Views
3 months ago

revue_presse_fevrier_2018

Date : JAN/FEV 18 Page

Date : JAN/FEV 18 Page de l'article : p.21-22 Pays : France Périodicité : Bimestriel Page 2/2 ncame, il n'y en a plus du tout, il y avait des ASA, ça ne fonctionnait pas bien, maîs ça fonctionnait , aujourd'hui il n'y a plus rien, ça fonctionne nettement mieux, il n'y a plus rien ' Ceux qui doivent les remplacer ne font pas leur boulot, ou ils le font maîs pas au même prix O n n e parle pas de la même chose • le frelon asiatique, il est partout en France maintenant, pour les quèlques départements qui ne l'ont pas encore vu, attendez-vous a le voir derrière la maison ' il est • Aethina tumida, il est en Italie et un jour il va monter du fond de la botte, on va se le prendre en pleine figure, il faut qu'on soit prêt ' • l'environnement, il est de plus en plus degrade, les champs sont de plus en plus grands, donc on nous enleve les haies, le seul endroit ou nos abeilles butinaient encore Tout ça pose des problèmes a nos colonies II faut qu'on se regroupe Dans Albert Delamarche, President de la commission apicole de GDS France, President de la section apicole de GDS Bretagne. ce decor hostile a l'apiculture, l'apiculture n'a pas les moyens de ses divisions Elle doit se regrouper Quand on voit l'engouement suscite par le Congres de Rennes - aujourd'hui on attend plus de 700 congressistes, et les conferences seront projetées dans un deuxieme amphitheâtre il n'y a pas a dire, ce Congres, tout le monde veut le voir et le voir fonctionner S'il vous plaît, mettons de côte nos ego ridicules et sauvons l'abeille ' Bon congres a tous ' Tous droits réservés à l'éditeur GDSBRETAGNE 2873663500501

Date : JAN/FEV 18 Page de l'article : p.43-45 Pays : France Périodicité : Bimestriel Page 1/3 Actualites La mise en place de POMAA débute dans deux régions Un Observatoire des Mortalités et des Affaiblissements de l'Abeille mellifère (OMAA) vient d'être mis en place en régions Bretagne et Pa>s de la Loire dans le cadre d'une phase expérimentale qui se tiendra jusqu'au 31 juillet 2019. Les objectifs de l'OMAA sont de mieux recenser les événements de santé observés dans les ruchers de la région Les données collectées feront l'objet d'une analyse globale permettant de caractériser l'état de santé du cheptel apicole et d'émettre des alertes en cas de recrudescence dans le temps et/ou dans l'espace de troubles anormaux. Ce dispositif devrait contribuer à la compréhension des affaiblissements et des mortalités, tant à l'échelle individuelle que collective. Cet observatoire, financé par l'État et élaboré dans le cadre de la Plateforme nationale de surveillance épidémiologique en santé animale, permettra de simplifier et de standardiser la procédure de déclaration et de réponse fournie aux apiculteurs lorsque des événements de santé sont observés dans les ruchers Un guichet unique régional est mis en place pour l'ensemble des troubles avec un numéro d'appel unique. Ainsi, tout apiculteur constatant une mortalité ou un affaiblissement de ses colonies sur un de ses ruchers localisé en Bretagne ou en Pays de la Loire (quels que soient l'événement de santé et le nombre de colonies touchées) est invité à le déclarer au guichet unique régional. • En Bretagne : par téléphone, au numéro suivant : 02 44 84 68 84, ou par mail : declaration-omaa@gtv-bretagne org • En Pays de la Loire : par téléphone, au numéro suivant : 02 41 69 80 69. Tout au long de l'année, un vétérinaire diplôme en « Apiculture - Pathologie apicole » réceptionne et enregistre les déclarations pour l'OMAA et répond aux Tous droits réservés à l'éditeur GDSBRETAGNE 3873663500524