Views
5 months ago

PCDR diagnostic approuve College

4.1 Cadre géologique et

4.1 Cadre géologique et pédologique 4.1.1 Géologie La commune de Wanze se situe dans la Hesbaye liégeoise (régions limoneuses). Les régions limoneuses, des bas plateaux aux grandes étendues fertiles et au climat moyen, sont situées au Nord du sillon Sambre-Meuse. Les sols sont constitués de roches meubles (craie secondaire) et de roches cohérentes à dures de type schiste, phyllade, grès, quartz primaire du Nord de la Meuse. Le limon a concouru à la construction de maisons jadis en torchis et en colombage. Sa terre à brique a permis la fabrication des briques et des tuiles. Localement, les affleurements de roches dures primaires ont conduit à utiliser des pierres dans la construction. L'éventail des matériaux est ici très large. La Hesbaye Liégeoise est cernée de toute part par des cours d'eau. Le Geer au Nord, la Mehaigne à l'Ouest et la Meuse au Sud et Sud-Est. Elle s'individualise par une topographie très calme et un réseau hydrographique atrophié qui dévoile un sous-sol perméable et sec, qui lui a d'ailleurs valu le nom de "Hesbaye sèche". Son épaisse couverture de limon lui offre pratiquement les meilleurs sols agricoles du pays. De vastes campagnes ouvertes mollement ondulées et parsemées de villages enserrés dans une auréole de vergers assurent à la Hesbaye liégeoise le plus bel exemple de "paysage openfield" du pays. Le plateau culmine à 205 m à Villers-Le-Bouillet et également à 205 m à Vinalmont. A l'Ouest de la Hesbaye Liégeoise, la Mehaigne et ses affluents de rive droite entaillent profondément le plateau, mettant ainsi à nu les schistes et les phyllades Siluriens. En prenant sa source à Saint-Denis, la Mehaigne s'écoule d'abord dans une direction Nord, Nord-Est jusqu'à Moxhe où elle prend ensuite une direction Sud-Est, Sud traversant ainsi le sommet du plateau avant de se jeter dans la Meuse à la limite de la Commune de Wanze et de la ville de Huy. La retombée de plateau vers la vallée de la Meuse est brusque de Moha à Liège. De la ligne de crête culminant plus ou moins à 200 m, le versant s'abaisse sur une distance de 3 à 4 km jusqu'au niveau de la Meuse situé à 60 - 70 m. De nombreux affluents entaillent fortement ce versant mosan. La rareté des cours d'eau du plateau hesbignon s'explique par l'existence d'un sous-sol perméable où l'eau s'infiltre aisément. La craie secondaire constitue les 2/3 du sous-sol de la Hesbaye liégeoise. Elle est recouverte de dépôts sableux tertiaires que l'on retrouve non loin de Vinalmont et du Roua, mais surtout d'une épaisse couverture de limon nivéo-éolien souvent dénommée "terres à fh et associés scprl urbanistes 56 PCDR commune de Wanze 25 octobre 2010

iques". Sur les pentes de 5 à 10 %, le drainage étant excessif, les rendements vont dépendre de la répartition des pluies. Dans la vallée de la Mehaigne, les sols alluviaux sont plus propices aux herbages, voire aux petits bois. L'encaissement de la Mehaigne et de ses affluents a mis au jour les schistes et phyllades Siluriens sur lesquels s'est développé un sol limono-caillouteux favorable aux pâtures et aux bois sur les fortes pentes. Jusqu'à sa confluence dans la Meuse, la Mehaigne traverse successivement du Nord au Sud les calcaires et dolomies dévoniens, les schistes et les psammites famenniens, les calcaires et dolomies carbonifères et enfin, les schistes psammites et grès houillers qui constituent le sous-sol du versant mosan jusqu'à Vivegnis. 4.1.2 Pédologie Les plateaux de la commune de Wanze sont principalement occupés par des sols limoneux de type Aba, sols limoneux à horizon B textural, qui sont d'excellents sols de prairies et de cultures possédants un drainage naturel favorable ou encore du type ADa, sols limoneux faiblement ou modérément gleyifiés à horizon B textural, qui sont également d'excellents sols de prairies et cultures, mais qui, dans le dernier cas, nécessitent un drainage artificiel pour obtenir de bons rendements. On y rencontre également des sols sablo-limoneux, limonocaillouteux ou argileux, en moindre mesure. Ceux-ci sont moins aptes aux cultures et doivent être orientés suivant leur charge, leur état de gleyification, leur situation et leur drainage possible, vers une utilisation en prairies et/ou en forêts. Enfin les vallées et les dépressions sont également dominées par les sols limoneux qui sont généralement, par leur situation, modérément à fortement gleyifiés. Ces sols vont principalement être orientés vers une utilisation en prairies ou éventuellement en forêts, avec dans le premier cas l'obligation d'un drainage artificiel. On y rencontre néanmoins de très bons sols sur limon, type Abp et sur limon sableux, type Lbp, qui sont d'excellents sols de cultures et de pâtures. fh et associés scprl urbanistes 57 PCDR commune de Wanze 25 octobre 2010

COLLÈGE
BiBliothèques / Collèges La lecture des jeunes au collège et en ...
Revue Le Collège, automne 2010 - Collège des médecins du Québec
Revue Le Collège, été 2013 - Collège des médecins du Québec
diagnostic tomodensitometrique des fractures du bassin
POSER LE DIAGNOSTIC D'UNE MICI - Le Généraliste
diagnostic technique - Bar-le-Duc
Conduite du diagnostic devant un goitre
Orientation au collège - Fontainepicard
Enchante tes années collège !
LE COLLÈGE DU FUTUR - Val d'Oise
L'étude diagnostic dans le puits - INBO
Equipements pour la recherche de fuites et le diagnostic ... - Primayer
Diagnostic prénatal des aneuploïdes - Clinique OVO
Péritonites dermoïdes aiguës et chroniques : un diagnostic à ne pas ...
Diagnostic et Thérapie de la borréliose de Lyme - Deutsche ...
Synthèse du Diagnostic Territorial de ... - Ville de Brignoles
DIAGNOSTIC DES CÉPHALÉES - CHUM - Service de neurologie