit: (...) Les vents sont enroués à force d‘infection et l‘air vomit des saletés, parce que les hommes n‘ouvrent pas la bouche pour dire la vérité. La verdure aussi a séché à cause de l‘injuste superstition des foules perverses qui règlent leurs affaires selon leur plaisir et disent: « Ne me voyez-vous pas à travers le jour et la nuit? Ne me voyez-vous pas quand vous semez, et que la semence, arrosée par la pluie, pousse? Toute créature tend vers son Créateur et comprend clairement que lui seul l‘a faite, mais l‘homme est rebelle, il divise son Créateur en nombreuses créatures » Hildegarde, Liber Vitae Meritorum, 3ème partie Franz Kamphaus Evêque em. de la province de Limbourg de

La Guérisseuse A l’époque médiévale, les monastères étaient aussi des centres pour le traitement et la guérison des maladies. Au Disibodenberg, Hildegarde avait déjà acquis un savoir-faire considérable en soignant les malades et en utilisant les herbes médicinales. Le salut et la guérison sont inséparables pour elle. Les humains tombent malades lorsqu’ils abandonnent la relation originelle et harmonieuse avec Dieu et le monde qui les entoure. C’est pourquoi, une manière de vivre, sérieuse, modérée et recentrée sur les valeurs, est la meilleure prévention contre les maladies du corps et de l’âme. Il n‘est pas aisé de s‘approcher de la personne de Sainte Hildegarde. Elle se décrit fréquemment comme une femme simple et non instruite. Mais en réalité, elle est une des femmes les plus importantes du Moyen Age: elle est médecin, compositrice, auteur d‘ouvrages célèbres à propos du monde et de l‘humanité; elle connaît la Bible et les pères de l‘Eglise, elle est aussi bien versée dans l‘étude de la nature de son temps, qu‘en médecine ou en agriculture. Par-dessus tout, elle est renommée pour ses visions. Nous admirons cette prophétesse allemande, comme nous l’appelons. Néanmoins, elle restera toujours inconnue et nous devrons donc faire un effort immense pour comprendre sa pensée. Ce sera alors une tâche continue que de mieux saisir sa signification en tant que Docteur de l‘Eglise pour notre époque. Karl Kardinal Lehmann Evêque em. de Mayence « De même que le corps de l‘homme n‘est jamais sans agir et ne s‘arrête jamais de pratiquer quelque activité, de même aussi son âme, du fait de sa nature, a une fonction dont parfois elle se détourne, frappée de dégoût pour son corps, comme si elle s‘endormait: de même qu‘une roue de moulin dont une partie a été abîmée par une inondation cesse parfois son travail. Et ainsi l‘âme se trouve dans un repos silencieux, aussi longtemps que le corps est brimé et opprimé par un sentiment de honte ou par quelque crainte. Puis elle reprend des forces, retrouve son activité et se rétablit. Et alors l‘homme se trouve en quelque sorte renouvelé, comme s‘il avait un nouveau caractère. » Hildegarde, Causae et Curae « Et la terre fournissait sa verdeur, selon l‘espèce et la nature et les mœurs et tout l‘environnement de l‘homme. En effet, la terre, avec ses plantes utiles, offre un panorama des fonctions spirituelles de l‘homme; mais avec ses plantes inutiles, elle fait apparaître ses fonctions mauvaises et diaboliques. » Hildegarde, Physica, Préface Le Forum D‘Hildegarde Jardin médicinal de Rochusberg à Bingen

La Prière du Royaume. - Plough
numéro décembre 2010 - Diocèse d'Avignon
I Fiorett, Les petites fleurs de la vie du petit pauvre de Jésus-Christ ...
27 30-31 mai et 1 er juin 2009 Dossier - Que votre règne arrive
Considérations sur le dogme générateur de la piété catholique
Antidote contre l'Arminianisme.
La Vierge Marie et le plan divin - University of Toronto Libraries
Les Édits Du Roi - Frère Elyôn Prophète du Sacré-Coeur
intelligence incisive et cœur tendre - Diocèse d'Avignon
numéro double - Diocèse d'Avignon
Grands anniversaires; souvenirs historiques et pensées utiles
Le Sens - approches systémiques - Gerard Eschbach
Pure Verite 1975 (No 09) Oct - Herbert W. Armstrong Library and ...
2015-nouveau-livret-chretien-magazine
La mort et le diable : histoire et philosophie des deux négations ...
L'Autre Monde ou les États et Empires de la Lune - Éditions du ...
Ménologe de la Compagnie de Jésus : assistance d'Italie - Libr@rsi