Views
1 week ago

LCA-10042018

02 Mardi 10 avril 2018

02 Mardi 10 avril 2018 Le Chiffre d’Affaires Le Chiffre d’Affaires Edité par SARL Art of Advertising 92 rue Sylvain Fourastier - El-Mouradia ALGER CB N° : 1130000416-95 N° Imt.Fisc. : 000416279045535 RC N° : 0968264 B 04 N° Article : 16272951011 Capital Social: 5 000 000,00 DA Tél/Fax: 021 69 64 83 Mob. 0661 412 576 acm_communication@yahoo.fr Directrice de publication / Gérante: CHAFIKA LARBAOUI Rédaction: 92 rue Sylvain Fourastier El-Mouradia - ALGER Tél / Fax: 021 69 64 63 021 69 64 83 e-mail: redactionlca@gmail.com acm_communication@yahoo.fr Publicité: ANEP 1 Avenue Pasteur - Alger Tél: 021 737 678 / 737 128 Impression: SIA Alger Distribution: SARL Art of Advertising Les manuscrits, photographies ou tout autre document et illustration adressés ou remis à la rédaction ne seront pas rendus et ne feront l’objet d’aucune réclamation. Reproduction interdite de tous les articles sauf accord de la rédaction. ACTUALITÉ 42,4 LE CHIFFRE DU JOUR millions d’habitants recensés en Algérie, selon les derniers sondages. Le chiffre a été révélé hier par Ouali Amar, le directeur de la population au ministère de la Santé. DÉCLARATION DU JOUR Houda-Imane Faraoun, ministre de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique «L’encadrement du e-commerce est une priorité pour le gouvernement. Le nouveau projet de loi exige aux opérateurs économiques d’être inscrits au fichier national du commerce électronique et possédant une plateforme électronique localisée pour exercer cette activité» L’INFO Lutte contre le financement du terrorisme en Afrique L’Algérie pour une «stratégie cohérente» L’Algérie, qui a abrité, hier, une réunion internationale sur la lutte contre le financement du terrorisme en Afrique, a plaidé, par le biais de son ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, pour la mise en place en Afrique d’une «stratégie cohérente» de lutte contre le financement du terrorisme dans ses différentes dimensions. Lors de son allocution d’ouverture, M. Messahel a souligné que : «L’Afrique a besoin de mettre en place une stratégie cohérente de lutte contre le financement du terrorisme dans ses différentes dimensions, y compris par l’intégration du rôle déterminant du développement économique et social, la modernisation des économies, l’encouragement de la transparence et la promotion de la bonne gouvernance». Relevant l’importance de cette réunion de haut niveau qui est une opportunité pour mieux connaître la nature et l’ampleur de la menace représentée par la disponibilité de toutes ces sources de financement du terrorisme, M. Messahel a fait état d’«un besoin partagé d’une meilleure connaissance de l’évolution et de la mutation de ces sources en Afrique, en particulier au regard d’un contexte régional marqué par l’extension des espaces touchés par cette menace et par l’aggravation des risques que celle-ci fait peser sur la paix, la stabilité et la sécurité de nombreux pays en Afrique et dans le monde». Le ministre des AE a souligné, également, «un besoin certain de cerner davantage l’évolution permanente des méthodes, mécanismes, procédés et canaux utilisés autant par les groupes terroristes que les groupes criminels pour déplacer et faire circuler leur argent». Il s’agit, également, a-t-il soutenu, de la «nécessité d’évaluer ensemble l’efficacité, à la fois, des stratégies mises en œuvre à ce jour pour lutter contre le financement de ce fléau, et du cadre normatif et des instruments internationaux, régionaux et nationaux dont disposent actuellement les pays africains et la communauté internationale pour lutter contre le financement du terrorisme». Une photo pour le dire L’occupant israélien passé maître dans l’assassinat d’enfants… Jordanie Les assemblées annuelles des institutions financières arabes en avril à Amman Les travaux des assemblées annuelles des institutions financières arabes se dérouleront les 10 et 11 avril en cours à Amman (Jordanie), avec la participation du ministre des Finances, Abderrahmane Raouya, a indiqué, dimanche, son département ministériel dans un communiqué. Accompagné d’une délégation de son ministère, M. Raouya présidera, à cette occasion, la 41 e session du Conseil des gouverneurs du Fonds monétaire arabe (FMA). En marge de ces assemblées, le ministre participera à la 9e réunion du Conseil des ministres arabes des Finances, créé lors du sommet des chefs d’Etat arabes sur le développement économique et social arabe. MDN Séminaire national à Alger sur le service national Un séminaire national sous le thème «Le service national, 50 ans de réalisations» a été organisé, lundi au Cercle national de l’armée à Béni Messous à Alger, par la direction du service national du ministère de la Défense nationale (MDN), et ce, dans le cadre des festivités commémoratives du 50 e anniversaire de l’institution du service national, indique un communiqué du MDN. Présidés par le général-major Mohamed-Saleh Benbicha, directeur du service national au MDN, au nom du général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), les travaux du séminaire ont enregistré la présence de cadres de l’ANP et de représentants de plusieurs ministères et organismes civils, note la même source. Oran Plus de 300 participants attendus au Forum de l’entrepreneuriat vert Plus de 300 participants parmi les acteurs scientifiques, économiques et associatifs de l’environnement sont attendus au Forum de l’entrepreneuriat vert (Feval) prévu du 12 au 14 avril prochains au Centre des conventions d’Oran Mohamed- Benahmed (CCO), a-t-on appris dimanche des organisateurs. «Cette première édition du Feval réunira plus de 300 participants entre membres de clubs scientifiques, experts économiques et cadres du mouvement associatif dédiés à l’économie verte», a précisé, à l’APS, Hassan Rachedi, président du comité d’organisation «Cet événement ambitionne de faire, dans une démarche inclusive, un état des lieux sur les thématiques de l’économie circulaire, la valorisation des déchets, les énergies renouvelables, l’éco-construction et l’urbanisme durable», a expliqué M. Rachedi, également président de l’Association pour la promotion de l’entrepreneuriat et de l’innovation (Aspein). Parc zoologique et d`attraction de Ben Aknoun 60 milliards de DA pour sa réhabilitation Un investissement de 59 milliards de dinars a été engagé pour la réhabilitation et la modernisation du parc zoologique et d`attraction de Ben Aknoun (Alger), a indiqué, dimanche à Alger, le PDG de la Société d’investissement hôtelière (SIH), Hamid Melzi. «Ce projet a été approuvé par le gouvernement et validé par le Conseil des participations de l’Etat. Les travaux ont été lancés il y a une semaine pour un délai de réalisation de 30 mois», a précisé M. Melzi lors d’une conférence de presse.

10 03 Mardi 10 avril 2018 Le Chiffre d’Affaires ACTUALITÉ Agroalimentaire et arrêt des importations Les activités au ralenti… L’édition 2018 de Djazagro, qui s’est ouverte hier au Palais des expositions de la Safex (Alger), a confirmé les potentialités du marché algérien, qui demeurent dans certains créneaux encore en friche. Il s’agit principalement de l’agroalimentaire qui est un secteur en pleine expansion, de l’avis général de tous les exposants. Ce secteur bien que naissant représente, selon des exposants étrangers, pas moins de 10 milliards de dollars par an. Un pactole que les entreprises présentes tentent de conquérir. Cette filière représente, avec tous les segments annexes, des milliers d’emplois qu’il est pour le moment difficile à chiffrer précisément. Par Réda Hadi Qu’il s agisse de la production même de produits alimentaires ou des secteurs annexes tels que l’agriculture, l’emballage, les produits sanitaires d’entretien et de désinfection, de la boulangerie ou des équipements y afférents, tous s’accordent à dire que l’arrêt des importations de certains produits, s’il n’a pas fait cesser leurs activités, les a tout de même freinées. Ce sont particulièrement les producteurs d’emballage en pack qui en ont le plus souffert. En effet, la brique en carton avant d’être conditionnée, doit être traitée avec un pyroxyde adapté. Or, ce produit figure sur la liste des articles interdits à l’importation. Ce qui a provoqué l’arrêt de production pour le lait par exemple durant plusieurs jours. Si tous sont d’accord pour contenir les importations, ils soulignent surtout que cela ne doit pas se faire au détriment de la production avec toutes les pertes désastreuses que cela induit. Bien évidemment, le Salon de Djazagro s’il a réussi de faire tisser des liens, de nouer des contacts, il a permis aussi de mettre à jour des problèmes. Des problèmes de technicité et de main-d’œuvre. Certains exposants se sont plaints de la formation professionnelle qui ne suit pas exactement les besoins actuels. Pour eux, elle est en décalage avec les besoins réels des patrons. Dans l’agroalimentaire, des industriels spécialisés dans la désinfection reconnaissent aussi que leur secteur est porteur, mais qu’il arrive à saturation. S’il n’est pas considéré encore comme une niche, ils se plaignent néanmoins du manque d’étude de faisabilité, entre autres. Un industriel algéroturc souligne de son côté, Une hausse prévue de la demande en électricité cet été Sonelgaz s’y prépare La demande en matière d’énergie électrique durant la période de pointe coïncidant avec la saison estivale de l’année 2018 devrait atteindre 15 800 MGW, en hausse par rapport à la même période de l’année 2017 (14 250 MGW), a indiqué, dimanche à Aïn Defla, le PDG du groupe Sonelgaz, Mohamed Arkab. Cette situation exige le redoublement des efforts de la part de Sonelgaz afin de faire en sorte qu’il n y ait pas ou peu de coupures, a souligné Arkab au cours d’une réunion de travail tenue au siège de la wilaya à la fin de sa visite d’inspection, faisant état du rajout, durant la période considérée, de 1 500 MGW au volume de la production annuelle estimée à 18 000 MGW. Faisant remarquer que 20 à 25% de la production annuelle d’électricité sert de réserve à laquelle il est recouru lorsque la nécessité s’impose, il a noté que la rationalisation de l’utilisation de l’électricité pourrait contribuer à économiser de grosses sommes d’argent. D’aucuns ignorent que Sonelgaz investit quelque 3 milliards de dollars par an, un effort qui sera certainement davantage rentabilisé si le gaspillage de l’électricité n’avait pas atteint les proportions que tout un chacun connaît, a-t-il assuré. la nécessité d’organiser et de canaliser ce mouvement économique de la libre entreprise. Assurément, selon ses dires, les hommes d’affaires algériens ne sont pas très exigeants quant à la qualité. Pour lui, ce qui importe le plus, ce sont les prix. Cependant, cette tendance est en train de changer avec la venue de nouveaux patrons jeunes et diplômés surtout. Ces nouveaux patrons savent de quoi ils parlent et connaissent parfaitement leur besoin et le produit qui leur est proposé. Le business change de main et c’est tant mieux pour l’Algérie. Toutefois, ceci n’occulte nullement les problèmes liés à ce secteur. Un secteur qui reste dépendant à plus de 80% des importations. A titre d’exemple, un nouvel arrivant sur le marché de la mayonnaise, ketch up et moutarde, conditionne ses produits avec un emballage en verre venu du Maroc. Une aberration pour lui, sachant que nous avons des entreprises qui fabriquent du verre. Cependant, selon ses propos, les entreprises algériennes se complaisent dans leurs habitudes, et ne possèdent pas les capacités techniques et matérielles pour fabriquer un simple bocal avec une fermeture hermétique. Au gré des allées de ce salon, tous les exposants proposent des machines ou autres produits en l’état, aptes à être importés. De toutes les conversations que nous avons eues, toutes versaient vers les questions commerciales jamais industrielles. Se pose alors la question fondamentale du sens d’un tel salon, sachant que toutes les transactions qui s’y déroulent, n’ont aucune plus value pour l’Algérie, et sachant encore que les importations étant interdites, aucun exposant n’a confirmé quelque perspective de partenariat. Djazagro, pour cette édition, a réuni 700 exposants de 32 pays dans 5 secteurs : Process et conditionnement, boulangerie, pâtisserie, produits alimentaires et boissons, ingrédients et restaurations. Dans une ambiance festive Bouteflika inaugure la mosquée de Ketchaoua et l’extension du métro Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a procédé, hier lors d’une visite à Alger, à l’inauguration de deux grands projets importants. Le premier concerne l’inauguration de deux extensions de la ligne de métro d’Alger (Place des Martyrs et Aïn Naâdja). En effet, le Président Bouteflika a assisté à cette occasion à une projection-vidéo au cours de laquelle des explications plus détaillées lui ont été fournies sur les différentes étapes de réalisation de ce projet. L’entrée en service de cette nouvelle ligne, considérée comme un projet stratégique pour le transport urbain dans la capitale, permettra d’augmenter le nombre de voyageurs à 200 000 par jour. Notons que cette extension est la seconde après celle de 2015 qui avait touché Hai El-Badr-El Harrach. La cérémonie d’inauguration s’est déroulée en présence du ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, du ministre des Travaux publics et des Transports, Abdelghani Zaâlane, du ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar, du ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aïssa, du ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, et du wali d’Alger, Abdelkader Zoukh. Poursuivant sa visite dans la capitale, le Président Bouteflika a procédé également, à l’inauguration de la mosquée de Ketchaoua, un monument historique datant du XVe siècle qui vient de subir une opération de réfection et de rénovation. Située à l’entrée de La Casbah, la mosquée de Ketchaoua est considérée comme un monument historique classé au patrimoine culturel mondial de l’Unesco. Fermée en 2008 après sa dégradation suite au séisme qui a frappé Alger et ses environs en mai 2003, la mosquée a connu des travaux de rénovation et de restauration confiés à l’Agence turque de la coordination et de la coopération (Tika) avec l’apport d’entreprises et d’archéologues algériens, en vertu de l’accord signé en septembre 2013 par les autorités algérienne et turque et qui a permis à l’Algérie de bénéficier de l’expérience turque en matière de restauration des sites historiques et de former des cadres algériens. Il est à noter qu’un accueil populaire chaleureux a été réservé au président de la République, Abdelaziz Bouteflika. Au niveau de la Place Ibn Badis où se situe la mosquée historique de Ketchaoua, le président de la République a eu droit à des salves de baroud et des youyous. Le chef de l’Etat n’a pas manqué, quant à lui, de saluer les citoyens, venus nombreux lui exprimer leurs sentiments de gratitude et de reconnaissance pour tous les efforts qu’il a Ph:yacine.Radji consentis pour le développement national et le retour de la paix et de la sécurité dans le pays. Tout le long du Boulevard Zighoud Youcef, longeant le front de mer et qui donne sur la somptueuse Baie d’Alger, des étendards frappés des couleurs nationales étaient déployés sur les devantures des bâtiments ainsi que des posters géants à l’effigie du Président Bouteflika. S R.

Télécharger le Format PDF - Alger Hebdo.com
Algérie news quotidien national d'information
Alger - La Nouvelle République
Mise en page 1 - Algérie news quotidien national d'information
Page 01-4610csearezki - La Nouvelle République
Page 01-4600CSEAREZKI - La Nouvelle République
Mise en page 1 - Algérie news quotidien national d'information
Page 05-4591 cse rachid - La Nouvelle République
actuel - La Nouvelle République
Page 01-4039 Braham - La Nouvelle République
Fr-24-08-2013 - Algérie news quotidien national d'information
Page 01-4471CSEAREZKI - La Nouvelle République
Page 01-4620 CSE - La Nouvelle République
Fr-18-04-2013 - Algérie news quotidien national d'information
La Compagnie d'Ostende : un exemple d'énergie nationale
Mémoires de la Société nationale des antiquaires de France
Télécharger Solidaires n°29, avril 2007 - Pep
Avril 2009 - Société Nationale d'Horticulture de France
Mémoires de la Société nationale des antiquaires de France
L’OUTRE-MER