Views
1 week ago

LCA-09042018

4 Lundi 9 avril 2018 Le

4 Lundi 9 avril 2018 Le Chiffre d’Affaires ACTUALITÉ 45 e session de la conférence de l’OAT au Caire Zemali expose la politique sociale de l’Algérie Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Mourad Zemali, prend part, à la tête d’une délégation composée de représentants des travailleurs et du patronat, aux travaux de la 45 e session de l’Organisation arabe du travail (OAT), qui se tient au Caire (Egypte) depuis hier jusqu’au 15 avril, a indiqué un communiqué du ministère du Travail. Au menu de cette session, ajoute la même source, figurent nombre de thèmes dont le rapport du directeur général du Bureau arabe de travail, Faiz Al Motairi, sur «la dynamique des marchés de travail arabes, les mutations et les processus d’évolution», outre deux autres points inscrits sur l’ordre du jour à savoir «la responsabilité sociale des entreprises du secteur privé» et «la productivité et son rôle dans l’amélioration de la compétitivité et la croissance». Lors de la plénière, le ministre a présenté un La Ligue des conseils arabes économiques et sociaux et instances similaires tiendra, en marge de la 45e session de l’Organisation arabe du travail (OAT) au Caire (Egypte) du 08 au 15 avril, une réunion de son assemblée générale à laquelle prendra part une délégation du Conseil national économique et social (Cnes) conduite par son secrétaire exposé sur la politique de l’Algérie en matière de promotion de l’emploi, de lutte contre le chômage, du renforcement des mécanismes de gestion, d’organisation du marché de travail ainsi que des efforts consentis pour promouvoir la protection sociale en faveur des travailleurs et des citoyens en général et la consécration du dialogue social en collaboration avec les partenaires de la tripartite, a précisé le communiqué. La session sera l’occasion de passer en revue un rapport sur les activités et les réalisations de l’OAT en 2017, outre la note du directeur du Bureau arabe de travail devant être présentée lors de la 107e session de la conférence internationale du travail qui se tiendra en juin prochain à Genève. Les participants à la 45 e session de la conférence de l’OAT examineront en plus les conclusions de la 37 e session de la commission des libertés syndicales, l’état d’avancement du contrat de travail arabe, le travail de la femme arabe, outre le projet du budget de l’OAT et le plan 2019- 2020 du Bureau arabe du travail, ses instituts et centres, ajoute la même source. Par ailleurs, le ministre aura des rencontres bilatérales avec ses homologues participant à cette session. A rappeler que la conférence de l’OAT, qui se tient chaque année, regroupe des représentants et des délégations des tripartites (gouvernementtravailleurs-patronat) des pays arabes pour discuter des questions relatives au monde du travail au vu des défis auxquels fait face la région aux fins d’une meilleure collaboration. Caire/OAT Réunion de la Ligue des conseils arabes économiques et sociaux général, Lakhdar Guenoune, a indiqué, samedi, un communiqué du Cnes. Cette réunion verra l’élection du nouveau président de la Ligue des conseils arabes économiques et sociaux et instances similaires et l’adoption de son plan d’action 2018-2019, a précisé la même source. Les travaux de la 45 e session de l’OAT porteront sur «la dynamique des marchés de travail arabes : les mutations et les processus d’évolution», a ajouté la même source soulignant que le Cnes participera lors de cette session avec une intervention sur «Le rôle des conseils arabes économiques et sociaux dans la consolidation et le renforcement des relations du travail pour un développement durable». La Ligue des conseils arabes économiques et sociaux et instances similaires a été créée en 2015 à Alger et le Cnes en avait assuré la présidence jusqu’en 2017. L’Algérie abrite le siège de La ligue et le secrétaire général du Cnes assure le poste de son secrétaire général. 21 e Salon du mobilier hospitalier à Oran Près de 6 000 visiteurs enregistrés Près de 6 000 visiteurs, entre praticiens, étudiants et opérateurs de l’industrie sanitaire, ont été enregistrés à la 21 e édition du Salon international du mobilier hospitalier et de l’équipement médical (Simem) qui a pris fin samedi à Oran au terme de quatre journées d’activités. «Cette affluence est à la mesure de la vocation de cette édition du Simem dédiée à la mise en valeur de l’industrie nationale dans le domaine de la santé», a indiqué, à l’APS, Amina Krimche, directrice de l’agence organisatrice de l’événement tenu au Centre des conventions Mohamed-Benahmed (CCO). Initiée sous le slogan : «Pour une modernisation continue du secteur de la santé», la rencontre a réuni 370 firmes issues de 27 pays, dont l’Algérie qui a pris part avec le plus grand nombre de sociétés (86) venues faire valoir la production nationale dans différents segments de la santé, a-t-elle précisé. L’engouement des professionnels ayant visité les stands a été orienté vers divers produits de fabrication locale, notamment les articles à usage unique (consommables), les réactifs de laboratoires, les instruments d’hygiène, les fauteuils roulants, les divans de consultation et autres équipements. Les acteurs de la santé et les étudiants ont également été conviés à des ateliers mettant en exergue l’intérêt des nouvelles technologies comme l’utilisation du laser dans le traitement du tissu dentaire. La rencontre a aussi vu la participation de la Société algérienne de médecine générale (Samg) représentée par le Dr Amine Mekhatria qui s’est félicité de cette édition dans la mesure où elle a permis aux praticiens de s’enquérir de l’agenda élaboré par son organisation dans le cadre de la formation continue. Garderies d’enfants Vers un nouveau cahier des charges pour leur amélioration La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Ghania Eddalia, a fait état, ce week-end à Alger, d’un projet de révision du décret exécutif fixant les conditions de création, d’organisation, de fonctionnement et de contrôle des établissements et des centres d’accueil de la petite enfance en ce qui concerne le cahier des charges en vue d’améliorer la performance de ces structures. Présidant l’ouverture d’une journée d’information à l’occasion de la Journée mondiale de la santé, Mme Eddalia a précisé que le décret exécutif fixant les conditions de création, d›organisation, de fonctionnement et de contrôle des établissements et des centres d›accueil de la petite enfance sera réexaminé pour «revoir le cahier des charges et déterminer le profil des personnes qualifiées à ouvrir ces établissements en vue d’en améliorer la performance». Affirmant que les garderies et les jardins d’enfants «sont soumis à des contrôles périodiques et inopinés pour s’assurer de leur conformité au cahier des charges et s’enquérir des conditions de leur fonctionnement», la ministre a indiqué que «les mesures nécessaires sont prises lorsque des dépassements sont constatés et qu’ils peuvent aller jusqu’à la fermeture». A ce propos, la ministre a appelé les parents à signaler à la direction de wilaya de l’action sociale tout dépassement ou non respect des conditions de travail par les établissements d’accueil de la petite enfance. Evoquant les efforts consentis par le secteur en termes de prestations sanitaires et psychologiques au profit des catégories vulnérables, Mme Eddalia a fait état de l’existence de 269 cellules de proximité de solidarité à travers le territoire national composées d’équipes pluridisciplinaires de 122 médecins, 240 psychologues, 248 sociologues et 220 assistants sociaux. Ces cellules de proximité, relevant de l’Agence de développement social, interviennent même en zones isolées pour prendre en charge les préoccupations des citoyens en situation difficile ou nécessitant un accompagnement sanitaire, psychologique et social, a indiqué Mme Eddalia, ajoutant que le rôle du médecin au niveau de la cellule de proximité étant complémentaire à celui du médecin des services de santé. Dans ce cadre, la première responsable du secteur a affirmé que l’Agence de développement social contribue au renforcement des prestations de santé à travers plus de 158 cliniques de proximité, soulignant que l’Algérie a réalisé «un progrès notable en termes de suivi sanitaire et dans la majorité des indicateurs de santé à travers la politique nationale de santé (constructions de structures, formation des cadres médicaux et paramédicaux, généralisation des soins préventifs, vaccination, propreté de l’environnement, protection de la maternité et de l’enfance, santé scolaire et médecine du travail). Par ailleurs, la ministre a fait état «d’une baisse de 4% du taux de mortalité infantile de moins d’une année en 2016 par rapport à 2015».

5 Lundi 9 avril 2018 Le Chiffre d’Affaires ACTUALITÉ Visite aujourd’hui du Président Bouteflika à Alger Une sortie à haute valeur symbolique L’annonce de la visite du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, dans certains lieux de la capitale aujourd’hui, selon des medias proches de la Présidence, sera certainement très attendue aussi bien par les observateurs de la scène politique nationale, que par les politiques eux-mêmes. Le Président est annoncé pour visiter notamment le métro d’Alger et la Mosquée Ketchaoua. Par Réda Hadi Cette visite se veut être plus que symbolique, car le président de la République n’a pas été vu en public depuis les élections locales. Une visite qui a suscité, aussi comme à nos habitudes, à un ravalement complet des rues du parcours présidentiel. Les préparatifs vont bon train, et les communes concernées par cette visite ont refait le toilettage nécessaire. Un lifting sous la supervision du wali qui s’est déplacé au métro d’Alger pour voir où en sont les travaux. Une inspection faite en compagnie du ministre des Travaux publics et des Transports Abdelghani Zaâlane. Il en est de même pour la Mosquée Ketchaoua, récemment inaugurée. Une visite hautement stratégique… Au-delà des apparats de cette visite, beaucoup s’accordent à dire que celle-ci est une manière, claire de la Présidence de la République de signifier que Bouteflika est en bonne santé et que c’est vraiment lui qui tient les rênes du pays. Contrairement à la rumeur qui le donnait impotent et le déchaînement sur les réseaux sociaux qui l’ont «éloigné» du pouvoir, cette présence sur les lieux publics est une signification on ne peut plus clair sur l’état de santé du Président. Sinon comment interpréter la volonté du FLN de le désigner comme candidat unique à la prochaine présidentielle ? Les membres de cette formation politique seraient-ils devenus subitement fous, au point de vouloir présenter un candidat impotent ? Il serait en effet peu probable que cela soit le cas. Dans les couloirs, au siège de ce parti, la proposition n’étonne personne et l’acquiescement est pratiquement unanime. Sous couvert d’anonymat, un membre de cette formation, estime, que l’on ne demande pas à un candidat à la présidentielle de rivaliser avec Usain Bolt, mais d’avoir des idées et surtout d’aimer son pays. Alors qu’il soit assis ou debout, c’est juste une question de forme. Pour d’autres observateurs, il est aussi question à travers cette visite, d’affirmer prestement la présence du Président à son poste. Pour les gens du peuple, c’est une opération de Com bien menée, mais qui a le mérite surtout de tirer les choses au clair et d’éclaircir une situation pour le moins sujette à polémique. A la Place des Martyrs, si les avis restent partagés en raison des obédiences politiques, tous estiment qu’il était temps que le Président réponde aux vœux de ceux qui l’ont élu de marquer sa présence physique, et de répondre à leurs interrogations. FLN Ould-Abbès plaide pour un cinquième mandat du Président Bouteflika Le secrétaire général du FLN, Djamel Ould-Abbès, a déclaré, samedi devant la commission de coordination, que tous les militants du parti et ses sympathisants souhaitent que le président de la République poursuive sa mission à la tête de l’Etat. Le patron du FLN a plaidé ouvertement pour un cinquième mandat au profit d’Abdelaziz Bouteflika. «J’assume mes responsabilités en tant que porte-parole du parti en disant que toute la base militante exprime le vœu que le président de la République puisse poursuivre sa mission. Les citoyens insistent à ce qu’il continue à diriger le pays. Nous souhaitons que sa réponse soit positive», a- t-il indiqué en présence du secrétaire général de la Présidence, Hebba Okbi et les ministres en poste. Toutefois, selon lui, «le dernier mot revient au chef de l’Etat». Ould- Abbès a tenu à préciser que Bouteflika a consacré sa vie et sa santé pour ce pays. D’où l’importance de lui reconnaître ses multiples réalisations. Après avoir présenté le rapport de la commission de rédaction du document concernant les réalisations du président de la République, Ould-Abbès a fait savoir qu’une autre réunion interviendra dans deux semaines afin d’apporter les dernières retouches. Il a expliqué qu’avant sa présentation au chef de l’Etat, il sera approuvé par le comité central devant se réunir en session ordinaire avant le mois sacré du Ramadhan. Conseil de la nation Présentation en plénière du projet de texte de règlement budgétaire 2015 Le projet de texte portant règlement budgétaire de l’exercice 2015 a été présenté, dimanche, par le ministre des Finances, Abderrahmane Raouya, lors d’une session plénière du Conseil de la nation, présidée par Abdelkader Bensalah, président de cette institution parlementaire. Consacrant le principe du contrôle du législatif sur l’exécutif, ce projet de texte fait ressortir les conditions d’exécution du budget général de l’Etat de l’année 2015 ainsi que l’état d’exécution effective des crédits sur la même année. Sur l’année 2015, les recettes budgétaires effectives ont été de 4 563,8 milliards (mds) de dinars, soit 389 mds de moins que le montant prévu. Pour rappel, la loi de finances complémentaire de 2015 avait prévu un montant de 4 952,7 mds de DA de recettes budgétaires composées de 3 230 mds au titre des ressources ordinaires et de 1 722,94 mds au titre de la fiscalité pétrolière budgétisée. Concernant le recouvrement global effectif de la fiscalité pétrolière, il a été de 2 278,3 mds de DA affectés à hauteur de 1 722,94 mds au budget de l’Etat (75,62%), de 552,2 mds (24,4%) au Fonds de régulation des recettes (FRR) et de 3,2 mds à Alnaft (0,14%). Les dépenses budgétaires exécutées au titre de 2015 ont atteint un montant de 7 424,3 mds de DA avec 4 660,3 mds au titre des dépenses de fonctionnement et 2 589,02 mds au titre de l’équipement. Quant aux dépenses budgétaires imprévues, elles ont été de 175 mds de DA. Pour l’année 2015, le solde débiteur dégagé par les comptes spéciaux du Trésor s’est élevé à 3 776,1 mds de dinars. Le solde exécution de la loi de finances de l’exercice 2015 a présenté un déficit de trésorerie de 6 372,25 mds de DA. L’encours de la dette publique a augmenté à 1 407,18 milliards de DA à la fin 2015 (contre 1 266 milliards à fin 2014) se répartissant entre 1 380,8 milliards de DA pour la dette interne et 26,38 milliards de DA pour la dette externe (contre-valeur de 246,64 millions de dollars au taux de change du 29 décembre 2015). Le taux de croissance économique en 2015 s’est situé à 3,8%, soit au même niveau que celui réalisé en 2014, et ce, tel que prévu dans la loi de finances complémentaire 2015 (LFC 2015). En termes de valeur, le Produit intérieur brut (PIB) nominal en 2015 a été de 16 591,9 mds de DA, en baisse par rapport à celui prévu par la LFC 2015 (18 255,5 mds de DA). Ce repli se justifie par la baisse des prix à l’exportation des produits des hydrocarbures. Le taux d’inflation enregistré en 2015 s’est établi à 4,8% contre 3% et 4% prévus respectivement dans la LF initiale 2015 et la LFC 2015.

Télécharger le Format PDF - Alger Hebdo.com
Page 01-4600CSEAREZKI - La Nouvelle République
Algérie news quotidien national d'information
Page 01-4454csearezki - La Nouvelle République
Fr-24-08-2013 - Algérie news quotidien national d'information
énergie - Ministère de l'énergie et des mines
Page 01-4620 CSE - La Nouvelle République
Fr-18-04-2013 - Algérie news quotidien national d'information
Télécharger le programme - (ENSA) Dijon
Le curé de Butembo paraissait en voie d'être plébiscité - Le Soft ...
Bouteflika III, acte I - Jeune Afrique
Fr-27-05-2013 - Algérie news quotidien national d'information
Fr-27-05-2013 - Algérie news quotidien national d'information
Festival Vidéo des Écoles d’Art du Grand Est