Views
2 weeks ago

LCA-09042018

14 10 Lundi 9 avril 2018

14 10 Lundi 9 avril 2018 Le Chiffre d’Affaires REGARD SUR LE MONDE Infos du monde contact: redactionlca@lechiffredaffaires.com Te: .021696483 www.lechiffredaffaires.com Etats-Unis Des règles plus dures à l’étude pour les importations autos Le gouvernement des Etats-Unis étudie de quelle manière il pourrait imposer aux véhicules importés de respecter des normes environnementales plus strictes afin de protéger les constructeurs américains, écrit le Wall Street Journal vendredi Sarah Sanders, porte-parole de la Maison Blanche, a réagi en déclarant que le président Donald Trump “se fera l’avocat de pratiques commerciales libres, équitables et réciproques afin que l’économie américaine croisse et continue de ramener des industriels et des emplois aux Etats- Unis”. Citant des hauts fonctionnaires du gouvernement et des responsables industriels, le quotidien rapporte que Trump a demandé à plusieurs organismes d’étudier les lois en vigueur de manière à assujettir les voitures étrangères à des normes d’émission plus rigoureuses. Une telle initiative aurait semble-t-il plus d’impact sur les constructeurs européens qui, globalement, importent plus de voitures à partir d’usines situées Prêt-à-porter Levi Strauss poursuit Kenzo, filiale de LVMH, pour infraction présumée au droit des marques pour avoir cousu des étiquettes sur les poches de ses pantalons, y compris ceux d’une nouvelle en dehors des Etats- Unis, selon des données d’Autodata. collection promue par la chanteuse Britney Spears. La collection en question, lancée le mois dernier, est baptisée “Kenzo presents Britney Spears-La Collection Memento No. 2”. Ubisoft a annoncé vendredi l’ouverture d’un sixième studio au Canada, à Winnipeg dans la province du Manitoba, qui viendra s’ajouter à ceux de Montréal, Québec, Saguenay, Toronto et Halifax. L’éditeur français de jeux vidéo précise dans un communiqué qu’il prévoit d’investir 35 millions de dollars au Manitoba et de créer 100 nouveaux emplois dans la province au cours des cinq prochaines années. “Ce nouveau studio rejoint un Japonais et Coréens ont construit l’an dernier dans des usines nordaméricaines 70% environ des véhicules vendus aux Etats-Unis. Pour les Européens, le pourcentage n’est que de 30%. Les constructeurs étran- réseau global de 13.000 personnes opérant dans plus de 30 pays à travers le monde, dont 4.500 sont basés au Canada”, souligne l’éditeur du jeu Far Cry 5, qui a battu des records de vente lors de son récent lancement. gers ont 17 usines de montage aux Etats-Unis, dont 12 sont propriété d’entreprises asiatiques. Les véhicules importés représentaient 21% des Levi Strauss poursuit Kenzo sur Dans sa plainte déposée auprès d’un tribunal de San Francisco, le fabricant de jeans affirme qu’il risque ainsi de perdre des ventes et que son fonds de commerce risque de subir des “dommages incalculables et irréparables”, sans compter l’égarement dans lequel Kenzo plongerait la clientèle. Kenzo n’a pas répondu aux sollicitations de commentaires dans l’immédiat. Levi Stra uss explique 17,2 millions qui ont été vendus aux Etats- Unis l’an passé, suivant Autodata. L’initiative de la Maison Blanche n’en est qu’à l’état de projet, des responsables de l’Agence de protection de l’environnement (EPA) s’employant à lui donner des arguments légaux, poursuit le WSJ, ajoutant que la chose ne va pas de soi car certains, au sein même du gouvernement, sont opposés à cette manoeuvre. L’EPA et le département du Commerce, qui est également partie au projet, selon le quotidien, n’ont pas répondu aux sollicitations de commentaires dans l’immédiat. Il en va de même de Ford Motor, de General Motors, de Fiat Chrysler ou encore du syndicat United Auto Workers des étiquettes de poches de jeans Ubisoft qu’il appose depuis 1936 sur la couture de la poche de ses jeans une petite étiquette colorée portant son nom, permettant ainsi une “identification à vue” de ses produits. Il ouvre un sixième studio au Canada Après une semaine agitée par les tensions commerciales L’Europe clôture dans le rouge Les Bourses européennes ont terminé en baisse vendredi au terme d’une semaine marquée par une forte nervosité des investisseurs, inquiets des échanges de menaces commerciales entre les Etats-Unis et la Chine mais conservant néanmoins l’espoir de négociations entre les deux premières puissances économiques mondiales. À Paris, le CAC 40 a terminé en baisse de 0,35% à 5.258,24 points. Le Footsie britannique a cédé 0,22% et le Dax allemand a reculé de 0,52%. L’indice EuroStoxx 50 a lâché 0,64%, le FTSEurofirst 300 a perdu 0,55% et le Stoxx 600 s’est replié de 0,35%. L’attention des investisseurs reste monopolisée par les tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, qui ne cessent de se menacer mutuellement de nouveaux droits de douane. Donald Trump a surenchéri jeudi soir dans le conflit avec Pékin, en annonçant un projet de droits de douane supplémentaires sur les produits chinois représentant 100 milliards de dollars d’échanges commerciaux. Cette mesure est présentée comme une réponse “aux représailles injustes” de Pékin après l’imposition d’une première série de tarifs douaniers américains. Mais elle pourrait entraîner une nouvelle riposte de la part de la Chine. Toute la semaine, les marchés ont été très réactifs aux annonces sur la question commerciale - certains évoquant une surréaction - ce qui a entraîné des mouvements très erratiques sur les places boursières. Les investisseurs restent attentifs à toute déclaration évoquant d’éventuelles négociations et les derniers propos du principal conseiller économique de la Maison-Blanche, Larry Kudlow, évoquant des discussions en cours avec Pékin ont d’ailleurs brièvement freiné le repli des indices européens vendredi en fin de séance. Perspective stable S&P confirme les notes AA/A-1+ de la France Standard & Poor’s a annoncé vendredi soir qu’elle confirmait les notes souveraines longues et courtes - respectivement AA et A-1+ - de la France en les assortissant d’une perspective stable. Les institutions et la prospérité de la France, avec de solides perspectives de croissance, viennent appuyer l’opinion que nous avons de la qualité de sa signature”, explique l’agence de notation dans un communiqué. S&P projette pour la France une croissance qui accélère à 2,2% cette année, portée notamment par la consommation privée (le gouvernement table sur une croissance de 1,7%). La croissance devrait ensuite décélérer autour de 1,8% sur la période 2019- 2020, ajoute l’agence de notation. Elle anticipe également de nouveaux progrès dans la consolidation des finances publiques, “à la suite des nettes améliorations observées en 2017” et dans les réformes permettant de développer la croissance. La dette à long terme de la France est notée “AA” par S&P depuis novembre 2013, assortie d’une perspective stable depuis octobre 2016. Pour justifier cette perspective stable, l’agence explique que “dans un contexte de croissance économique soutenue durant les deux années à venir”, elle s’attend à ce que le “gouvernement français continue de mettre en oeuvre son programme de mesures de réforme structurelle, budgétaire et économique”. Standard & Poor’s considère enfin qu’un relèvement de note pourrait intervenir si la croissance économique se développait encore, permettant une réduction du rapport de la dette au PIB, durablement et sensiblement et “au-delà de nos attentes”, ou si, “contrairement à nos prévisions”, les comptes courants de la France devaient dégager des excédents substantiels et durables, même avec l’accélération de la demande intérieure.

15 10 Lundi 9 avril 2018 Le Chiffre d’Affaires REGARD SUR LE MONDE Afrique du Sud Le procès pour corruption de l’ex-président Jacob Zuma renvoyé au 8 juin Voiture-bélier à Münster (Allemagne) Au moins trois morts et une vingtaine de blessés Le tribunal de Durban a annoncé, vendredi, que l’ex-président sud-africain Jacob Zuma répondra le 8 juin d’accusations de corruption lors de la signature, à la fin des années 1990, d’un contrat de vente d’armes avec le groupe français Thales. Le procès de l’ancien président sud-africain Jacob Zuma, accusé de corruption dans une affaire vieille de près de vingt ans, a été renvoyé, vendredi 6 avril, à l’issue d’une brève audience préliminaire, au 8 juin prochain. Arrivé au palais de justice détendu et souriant, deux mois à peine après avoir été contraint à la démission, l’ex président âgé de 75 ans n’est pas resté longtemps dans le box des accusés de la Haute Cour de Durban (nord-est) : à la demande de l’accusation et de la défense, le magistrat en charge du dossier, Themba Sishi, a immédiatement renvoyé l’affaire au 8 juin prochain, «une date provisoire». Japon À l’époque «ministre» provincial puis vice-président du pays, Jacob Zuma est soupçonné d’avoir touché près de 4 millions de rands de pots-de-vin, soit près de 280 000 euros, de la part du groupe français Thales à l’occasion d’un contrat d’armement de près de 4 milliards d’euros attribué en 1999. L’entreprise d’électronique et de défense est également poursuivie. Mis en cause dès 2003 Englué dans les scandales, Jacob Zuma a été contraint à la démission en février après un long bras de fer avec son propre parti, le Congrès national africain (ANC, au pouvoir). Son procès est attendu avec impatience par l’opposition et les ONG anticorruption, qui espèrent un verdict exemplaire. Jacob Zuma a été mis en cause dès 2003 dans ce dossier. Par deux fois, déjà, le parquet a engagé des poursuites contre lui puis les a annulées, la dernière fois en 2009, au gré de jugements toujours très controversés. Mais l’obstination du principal parti d’opposition, l’Alliance démocratique, et l’arrivée à la tête du pays, en février, de Cyril Ramaphosa, qui a fait de la lutte contre la corruption une de ses priorités, ont permis de la ressusciter. En mars dernier, Jacob Zuma a finalement été renvoyé devant le tribunal pour fraude, corruption et blanchiment. Une force chargée de défendre les îles revendiquées par la Chine Le Japon a lancé samedi sa première unité d’infanterie de marine, qui sera chargée de défendre les îles Senkaku en mer de Chine orientale, afin de contenir les ambitions de la Chine sur ces territoires. Le Japon a lancé samedi 7 avril sa première unité Allemagne d’infanterie de marine, qui sera chargée de défendre les îles que Tokyo et Pékin se disputent en mer de Chine orientale. Le Japon a longtemps été réticent à créer une unité de combat amphibie en raison de sa constitution pacifiste, adoptée en 1947, qui lui interdit d’utiliser la force pour régler ses différends internationaux. Mais la montée en puissance militaire de la Chine dans la région a changé la donne. «Défendre les îles est une tâche pressante» Basée à Sasebo, dans l’ouest de l’archipel, et forte de 2 100 soldats, la brigade amphibie des Forces d’autodéfense japonaises a été lancée au cours d’une cérémonie samedi, suivie d’un exercice conjoint avec des Marines américains. Elle sera responsable de défendre les îles inhabitées en mer de Chine orientale administrées par Tokyo mais revendiquées par Pékin et Taïwan, et de les reprendre en cas d’invasion. L’unité, qui atteindra à terme 3 000 hommes, sera équipée d’avions hybrides V-22 Osprey et de véhicules d’assaut amphibies. La demi-victoire de Carles Puigdemont En liberté conditionnelle depuis vendredi, l’ancien président catalan attend désormais la décision des juges allemands qui devront décider de l’extrader ou non vers Madrid. En déplacement à Berlin, Carles Puigdemont a déclaré samedi qu’il espérait à terme pouvoir rejoindre la Belgique où il s’est exilé. Carles Puigdemont, ex-président catalan : «Je vais essayer d’utiliser les circonstances pour continuer mon combat, ma lutte, pour défendre mes droits, et les droits collectifs du peuple catalan pour faire valoir leurs droits fondamentaux reconnus par les Nations Unies à savoir le droit à l’autodétermination». L’indépendantiste savoure une demi-victoire. Alors que la justice espagnole l’accuse de rébellion, les magistrats allemands n’ont pas retenu cette charge. Et, s’il est finalement extradé, ce sera pour détournements de fonds publics, au grand dam de Madrid. Inigo Mendez de Vigo, porte-parole du gouvernement espagnol : «M. Puigdemont est sous la juridiction allemande parce qu’il a fui la justice espagnole. Il attend une décision de la justice allemande qui a clairement indiqué qu’il n’est pas victime de persécution politique mais qu’il est un fugitif dans affaire pénale». En attendant d’y voir plus clair, les magistrats allemands ont demandé des compléments d’informations à la justice espagnole. Au volant d’une camionnette, un homme a foncé sur la foule, samedi après-midi à Münster, au nord-ouest de l’Allemagne (Rhénanie-du- Nord–Westphalie). Au moins trois personnes ont été tuées et une vingtaine de personnes ont été blessées, dont six seraient dans un état critique. Selon le quotidien Süddeutsche Zeitung, le conducteur, un Allemand de 49 ans, avait des antécédents psychiatriques. Son appartement a été fouillé. Herbert Reul, le ministre de l’Intérieur de Rhénanie-du-Nord/Westphalie, a déclaré en fin d’après-midi qu’il ne s’agirait pas d’un acte terroriste à caractère islamiste. Selon la chaîne n-tv, le conducteur de la camionnette avait récemment clamé son intention de se suicider et de le faire savoir au plus grand nombre de personnes possible. L’attaque s’est produite vers 15H30 dans le centre-ville à une heure très fréquentée où les terrasses étaient pleines et les commerces remplis de clients, en cette journée ensoleillée. «L’auteur des faits a foncé sur des terrasses de café et de restaurant sur une place du centre-ville», a indiqué une porte-parole de la police. Le conducteur s’est ensuite suicidé par balle a indiqué le porte-parole de la police. Les médias allemands ont d’abord évoqué une attaque de type islamiste mais cette piste a semble-t-il été peu à peu écartée. Brésil L’ex-président brésilien va se rendre à la justice Devant des milliers de supporteurs, l’ancien président brésilien Lula a finalement annoncé samedi qu’il allait purger sa peine de plus de 12 ans de prison pour corruption. «Je vais me conformer au mandat de dépôt», a déclaré Lula tout en réaffirmant son innocence. Luiz Inacio Lula da Silva aurait dû se rendre à la justice vendredi soir pour être incarcéré, mais l’exprésident a préféré rester dans son fief, près de Sao Paulo. Lula a de nouveau accusé le juge anticorruption Sergio Moro, qui a ordonné son arrestation, d’avoir menti dans l’affaire de corruption pour laquelle i a été condamné. Lula doit être incarcéré à Curitiba à 400 km au sud de Sao Paulo. Une cellule individuelle de 12m2 a été spécialement aménagée pour lui.

Algérie news quotidien national d'information
Page 01-4600CSEAREZKI - La Nouvelle République
Télécharger le Format PDF - Alger Hebdo.com
Page 01-4454csearezki - La Nouvelle République
Fr-24-08-2013 - Algérie news quotidien national d'information
énergie - Ministère de l'énergie et des mines
Page 01-4620 CSE - La Nouvelle République
Fr-18-04-2013 - Algérie news quotidien national d'information
Fr-27-05-2013 - Algérie news quotidien national d'information
Fr-27-05-2013 - Algérie news quotidien national d'information
Festival Vidéo des Écoles d’Art du Grand Est
Télécharger le programme - (ENSA) Dijon
Le curé de Butembo paraissait en voie d'être plébiscité - Le Soft ...
Bouteflika III, acte I - Jeune Afrique