Views
4 months ago

revue_presse_fevrier_2018

SILLAGE Pays : France

SILLAGE Pays : France Périodicité : Mensuel Date : FEV 18 Page 1/1 Grippe aviaire Des mesures de prévention Éleveurs professionnels de volaille mais aussi propriétaires de volailles domestiques doivent se préserver de tout risque d'apparition de foyers de grippe aviaire. La période hivernale, avec le passage d'oiseaux migrateurs, s'avère particulièrement à risque. Si vous possédez des volailles domestiques (poules pondeuses, oiseaux d'ornement en extérieur...), il est impératif de s'en remettre à des règles strictes de prévention. Si votre commune passe en risque modéré ou élevé (signalé par arrêté ministériel affiché en mairie ou annonce par les médias), les mesures suivantes sont obligatoires: mise en place de mesures de biosécurité su r l'ensemble des élevages professionnels et confinement des volailles de plein air (sauf dérogation), et confinement obligatoire sans dérogation possible pour les volailles des particuliers. Il est également conseillé de prévoir un bâtiment fermé pour les confiner, ou un parcours grillagé de toutes parts, pour éviter le contact avec les oiseaux sauvages en période d'alerte. www.gds-bretagne.fr Tous droits réservés à l'éditeur GDSBRETAGNE 2825453500505

Pays : France Périodicité : Parution Irrégulière OJD : 6500 Date : 16 FEV 18 Page de l'article : p.10 Journaliste : Claire Le Clève Page 1/1 Pierrick Le Labourier Président de La section avicole du GDS Bretagne "Penser consbammenb biosécuribé" Le 5 Février dernier, la détection de trois cas d'InPIuenza aviaire Paiblemenb pathogène, H5N3, était révélée dans le Morbihan, premier département avicole de France. S'en suivaient l'euthanasie des 25 000 canards puis la désinPection programmée des trois exploitations touchées. Outre les mesures de protection réglementaire ordonnées, restent celles de prévention, détaillées dans le plan de biosécurité auprès de chaque aviculteur qui s'y est Pormé et que tout intervenant se doit de respecter: Un point de vigilance pour Pierrick Le Labourier; éleveur de dindes à Plumelec (56), président de la section avicole du GDS Bretagne. En jeu, les conséquences sur la commercialisation des produits avicoles bretons à l'expert qui dépendent des exigences sanitaires des pays clients. Propos recueillis par Claire Le elève —> Quelle est votre réaction sur les trois cas d'Influenza aviaire (IA) faiblement pathogène détectés dans le Morbihan ? Pierrick Le Labourier. Cela fait 18 ans que l'Europe est régulièrement confrontée a ce problème ll faut rappeler que la mise en évidence de ces trois cas n'est pas étonnante Après des épisodes de IA hautement pathogène dans le Sud Ouest, un plan de surveillance s'est mis en place pour la filière palmipèdes gras et plein air Cela comporte une obligation de contrôle de tous les animaux prêts à gaver dix jours avant transfert vers les ateliers de gavages Cet hiver, la France n'a pas déclare de cas hautement pathogènes maîs détecte des cas faiblement pathogènes (FR) Avec ce plan de contrôle, il n'est pas étonnant d'en trouver car on les cherche i Nous ne sommes pas surpris même si e est la première fois qu Influenza aviaire FR est mise en évidence en Bretagne Ce qui justifie les mesures mises en œuvre et l'euthanasie puis la destruction en equarnssage des 25 DOO canards ll y a 130 éleveurs en Bretagne dans cette filiere Qu'il y ait trois éleveurs touches en même temps pose questions Une enquête épidémiologique est en cour, il y a des enregistrements, des preuves qui devront être apportées... —> Quelles préconisations sont à rappeler en matière de prévention ? P. L. L. Tous les delenteurs de volailles a titre commercial doivent avoir suivi une formation a la biosécunté depuis 2016 Les éleveurs sont appelés à mettre en œuvre ce plan de biosecunté connu L'idée, c'est de se protéger de ce qui arrive sur l'exploitation par roues, par bottes et par pattes, qu elles soient deux ou quatre ! Ce sont des barrières, un plan de circulation dans l'élevage, la desinfection des vehicules qui rentrent, y compris ceux de l'éleveur, son tracteur ou son telescopique C'est l'application scrupuleuse du sas sanitaire on limite les visiteurs, on ne fréquente pas les zones humides, on porte une attention scrupuleuse au stockage de la litière, on la rentre ou on la bâche, on met à l'abri les systèmes d'alimentation Nous avons ce virus en Bretagne, soyons vigilants, appliquons ' J attire aussi I attention sur les prestataires Ils peuvent être des vecteurs du virus Attention aux interventions en cours de lots I ll faut changer ses habitudes, penser constamment biosecunté En matiere sanitaire, si l'un n'applique pas, c'est tout le monde qui trinque —> Quelles conséquences peut-on craindre sur les marchés ? P. L. L. C'est un dossier sanitaire de catégorie un Ila un impact sur les qualifications sanitaires et nous fait perdre, durant un mois, la mention sanitaire indemne de toute forme d'Influenza aviaire acquise depuis octobre 2017 Nous exportons 50 % de notre foie gras Le Japon, gros importateur (56 % de la valeur exportée] a déjà fermé ses frontières au foie gras breton ll faut rappeler qu entre 2015 et 2017, la France a perdu plus du tiers de sa production, passant de 36 millions de canards gras a 23 millions l'an passe Cela impacte donc la filiere foie gras et ses 120 éleveurs bretons maîs aussi les autres productions avicoles Car des pays nous ont mis sous embargo, bloquant des produits non-cuits, les volailles crues congelées, les poules de reformes, les œufs a couver D autres acceptent la régionalisation des mesures sanitaires et vont continuer a acheter en France N'oublions pas qu'entre la génétique, la production de foie gras, celle de volaille congelée, les œufs, etc , le chiffre d'affaires de la filière avicole francaise atteignait dix millions d'euros par semaine avant les épisodes d'Influenza aviaire Nous subissons un manque à gagner très important supporté par toute la filiere Tous droits réservés à l'éditeur GDSBRETAGNE 7911263500509